• Ces pages pour vous ....

                                                         Ces pages pour vous  .... 

                                                         Ces pages pour vous  ....

    C'est tout çà ... l'été !

     

    Les fleurs, aux multiples coloris, jettent une note de gaité et de fraîcheur

    tout en répandant leurs parfums odorants.

     Dans les bois et les vergers, les arbres sont recouverts d'un épais feuillage vert sur lequel se détachent les teintes jaunes, rouges, violettes et roses des fruits mûrs.

     Dans les champs, les blés ont grandi et se laissent dorer par le soleil brûlant.

      Les animaux vont et viennent à la recherche de nourriture et, prévoyants, à la quête de provisions pour l'hiver, imités par les petits nés au printemps et devenus adultes.

     Les oiseaux font une chasse intense aux nombreux insectes qui ont fait leur apparition.

     Mais pour d'autres, qui travaillent la terre et vivent de ses produits, c'est une période de travail intense.

     Avec le temps, ce sera la période des fauchages, des moissons, des récoltes ect …

     

    Et pour certains,  l'été c'est la saison des vacances, des départs vers la campagne, la mer, la montagne.

     

                                                         Ces pages pour vous  ....

                                                         Ces pages pour vous  .... 

  • "un bijou" ... ces Hortillonnages ...

     

    Continuons aujourd'hui notre belle balade au fil de l'eau dans les Hortillonnages

    que j'ai eu le plaisir de vous faire découvrir dernièrement ..

     

    Hormis les beaux jardins fleuris ….

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    nous avons pu découvrir … de l'originalité

    dans quelques décos le long des berges toujours dans la sérénité des lieux .

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "un bijou" ... ces Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    Certains résidents font preuve d'humour !

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

    Ainsi se termine notre jolie promenade par un jour de juin ensoleillé,

    aux Hortillonnages d'Amiens dans la Somme.

    j'espère que vous avez apprécié mes amis !!!

     

     Passez un excellent dimanche ensoleillé !

    A plus !


    17 commentaires
  • "havre de paix" ...

    Je suis toujours en pause mes amis et je voulais vous faire un petit coucou

    pour vous remercier de vos si gentilles visites ..

     

    Pour vous faire patienter et vous rafraîchir jusqu'à mon retour …

    je vous invite à me suivre ...

    "Havre de paix" à Amiens ..  

     Hortillonnages d'Amiens

     

    Les Hortillonnages d'Amiens 

     

    300 hectares de nature issue du travail des hommes et de l'action des eaux.

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Le charme de ces "jardins sur l'eau"  leur a valu plusieurs titres de reconnaissance :

    inscription à l'Inventaire National des Sites par le par

    le Ministère des Affaires Culturelles en 1972

    et le label "Paysage de Reconquête" en 1993.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Une belle balade de 45 mn toute en sérénité au fil de l'eau  dans des barques traditionnelles,

    qui ont la particularité d'avoir un fond plat pour pouvoir

    se déplacer au mieux dans les canaux peu profond des hortillonnages amiénois.

    On appelle ces barques des barques à cornets.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Dans un soucis de respect de l'environnement, les barques

    qui nous emmènent pour cette visite guidées sont électriques :

    silencieuses et non pollueuses, elle permettent de marier

    tourisme et préservation du site et de la nature,

    évitant notamment de produire de trop grosses vagues qui endommageraient les berges.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

     La particularité de cet îlot de nature en pleine ville, son invitation à la promenade

    sont autant de bonnes raisons de découvrir leur histoire et leur vie.

    "Havre de paix" à Amiens ..

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Les explications du batelier permettent de mieux comprendre l'environnement

    et le mode de fonctionnement de cet écrin de verdure.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

     Les parcelles majoritairement maraîchères d'antan laissent place à

    des jardins d'agrément, des potagers, des friches

    et aussi des habitations le long du chemin de halage …

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

    A bientôt pour la suite de "l'évasion nature" !

    "Havre de paix" à Amiens ..


    34 commentaires
  • Pause ... "Saveurs et senteurs de roses" ...

    Je fais une petite pause mes amis et je vous confie mes pages "parfumées"... 

    Saveurs et senteurs de roses ...

    Les rosiers apportent au jardin des couleurs et des odeurs, c'est bien connu ...

     mais aussi, les pétales de leurs fleurs que l'on  consomme en confitures, gelées et marmelades.

     

     Un petit clin d'oeil à ma belle-sœur Marie-Thé ....

      qui m'a  gentiment  permis de vous faire profiter de sa recette   …

     réalisée avec les pétales de roses parfumées de son jardin. 

     LA GELEE DE ROSES

     

     

    - Pour  300 g de pétales de roses parfumées recueuillies  prévoir 2 litres d'eau et 600 g de sucre à confiture -

     - Cueillir les boutons de roses, tenir chaque rose par la queue, tirer d'un coup les pétales groupées

    et ensuite couper l'onglet blanc ,qui est un peu amer, à la base des pétales .

     - Laver et égoutter les pétales.

     - Faire bouillir 2 litres d'eau et plonger les pétales, laisser cuire  20 minutes.

     - Ensuite, filtrer et ajouter 600 g de sucre à confiture dans le jus obtenu, mélanger.

     - Remettre à cuire  doucement 30 minutes et mettre en pots.

     

    Merci à toi Marie Thé !

    D'autres petites recettes glanées de-ci, de-là, lors de mes lectures ...

     

    LA LIQUEUR DE ROSES

     

    Avec des roses odorantes ...

    - Prévoir 100 g de pétales très frais pour 200 g de sucre en poudre.

    - Alterner dans un bocal les lits de pétales et les lits de sucre.

    - Attendre quinze jours.

    - Ajouter 400 g d'alcool blanc pour fruits.

    - Attendre encore 48 heures et filtrez…. déguster !

     

    Bonne conservation et parfum délicieux.

     

     

    Gelée de roses

    ("huile sur toile" … Gustave Caillebotte. Avant 1879)

     

    Pour les gourmands …

     

    LE MIEL A LA ROSE

     

    - Cueillir 250 g de pétales de rose très parfumées.

    - Les mettre dans un saladier et verser dessus 1/2 litre d'eau bouillante.

    - Tourner doucement et laisser reposer toute la journée.

    - Le lendemain, filtrer le liquide, puis le verser dans une casserole en y ajoutant

    un pot de miel de 1 kilo .

    - Faire chauffer doucement jusqu'à obtenir un sirop très épais.

    - Mélanger bien, retirer du feu et verser ce sirop dans de petits pots en verre.

    - Laisser refroidir.

     

    Quel régal à l'heure du goûter !

     

    Si vous préférez parfumer vos armoires à linge ...

     

    LES SACHETS DE ROSES PARFUMEES

     

    Faites sécher des pétales de roses parfumées à l'ombre,

    en les étendant à plat sur un torchon dans un lieu aéré et sec.

    Après séchage complet, réduisez-les en petits morceaux dans un saladier et ajoutez-y quelques clous de girofle et un peu de muscade  râpée.

    Préparez des petits carrés de tissus. Mettez dessus une petite poignée de ce mélange.

    Replier les quatre bords de chaque carré vers le milieu.

    Attachez ces bords bien serrés avec un fil ou un ruban très solide.

    Vous pouvez en faire plusieurs à la fois.

    Glissez-les entre les piles de linge ou suspendez-les !

     

    Vos armoires embaumeront !

     

    C'est sur cette page "toute en rose" … que

    je vous donne rendez-vous courant juillet 

    mes amis ….

     

    Prenez soin de vous et passez un agréable début d'été !

     

    Découvert sur le net …

    Saveurs et senteurs de roses ... 

    Saveurs et senteurs de roses ...

     Saveurs et senteurs de roses ... 

    Saveurs et senteurs de roses ... 


    39 commentaires
  •  

    Barbecue

     

     A ce qu'il paraît, pour beaucoup  ...

    Le soleil est de retour !!

    Barbecue ...

     Vous  aussi, vous "brûlez" d'impatience de vous retrouver

     dehors le temps d'un bon "barbecue" les amis !

     

    Voici quelques petits conseils pour éviter des désagréments

    et faire en sorte que le barbecue demeure un moment convivial ! 

     

      - Assurez-vous, tout d'abord, de la bonne stabilité de votre barbecue et de la direction du vent

     (afin d'éviter les désagréments de la fumée) et placez-le loin de tout ce qui peut prendre feu.

    Des instruments à long manche et des gants isolants vous éviteront de vous brûler.

    -Eloignez les enfants, aussi rapides qu'imprévisibles.

     

     - Allumez le feu environ 30 mn à l'avance (un bon feu de braise qui diffuse une chaleur régulière)…

    et préchauffez la grille avant d'y placer les aliments (n'utilisez jamais d'alcool pour allumer le feu).

      

    Saisissez vos aliments à vive température, sur ces braises à point pour éviter de carboniser viandes, poissons et légumes.

     

    - Pour parfumer … ajoutez des herbes aromatiques (sauge, thym, romarin, graines de fenouil ...)

    ou des écorces de citron , d'orange au charbon de bois pour donner saveur et parfum à vos grillades.

     

    - De temps à autre, jetez une petite poignée de gros sel de façon à uniformiser la combustion.

     

    - Si vous employez des brochettes en bois

    faites les tremper une dizaine de minutes dans l'huile avant de les garnir

    (çà leur évitera de coller à la viande).

    - Si vous employez des brochettes inox, préférez les plates

    (sur les brochettes rondes, les éléments tournent en les retournant) 

    Barbecue

     - Sortez vos ingrédients du réfrigérateur au moins deux heures avant de les cuire,

     (pour éviter le choc thermique) …  couvrez-les.

     

    - Badigeonnez vos préparations d'huile en cours de cuisson avec un pinceau

    ou un petit fagot de thym trempé dans le liquide

    (mais n'arrosez pas d'huile car celle-ci coulerait et enflammerait vos braises) ,

    utilisez spatules ou pinces pour retourner les aliments.

     

    - Pour éviter de faire saigner la viande rouge, ne salez pas les brochettes ou grillades avant la fin de cuisson.

     

    - Pour la viande blanche, les poissons maigres et les volailles, prévoyez de les laisser tremper dans une bonne marinade

     

    - Si vous voulez éviter à vos viandes (abats ou veau) d'être trop sèches,

    entourez-les d'une barde de lard fumé ou faites les cuire en papillote.

     

     - Pour vos pièces entières de poisson, évitez de les écailler

    (les écailles assurant une bonne protection et se retirant facilement après cuisson), 

    mais les huilez généreusement ainsi que la grille

    ( afin que çà n'attache pas en les retournant délicatement).

     

    - Si vous mariez viandes et légumes sur vos brochettes,

    disposez les légumes aux extrémités car ils ont une cuisson plus rapide,

    réservez le centre de la brochette aux viandes ou poissons qui supportent un contact plus direct avec le foyer.

     

    - Pour les légumes et certains fruits, justement, réservez-leur une cuisson en papillote de préférence.

     

    - Pour respectez un temps de repos à la viande : loin du feu tenez-la au chaud sous une feuille de papier aluminium.

     

     Petit truc "nettoyage de la grille"

     

    - Le barbecue terminé, pour nettoyer la grille sans mal, remettez-la vide sur les braises finissantes

    et grattez-la encore chaude avec une brosse pour détacher toutes les particules.

    - Précautions …  Ne videz jamais les cendres du barbecue dans un sac plastique ou une poubelle,

    elles restent longtemps très chaudes, et le feu couve …

     

    Peut-être connaissiez-vous ces "trucs" mais parfois il est bon de se les rappeler.

     

     Barbecue

    Origine du barbecue ? ...

     

    Venu des Amériques, ce mode de cuisson sur un feu de braises à l'air libre fut utilisé dès le XVIIème siècle.

     

    Lors de leur premier voyage en Amérique,

    les conquérants s'étonnèrent des méthodes culinaires des Indiens qui faisaient rôtir toutes les pièces de viande.

    Ils goûtèrent, trouvèrent cette cuisine délicieuse et, si l'on en croit la légende,

    la savourèrent "de la barbe à la queue" (manière d'embrocher).

    Le mot "barbecue" trouverait là, parait-il, son origine …

     

    AGREABLE SEMAINE A TOUS !

    Barbecue


    24 commentaires
  •   

    St Jean et confitures

     Le 24 juin …  c'est la fête de la Saint Jean

    (solstice d'été) 

     

    A la St Jean, mes amis, si vous en avez la possibilité,

    allez cueillir 7 épis de blé que vous rassemblerez à l'aide d'un joli ruban

    et que vous pourrez suspendre chez vous où ils finiront de sécher !

      

    D'après les anciens, ce bouquet campagnard  vous assurera travail et nourriture tout au long de l'année !

      

    D'autres vous diront, qu'il vous est possible de cueillir ces 7 épis, le 7 juillet (7ème mois) à 7 heures du matin.

     

    St Jean et confitures

     

    La St jean, c'est aussi la période  des confitures notamment celle de la groseille ! 

     

    St Jean et confitures

     

    Et qui mieux qu' ...  André Theuriet , doué d'un sens exquis de la vie rustique

    pour nous faire partager cet aspect de la vie de campagne avec ce magnifique texte  …

      

    "Les Confitures"

       

    tiré d'une de ses oeuvres poétiques …

      

    A la Saint-Jean d'été les groseilles sont mûres.

    Dans le jardin vêtu de ses plus beaux habits,

    Près des grands lis, on voit pendre sous les ramures

    Leurs grappes couleur d'ambre ou couleur de rubis.

      

    Voici l'heure. Déjà dans l'ombreuse cuisine

    Les pains de sucre blancs, coiffés de papier bleu,

    Garnissent le dressoir où la rouge bassine

    Reflète les lueurs du réchaud tout en feu.

      

    On apporte les fruits à pleine panerées,

    Et leur parfum discret embaume le palier ;

    Les ciseaux sont à l'oeuvre, et les grappes lustrées

    Tombent comme les grains défilés d'un collier.

      

    Doigts d'enfant, séparez sans meurtrir la groseille

    Les pépins de la pulpe entr'ouverte à demi !

    La douce ménagère, attentive, surveille

    Ce travail délicat d'abeille ou de fourmi.

      

    Vous êtes son chef-d'oeuvre, exquises confitures !

    Dès que l'été fleurit les liserons du seuil,

    Après les longs travaux, lessives et coutures,

    Vous êtes son plaisir, son luxe et son orgueil.

      

    Que le monde ait la fièvre et que sa turbulence

    Gronde ou s'apaise au loin, la tranquille maison

    Toujours, à la Saint-Jean, voit les plats de faïence

    Se remplir de fruits mûrs et prêts pour la cuisson. 

     

    Le clair sirop frissonne et bout ; l'air se parfume

    D'une odeur framboisée ... Enfants, spatule en main,

    Enlevez doucement la savoureuse écume

    Qui mousse et perle au bord des bassines d'airain !

      

    Voici l'oeuvre achevée. La douce ménagère

    Contemple fièrement les godets de cristal

    Où la groseille brille, aussi fraîche et légère

    Que lorsqu'elle pendait au groseiller natal.

      

    Ses grappes maintenant bravent l'hiver ... Comme elles

    La ménagère échappe aux menaces du temps ;

    La paix du cœur se lit dans ses calmes prunelles,

    Et son front reste lisse et pur comme à vingt ans.

     St Jean et confitures

    André Theuriet  (1833-1907)

     "  Le bleu et le noir" écrit en 1874.

    211e3e80

    Au plaisir de vous retrouver lundi !


    24 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Coup de cœur "très british"  ...

     

    surprenant et original

     

    .... pour cette fête de la musique !

     

     

     

    Cette sympathique déco de plafond "rétro"

     

    pour vous souhaiter une belle fête de la musique !!

     

     

     

     « La musique embellit les lieux où on l’entend»

     

    (Julien Green)  

     


    15 commentaires
  • Bienvenue à l'été ! ...

     

     Pour le fêter,  je veux mettre à l'honneur

     ces "charrettes d'antan" qui ont pris un coup de jeune

     et embellissent

     quelques villages alentour de chez nous !

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Bienvenue à l'été ! ...

    "BEL ETE A TOUS" !!!.....

    Charrettes


    24 commentaires
  •  

    Météo d'antan et d'aujourd'hui ...

     

    Il n'y a pas si longtemps, c'est en regardant la nature

     qu'on essayait de deviner la météo !

     

     Avant d'entreprendre les labours, les semis ou les récoltes, nos aïeux

     avaient de nombreuses "combines" pour savoir quel temps

     il ferait  le lendemain.

     

    Nombreux etaient ceux qui avaient une pomme de pin

     sur la fenêtre de la cuisine :

     "si elle était ouverte, cela annonçait "du beau",

     si elle se fermait, c'était alors mauvais signe, celui de la pluie".


     

     Désormais on y prête moins attention …

      surtout avec cette météo instable qui varie du jour au lendemain  …

     et pourtant ....


     

     Observez nos campagnes ... et vous me direz

                      si ces prévisions sont fiables ...                                                       

     

    - Il fera beau

     

    si ...... les étoiles scintillent fort au firmament.
    si ...... les pommes de pin s'ouvrent.
    si ..... les traînées des avions se résorbent facilement dans le ciel.
    si ..... les araignées tissent leur toile
    si ..... les oiseaux chassent les mouches dans le ciel et chantent très tôt.
    si ..... la lune est blanche et brillante entourée d'un halo.

    si ..... la coccinelle posée sur votre doigt s'envole à la verticale.
    si ..... le ciel est bleu délavé.

    si ..... les nuages sont hauts dans le ciel, blancs et légers.

    si ..... les chiens et les chats dorment paisiblement.

     



       - Il risque de pleuvoir


    si ..... vous voyez un arc en ciel le matin.
    si ..... La lune s'entoure d'un halo.
    si ..... les chiens flairent le vent.
    si ..... les escargots sont de sortie.
    si ..... les grenouilles coassent fort.
    si ..... la base des nuages s'abaissent.
    si ..... le foin sent fort dans les granges ou les prés.
    si ..... les fleurs de pissenlit se referment.
    si ..... la rosée est abondante et se dissipe très vite au lever du soleil.
    si ..... les hirondelles rasent le sol, "ne sortez pas les parasols" !.
    si ..... le bétail se rassemble dans les pâturages.

    si ..... les oies crient et les canards s'agitent.

    si ..... les chats font leur toilette avec soin.

     



          - Il risque de faire froid


    si ..... la lune est rousse.
    si ..... les sons lointains s'entendent bien.

     



         - Il y a de l'orage dans l'air


    si ..... les chevaux grattent le sol.
    si ..... le silence s'abat sur la plaine environnante.
    si ..... les moucherons deviennent nombreux.
    si ..... les chats et les chiens deviennent nerveux.

    si ..... les chats passent la patte sur la tête .... bientôt, il y aura du vent.



                                                      

    N'hésitez pas mes amis

                        à me faire part de vos expériences et de vos observations !


    20 commentaires
  • BAC

       … L'examen du ... Baccalauréat ...

    Combien de parents peuvent affirmer, sans mentir, ne jamais avoir lancé cette phrase  ...

    "passe ton Bac d'abord"! 

      

    Mais, ces mêmes parents savent-ils,  que des générations entières

    les ont précédés en proférant ces mêmes paroles ?

     

     BAC

     

      C'est en effet au Moyen-Âge que le fameux baccalauréat fait son apparition,

    mais les bacheliers d'alors étaient de jeunes clercs admis à l'essai dans les chapitres des moines.

     

    Peu de points communs avec nos ados actuels !

     

     Quelques décennies plus tard, au XVI èmesiècle, 4 ans d'études

    seront nécessaires pour être licencié et recevoir le "baccalauréatus". 

     

     

     Mais, c'est le 17 mars 1808 que, par décret impérial, le Bac devient le

    couronnement de l'enseignement secondaire

    et le premier grade universitaire.

     

    L'année suivante, ils sont peu nombreux à dire qu'ils ont décroché le

    fameux diplôme : 32 sur tout le territoire français.

     

     Et pourtant, à l'époque, le Bac ne ressemblait pas à celui que nous

    connaissons, il était purement littéraire

    et ne comprenait que des épreuves orales,

    au grand dam des timides et autres bafouilleurs.

     

     En 1821, apparaissent mathématiques et physique

    et

    en 1830, à l'oral s'ajoute l'écrit.

     

    Si nos hommes politiques actuels souhaitent porter sur les fonds baptismaux du Bac 80 % d'une  tranche d'âge,

    il faut savoir qu'en 1850, seul 1,3 % des garçons en âge de devenir bacheliers obtiennent le diplôme....

     

    Pour les filles, il faudra attendre encore ...

     pour l'instant "elles cousent" ...

     

     En effet, les filles ne sont préparées au Baccalauréat dans

    l'enseignement public qu'en 1924.

     

     Quant au premier Bac Technique, il n'est délivré qu'en 1945. 

     Plein de bonnes choses à ceux qui passent le "BAC" !!


    25 commentaires
  •  

    La bourrache ... 

     

     Bonne et utile ... Tombez, vous aussi, sous le charme de ....

      

    La  Bourrache …

     

    Décorative, mellifère, comestible, facile à cultiver, ne connaissant ni ravageurs, ni maladies,

    la bourrache à laquelle on prête aussi de nombreuses vertus médicinales, est une incontournable du potager…  

     

    De la famille des borraginacées, cette plante rustique annuelle

    originaire d'Europe méridionale, est connue depuis l'Antiquité.

     

      Elle a toujours été présente dans les jardins, où elle était cultivée pour ses qualités médicinales.

      Ethymologie de l'arabe "abu rache", signifiant "père de la sueur" à cause de ses propriétés sudorifiques.

     

    La bourrache ...

     

      C'est une belle touffe de feuilles charnues de 40 à 75 cm de haut :

    les tiges comme les feuilles sont hérissées de petits poils raides qui lui confèrent un aspect velu.

      

    Les fleurs d'un bleu intense sont splendides et forment une petite étoile à 5 branches.

     

    Il existe aussi une variété aux fleurs blanches.

      

    Cette plante robuste fleurit sans discontinuer de la fin du printemps aux premiers jours de l'automne .

      

    Les fleurs et feuilles se récoltent au fur et à mesure des besoins :

    il est indispensable de les consommer rapidement.

     

    La bourrache ...

      

    Les jeunes feuilles cuites et bien mixées rapellent le goût de l'épinard ou du concombre,

    et se servent avec du poisson.

      

    Crues, elles peuvent se consommer coupées en lanières dans une salade,

    s'incorporer à une omelette ou accommoder un potage. 

    La bourrache ... 

      Les fleurs de bourrache, gracieuses, enrichissent  

    et  

    parfument à merveille  une salade composée ou un mesclun :  

    effet garanti sur les invités avec cette saveur étonnante  

    légèrement iodée d'huître 

    et 

    cette belle couleur bleue !

     

      

    Elle donne un petit air de fête aux crudités et une touche de raffinement aux salades de fruits.

      

    Cueillez, rincez à l'eau froide et veillez à ne garder que les pétales (le calice, rugueux, gâcherait le plaisir).

    La bourrache ...

    Pour un dessert original …

      

    Coupez un melon aux deux tiers de sa hauteur,

    videz-le et remplissez d'un mélange de sa propre pulpe coupée en dés et de framboises. 

    Ajoutez quelques cuillerées de sirop de rose pour sucrer. 

    Déposez ensuite les fleurs de bourrache. 

    Servez frais .

     

    Succès garanti !

     

    La bourrache ...

       

    Les fleurs séchées feront, elles aussi,  une délicieuse tisane bleutée pour adoucir les voies respiratoires.

      

    Un dicton populaire dit :

     

    "prends la bourrache, mais ne l'arrache, des maux de coeur, guérit sa fleur" .

       

    Pour terminer je vous dirai que la bourrache attire

     les insectes pollinisateurs, en particulier les abeilles …

      

    aussi ... 

    accueillez-la dans votre jardin !

    La bourrache ...

     


    16 commentaires
  •  

    Simplicité ...

     Peu disponible  en ce moment mes amis ...

    Pour vous, près de la nature, petit clin d'oeil en toute simplicité …

     

     cette jolie poésie de …

     Maurice Carême 

     

    que j'ai aimé associer à ce modeste bouquet champêtre .

     

     

    Il est si beau qu'on le croirait 

    Fait de rires et de reflets.

    Ce n'est pourtant à la fenêtre

    Où il luit si étonnamment,

    Qu'un tout petit bouquet champêtre

    De fins bluets et d'origans ;

     

    Ce n'est qu'un tout petit bouquet

    Fait de rires et de reflets,

    Un tout petit bouquet de fête

    Où frissonne une odeur champêtre,

    Et l'on dirait qu'il va parler

    Avec de doux mots de rosée.

    Simplicité ... 

    Je vous souhaite un agréable week end !

    Prenez soin de vous !

    Je vous retrouverai en début de semaine.

    Simplicité ... 


    23 commentaires
  •  

    "On les regardera autrement"...

    "On les regardera autrement"... 

     Tout au long de l'année vous les côtoyez  et le proverbe dit....

     

          "On a toujours besoin d'un plus petit que soit" ...

     

      Les animaux alliés de la nature  confortent cette citation et

    ne demandent pas mieux qu'un peu d'hospitalité dans votre jardin !

     

     Sans les insectes, il n'y aurait pas de fleurs, pas de fruits ni de légumes. 

    "On les regardera autrement"...

    On estime, en effet, que 70% des plantes alimentaires cultivées

    dépendent de la fécondation par les pollinisateurs,

    et notamment *90% des groseilles, framboises, cassis et melons et 80% des cerises et fraises !

     

    Les oiseaux, eux , sont de précieuses aides pour les jardiniers :

     par exemple, à eux seuls, ils peuvent détruire 97% des piérides du chou (chenilles).

     

    Sur plus de 250 espèces qui nichent en France, moins de 10% causent parfois des nuisances aux cultures,

    et ce, pendant une période limitée dans l'année !

    "On les regardera autrement"... 

    Admirez leur travail …

     

      L'abeille : C'est la championne de la pollinisation, elle "bosse" toute l'année !


    La guêpe : elle se nourrit d'environ 1000 chenilles et

    1000 pucerons durant ses quelques semaines de vie !


     Le syrphe : il dévore plusieurs dizaines de pucerons par jour et

    1200 en tout pour finir sa croissance et devenir, une fois adulte, un pollinisateur zélé !

     

    "On les regardera autrement"... 

     Le crapaud : son surnom "le protège salade" tant il est un prédateur efficace

    contre les escargots et autres limaces !

    Il peut vivre de 10 à 40 ans et revient toujours au même refuge au fil des années,

    aussi çà vaut le coup de lui faire une petite place de choix !


     Le hérisson : il ingère, chaque jour 70 g de chenilles,

    mille pattes, limaces, escargots et vers de terre !

    Son territoire de vie et de chasse s'étend de 300m à plusieurs hectares autour de son nid,

    mais il est impossible de l'installer de force dans le jardin.

    Vous pouvez l'attirer en lui laissant des croquettes pour chat près d'un tas de bois,

    cela lui donnera peut-être l'envie de s'y installer !

     

    La mésange : elle croque, à elle seule, plus de 90% des chenilles qui ravagent les pommiers !


    Un couple qui nourrit ses petits élimine plus de 300 000 chenilles 

    pour fournir 40 becquées quotidiennement à ses petits, soit 30 kg par an !



     L'hirondelle : elle avale quotidiennement son propre poids en insectes, soit environ 20 g !



    Le rouge-gorge : il boulotte entre 700 et 750 proies par jour, soit plus que son propre poids

    (14 g) en chenilles, araignées, punaises et autres insectes !



    Et n'oublions pas, notre précieuse coccinelle qui engloutit,

    à elle seule, jusqu'à 150 pucerons par jour !!!!  

     

    coccinelle 

    (Merci aux auteurs de ces si belles photos glanées sur le net)

    "On les regardera autrement"... 

    "On les regardera autrement"... 


    27 commentaires
  •  

     

    eau de roses

     Comme promis voici une des multiples recettes à base de "roses"

     "l'eau de rose" qui purifie, hydrate, rafraîchit et adoucit le visage

     avec une douce senteur florale.  

    C'est un bon antiseptique. 

    EAU DE ROSE

     

     Sélectionnez une belle rose.

     Une rose non traitée

     à l’abri des polluants (autant que possible)

     dont les pétales ne sont pas abîmés ou desséchés. 

     

    Cette rose (peu importe sa couleur et son parfum) doit être juste éclose.

     

    Ne prenez pas une vieille rose, sur le point de faner, non, il faut malheureusement  »sacrifier » une jeune fleur.

     Cueillez-la le matin de préférence, juste après la rosée, car c’est là qu’elle est la plus fraîche.

     Si vous ne pouvez pas la cueillir si tôt (7 à 8 h du matin), ne la cueillez pas en plein soleil, car elle perd toute sa vitalité.

      

      Préparez-la sans tarder.

     

    Prélevez ses pétales, une belle poignée, et jetez-les dans une casserole d’eau frémissante (250 ml).

     Coupez le feu et laissez infuser 10 minutes, puis sortez les pétales à l’aide d’une cuillère  préalablement stérilisée (bouillie 10 min)

     

    Laissez refroidir le liquide, puis mettez dans une bouteille qui ferme bien

     (vous l' aurez ébouillantée auparavant et laissez refroidir) .

      

    Conservez votre eau de rose au réfrigérateur 3 à 5 jours.

     

     

    Petite histoire de l'eau de rose" ..

     

     

    Elle était utilisée lors des épidémies de peste, comme en témoigne Fiochette, le premier médecin du prince du Piémont,

    dans son "Essai sur la peste et autres maladies contagieuses à Turin" rédigé en 1631.

     

    Pendant l'épidémie de peste de 1630, on utilisait "l'eau de rose" pour en imprégner de petits morceaux de linge,

    que l'on plaçait sur la langue du pestiféré pour humecter celle-ci et "éliminer" la couleur noire.

     

    On arrosait également d'eau de rose une mixture faite de poudre de rose et d'autres ingrédients médicinaux,

    tels le bois de santal blanc et le bois d'aloès.

    Cette mixture, placée dans une pochette en soie rouge carmin,

    était ensuite posée sur le cœur du pestiféré comme remède.

     

    Cette même eau de rose, mélangée à de l'eau de laurier et de sauge,

    avait une excellente action purgative et désinfectante.

    Elle était utilisée pour laver le corps des pestiférés,

    en voie de guérison avant qu'ils ne réintégrent les milieux non contaminés.

     

    On versait également de l'eau de rose sur les poulets destinés au bouillon des pestiférés les plus aisés.

      

      Ainsi, les roses étaient-elles très estimées à cette époque,

    bien que leur action curative fût plutôt imaginaire que réelle.. 

     

    DOUCE JOURNEE A VOUS !

    La vie en "roses" ...

     


    22 commentaires
  • escargot

    Pour sourire en ce début de semaine …

    escargot

     

    Un escargot a décidé de parcourir le monde.

    Après des adieux émouvants à la famille, il part sans se retourner.

    Il arrive un jour devant un pont de 200 mètres de long.

    Il s'y engage.

    Il met deux ans pour arriver au bout et, soudain, il entend un grand bruit derrière lui.

    Il se retourne.

    Une crue du fleuve vient d'emporter le pont. 

    Alors, l'escargot sort un mouchoir de sa coquille.

    Il s'éponge et il soupire :

    -Ouf ! J'ai bien fait de me dépêcher …

      

     

    Cette petite histoire issue d'un mémento "Rustica"  m'a plu

    et j'ai voulu l'illustrer par ces quelques photos ..

    d'un escargot se promenant  sur le banc au jardin ...

     

    peut-être que lui aussi s'apprêtait à faire le tour du monde !!!!

    escargot

    Une petite dernière ...

    Deux escargots se promènent sur une plage quand ils rencontrent une limace :

    "Demi-tour, nous sommes sur une plage de nudistes!"

     

    Un escargot ...

     

    BELLE SEMAINE A TOUS !


    33 commentaires
  •   

    La vie en "roses" ...

     

      L'origine de la rose, fleur de Juin, se perd dans les temps...

     

    Les Babyloniens l'ont connue, les Egyptiens la cultivaient ...

    Homère a chanté sa beauté.

     

    La vie en "roses" ...

     

    La vie en "roses" ...

     

    La vie en "roses" ...

     

    Dans la Rome ancienne, il existait des "Rosaria" où se cultivaient des roses simples et doubles.

     

    Au Moyen Age, les monastères possédaient entre autres richesses végétales,

    "le rosier de Provins" un rosier sauvage amélioré ;

    le rosier "Cent-feuilles" ; le "rosier de Damas rapporté de Syrie par les Croisés.

    Les moines cultivaient encore le "rose capucine", "la rose pimprenelle", "la rose musquée"

    et quelques autres fleurissant peu.

     

    Au début de XlX ème siècle, il n'existait qu'une centaine de variétés dont un tiers à fleurs simples.

     

    La vie en "roses" ...

     

    La vie en "roses" ...

     

    Aujourd'hui, la culture des roses est une industrie prospère et, dans ce domaine floral,

    elle est en nette expansion dans toute l'Europe.....

     

    Le temps n'est plus où l'on croyait "que les roses ne vivent que l'espace d'un matin" !

     

    La vie en "roses" ...

     

    Les espèces botaniques ont donné naissance à des races horticoles très nombreuses qui comprennent chacune de multiples

    variétés dont les formes et les couleurs varient avec la mode

    (du blanc immaculé au velours noirâtre en passant par toute la gamme des jaunes, des roses et des rouges)....

     

    La vie en "roses" ...

     

    Fleur de l'amitié et de la joie chez les Romains et les Grecs, la rose est encore symbole de l'amour qui,

    de tout temps, a inspiré les littérateurs, les peintres, les sculpteurs, les architectes, les orfèvres, les musiciens.....

     

    La vie en "roses" ...

     

     En nous,

      elle évoque la séduction déliceuse

     d'un jardin resplendissant de soleil, de couleurs, 

    tout embaumé d'ineffables parfums !!!!

     

    Au fil de la saison, vous découvrirez des senteurs et

    des saveurs de roses que je partagerai avec vous.

     

    Doux week end où que vous soyez !


    28 commentaires
  • "Lysimaque" ...

     

    Aujourd'hui, je vous présente cette fleur ensoleillée qu'est la 

     

    LYSIMAQUE

     

    "Lysimaque" ...

     

    La lysimaque est la plante vivace rêvée des jardins sans entretien,

    n'exigeant même pas d'arrosage durant les mois d'été et poussant partout sans défaillir. 

     

    Elégante, robuste et vive, ses fleurs jaunes en forme d'étoile

    sont regroupées sur des épis élancés atteignant 80 cm de hauteur .

    Elles s'épanouissent de juin à septembre.

     

    Elle s'est naturalisée un peu partout en France.

     

    "Lysimaque" ...

     

    "Lysimaque" ...

     

    Plantez-la en touffes importantes de préférence

    dans un sol frais en situation semi-ombragée …

    ensuite elles poussent sans que vous vous en occupiez

    et

    réjouit vos yeux par leur luminosité.

     

    "Lysimaque" ...

     

    "Lysimaque" ...

     

    "Lysimaque" ...

     

    Si vous désirez faire des "taches" lumineuses de-ci , de là dans votre jardin...

    la lysimaque se multiplie facilement par division ou par bouturage des racines au début du printemps.

     

    "Lysimaque" ...


    29 commentaires
  •  

    entrée sympa ...

     

    Allez mes amis, pour changer des fleurs ….

    aujourd'hui , une petite entrée sympa

     qui peut éventuellement, si le temps le permet, précéder un barbecue

     car elle vous surprendra par sa légéreté et sa fraîcheur ...

     

    De plus , très simple à réaliser …

      

     

     Personnellement, j'ai rempli mes coupes à la cuillère à café mais vous pouvez,

     pour une plus belle présentation,

     vous servir d'une poche à douille

     et remplacez les coupes par des flûtes.

      

    Pour 4 personnes, il vous faudra :

     

    - 2 avocats 

    - 4 belles tranches épaisses de saumon fumé

    - 1 fromage "Boursin" ail et fines herbes

    - 4 cuillerée à soupe de crème épaisse

    - 4 cuillerées à café d' oeufs de lump

    - 1 citron

    -  de la ciboulette

    - S et P

     

     Epluchez, coupez en morceaux et écrasez les avocats

    en y ajoutant le jus de citron, du sel et du poivre.

     Dans un autre petit saladier  mélangez le Boursin avec la crème.

     A part, coupez le saumon en petits morceaux.

     

     Prévoyez 4 coupes

     

     Disposez  successivement dans chaque coupe  la crème d'avocats, et celle de boursin .

     Posez au-dessus le saumon en dés.

     Décorez d'oeufs de lump  et parsemez de ciboulette coupée menu.

    Mettre au frais avant de servir.

      

    Variante :

    vous pouvez remplacer le saumon fumé par des crevettes décortiquées ,

    la ciboulette par de l'aneth

    et

    les oeufs de lump par des œufs de truite ou de saumon (un peu plus onéreux). 

    entrée sympa ...

     Je vous dis ....  "A demain" !


    25 commentaires
  •  

    "Les orchidées du pauvre" ...Avec les températures peu favorables ces derniers temps ...

    Ils ont été longs à fleurir par chez nous  …

     

    LES IRIS

     

    iris

    "... alors qu'un iris, créature merveilleuse et délicate, semble

    avoir cherché la solitude ou égaré sa promenade au milieu

    d'une prairie, contre un rocher où elle veut bien poser, sans la 

    froisser ni la flétrir, sa tête d'un velours si riche et si coloré …"

    (Marcel Proust) 

    iris

     

    "Les orchidées du pauvre"

    comme disent  certains jardiniers .

      

    Regardez les pétales d'un iris des jardins à la lumière .

    Leur texture est changeante, scintillante, «irisée».

    Certains déploient des fleurs délicates aux demi-teintes sublimes,

    d'autres affichent une robe bronze ou violine.

     

    iris

     

    iris

     

    C'est pourquoi les Grecs, qui croyaient que l'arc-en-ciel était l'écharpe de la déesse Iris

    ( messagère entre les dieux et les hommes) …

    ont donné à cette fleur le nom de la divinité.

     

    Les Egyptiens, qui l'avaient rapporté de Syrie, cultivaient l'iris pour en extraire

    une essence parfumée, aujourd'hui encore très recherchée.

    Il fut introduit en Europe par les Arabes.

     

    iris

     

    Pour la petite histoire, certains spécialistes estiment que l'iris aurait été la fleur

    choisie à la place du lys pour orner les armoiries royales de France,

    et notamment celles du blason du roi Louis XIV.

     

    iris

      

    Des espèces botaniques, les horticulteurs ont créé des milliers d'hybrides multicolores .

    Toutes les couleurs sont représentées, excepté le rouge vif.

    Les Français et les Américains sont les grands créateurs d'iris.

     

    Il existe plus de 300 espèces d'iris réparties dans toutes les régions du monde.

     

    iris

     

    Les iris se contentent d'un sol pauvre, semblant même pouvoir pousser même sans terre.

    Il n'est pas rare de les voir coloniser les vieux murs ou,

    comme en Bretagne et en Normandie, les faitières des toits de chaume.

     

    Les iris détestent la concurrence et ne supportent pas les mauvaises herbes.

    Ils ont aussi besoin de beaucoup de lumière pour fleurir.

      

    Les iris à rhizome se multiplient facilement par division des racines.

    En Août-Septembre, les rhizomes sont découpés en morceaux comportant chacun au moins une pousse.

    Ils se plantent dans une terre bien travaillée, le rhizome à peine enterré.

    Pour limiter la transpiration, les feuilles qui partent de la pousse doivent être coupées à 10 cm du sol.

     

    iris

     

    Les trois pétales de la fleur sont censés représenter la fidélité, la sagesse et la valeur !

     

    iris


    35 commentaires
  •  

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Fugitifs, deux à trois semaines en mai-juin selon la météo … mais si jolis …

     

    LES COQUELICOTS 

    Ephémères ...'Les coquelicots" ...... 

    Dans la nature ...…

      

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Les coquelicots au jardin  …

    Plein soleil mais tout terrain, car plus c'est maigre, plus çà leur va !

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Pour égayer la souche de notre  bouleau déraciné …

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......

     

    Pour en faire des bouquets, brûlez la pointe des tiges avec un briquet .

     

     Ephémères ...'Les coquelicots" ......

    Ephémères ...'Les coquelicots" ......


    24 commentaires
  •  

    Retrouvons aujourd'hui "la fraise des bois" liée à notre enfance … 

    Succulente "La fraise des bois ... 

    … Quand de juin s’éveille le mois,
    Allez voir les fraises des bois
    Qui rougissent dans la verdure
    Plus rouges que le vif corail
    Balançant comme un éventail
    Leur feuille à triple découpure.

    Qui veut des fraises du bois joli !
    En voici,
    En voici mon panier tout rempli,
    De fraises du bois joli !

    Rouge au-dehors, blanche au-dedans,
    Comme les lèvres sur les dents,
    La fraise épand sa douce haleine
    Qui dent de l’ambre et du rosier ;
    Quand elle monte du fraisier,
    On sait que la fraise est prochaine.

    Qui veut des fraises du bois joli !
    En voici,
    En voici mon panier tout rempli,
    De fraises du bois joli ! ….

    (Pierre Dupont)

    Succulente "La fraise des bois ... 

    L'un des premiers attraits d'une promenade à la campagne

    est l'espoir de cueillir les premières fraises sauvages de la saison.

      

    C'est la fraise originelle, la fraise sauvage des sous-bois qu'on ramasse en mai-juillet où la terre est riche en humus.

    Son goût est si intense qu'il surprend toujours la première fois . 

     

    Elle pousse dans les sous-bois, mais aussi sur les chemins enherbés,

    dans les prairies, sur des sols humides mais aussi secs.

    En fait le fraisier, plante rustique, croît sans grandes  difficultés sauf sur les sols acides.

     

    Succulente "La fraise des bois ...

     

    Avant Christophe Colomb, seule la fraise des bois, déjà très appréciée des Romains, était connue en France.

    Elle apparaissait sur la table de Louis XIV qui la faisait cultiver dans les serres de Versailles.

    Dès la Renaissance, ce fruit était très recherché ; les femmes le mangeaient à la crème et les hommes au vin.

     

    La fraise n’est, contrairement à l’idée et à la consommation générale, pas un fruit.

    (les botanistes l’appellent faux-fruit).

    Le fruit du fraisier sont les petites graines posées sur la fraise,

      (une fraise moyenne compte 200 petites graines nommées akènes).

    La fraise n’est que le réceptacle floral des fruits.

     

    Succulente "La fraise des bois ...


    La fraise appartient à la famille des rosacées, son nom « Fragaria » est issu du latin « Fragum » qui signifie, parfum,

    d’où le vocable de fragrance pour désigner une odeur agréable.

     

    Le fraisier des bois s’acclimate très bien dans un coin mi-ombragé de votre jardin ?

     

    Plus petite que sa cousine la fraise cultivée, la fraise des bois est aussi plus parfumée.

     Vendue quelquefois en barquettes (mais elle est alors très fragile),

    il vaut mieux ajouter au plaisir de la gourmandise le plaisir de la cueillette !

     

    Succulente "La fraise des bois ...

     

    Succulente "La fraise des bois ...

      Si votre récolte est fructueuse, vous pourrez allier cette petite au melon … un bel accord ..

    - Décalottez le haut de petit melon (1 petit melon par convive).

    - Ôtez les graines, emplissez le trou de fraises des bois,

    - Sucrez un peu selon goût, ajoutez une cuillerée de kirsch (ou de Grand-Marnier) 

    - Mettez au réfrigérateur pour 6 h au moins.

      

    Retrouvez le plaisir de plein de recettes sur la fraise en suivant ce lien ... 

    http://joanno.e-monsite.com/pages/recettes-sauvages/recettes-aux-fraises-des-bois.html

     

    Bon appétit à tous !

    Succulente "La fraise des bois ...

    Je vous souhaite le calme de la météo

    pour passer un doux week end mes amis ! 

    Succulente "La fraise des bois ...  


    33 commentaires
  •  

    la rhubarbe

     

     On déteste ou on adore cette plante 

       qui est le joyau de nos jardins 

      tant par l'aspect décoratif  que  culinaire. 

     

    la rhubarbe

       

     LA RHUBARBE 

     

      Originaire d'Asie, arrivée en Europe au 18ème siècle introduite par les Anglais,

     la rhubarbe nous propose ...

    des tiges pourpres qui seules, sont consommables ....

     

    la rhubarbe

     

        C'est une plante étonnante qui ressemble davantage à un légume

     qu'à un fruit et qui peut mesurer jusqu'à 1 mètre de haut. 

     

    La rhubarbe est une plante vivace qui peut rester productive

    à la même place durant six ans environ.

     

    la rhubarbe

     

      La cueillette ou plutôt la coupe des tiges de la rhubarbe pour la consommation

    se fait 2 à 4 fois l'année entre mars et juillet

    quand ses tiges sont fermes, cassantes et pas trop épaisses. 

     

      Il faut la consommer rapidement dès la récolte. 

     

        Elle est toujours consommée cuite, on la retrouve dans les recettes

     du monde entier aussi bien salées que sucrées : la rhubarbe possède une pointe d'acidité. 

        

      Avant de la cuire, l'éplucher en coupant le bout de la tige avec un couteau tout en appuyant

    sur la lame afin d'enlever les fibres et ce sur les deux faces.  

     

    la rhubarbe

     

      Chez nous, elle excelle dans de délicieux desserts ....

    dans les tartes, les compotes et les confitures

    (seule ou avec des poires). 

      

     La rhubarbe s'associe parfaitement au gingembre et à la cannelle. 

     

       Mais elle accompagne également les poissons

     (en remplacement de l'oseille par exemple).

     

    Elle ne se garde que 2 à 3 jours au réfrigérateur

     mais se congèle parfaitement coupée en tronçons après épluchage. 

     

        Ainsi vous pourrez en profiter le reste de l'année. 

      

      Petits conseils pour en atténuer l'acidité : 

     

        - Faire blanchir les tronçons quelques minutes à l'eau bouillante avant cuisson. 

     

     - Laisser tremper les tiges épluchées plusieurs heures dans l'eau froide avant usage. 

     

    - Pour rendre la compote moins acide : panacher la rhubarbe avec d'autres fruits :

    bananes, pommes ou même abricots secs et la parfumer avec de la vanille ou de la cannelle. 

     

    la rhubarbe

     

    A retenir …

     les feuilles, en effet, sont toxiques. 

     mais elles peuvent servir à fabriquer une décoction qui, pulvérisée sur d'autres plantes,

    permettra de repousser les pucerons.

     

    Recette du purin de rhubarbe

    On parle de purin de rhubarbe mais il s'agit en réalité d'une macération,

    c'est à dire une préparation à base de plantes qu'on immerge dans de l'eau pour en extraire les principes actifs.

     

    Récoltez des feuilles de rhubarbe et coupez les en petits morceaux :

    mettez les dans un récipient  à raison de 200 grammes / litre d'eau.

     

    Placez le récipient à l'intérieur ou à mi- ombre, entre 20 et 23°C, et laissez macérer 24 heures.

    Filtrez et utilisez en pulvérisation immédiatement.

    La macération de rhubarbe ne se conserve pas sinon elle fermente.

     

    Belle journée à Tous !

     

    la rhubarbe

                                                     (photo glanée sur le net)


    37 commentaires
  •  

    La pie bavarde ...

    On la côtoie si souvent et pourtant on la connait si peu ... 

     

    LA PIE 

    La pie bavarde ...

     

    Sous ses airs "chipie", la pie bavarde

    est un oiseau intelligent et d'une beauté élégante et sobre

    qui participe à la préservation de la biodiversité de nos villes.

     

    La pie bavarde ...

     

    Elle est peu farouche, bruyante ..

     

    Si elle est traitée de "voleuse", c'est que la pie est attirée par les objets brillants et colorés

    qui lui rappellent la couleur de gros coléoptères qu'elle affectionne.

     

    Puis, si on la qualifie de "bavarde", c'est qu'elle jacasse beaucoup et son cri reconnaissable

    à un "tché-tché-tché-tché" retentit à proximité des habitations.

     

    La pie bavarde ...

     

     La pie marque l'imaginaire...

    "curieux comme une pie", "pie voleuse" "queue de pie" "bavarde comme une pie".

    On la voit partout et on l'entend fréquemment.

    Reconnaissable à sa longue queue qui lui sert de balancier et à son plumage noir et blanc

    aux reflets métalliques verts et bleus, la pie peut mesurer jusqu'à 50 cm.

     

    Bien que proche de l'homme, cet oiseau de la famille des corvidés comme le corbeau, la corneille

    ou le choucas, est prudent et vigilant surtout lorsqu'il s'agit d'aller chercher

    sa nourriture à proximité des habitations.

    La pie est omnivore : avec son gros bec elle dévore de gros insectes, fruits, graines,

    mais aussi de petits rongeurs et même des déchets et des charognes.

     

    En période de reproduction, le couple vit à l'écart.

    Le mâle, monogame, est fidèle à sa partenaire et lui fait chaque année, des offrandes de nourriture.

    Dès le mois d'avril, les futurs parents construisent leur "forteresse" : un gros nid en forme de cuvette

    semi-sphérique , garnie d'herbes sèches et de crins

    au-dessus duquel ils arrangent un dôme de branches.

     

    Durant quatre semaines, la femelle protègera une seule couvée de 6 à 8 œufs

    et le mâle viendra discrètement la nourrir durant cette période.

    Les oisillons nés au début juin resteront un mois au nid, nourris par les deux parents

    jusqu'aux premières tentatives d'envol sous leurs regards protecteurs.

    La famille restera soudée jusqu'à la fin de l'été.

    La pie bavarde ... 

    Mais ...

    avec les remembrements agricoles, l'usage des pesticides ...

    les pies bavardes ont plus de difficulté à trouver un gîte et de la nourriture dans les campagnes.

    Elles se rapprochent alors des zones urbaines et de leurs ressources.

    La pie bavarde ...

    "Elle jacasse" ....

    A DEMAIN les amis !


    33 commentaires
  •  

     Bonjour mes amis ...

    Je vous emmène au jardin  pour une semaine fleurie

     

    Star au jardin ... "La pivoine" ...

     

    En fin d'hiver ces modestes pousses…

     

    pivoines

     

    puis en mars- avril …. l'éveil ...

     

    pivoines

     

    et en début mai ... la métamorphose ...

     

    pivoines

     

     Puis … le spectacle magique des ...

       Pivoines

     

    Une floraison généreuse ...

    Chez nous, plus de cinquante boutons par pied qui fleurissent successivement

    et embaument le jardin pendant des jours et des jours .

     

     Relâche ...

     

    J'aurai aimé vous transmettre leur senteur

    qui me fait penser en toute modestie à celle de la rose !

    Ne les appelle-t-on pas "Roses de la Pentecôte" .

       

    Relâche ...

      

    Relâche ...

      

    Il en existe une trentaine d'espèces qui font partie de la famille des Paéoniacées .

    Le nom botanique rappelle Paeon, médecin grec légendaire des dieux de l'Olympe qui soigna Mars blessé par la lance de Diomède et Platon atteint par une flèche d'Hercule.

      

    mes pages en sommeil ....

     

    En Chine, la pivoine est cultivée depuis le VIIème siècle.

    Elle fut introduite en Angleterre au début du XIXème siècle.

      

     pivoines

     

    Elle symbolise la beauté féminine et l’Amour .

    Considérée par les Chinois comme la reine des fleurs,

     la pivoine pourrait détrôner la rose dans le cœur de certains jardiniers,

     grâce à son parfum délicat et sa tenue en vase.

     

    pivoines

     

    Relâche ...

     

    Les pivoines aiment une terre riche et fraîche.

    Elles ont besoin de beaucoup de lumière mais redoutent l'exposition à l'Est.

    Les pivoines ont horreur d'être manipulées ou déplacées.

     

    mes pages en sommeil ....

     

    Elles sont magnifiques en bouquets qui tiendront d'autant plus longtemps

    que les fleurs auront été cueillies en boutons à peine éclos .

     

    Relâche ...

      

    Relâche ...

      

     Dans le langage des fleurs …

     la pivoine reflète la modestie, la timidité et la sincérité .  

    Star au jardin ... "La pivoine" ...

     pause 


    30 commentaires
  • fête des mères

    "L'amour d'une mère c'est comme l'air : 

    c'est tellement banal qu'on ne le remarque pas ..... 

     jusqu'à ce que l'on en manque !! 

      (Pam Brown) 

     

     Des milliers d’étoiles dans le ciel,

    Des milliers d’oiseaux dans les arbres,

    Des milliers de fleurs au jardin,

    Des milliers d’abeilles sur les fleurs,

    Des milliers de coquillages sur les plages,

    Des milliers de poissons dans les mers,

    Et seulement, seulement une maman.

                                          

                                                       André Bay 

     fête des mères

     Cette année c'est le 27 Mai ….

     

    Saviez-vous que les premières célébrations en l'honneur des mères remontent à l'Antiquité ...

    Dans les sociétés anciennes étaient organisés des cultes dédiés

    aux divinités Rhéa mère de Zeus, et Cybèle grande déesse.

     

    Mais c'est en 1908 que les Américains développèrent le principe de fête des Mères

    que l'on connaît aujourd'hui, en hommage à la mère d'une institutrice.

     

    La fête des Mères s'est popularisée pendant la Grande Guerre ...

    En 1917, les soldats américains débarquent en Europe et profitent

    de la fête des Mères pour écrire à leurs mamans restées aux Etats Unis.

    Cet envoi massif de courrier au même moment intrigue les Français,

    qui adoptent ensuite l'idée, d'abord pour récompenser la fécondité.

    Il faudra attendre 1950 pour que ce jour soit officialisé et

    inscrit au calendrier, à l'initiative du maréchal Pétain.

     

    fête des mères

     

    Certaines mamans on été décorées ...

    Dès les années 20, on récompense les mères méritantes

    (les veuves qui élèvent seules leurs enfants) et les mères de familles nombreuses.

    Les mamans de plus de huit enfants se voient remettre une médaille d'or ;

    les mamans de six à sept enfants une médaille d'argent ;

    les mamans de cinq enfants une médaille de bronze. 

     

    fête des mères  

     

    Je dédie cette poésie du cœur à toutes les mamans

    en leur souhaitant une journée merveilleuse

    avec une pensée pour celles qui nous ont quittés mais qui reste dans notre cœur !..

     

    A MA MERE

     

    Lorsque ma sœur et moi, dans les forêts profondes,

    Nous avions déchiré nos pieds sur les cailloux,

    En nous baisant au front tu nous appelais fous,

    Après avoir maudit nos courses vagabondes.

     Puis, comme un vent d'été confond les fraîches ondes

    De deux petits ruisseaux sur un lit calme et doux,

    Lorsque tu nous tenais tous deux sur tes genoux,

    Tu mêlais en riant nos chevelures blondes.

     Et pendant bien longtemps nous restions là blottis,

    Heureux, et tu disais parfois :"O chers petits !

    Un jour vous serez grands, et moi je serai vieille !

     Les jours se sont enfuis, d'un vol mystérieux,

    Mais toujours la jeunesse éclatante et vermeille

    Fleurit dans ton sourire et brille dans tes yeux.

     (Théodore de Banville "Les Cariatides")

    fête des mères

    Au plaisir de vous retrouver lundi ...

    Passez tous et toutes un excellent week end avec le soleil à la clé si ce n'est dans les cœurs !

    fête des mères


    35 commentaires
  •   

    L'oseille

                                         "l'invitation ci-dessus a été trouvée sur le net"

     

    C'est de retour du jardin, que je vous retrouve aujourd'hui, mes amis avec ...

    cette plante qui titille nos papilles !

     

    L'oseille

    "L"oseille" ne se refuse pas ...

     

    Sa saveur rafraîchissante et acidulée,

      apporte une touche d'impertinence à la cuisine printanière.

     

    C'est une plante herbacée présente un peu partout à l'état sauvage en Europe.

    D'ailleurs, presque tous les petits campagnards en ont cueillie un jour

    et l'ont mâchonnée sur le trajet de l'école.

     

    Mais l'oseille, vivace, se cultive aussi facilement au jardin.

    Elle aime la mi-ombre (plus acide cultivée en endroit ensoleillé).

    "L"oseille" ne se refuse pas ...Déjà très appréciée dans l'Antiquité,

    l'oseille fut cuisinée au Moyen Âge, époque friande d'aigre et de sucré.

    Sa note acidulée honore alors les sauces accompagnant le gros gibier à poil.

     

    Aujourd'hui, les feuilles s'utilisent autant en légume qu'en condiment.

     

    L'une des recettes emblématiques de la cuisine classique bourgeoise d'avant-guerre

    est "le fricandeau de veau à l'oseille"

    Emile Zola cite ce plat dans son roman "l'Assommoir".

    Hélas, il est un peu tombé en désuétude.

     

    En outre, comme l'oseille a la propriété de faire fondre les arêtes de poisson,

    on fait toujours cuire l'alose, aux nombreuses arêtes très fines, en sa compagnie.

    Son goût légèrement citronné convient bien au saumon.

     

    L'oseille est épatante dans les terrines de la mer,

    qu'elle émoustille de sa saveur fraîche et un peu piquante,

    tranchant avec le saveur fades des poissons blancs, tel que le merlan et la perche.

     

    Au printemps, elle permet de réaliser de délicieux veloutés

    et elle est la partenaire privilégiée des œufs pochés.

     

    Pour varier, elle peut remplacer avantageusement le persil dans les escargots à la bourguignonne

     Essayez et vous me direz !.

    "L"oseille" ne se refuse pas ...

     Pour préparer l'oseille, il faut la laver soigneusement

    et prendre la précaution de retirer la grosse nervure qui la sillonne,

    de la même manière que pour les épinards.

    Comme toutes les herbes, utilisez-la le plus tôt possible après sa cueillette.

     

    Si vous devez la conserver :

    pour qu'elle reste belle, enveloppez-la dans deux tours de papier absorbant

    légèrement humidifié et placez-la dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. 

    A portée de main 'l'oseille" ... 


    26 commentaires
  • céleri

      Par cette journée à la météo ensoleillée,

    je vous accueille au jardin côté "aromatiques"

     pour entamer une petite balade parfumée ..  

      

    Aujourd'hui .................. LE CELERI PERPETUEL

     

     Vivace, cette plante appelée "livèche" ou "ache" est

     tout simplement notre ... "céleri perpétuel" ...

     

    céleri

    Pour la petite histoire, l'ache était utilisée depuis la nuit des temps. 

    C'était un céleri sauvage poussant dans les zones marécageuses.

    Depuis l'Antiquité, il est utilisé comme condiment au goût très prononcé pour assaisonner potages et ragoûts.

    On en faisait déjà des tisanes aux vertus curatives diurétiques.

    Son feuillage vert sombre et ciselé servait à ceindre le front des poètes et des vainqueurs aux jeux du cirque.

    Plus tard, la feuille d'ache, stylisée, apparaît sur les chapiteaux gothiques.

    Une espèce cultivée , manipulée, deviendra le céleri branche au XVIème siècle.

     

    Le céleri perpétuel, lui, n'est pas très exigeant et offre une culture facile durant des années :

    Il peut rester en place 20 ans !

    Il est très rustique (-15°C)

     

     Ces feuilles sont très découpées et dégagent naturellement,

    une forte odeur et sa saveur prononcée n'est pas appréciée par tous.

     

     Et pourtant, ce céleri rehausse les salades (le découper cru très finement) et surtout

    c'est un précieux condiment pour les soupes de légumes et le pot au feu 

    (le bouquet garni ne serait pas complet sans le céleri branche) !

     

    Petit conseil :

    Employez le céleri perpétuel avec parcimonie car son goût puissant est plus fort qu’un céleri-branche.

     

     Personnellement, je ne saurais réaliser ma soupe à la tomate sans l'agrémenter de quelques feuilles de ce céleri ....

     

    céleri

     

     Les tiges se récoltent très tard dans l'année mais à partir de septembre

    vous pouvez les faire sécher et les conserver, bien sèche, dans un bocal.

     

     Il vous est également possible de les congeler fraîches séparées sur un plateau

    et mettre en boîtes après surgélation

    (pour éviter de l'écraser avec d'autres éléments congelés).

     

    céleri

     

    Le céleri perpétuel est connue comme un puissant diurétique,

    il possède aussi des propriétés apéritives, digestives, toniques et antiseptiques.

     

    Jadis, la livèche était prescrite pour soigner les morsures d’animaux venimeux. 

     

    Les graines aromatiques de fin de saison sont très parfumées .

     Moulues, elles remplacent le sel...

    mais le vrai sel de céleri ...

    c'est un sel fin mélangé avec un tiers de racine de céleri-rave séchées et pulvérisées.

    Il aromatise le potage au vermicelle, le jus de tomate .... 

    Il relève délicatement la saveur de plats de légumes et de sauces.

    Vous pouvez en agrémenter le chou-fleur béchamel, les haricots sautés, les macédoines ...

    Vous pouvez avec le sel de céleri rehausser également

    un canard aux navets, un lapin à la moutarde ou un sauté de veau .

     

    "Livèche" ...


    31 commentaires
  •  

    Beauté du seringa .....  

    Le seringa ... 

     

    4d33ce831ngjuebs

    Cet arbuste compte une quarantaine d'espèces...

    tous originaires des régions tempérés de l'hémisphère Nord. 

     

    Le seringa (ou seringat) surnommé aussi "jasmin des poètes"

    vous comblera au printemps par sa floraison immaculée et parfumée. 

     

    Vous pourrez le multiplier par bouturage, après la floraison avec des pousses de l'année. 

     

    Le seringa ... 

    1ngjuebs

    Le seringa ... 

    1ngjuebs

    Le seringa ...

    1ngjuebs

    Le seringa ... 

    1ngjuebs

    Le seringa ...

    1ngjuebs

    Beauté du seringa ..... 

                                                                 1ngjuebs

     "Le premier pouvoir des fleurs est de

     parfumer la vie de bonheur !"  …

    4d33ce83


    29 commentaires
  • Démonstration de sauvetage ...

    Lors de la fête de la batellerie de Béthune que vous avez pu découvrir sur ma page de début de semaine ...

    parmi les diverses animations ...

    nous avons pu assister à des démonstrations de sauvetage sur le canal par des chiens Terre Neuve.

     

    L' Association  de Sauvetage Aquatique des Hauts de France est constituée de bénévoles passionnés

    qui viennent d’horizons professionnels et sociaux culturels divers et variés. 

    Les valeurs humaines telle que la solidarité, l’intégration des personnes en situation de handicap

    sont au cœur des projets portés par les membres de l’Association Chiens Sauveteurs Aquatiques.

     

    Actuellement il y a 18 chiens pour une quarantaine de membres.

     

    N'hésitez pas à visiter leur site  ...

    exposés et vidéos vous emmènent dans ce monde du sauvetage aquatique et autres.

    http://www.asso-csa.fr/

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Le Terre-Neuve sous ses allures douces et calmes cache des trésors de courage et une capacité de travail impressionnante.

    D’une force exceptionnelle, il est actif et travailleur, mais pas remuant quand il n’a rien à faire.

    Malgré son ossature massive, il se dégage une souplesse générale de son apparence.

    Il possède la caractéristique d’avoir les pieds palmés qui lui permettent d’être un nageur hors pair.

    ( il peut tirer un zodiaque avec 6 personnes à son bord ). 

    Le Terre Neuve est un chien qui pèse entre 50 à 80 kg et qui peut nager durant 45 mn.

     

    Admirez avec ces quelques photos leur démonstration en sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Démonstration de sauvetage ...

     

    Agréable week end de Pentecôte à vous mes amis … la météo devrait être au beau fixe !

    Démonstration de sauvetage ... 


    24 commentaires
  • "Sus aux pucerons" !

     

    Les pucerons sont les "bêtes noires" au jardin !

     

     Si au printemps, vous voyez des feuilles s'enrouler sur elles-mêmes, leur surface devenir poisseuse

    et se couvrir d'un dépôt noirâtre … pas de doute ...

     

    Les pucerons attaquent !

     

    "Sus aux pucerons" !

     

    Les pucerons verts s'agrippent aux rosiers,

    les noirs aux fèves,

    les jaunes aux lauriers roses ou aux agrumes,

    les cendrés aux choux et autres brassicacées (navet, colza, raifort, cresson …).

    Faciles à repérer, ils restent immobiles en colonie et passent leur temps à se nourrir de sève élaborée,

    utile à la croissance des végétaux : ils défigurent les plantes et servent de vecteur de transmission de certains virus.

    Ils sont en outre, dotés d'une grande aptitude à proliférer.

     

    Comment les combattre ?

     

    Pulvérisez un mélange de 2 cuillerées à soupe de savon noir à diluer dans 1 litre d'eau tiède.

     

    Pour plus d'efficacité encore, infusez dans 1 litre d'eau, 2 cuillerées à café de piment de Cayenne,

    2 gousses d'ail écrasées. Filtrez après 2 jours et ajoutez encore 2 cuillerées à soupe de savon noir.

    Pulvérisez sur les plantes infectées.

     

    Vous pouvez aussi faire une macération d'ail (100 g dans un verre d'huile d'olive) mettre dans 1 litre d'eau tiède avec

     3 cuillerées à soupe de savon noir, filtrez, pulvérisez après 8 jours (prévoir à l'avance).

     

    A noter que ...

     

    Le savon noir pour l'entretien de la maison

    et celui utilisé pour le soin du corps n'est pas le même !

     

    Le savon noir ménager est mou ou liquide. L’huile de lin est souvent la base de son corps gras.

     

    Le savon noir cosmétique est généralement en pâte de couleur vert sombre.

    Il est uniquement fabriqué à partir de produits naturels (eau, huile d’olive, sel, potasse et pâtes d’olives écrasées).

     

    Attention donc de ne surtout pas confondre le produit ménager

    et

    le produit de beauté.

     

    "Sus aux pucerons" !

     A DEMAIN !


    30 commentaires
  • Pardon de la batellerie ...

    Le jour de l'Ascension, comme chaque année, le port de plaisance de Béthune dans le Pas de Calais

    a accueilli le traditionnel

    Pardon de la Batellerie ...

     

    Messe, bénédiction et pavoisement des péniches, chants marins, expositions,

    mini-croisière pour découvrir le canal, guinguette sous chapiteau, joutes sur l'eau ...

     

    Beaucoup d'animations ...

    Une bonne ambiance festive

    que je vais essayer de partager avec vous avec ces quelques photos .!

     

    Pardon de la batellerie ...

     Maquettes ...

    Pardon de la batellerie ...

    pavoisement ... 

    Pardon de la batellerie ...

    chants marins ... 

    Pardon de la batellerie ...

    mini-croisière sur le canal...

    Pardon de la batellerie ...

    Joutes sur l'eau ... 

     

    C'est aussi à cette occasion dans une humeur conviviale bien que la météo soit mitigée...

    que les visiteurs ont pu découvrir

    les magnifiques tableaux de Monsieur Claude Delcloy ancien batelier...

    ainsi que les photos de son fils Dominique...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    Pardon de la batellerie ...

     

    J'espère que vous avez apprécié mes amis

    et c'est avec plaisir que je vous retrouverai demain ! 

     


    30 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique