• Sedum ...

     

    Je voulais, aujourd'hui, partagez avec vous,

    les photos d'une plante vivace,

    rustique et très robuste

     que j'affectionne particulièrement au jardin et que

    certaines d'entre vous apprécient souvent ...

     

    Le  sedum "herbstfreude" ou "orpin d'automne"

     

    Tout au long de l'année il nous gratifie d'une évolution de floraison

    si diversifiée ..

    Que c'est un  plaisir des yeux.

     

    Je vous invite au spectacle …

     

    "Sedum" ....

     

    "Sedum" ....

     

    "Sedum" ....

     

    "Sedum" ....

     

    "Sedum" ....

     

    "Sedum" ....

     

    "Sedum" ....

     

    C'est une plante exceptionnelle pour endroit sec et ensoleillé.

    On peut l'intégrer en massif pour les plus hauts, en bordure ou rocaille et même en potée. 

     

     Ses grandes fleurs, très prisées des papillons en été,

    sont utilisables en bouquets frais ou secs,

    mais je préfère les garder au jardin.

     

    Je ne coupe toutes les fleurs fanées qu'au printemps dès

    que je vois des petites pousses vertes pointer au sol. 

    Sedum ...


    26 commentaires
  • Bonjour mes amis,

     

    banane

     

     Ce sera en compagnie d'un fruit de toutes les saisons,

     que je vous souhaite une agréable journée …

     

    banane

     

    LA BANANE

    Sa douce pulpe fondante et sucrée est la préférée des enfants.

     

    C'est la première plante alimentaire cultivée par l'homme depuis déjà quelque douze mille ans.

       Il en existe plus de trois cent variétés dont la plus connue la "banane fruit".

       

    La banane craint le froid qui la fait noircir, aussi la conserver

    dans un endroit frais mais pas au réfrigérateur.

       Au delà de 15° son processus de maturité s'accélère.

     

     Vous pouvez la déguster "jaune"

     mais

     c'est "tigrée "qu'elle est le plus appréciée des amateurs invétérés.

     Cuisinée, nature, flambée, la banane est la reine au royaume des desserts. 

     

    Voici "un petit rappel"

    de cette recette toute simple pour un dessert qui en ravira plus d'un ...

     

    Le moyen aussi d'utiliser des bananes un peu trop mûres à votre goût ..

     

    banane

      

    Epluchez vos bananes, les déposer dans un plat à four,

    déposez dessus une poignée de raisins secs blonds.

     

    Pressez un jus de citron et un jus d'orange que vous versez sur vos fruits,

     puis saupoudrez de sucre fin et vergeoise (cassonade) à votre convenance .

     

    Parsemez de quelques morceaux de beurre et enfournez th. 6 (180°)

    jusqu'à ce que les bananes deviennent caramélisées.

     

    (vous pouvez allumez votre grill pour obtenir un bel effet doré mais surveillez la cuisson) .

     

    banane

     

     Servez bien chaud, régalez-vous en toute simplicité !  ...

     

    Pour ma part, je trouve ce dessert délicieux ! 

     

    une suggestion :

     Pour donner un air de fête à ce dessert lors d'un repas ...

    flambez vos bananes de rhum au moment de servir  (dans ce cas , à réserver aux adultes)

     

                       Anecdote toujours utile à savoir ..

    l'épluchage de la banane ...

    Si vous commencez du côté de la tige, les Africains, experts en la matière, riront.

    Eux, ils commencent par l'autre bout ; ainsi ils enlèvent avec la peau, tous les fils embêtants !

      

    Citation d'… Alexandre Arnoux

    "la providentielle peau de banane :toujours prête à son office sournois de rompeuse de membres, de luxatrice d'articulations".

     

    Le bananier est une drôle de plante ...

    Et d'abord, ce n'est pas un arbre, mais une herbe, qui peut atteindre neuf mètres de haut en une année.

    Ses fleurs sont stériles, il ne produit qu'un seul régime, mais lesté de quatre cents à mille bananes.

    Après quoi, il meurt.

    Pour cette raison, sans doute, Bouddha en fit le symbole de la vanité des biens de ce monde.

    Le bananier ne peut donc être planté, puisqu'il ne produit pas de graines.

    Il ne peut provenir que du rhizome d'un autre bananier ou du bouturage de rejets.

     

    A demain les amis ... gardons le sourire malgré la grisaille par chez nous … 

    hum ! la banane ...  


    38 commentaires
  •                                    musique culinaireBonjour à Tous ! 

    musique culinaire

     

    Pour se détendre en ce début de semaine !

     Je vous propose d'écouter…

     Un morceau de choix ...

     

    "Mozart" revu à la "sauce Lyonnaise" ...

     

    On apprécie ou pas mais çà ne manque pas d'humour "culinaire" …

     

    Qu'en pensez-vous  ?

      

    Enregistré à l'église de St Germain du Bois, près de Louhans.

     

     

    Bon appétit ….

    Passez une agréable semaine mes amis !

    musique culinaire


    30 commentaires
  • nounours 

    nounours

     

     

    Les fêtes approchent !

    Le Père Noël aura toujours un ours en peluche dans sa hotte .... 

    Parallèlement à tous les jeux électroniques et autres, de plus en plus sophistiqués,  de notre époque, on voit revenir de plus en plus les jouets d'antan … notamment les ours en peluche …

    "nounours pour les petits !

     

     

     De nombreux écrivains leur ont consacré des écrits

    et

    je partage avec vous quelques-uns de leur coups de cœur de leur enfance …

     

     

     

    "Comment se fait-il que les nounours aient eu un succès aussi immédiat et une popularité que rien ne menace ? C'est simple : ils sont irrésistibles même quand leur fourrure est tout-à-fait râpée et leurs pattes à moitié détachées"

    (Peggy et Alain Bialosky)

     

    "En tant que femme de ménage, j'ai un bon moyen pour juger mes employeurs ; ils sont civilisés s'ils ont un chat sur le canapé et un petit ours sur le lit."

    (Concha Suarès)

     

    Avec le temps qui passe l'ours devient de plus en plus vivant. Quiconque a une once de sensibilité ne pourrait jamais le jeter à la poubelle.

    (Johnnie Hague)

     

    nounours

     

    "Combien d'enfants n'ont-ils pas gardé un ressentiment réel vis-à-vis de leurs parents qui ont fait disparaître subrepticement leur petit ours."

    (John Ziff)

     

    "Au fil des années, mes fils avaient fini par adopter cinquante- cinq ours en peluche. A douze ans gênés, ils les cachaient quand s'amenaient leurs copains. Maintenant qu'ils ont plus de vingt ans tous les deux, certains de ces ours, parmi les plus privilégiés, ont le droit de sortir pour accueillir les invités ou pour rejoindre quelqu'un de malade  Certains, deux ou trois chanceux, ont même reçu les soins délicats et attentifs de charmantes jeunes dames."

    (Helen Exley)

     

    "Prendre une grosse patte d'ours dans sa main ! Serrer l'Ours sur son cœur, lui sourire, car il vous faite sourire, lui parler pour s'imaginer qu'il est prêt à vous répondre ! Moment de simple bonheur d'enfant, qu'on peut vivre à tout âge, même les rides venues."

    (Thérèse Fichefet)

     

    nounours

     

    "Mon fils s'était cassé la clavicule. Comme je devais partir au travail, il demanda si Emile son ours pouvait aussi avoir l'épaule bandée. Je fis cela, prodiguant à Emile des paroles d'amour, des câlins et un gros baiser. Cela me permit de dire au revoir, sans problèmes, à deux invalides heureux."

    (Helen Exley)

     

    "Tu te rappelles quand je te disais que mon ours ne savait pas dormir sans moi ? En réalité, c'était moi qui ne pouvais pas dormir sans lui."

    (Papadopolis)

     

    "Retrouver son vieux nounours dans le grenier après plusieurs années est tout à fait bouleversant : il a l'air si malade, l'oeil si triste, le poil râpé …. Alors, descendez-le, brossez doucement ce qu'il lui reste de fourrure et asseyez-le dans un fauteuil près du feu".

    (Jesse O'Neil)

     

    nounours

     

    "Des ours en peluche accompagnèrent les pilotes de la RAF pendant la bataille d'Angleterre, au débarquement rn Normandie et les GIs au Vietnam".

    (Pam Hobbs)

     

    "En tant que thérapeute par la parole,  j'arrive très bien à entrer en contact avec les enfants renfermés en regardant leur teddy et en menant avec lui une conversation naturelle."

    (Hélène Laval)

     

    "Le service d'éducation de Straffordshire utilise l'ours en peluche pour aider les enfants sourds à apprendre les différents sons et à prononcer les syllabes : ses yeux s'éclairent ou s'éteignent plus ou moins selon la tonalité et le volume de la voix. Une petite fille qui n'avait jamais produit aucun son, en 5 minutes, répondit aux gadgets de Fred".

    (Peter Bull)

     

    "Le monde est divisé en deux zones : celle avec des Teddy bears et celle sans. Chacune trouve l'autre un peu bizarre".

    (Jenny De Vries)

     

    "Tout ce qu'il y a entre soi et "le noir" est un Ours".

    (François Labouvries)

     

    Depuis quelques années, ce sont les "doudous" qui sont de mode,

    mais je pense que les "nounours" seront toujours indémodables. 

    nounours

     

    Je souhaite à toutes les Catherinettes ...

    une très belle fête en ce week end qui leur sera consacré !!

     

    Si vous voulez connaitre l'origine de cette fête… rien de plus facile … petit clic sur ce lien vers mes pages ...

    La Ste Catherine ... tradition .

    nounours 


    32 commentaires
  • Rouelle d'automne ...

     

        Voici une recette rustique, mes amis,  

         qui réchauffe les jours froids  

     qui est facile à réaliser tout en étant peu onéreuse...

      Rouelle d'automne ...
      La rouelle d'automne 


     Ingrédients variant selon les appétits  

     1 rouelle de porc dans le "jambon"

    (vous pouvez utiliser un filet mignon de porc mais plus onéreux)  

    des pommes de terre épluchées et coupées en deux,

     de la moutarde (quantité selon goût) ,

    2 gousses d'ail épluchées,

    branches de thym,

    beurre, poivre, sel

    et 1 verre de vin blanc sec (ou d'eau à défaut de vin blanc)...



    Rouelle d'automne ...   

     

    Tartinez généreusement la rouelle de moutarde et

    insérez les gousses d'ail  (coupées en deux) dans la viande, 

    poivrez et salez :

    disposez dans un grand plat rectangulaire, mettre le thym dessus, des morceaux de beurre

    et versez le vin blanc alentour,  placez au four pour précuire 15 mn four moyen (th6 ou 180°)    

     

    Rouelle d'automne ...



       
    Ensuite, sortir du four et disposez autour vos pommes de terre,

     les parsemer de petits morceaux de beurre et terminez la cuisson 30 mn au four  


    Pour le tous les jours ….servez directement dans le plat de cuisson
    et régalez-vous !

    Rouelle d'automne ...



        La moutarde rend le rôti bien moelleux ...

     le thym et l'ail le parfume agréablement.  

     

     Vous pouvez accompagnez ce plat d'une salade d'endive ou de scarole.



          BON APPETIT A TOUS !!!

    Rouelle d'automne ... 


    32 commentaires

  • Fleur à la boutonnière ...

     

     Bonne journée à tous !

     

     Je ne sais si, comme moi, vous avez remarqué que la tradition,

    si ce n'est la mode, de la "Fleur à la boutonnière" lors de cérémonies

    notamment aux mariages, faisait à nouveau son apparition...

     même si elle est moins vivace qu'autrefois, cette tradition n'est pas perdue !

     

    "Fleur à la boutonnière" ...

    Fleur à la boutonnière ...

    Mais revenons aux origines et traditions anciennes  de cette "Boutonnière"....

     

    Une Boutonnière était souvent une profession de foi, une déclaration de principes.

     

    Ainsi les monarchistes bannissaient la violette, discret symbole de l'Empire.

    La tragédienne Mlle Mars se fit huer sous la Restauration

    pour être apparue en scène avec un bouquet de violettes...

     

    La rose servit un moment de signe de ralliement au comte de Paris.

     

    Quant à l'œillet rouge, on ne pouvait l'arborer sans se compromettre ...

    "Il faisait croire à dix pas qu'on avait la Légion d'honneur,

    à trois pas qu'on était un sot" prétendait un homme d'esprit.

     Fleur à la boutonnière ...

    Pour les soirées et les bals, on portait des fleurs dans les cheveux ou

    à la ceinture, souvent des camélias, parure qui semble un peu désuète aujourd'hui.

     

    Pour cacher un état intéressant, Mlle de La Vallière s'entourait de tubéreuses

    qui passaient pour mortelles aux femmes enceintes ...

     

    Au siècle dernier, une grande mondaine manifestait sa passion des fleurs bleues en faisant

    orner le frontail des chevaux de son équipage d'un bouquet de bleuets ...

     

    Sarah Bernhardt portait des ceintures d'orchidées !

     Fleur à la boutonnière ...

    A la Belle Epoque, un dîner élégant comportait une corbeille de table par bouquets séparés,

    groupés au centre, qui étaient distribués au dames à la fin du repas.

    Ou bien on disposait sur les serviettes de table un bouquet pour les dames,

    et une boutonnière pour le "sexe fort". 

    Les boutonnières les plus classiques étaient composées de violettes de Parme,

    de roses, de gardénias, d'orchidées ou d'œillets blancs.

    Fleur à la boutonnière ...

    "Fleur à la boutonnière" ... 

    Un "truc à l'ancienne" pour orner d'un œillet géant un habit de soirée :

    prendre trois œillets blancs moyens, enlever le calice,

    couper les feuilles en biseau et réunir l'ensemble dans un seul petit culot,

    cornet plat qu'on passe à la boutonnière de manière à ce que le panache adhère au parement.

     

    Cette confection citée ci-dessus "d'œillet monstre"

    est la copie conforme de "l'œillet de Kent" cher aux Anglais.

    (source de ce texte :"les savoir-faire oubliés" aux éditions de Crémille)

    Fleur à la boutonnière ...


    34 commentaires
  •  

    chien

    Aujourd'hui je partage avec vous cette histoire émouvante …

     

    Chien perdu

    Un chien va et vient sur la plage,
    Il court dans tous les sens sur le rivage,
    Cherchant en vain son maître,
    Malheureux comme on peut l'être,
    Attentif, museau dans le vent,
    Il s'arrête un court instant
    Tournant son regard implorant
    Vers des gens indifférents !

    Puis, recommence le manège,
    Il cherche sur la grève en gémissant
    Ce maître qu'il aimait tant,
    Et le voilà perdu dans un monde inconnu,
    Chien abandonné au soir d'un bel été.

    Cependant, un enfant a vu
    Toute la détresse de ce chien perdu,
    Il vient vers lui, le caresse
    Lui parle avec tendresse
    Et c'est le reflet d'une belle image,
    Un enfant, un chien sur la plage,
    Sans façons, les voilà partis.

    Chien perdu, tu as, de nouveau, un ami !

                                            
    (auteur : M .Peltier)

     

    Cette histoire se termine bien …

     

    Hélas … Bon nombre d'animaux sont abandonnés … 

    Des associations de bénévoles  au grand cœur s'investissent

    pour venir à leur secours en attendant de les faire adopter.

     

    "L'arche du 62" de Barlin est une de ces associations de notre région ...

    en plus de multiples démarches et actions au cours de l'année,

    elle organise son marché de Noël pour venir en aide à ces animaux

    (vaccination, puçage, stérilisation, nourriture, placement en famille d'accueil en attente d'adoption puis … adoption  définitive…)… 

     

    Si vous habitez la région, n'hésitez pas à venir les soutenir dans leur marché de Noël … 

    chien

     

     "L'amitié du chien est sans conteste plus vive et plus constante que celle des hommes"

    (Montaigne)  

    chien

                

      A l'arrivé des fêtes de fin d'année je vous amène à une réflexion sur cette pensée ...

    "Un animal n'est pas un cadeau de Noël…. c'est un cadeau pour la vie." 

    chien  

    Si vous offrez un chiot à une personne … premier impératif ….

    Ne faire ce présent qu'à une famille consciente de ses responsabilités,

    il est bon de s'assurer que la présence de cet animal est vivement souhaitée..

    On attirera l'attention des petits et des grands sur leurs devoirs à l'égard du chien :

    éducation, assistance, protection, tendresse,  respect ! 

     

    Et le plus beau cadeau qu'il leur apportera en retour sera son amour et sa fidélité tout long de sa vie.

    chien


    39 commentaires
  • Le temps des gaufres ! ...

     En ce week end frisquet ,

    je vous propose une recette très appréciée par chez nous …

     

     Les gaufres sèches !

    qui se conservent très bien dans un endroit sec.

     

    gaufres

     

    Souvenir d'antan ...

     

     Ces gaufres étaient offertes,  

    à  ceux qui venaient  nous souhaiter la bonne année durant le mois de  Janvier

    par ma maman qui les réalisait

    "de main de maître" et qui les gardait jalousement dans la boîte en fer

    qui trônait en milieu de table entourée de tasses à café et de différentes boissons ....

     dont les liqueurs … dont, la aussi, elle avait le secret avec ma tante...

     

       Plus tard …

    Souvenir de ma grande sœur (nous avions quinze ans d'écart) qui avait repris la confection de ces gaufres ....  

    et comme nous "étions dispersés

    en différents endroits de France et d'ailleurs .... 

     c'est par petit colis qu'elle nous faisait profiter, de ces "douceurs" ô combien appréciées !! !

     

    Le temps des gaufres ! ...

     

      Découvrez (ou redécouvrez) cette recette …

    une nostalgie  "gourmande" pour moi

     

                        Ingrédients :

    - 1 k farine - 400 g beurre 1/2 sel juste fondu - 6 œufs battus - 500 g vergeoise brune ou blonde (ou cassonade) -

     Mettez la farine dans un saladier, creusez un puits

    puis ajoutez progressivement au fouet les autres ingrédients -

     

    Laissez refroidir au frigo. au minimum 1 heure (pour durcir la pâte) -

     

    Sortez la pâte et à la main faire des petites boules (grosseur d'une noix) -

    Préchauffez votre gaufrier, quand il est bien chaud, mettre les noix de pâte et laissez cuire -

    Enlevez à l'aide d'une spatule bois -

    Un conseil : ne pas beurrer votre gaufrier et

    ne pas employer d'autres matière grasses que le beurre pour la confection de la pâte.

     

      Vous pouvez les déguster dès qu'elles sont refroidies

    mais également les conserver comme des biscuits dans une boîte en fer, comme autrefois.

     

    Le temps des gaufres ! ...

                                                                       (jolie boîte découverte sur le net)

     

    Connaissez-vous la vergeoise ? 

    que l'on emploie chez nous pour la réalisation de cette recette.

    Le temps des gaufres ! ...

    Fabriquée depuis plus de 150 ans à la sucrerie de Thumeries (59) à partir de sirop de betterave,

    la vergeoise est le sucre des spécialités flamandes.

    Le nord de la France et la Belgique l’utilisent couramment dans leurs recettes de pâtisseries,

    pour la tarte au sucre notamment, ainsi que pour fourrer crêpes et gaufres, et accommoder les laitages.

     

    La vergeoise est un sucre à consistance moelleuse provenant d’un sirop de betterave parfois de canne,

    coloré et parfumé par les composants naturels de sa matière première :
     

    la vergeoise blonde est obtenue en recuisant le sirop éliminé lors d'un premier essorage du sucre ;
     

    la vergeoise brune, plus foncée et à l'arôme plus particulier,

    résulte de la recuisson du sirop éliminé lors du deuxième essorage du sucre.

     

    Le saviez-vous ?

    la cassonade est un sucre cristallisé brut, extrait directement du jus de la canne à sucre, ce qui lui donne une couleur et une saveur caractéristiques rappelant celles du rhum.

    Dans la région, on emploie couramment le terme de cassonade pour désigner en fait la vergeoise

     

    Sur ce , je vous souhaite de passer un agréable week end bien au chaud ! 

    Le temps des gaufres ! ...


    33 commentaires
  •  le beaujolais nouveau

     

     En ce moment, les pommes et les poires sont les reines des fruits frais de nos desserts ...

     

    J'aime beaucoup la poire , elle se déguste de bien des façons  …

    La poire en cuisine...

     

    Comme fruit de table, dans les plats et les salades de fruits, avec du yaourt et des noix ...

    elle est également délicieuse accompagnée d'une crème glacée et se marie très bien au fromage "roquefort"

    ou cuite en accompagnement d'une pintade ou de la dinde.

    La poire en cuisine...

    Aujourd'hui, deux découvertes culinaires au fil de mes livres de cuisine ...

    ce sont  les poires pochées que je soumets à votre gourmandise, mes amis ... 

     

    POIRES POCHEES AU BEAUJOLAIS NOUVEAU

     

     

    Pour 6 pers :

    - 6 poires williams fermes

    - 1 orange

    - 1 citron

    - 2 bouteilles de Beaujolais

    - 2 bâtons de cannelle

    - 150 g de sucre fin

    - 2 clous de girofle

    - 10 cl de crème de cassis.

     

    Evidez les poires afin d'enlever les pépins (comme pour une pomme), puis épluchez-les en conservant la queue.

    Coupez l'orange et le citron rincés en rondelles, en gardant la peau.

    Déposez les fruits dans une casserole.

    Mouillez à mi-hauteur avec le Beaujolais, ajoutez la cannelle et les clous de girofle.

    Portez à ébullition,

    puis baissez le feu, laissez cuire à frémissement 10 mn jusqu'à ce que les poires soient tendres.

    Avec une écumoire, retirez les poires.

    Disposez-les debout sur des assiettes creuses.

    Placez les tranches d'agrumes alentour.

    Ne gardez que 50 cl du jus de cuisson et faites-le réduire de moitié.

    Hors du feu, ajoutez la crème de cassis puis versez sur les poires et agrumes.

    Servez de suite.

    La poire en cuisine...

     

     Si vous préférez une recette sans alcool et de surplus sans sucre  …

     celle-ci devrait vous plaire ainsi qu'aux enfants ...

    La poire en cuisine... 

     

    POIRES POCHEES AUX JUS DE FRUITS

     

     

    Pour 4 pers :

    - 4 poires bien fermes

    - 25 cl de jus de cranberries

    - 10 cl de jus de raisin

    - 1 étoile de badiane

    - 1 bâton de cannelle 

     

    Rincez puis pelez les poires  en prenant soin de garder la queue.

    Déposez-les dans une casserole, ajoutez les jus de cranberries et de raisin, puis les épices.

    Faites cuire pendant 25 mn.

    Retirez du feu et laissez refroidir.

    Mettez la casserole avec les poires au frigo pendant 12 heures pour qu'elle macèrent.

    Au moment de servir, faites réchauffer les poires dans leur jus.

    Servez de suite .

    La poire en cuisine... 

    Une pensée de Brillat-Savarin (1755-1826)...

    "La découverte d'un mets nouveau fait plus pour le genre humain que la découverte d'une étoile".

      La poire en cuisine...

     Je vous souhaite à tous une agréable journée  tout en "douceurs du palais" !

    malgré la grisaille qui s'est installée par chez nous …

     La poire en cuisine...

     

     


    35 commentaires
  •  Recette pour les jours frileux ! ...

    sirop de carottes ...

                                                           (peinture de l'artiste "Donald Zolan")

     

    Belle journée à tous !

     

    Dans ma jeunesse, à la mauvaise saison, notre mère nous concoctait

    un sirop "maison" en prévision ou pour calmer  la toux et les maux de gorge 

    Une recette qu'elle tenait de ses grands ‘parents.

     

    Pour entamer cette journée, je vous confie cette recette

    que vous pouvez toujours remettre au goût du jour

    pour vos enfants, petits-enfants :...

    enfin toute la famille.

    Recette pour les jours frileux ! ... 

     Le sirop de carotte  


                   
     Prendre la plus grosse carotte que vous puissiez trouver

     

    (Bio ou carotte de "pleine terre," comme l'on dit chez nous). 
                  
     

     Bien la laver, ne pas l'éplucher, couper le collet, la creuser par le haut sur la moitié de sa hauteur.

     

    sirop de carottes ...

    sirop de carottes ...
                   
     

     Dans ce trou vous disposez du sucre candi, vous posez la carotte dans un verre haut,

    bien stable,

    vous couvrez pour éviter "les poussières",  

    vous laissez à température ambiante et au bout de 1 à 2 jours

    vous allez récupérer le sirop qui s'y est formé ...

     

    sirop de carottes ...


        
    Vous n'avez plus qu'à déguster : 1 cuillère par jour,

    c'est un délice et excellent pour la santé ...

     

    Dès que vous aurez terminé de boire le sirop ...

    recommencez cette préparation deux ou trois fois avec d'autres carottes. 

     

    Recette pour les jours frileux ! ...

     

      Se réalisait également avec un gros navet ou un gros radis noir 

    mais le goût en était plus accentué et différent bien sûr et je vous assure

    qu'il me plaisait nettement moins que celui de carotte.

     

     Certains ont une variante de cette recette :

    en coupant en rondelles les carottes et en disposant le sucre candi en « lit » au-dessus.

     

    Peut-être serez-vous sceptique sur l'effet de ces "sirops" mais moi

     je puis vous dire que c'était drôlement efficace et drôlement bon !!! 

     

     N'hésitez à me laisser un commentaire après avoir testé ce bon vieux remède !   

    Recette pour les jours frileux ! ...

        Le sucre candi ... c'est quoi ?

    sirop de carottes ...

         

     on l'appelait au siècle dernier 

      "sucre à la ficelle».

     Car le sucre candi blanc est un gros cristal de sucre,

    transparent et incolore, obtenu par cristallisation lente

      d'un sirop très pur concentré et chaud que l'on laisse

    refroidir sur des fils de lin ou de coton.

     

      Le sucre candi roux est obtenu de la même façon et coloré par caramélisation.  

     Le sucre candi roux figure parmi les traditions régionales

    les plus anciennes et les plus authentiques du Nord-Pas de calais. 

     

      On l'utilise pour aromatiser les grogs, les punchs, les vins chauds,

    les sirops de fruits, les conserves de fruits ... 

     

       Et chez nous, on le déguste comme un bonbon ! 

     

    sirop de carottes ...

     

       Petite anecdote "souvenir": 

     D'antan, quand nous étions bébés nos parents en mettaient dans notre tétine

     (ils la dévissaient, mettaient un morceau de sucre candi à l'intérieur

    et percé d'un petit trou l'extrémité de la tétine) ...


    et nous sucions cette "tutute douceur" tout en nous endormant ... 

     

    De cette façon, c'était également "une parade efficace" contre les pleurs

    et cela éviter de sucer notre pouce.

     

    sirop de carottes ... 


    38 commentaires
  •  Je suis "ch'timi" ...

    Je suis "ch'timi" ...

     

    Je suis heureuse et fière quand je voyage et lorsque je commence à parler ….

    que l'on me dise "tu as l'accent ...tu es une chtimi, toi … !"

    Je le suis comme toute ma famille de génération en génération et ne renie pas mes origines  . 

     

    Et pourtant, certains amoureux du patois du Nord n'aiment pas beaucoup ce surnom

    qui nous est donné par les habitants des autres régions de France.

     

    Alors, je vous livre le secret ou plutôt l'origine de ce surnom "ch'timi".

     

    Au cours de ce formidable brassage de population qui eut lieu pendant la guerre 1914-1918, les soldats appelés poilus des différentes provinces de France eurent l'occasion de se côtoyer longuement.

    Ils prirent l'habitude de s'attribuer mutuellement des sobriquets collectifs en fonction des secteurs d'où provenaient leurs compagnons.

     

    Les gens du Nord,

    réputés dans leur parler par leur "ti" et leur "mi" employés à la place de "toi" et "moi",

    et leur manière de prononcer "ch'ti-chi" ou "ch'ti là" pour "celui-ci" ou "celui-là",

    se virent qualifiés de "ch'timi" par les autres soldats.

     

    Dans le roman de Roland Dorgelès, "Les croix de bois" (1919),

    l'auteur parle "... du gars du Nord, ch'timi aux yeux d'enfant"...

    C'est la première apparition de notre surnom dans la littérature.

     

    Rentrés dans leurs foyers, après la guerre, les poilus de France et de Navarre se chargèrent de la

    diffusion de ce sobriquet attribué aux gens du Nord et à leur curieux langage.

     

    Je suis "ch'timi" ...

    Et oui ! au lieu de dire "comment" on dit "hein" !

     

    Si vous voulez goûter à "notre parler ch'ti" ...

    voici pour vous la recette de la "soupe au lard" … appelé chez nous "rassacache" 

    ("rassacher" : retirer)

    concoctée par Léon et Gérard … humoristes ch'tis

    qui nous offrent au long de l'année des pièces de théâtre dans notre patois.

    ("s'pourléquer"  : se régaler)

     

     

    Et je termine avec ce guide indispensable pour ..

    - connaitre les ch'tis et découvrir leur riche culture.

    - pour apprécier leur cuisine et entonner les meilleures chansons de par chez nous.

    - pour raconter leurs blagues préférées.

    - pour vous repérer dans ces étranges terres du Nord.

    - pour parler le langage ch'ti grâce à un manuel de conversation au bureau, au stade ou au café.

     

    Je suis "ch'timi" ...

     

    Ce manuel vous permettra de "survivre" dans le Nord et de faire un drôle et passionnant voyage …

     

    "Bienvenue chez les ch'tis" et …  bonne semaine mes amis !! 

    Je suis "ch'timi" ...


    43 commentaires
  •  

    Souvenons-nous !

     

    Le 11 Novembre ... Souvenons-nous !

     

    11 Novembre ...

                                                                     Noeux les Mines (62)

     Le 11 Novembre, à 11 heures du matin, les hostilités de la première Grande guerre

    (1914-18) cessent enfin.

    Quatre douloureuses années tuant 8 millions de soldats ….

     

    L'Allemagne demande à signer l'armistice, ce qui est fait en forêt de Compiègne,

    dans un train stationné près de la gare de Rethondes dans l'Oise.

     

    On sonne les cloches et on tire des coups de canon pour faire savoir

    au peuple que la guerre est terminée.

    La foule descend dans la rue pour faire exploser sa joie

    et on fait la fête jusque tard dans la nuit .

     

    Le 28 juin 1919, dans la galerie des glaces du château de Versailles,

    le traité de Versailles engage l'Allemagne à restituer à la France l'Alsace et la Lorraine,

    et à réparer les dommages commis par la guerre .  

     

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !

                                                                                  Beuvry (62)

     

    Le 11 Novembre est le jour férié où l'on dépose une gerbe à chaque monument aux morts ;

    on commémore cet enfer de la Grand Guerre et les autres conflits militaires français. 

     

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !

                                                                    Noeux les Mines (62)

     

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !

                                                                                     Beuvry (62)

     

    Le Bleuet de France ...

    est le symbole de la mémoire et de la solidarité, en France,

    envers les Anciens combattants , les victimes de guerre, les veuves et les orphelins.

    Ce terme de bleuets désignait les soldats de la classe 17 nés en 1897 fraîchement arrivés sur

    le champ de bataille du Chemin de Dames,

    en raison de l'uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus.

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !

    "Le temps de vivre" … poème de Boris Vian

    Il a dévalé la colline

    Ses pieds faisaient rouler des pierres

    Là-haut entre les quatre murs

    La sirène chantait sans joie

    Il respirait l'odeur des arbres

    Avec son corps comme une forge

    La lumière l'accompagnait

    Et lui faisait danser son ombre

    Pourvu qu'ils me laissent le temps

    Il sautait a travers les herbes

    Il a cueilli deux feuilles jaunes

    Gorgées de sève et de soleil

    Les canons d'acier bleu crachaient

    Des courtes flammes de feu sec

    Pourvu qu'ils me laissent le temps

    Il est arrivé près de l'eau

    Il y a plongé son visage

    Il riait de joie il a bu

    Pourvu qu'ils me laissent le temps

    Il s'est relevé pour sauter

    Pourvu qu'ils me laissent le temps

    Une abeille de cuivre chaud
    L'a foudroyé sur l'autre rive

    Le sang et l'eau se sont mêlés

    Il avait eu le temps de voir

    Le temps de boire à ce ruisseau

    Le temps de porter à sa bouche

    Deux feuilles gorgées de soleil

    Le temps de rire aux assassins

    Le temps d'atteindre l'autre rive

    Le temps de courir vers la femme

    Il avait eu le temps de vivre

     Boris Vian (1920 - 1959) 

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !

                                                                            Aix Noulette (62)

     

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !

                                                                                                      Essars (62) 

    11 Novembre ... 

    çà s'est passé un 11 novembre ...

    Le 11 novembre 1994 : un manuscrit de 72 pages de Léonard de Vinci est acheté 30,8 millions de dollars par un collectionneur anonyme, chez Christie's à New York …

    Ce n'est que le lendemain que son identité fut révélée : il s'agissait de Bill Gates, le patron de Microsoft .

    "Souvenons-nous" ... il y a 100 ans !


    36 commentaires
  • St Martin

    Bonjour à Tous !

    St Martin

    St Martin

    Le 11 Novembre c'est aussi la fête de  la Saint-Martin …

    De nombreuses églises portent d'ailleurs le nom de  ce célèbre évêque de Tours

    dont vous pouvez à loisir retrouver l'histoire

    en suivant le lien  de ma pages qui lui était consacrée...

     La vie de St Martin …

     

    St Martin

                                                                                                  (vitrail de l'église de Festubert près de chez nous)

     

    Je vous conterai aujourd'hui l'histoire d'une tradition d'antan liée à cet évêque ...

     

    "A cette époque, il était d'usage, chez nos ancêtres,

    de célébrer les richesses agricoles recueillies par l'automne,

    en des festins où l'on versait à flot le vin nouveau, où la pièce capitale du menu

    consistait en une oie artistement cuite au flambant feu de bois.

     

    Ainsi l'on faisait ses dévotions à St Martin.

     

    Pourquoi sacrifiait-on l'oie en commémoration du célèbre évêque de Tours ?

     

    St Martin

     

    La tradition répond, de la sorte, à cette question : premièrement une oie s'obstina à troubler,

    par ses cris assommants, le saint prélat en méditation ;

    deuxièmement, saint Martin s'étant retiré en une grotte, pour y prier, loin des bruits du monde,

    fut dérangé en sa retraite par une oie qui le désigna aux importuns ;

    troisièmement, saint Martin eut une indigestion pour avoir dîné d'une oie dodue.

     

    Assurément ce sont là des crimes dont l'impertinent volatile tenterait en vain de diminuer l'énormité ;

    néanmoins, les dévots à saint Martin n'exagéraient-ils

    pas le ressentiment lorsqu'ils persistaient à venger

    l'apôtre des Gaules en sacrifiant impitoyablement,

    le jour onomastique de celui-ci, des milliers d'oies en tous les pays civilisés et chrétiens ?

     

    Mais levons un coin du voile de la vérité laquelle ne s'accorde pas toujours avec la tradition :

    c'est moins par rancune féroce que parce qu'ils la goûteraient fort,

    rôtie farcie, que nos pères mangeaient l'oie à la Saint-Martin …"

    Ce texte est issu de ...

    ("l'Histoire Anecdotique des Aliments" de Armand Dubarry, début du XXème siècle)

    St Martin

    "A la St Martin, bonde ta barrique,

    Vigneron, fume ta pipe,

    Mets l'oie au toupin (casserole)

    Et convie ton voisin."

    St Martin  

     


    33 commentaires
  • Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    Accordons aujourd'hui une attention gourmande à un fruit automnal ...

     

    LA CHÂTAIGNE 

     

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    Comme le narre si bien  "Philippe Lemaire" dans sont livre ..

    "Il était une fois la châtaigne"...

    dont je vous livre un petit extrait ..

     

    "La châtaigne a partie liée avec l'enfance.

    L'odeur volubile des marrons grillés n'appartient-elles pas au même titre que la barbe à papa,

    les coco-boers, les réglisse en spirale ou la pomme d'amour,

    à l'univers de la fête foraine dont l'enfant se grise avec volupté ?

    Encore aujourd'hui, ne suffit-il pas de se noircir les doigts en saisissant

    une châtaigne dans son cornet de papier journal pour réentendre les cris de frayeur

    que l'on poussait dans les trains qui se voulaient fantômes

    et qui savaient si bien arriver à l'heure des souvenirs".

     

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    La châtaigne est le fruit issu du châtaignier qui est un arbre de terre acide, silico-argileuse.

    Il atteint jusqu'à 20 m de haut et s'étale sur 10 mètres.

    Il produit, selon son âge et sa variété, de 10 à 100 kg de fruits et plus ...

     

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    Les châtaignes se ramassent une fois tombées à terre

    du début octobre à fin novembre en plusieurs passages au rythme du mûrissement.

     

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    Que ce soit le marron ou la châtaigne,

    tous les deux sont issus de la même sorte d' arbre. ... le châtaignier…

     

    La bogue piquante de la châtaigne, quand elle tombe sur le sol libère deux ou trois fruits.

    Celui qui est au milieu enserré entre les deux autres est de plus de petit calibre.

    Il se réduit parfois à une simple peau, c'est-à-dire qu'il est inexistant.

    La seconde peau, dénommée le tan est quelquefois si pénétrante qu'elle parvient

    à séparer entièrement l'amande de la châtaigne en deux ou trois parties.

    C'es le phénomène du cloisonnement. 

     

    L'amande ainsi cloisonnée est une châtaigne.

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    Attention :

    Evitez la confusion avec les marrons d'Inde, toxiques, issues des marronniers  ornementaux , et

    que les enfants aiment ramasser dans les cours d'école, le long des chemins ou dans les bois.

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

     

    Symbole d'automne et de gourmandise, les châtaignes se prêtent à de nombreuses recettes salées et sucrées.

    On trouve aujourd'hui les châtaignes sous de multiples présentations qui facilitent leu emploi dan la cuisine :

    surgelées, en bocaux stérilisés ou séchées , en purée au naturel,

    en crèmes déjà sucrées et parfumées de vanille, en confiture ….

    elles sont prêtes à figurer à table ...

    - en légume d'accompagnement

    (gibiers servies en purée, cuites dans un jus de volaille, rôties au beurre avec des viandes blanches).

    - accommodées en savoureuses soupes.

    - en dessert (entremets, gâteaux ou glaces…

    Elles évoquent la cuisine mitonnée et les repas chaleureux au coin du feu.

     

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

    "C'est bon, mais c'est chaud"

     Après avoir fait un incisons sur l'écorce (pour éviter qu'elles n'éclatent)…

    faites les griller longuement dans une poêle à trous (nommée "sartan") et dégustées-les brûlantes…

    Il étéit une fois "la châtaigne" .. 

     Parmi les nombreuses recettes incluant des châtaignes … en voici une originale ...

     

    Le Panier d'automne au four 

     

    - 600 g de châtaignes cuites - 1 chou moyen - 4 oignons moyens - 2 pommes - 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive - coriandre - sel - crème fraîche - quelques pruneaux - 

    Cuire à la vapeur le chou coupé en grosses lamelles .

    Dans une poêle, faire revenir avec l'huile d'olive les oignons émincés,

    les pommes épluchées et coupées en tranches et quelques grains de coriandre.

    Dans un grand plat en terre, placer en couches successives le mélange oignons/pommes,

    le chou et les châtaignes en salant chaque préparation.

    Terminer par quelques cuillères de crème et les pruneaux.

    Mettre au four th.5 environ 20 à 30 mn pour terminer la cuisson.

     

    Servez bien chaud et régalez votre petit monde !

    Il étéit une fois "la châtaigne" .. 

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

    Et au moment des fêtes offrez-vous les irremplaçables marrons glacés

    que ce sont les châtaignes confites jusqu'au cœur puis recouvertes d'un délicat glaçage.

     

    Petite astuce : pour éplucher les châtaignes :

    pratiquez une incision sur la face aplatie de la châtaigne avec un petit couteau pointu.

    Faites-les blanchir 10 mn dans de l'eau bouillante et épluchez chaud … la peau se détache facilement.

     

    Simple idée "déco" :

      Disposez en serpentin des bogues, des feuilles de châtaignier et des châtaignes

    en guise de chemin de table , lorsque vous recevez  ...

    du plus bel effet et à peu de frais !

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..

    Citation de William Shakespeare "1564-1616")

    "Nourriture simple et grand accueil font fête joyeuse!"

    Il étéit une fois "la châtaigne" ..


    41 commentaires
  •  

     Quel ciel !

    La nature nous offre parfois un superbe spectacle

    comme en ce 30 octobre où peu à peu ...

     

    Le ciel flamboie !

     Quel ciel !

     

     

    Quel ciel !

    Je serai heureuse de vous retrouver demain.

     

    Quel ciel ! 

    Quel ciel ! 


    30 commentaires
  • ah ! ces rhumes !

    Bonjour à Tous ! 

     

    Le froid nous arrive ! 

    Nous voici le nez pris et la gorge en feu.

    Nous avons en moyenne deux ou trois rhumes chaque année… et les enfants parfois dix …

    ah ! ces rhumes !

     Nous revenons de plus en plus aux méthodes de nos grands 'mères

    qui connaissaient les bonnes plantes pour nous soulager !

     

    Voici quelques recettes à prendre dès les premiers signes annonciateurs

    ou si notre entourage est atteint….

    J'ai glané ces recettes dans plusieurs de "mes livres des recettes santé de nos grands 'mères".

    ah ! ces rhumes !

     Pour les maux de gorge ...

    Associé au citron, le miel fait merveille en cas de maux de gorge et de toux. Délayer 1 cuillerée à café de miel dans le jus d'un demi-citron et boire pur.

    Une infusion de guimauve :  verser une tasse d'eau frémissante sur 1 ou 2 cuillerées à café de feuilles et de fleurs séchées de guimauve . Laisser infuser environ 10 à 15 mn et passer. Préparer et boire, chaque jour, 2 tasses de cette tisane.

     Une infusion de sauge (à l'odeur camphrée) : Verser 250 ml d'eau bouillante sur environ 3 cuillerées à café de feuilles séchées de sauge (10g). Laisser infuser 10 mn, sucrer à votre goût et consommer.

    ah ! ces rhumes !

    Gargarisme à l'eau salée : (à la portée de tout le monde) ...il suffit de mélanger 1 cuillerée à café de sel (que l'on a tous en cuisine) dans 1 tasse d'eau tiède et se gargariser toutes les heures.

    Gargarisme au romarin : La décoction de feuilles de romarin (antiseptiques) utilisée en gargarisme soulage les angines.  Porter 500 ml d'eau à ébullition. Y jeter 1 poignées de feuilles fraîches de romarin. Laisser bouillir 2 mn. Laisser reposer 15 mn , filtrer et se gargariser.

    Gargarisme au basilic : cette préparation s'utilise contre les angines. Faire bouillir 50 g de feuilles séchées (ou 100g de feuilles fraîches) dans 1/2 l d'eau pendant 10 mn. Utiliser cette décoction tiédie en gargarismes. 

    Gargarisme au miel : qui fut jadis conseillé aux chanteurs qui souffraient d'enrouement . Faire bouillir 1 cuillerée à soupe de miel dans 1/4 l d'eau pendant 5mn.Laisser tiédir puis faire des gargarismes plusieurs fois par jour.

    ah ! ces rhumes ! 

    ah ! ces rhumes !

    Pour la toux ...

    Une infusion de coquelicot : le coquelicot a des actions bénéfiques sur la toux sèche et favorise le sommeil. Faire infuser 1 pincée de pétales secs de coquelicot  pendant 10 mn dans une tasse d'eau bouillante (25cl). Filtrer et ajouter du miel selon votre goût.

    Un lait aux figues : savoureux, se prend tout au long de la journée en cas de toux. Faire chauffer 25 figues sèches (ouvertes en deux) dans 1 litre de lait pendant 10mn. Laisser reposer 10 mn et filtrer. Sucrer légèrement avec du miel. A boire très chaud.

     

    Un vin de thym contre la toux (à préparer à l'avance en prévision des futures infections) :  grâce au thymol, puissant antiseptique qu'il contient , le thym agit sur les voies respiratoires.

    Dans un bocal faire macérer pendant 8 jours 50 g de feuilles de thym dans 1 l de vin blanc doux. Remuer tous les jours le bocal. Filtrer et mettre en bouteille. Attendre encore 15 jours avant de consommer.

    En cure, boire un petit verre à liqueur par jour dans les cas de toux, rhumes, laryngite ou asthme.

    ah ! ces rhumes ! 

    Enfin, une infusion de clous de girofle pour protéger des maladies microbiennes grâce à son pouvoir désinfectant : Porter 1 bol d'eau à ébullition, verser sur 1 clou de girofle et laisser infuser 10 mn. Ajouter le jus d'1/2 citron . Filtrer.. 

     ah ! ces rhumes !

    Un petit plus …   Sucer des bonbons :

    Le fait de sucer des bonbons ou des pastilles augmente la production de salive et hydrate la gorge.

    Les bonbons au miel, aux plantes et les pastilles au citron sont particulièrement efficaces pour soulager les maux de gorge.

    Certains bonbons sont sans sucre.

    ah ! ces rhumes ! 

    ah ! ces rhumes !

     

    "Prenez soin de vous et passez un bon week end cocooning!" 

    ah ! ces rhumes ! 


    36 commentaires
  •  

    conte d'automne ...

     Ce sont les vacances ou le long week end ...

    Il fait gris … vous êtes avec les enfants bien au chaud ...

    Pourquoi ne pas leur raconter l'aventure

    de ce petit arbre en automne …  

     

    conte d'automne ...

     

    L’arbre aux feuilles d’or !

     

    conte d'automne ...

     

    Il était une fois un petit arbre dont c’était le premier automne.

    Il n’était pas tout seul et il n’avait pas peur,

    bien entouré qu’il était, par une ceinture d’arbres protecteurs.

     De grands et beaux arbres bien vieux, qui avaient connu des dizaines

    et des dizaines de printemps et d’étés, d’automnes et d’hivers.

    Il se trouvait vraiment ravissant et se disait:

     "Quelle chance j’ai d’être aussi élégant. J’aime mon costume d’or et même je l’adore "!

     

    Mais aux premiers vents de l’automne, il avait commencé à frissonner,

    et une de ses feuilles était tombée.

    Il pensait que c’était comme quand on perd

    un bouton sur un costume qu’il suffisait de le recoudre,

     qu’il n’y avait qu’à la ramasser et la recoller.

    Jeune et souple, il se pencha, posa l’une de ses branches à terre en guise de genou, et la ramassa.

    Mais il restait à la recoller….

     

    Ingénieux, il demanda à son voisin, un jeune sapin, un peu de résine.

     "Heureusement que je n’ai jamais cherché à recoller mes aiguilles.

    Autant chercher une aiguille de pin dans une botte de foin! lui dit le sapin.

    Enfin! essaie si tu veux.

    Mais moi, si j’étais toi, je demanderais conseil aux plus vieux."

     

    Timide, le petit arbre n’osa pas.

    Il se contenta de recoller tant bien que mal sa feuille dorée, si précieuse à ses yeux.

     Mais le lendemain, il y eut une nouvelle feuille à ses pieds.

    Puis deux, puis trois. Il s’affola.

    Il pensait que seuls les vieux arbres se déplumaient, pas les jeunes comme lui.

    Alors qu’avant, il aimait jouer avec le vent, maintenant à la moindre risée,

    il s’immobilisait et se raidissait.

    Il se mit à avoir peur du grand méchant vent.

     

    Les vieux arbres lui expliquèrent gentiment:"Ce n’est qu’un mauvais moment à passer.

    Après tu seras récompensé, de nouvelles feuilles vont repousser.

    Dorées? non! vertes au printemps"

     

    Il se dit: "finalement, mon beau costume d’or commençait  à se faner.

    Je vais moins le regretter que je ne le pensais.

    Et puis, je perds un beau costume, c’est vrai, mais je gagne un tapis"

     

    conte d'automne ...

     

    Et petit à petit, il accepta son destin, car de toute façon, personne n’y pouvait rien.

    Toute la résine de tous les sapins de toutes les forêts de toute la terre ne suffirait

    point à recoller toutes les feuilles que les arbres perdaient.

     

     

    Et le petit arbre aux feuilles d’or connu un bel automne, en acceptant son sort.

    conte d'automne ...Un coup de cœur pour cette superbe création glanée au fil du net …

     

    conte d'automne ...

    conte d'automne ...

     


    33 commentaires
  • Le chrysanthème ...

      

    Les chrysanthèmes d'automne sont de splendides fleurs

    qui viennent illuminer la morosité de novembre .

     

    Le chrysanthème ...

     

    Mal aimé à une époque,

    comme le narre ici l'acteur Daniel Gélin ...

    "Le mot chrysanthème rime avec anathème, et cette fleur pourtant magnifique, provoque chez certaines personnes un malaise, voire une sorte de mépris.

    On l'associe en effet à la tristesse des cimetières, dont les allées, le jour de la Toussaint, sont envahies par les familles entières venues déposer au pied des tombeaux quelques pots de ces fleurs trapues, de solide maintien et aux délicates couleurs.

     

    Le chrysanthème ...

     

    Les préjugés dont souffrent les chrysanthèmes sont installés depuis l'enfance et difficiles à dissiper.

    Ils sont pourtant d'autant plus injustes que, dans la liturgie catholique, le jour de la Toussaint est une fête de joie, puisqu'il est la fête de tous les saints, et que le vrai jour de deuil est le lendemain, celui des morts.

    Mais comment lutter contre ce sentiment ?

                                                                                                (source : "Mon jardin et moi" année 1985 par Daniel Gélin) 

    Le chrysanthème ...

     

    Le chrysanthème ...

     

    Et pourtant, cela fait bien longtemps que le chrysanthème est à l'honneur en Chine, puisqu'il était déjà cultivé en 500 av. J-C.

    De leur côté, les Japonais organisèrent dès l'an 900 des expositions de chrysanthèmes.

    Ils s'en servaient pour "sculpter" des représentations de leurs dieux et héros.

    Le "soleil levant" du drapeau japonais ne représente d'ailleurs pas le soleil, mais bien un chrysanthème avec son disque central et seize pétales étalées.

    La fleur de chrysanthème est le symbole de la famille impériale du Japon.

    Les premiers chrysanthèmes furent importés en France en 1789 par un marchand marseillais.

     

    Le chrysanthème ...

    (petites chrysanthèmes au jardin)

    Le chrysanthème ...

     

    Le chrysanthème ...

     

    Pour ceux qui aiment les légendes en voici une qui  se rattache à cette fleur

     

     C’était il y a bien longtemps …

    Un pauvre homme qui ne possédait pas grand-chose, sinon une vilaine masure branlante, une carriole prête à s’effondrer, un âne qui se nourrissait de l’herbe des bords de route l’été et d’un peu de foin l’hiver ;

     possédait  quelque chose d’une grande valeur, unique et rare ;

    il possédait l’amour de sa femme.

    Cependant, après le froid rigoureux que le printemps essayait de faire oublier, celle-ci tomba malade.

    Le médecin voulut bien venir jusqu’à elle, mais avoua son ignorance dans les soins à lui apporter.

    Il le prit à part et lui dit :

    « Je n’ai rien à lui apporté. Il faut s’attendre au pire et prier… »

    Alors le paysan prit la résolution de lui apporter chaque jour des fleurs cueillies dans les champs. 

    Elle le vit revenir ainsi tous les soirs, son bouquet maladroitement mais fraîchement cueilli qu’il posait dans un bocal à hauteur de son visage, de façon à ce qu’elle puisse le voir.

    « Je sais que je vais mourir », lui dit-elle. « Car sinon, pourquoi m’apportes-tu, chaque jour que Dieu fait, des fleurs ?»

    Et elle le regardait tout en lui souriant avec douceur, creusant ainsi un peu plus ses joues pâles.

    « Un mari n’a-t-il donc plus le droit de faire plaisir à sa femme ? »

    répondit-il avec humeur, tout en s’éloignant afin qu’elle ne vit pas sa peine.

    En allant dans les prés pour surveiller les bêtes qu’on lui donnait à garder, il cherchait du regard s’il apercevait quelques tiges surmontées de corolles.

    Il passait ainsi tout le jour à rassembler des fleurs sur lesquelles il pouvait verser des larmes sans être vu. 

    Il se rendait pratiquement toujours là où il savait où les trouver.

     Les pétales mouillés de son chagrin finirent par prendre des couleurs vives. 

    Certains finirent même par se multiplier étrangement.

    Il s’aperçut un beau jour que de nouvelles variétés semblaient miraculeusement se créer sous le sel de sa peine. 

    Il en fut si étonné qu’il décida d’en rassembler beaucoup entre elles et de les ramener à sa dulcinée.

    La gerbe était si grosse qu’il en souriait par avance de sa surprise !

    Il poussa vivement la pauvre porte, s’approcha du lit et chercha des yeux le regard de son aimée.

    En ne rencontrant que les paupières closes, il en lâcha les tiges qui s’entrecroisèrent sur le corps devenu froid, le parsemant des couleurs du printemps bien avancé.

    Depuis, à chaque Toussaint … la tradition veut qu’on offre des chrysanthèmes aux disparus ! 

     

    Le chrysanthème ... 

     

    Aujourd'hui, le chrysanthème perd peu à peu, et heureusement, sa réputation de "fleur de cimetière" ; il devient un présent très convenable.

    Néanmoins, il faut savoir choisir les variétés les moins "solennelles", les plus petites par exemple, pour qu'aucune ambiguïté ne puisse s'installer et ne vienne ainsi ternir votre geste ! 

     

    Le chrysanthème ...

     

    Je vous souhaite des journées très sereines !  

     

    32 commentaires
  • "Les pouvoirs du balai" ...

     

    Je profite de la prochaine fête d'Halloween pour mettre en avant les superstitions liées

    à l'élément indispensable au transport des sorcières  …

     

    LE BALAI 

    "Les pouvoirs du balai" ...

     

    Des superstitions concernant ce compagnon de tous les jours ...

    Rassurez-vous, çà ne reste que des superstitions !

     

    Lorsqu'on déménage, il ne faut jamais prendre les vieux balais 

    sous peine d'emporter avec soi les malheurs précédents.

     

     

    Dans certaines régions, il est conseillé de faire l'acquisition d'un balai neuf

    dès que l'on entre dans la nouvelle maison

    et de le laisser trois jours dehors, derrière la porte, pour "chasser les ennuis".

    Même s'il est destiné à l'extérieur, il faudra d'abord s'en servir à l'intérieur

    en commençant par balayer les bords de la pièce vers le centre.

     

    En Angleterre, l'achat ne devra pas se faire au mois de ami : cela fera fuir les amis.

     

    Si une jeune fille marche sur un manche à balai, elle sera mère avant de se marier.

    Voir tomber un balai sur son passage est un signe de malchance : pour conjurer le sort,

    il faudra le dépasser sans l'enjamber et attendre que quelqu'un d'autre le ramasse.

     

    Balayer les pieds d'un ou d'une célibataire brise toute éventualité de mariage :

    au mieux, celui-ci sera de courte durée.

     

    Heureusement, rêver qu'on balaie présage un changement positif !

     

    (Découvertes faites à la lecture de l'almanach de Pierre Bellemare 2006-2007) 

    "Les pouvoirs du balai" ...

    Mais quel est ce bruit dément,

    Sur la colline aux sorcières ;
    Ces voix stridentes, grossières,
    Et ces pots d’échappements ?

    C’est la ronde des harpies,
    En cuir et blouson clouté ;
    Ecoutez-les s’insulter,
    Ces mégères, ces chipies,

    A cheval sur un balai,
    Ou sur un aspirateur,
    Faisant craquer leur moteur,
    Fumée noire et feux-follets !

    Eventails de doigts crochus,
    Des verrues plein leur gros nez,
    Rabougries, ratatinées,
    Sur la tête un vieux fichu,

    C’est la ronde des diablesses,
    Qui s’envolent au Sabbat,
    Emportant dans leur cabas,
    Leurs potions enchanteresses !

                                                                      Poésie de  Yann Walcker

     

    Et pour les petits …

    "Les pouvoirs du balai" ... 


    29 commentaires
  • La crème "papillon" ...

     

    Comme dit le proverbe "un plat bien présenté est à moitié dégusté"

     

    Je profite des vacances scolaires pour partager

    avec vous cette recette tirée du livre  ...

    "Tupperware cuisine avec ma fille " que certaines d'entre vous connaissent je pense …

     

    Faire d'un dessert tout simple … 

    un spectacle à table avec cette présentation amusante

    et vite réalisée pour aiguiser

    l'appétit des petits et …. des grands !

     

    LA CREME PAPILLON 

     

    La crème "papillon" ...

                                                                                    (image telle que présentée dans le livre)

     

    Pour la crème  pour 6 personnes :

    3/4 de litre de lait - 2 œufs - 100 g de sucre semoule - 50 g de farine - 1 zeste d'orange râpé - 1 orange - 3 biscuits "éventail" - quelques fruits secs ou confits ( raisins secs, cerises et angélique confites)

     

    Faites bouillir votre lait.

    Dans un saladier, travaillez au fouet les œufs, le sucre, le zeste, la farine et versez dessus le lait bouillant.

    Remettez la crème dans une casserole sur le feu et laissez bouillir 2 mn en tournant.

    Répartissez la crème dans 6 ramequins et dès qu'elle est froide, décorez chacun avec une  tranche d'orange,

    1 éventail dédoublé et des morceaux de fruits confits

     L'angélique en bâtonnets imite les antennes,

    (en période de cerises fraîches les queues de cerises sont parfaites pour çà).

    Déposez vos ramequins sur un plateau en rond et décorez d'un bol central garni,

    à volonté, des tranches d'oranges restantes.

     

    Variantes  ; vous pouvez remplacer le zeste d'orange par celui de citron ou de la vanille. 

    Si vous êtes pressés, vous pouvez utiliser de la Crème Mont-Blanc .

     

    La crème "papillon" ...

     

    Douce semaine de Toussaint à Tous !

     

    La crème "papillon" ...


    25 commentaires
  • "Il pleut" ...

    Bonjour à vous, 

     Passez un doux dimanche

    "Il pleut" ...

     

    En compagnie des dernières roses au jardin

    je vous offre

    ce simple poème empli de douceur

    écrit par Maurice Carême alors qu'il n'avait que quinze ans …

     "Il pleut" ...

    rose de Novembre

    "Il pleut" ...

     Il pleut ....  

     

      Il pleut doucement, ma mère,

    Et c'est l'automne.

    Si doucement,

    Que c'est la même pluie

    Et le même automne

    Qu'il y a bien des ans.

    Il pleut et il y a encore,

    Comme il y a bien des ans,

    Combien de cœurs au fil de l'eau,

    Et combien de petits sabots

    Rêvant au coin de l'âtre.

    Et c'est le soir, ma mère,

    Et tes genoux sont là

    Si près du feu,

    Que c'est le même soir

    Et les mêmes genoux

    Qu'il y a bien des ans.

    Il pleut doucement, ma mère,

    Et c'est l'automne.

    Et c'est le soir, ma mère,

    Et tes genoux sont là.

      

    (MAURICE CARÊME) (1899-1978)

    rose de Novembre

    "Il pleut" ... 


    23 commentaires
  • "heure d'hiver" ...

     N'oubliez pas mes amis ...

    Ce samedi, passage à l'heure d'hiver !

     

    heure d'hiver

     

    Dans la nuit de samedi à dimanche, on recule les aiguilles d'une heure ...

    C'est le début des longues soirées d'arrière saison !!!

     

    C'est cette nuit ...

                                                   (les gifs sont glanés sur le net)

     

    Voici pour vous cette jolie poésie

    reçue d'une amie qui n'a pas de blog et que je partage avec vous .

     

     "heure d'hiver" ...

     

    L’heure d’hiver

     

    Il est plus de minuit et l’on va changer d’heure !
    Le ciel sera plus noir et bien plus froid le temps
    Malgré parfois des signes d’ultime douceur :
    Un soleil presque chaud et des bribes de vent

    Qui n’ose pas encor montrer son vrai visage ;
    Pas tout à fait mistral ni plus tout à fait brise,
    Sachant toujours cacher la folie et la rage
    Des torrents d’air en rut qu’on appelle la bise

    Tout là-haut dans le Nord. Abrégé par l’hiver,
    Grignoté peu à peu, le jour qui devient gris
    Nous a fait basculer dans un monde à l’envers
    Où la lumière semble soudain rabougrie ;

    Les fleurs se sont fanées au fil d’un bel été !
    Tout se recroqueville et glisse vers l’ailleurs
    D’une triste saison toute ratatinée…
    Le clocher de Calas vient de sonner deux heures !

    (Poésie de "Vette de Fonclare")

     

    heure d'hiver

                                                                                                     (les photos sont été prises dans la campagne normande en automne l'an dernier)

     

    "heure d'hiver" ...

    En parlant du temps qui s'écoule ...

    savez-vous qu'au XVèmèsiècle, on appelait les sabliers

    "les horloges du temps" et au XVème "ampoulettes" .

    Au XVIIème, ils rythmaient la vie des couvents et dans les églises, sous le nom de "verres de sermon".

    (C'est un moine du couvent de Chartres, nommé Lind Brint, qui aurait inventé au VIIèmesiècle le sablier).

     

    A dimanche mes amis  après une longue nuit  … 

     

    Rêvons, c'est l'heure.

    (Citation de Paul Verlaine)

    "heure d'hiver" ...


    35 commentaires
  • cucurbitacées !

     

    Les cucurbitacées par chez nous le week end dernier …

    citrouilles    potirons  courges   coloquintes

    étaient à la fête ...

     

    Organisée par l'association des "4 saisons " de Festubert (62)

    qui vise depuis 2014 à offrir essentiellement des moments de partage et de solidarité

    au profit des "restos du cœur"  et autres ...

     

    Découvertes et ventes de potirons et autres courges

    en toute convivialité parmi de nombreux exposants et associations  proches de la nature.

     

    Trocs graines,

    conférences sur la "permaculture" sur  "Rabelais et le plantes",

    conteurs, expositions de bois fossilisés, tombolas, jeux pour enfants ...

    un bol de soupe offert à chaque visiteur … soupe au potiron oblige !

     

    Il m'a fallu choisir parmi les nombreuses photos aussi …

    je vous offre aujourd'hui, les cucurbitacées qui étaient proposée à nos yeux ...

     

     

    cucurbitacées !

     

     

     

    Entre autres…  plus originales les unes que les autres … par leur nom ou leur forme  !

     

    Trompette d'Albenga

     

    Cou tors

     

     Kiwano

     

    cucurbitacées !

    Giraumont galeux

     

    cucurbitacées !

    Patidou

     

    Turban turc

     

    Vous avez bien lu … courge "pleine de Naples" … 80 cm … 24 kgs …

    et il en existe de bien plus grosses !

     

    cucurbitacées !On en a eu plein les yeux d'admirer toutes ces variétés !

     

    Au plaisir de vous retrouver samedi mes amis !cucurbitacées !

     

     


    32 commentaires
  •  

    Bonjour mes amis,

     

     Voici une plante assez méconnue,

    "le houblon"

      qui a une grande importance dans la fabrication

     de cette boisson qui est consommée communément en France

     et par le monde ...

    La bière

     

     Connaissez-vous  l'importance

     du houblon

     dans la fabrication de la bière ?

     

     Car le parfum d'une bière n'est pas seulement donné par le savoir-faire du brasseur :

    si l'orge fermenté inspire sa couleur, le houblon en révèle toute la fleur.

     

     

     Il stabilise sa mousse, contribue à sa conservation et empêche le développement des bactéries.

     

     Le climat humide des Flandres et la proximité de la mer favorisent la culture du houblon :

    par chez nous, on lui donne souvent le nom de "Vigne du Nord".

     

     Bon nombre de  bières artisanales sont de nouveau au goût du jour pour le plus grand bonheur

    des amateurs de ces "blondes", "blanches" "brunes" ou "ambrées".

     

     Présence de nombreuses houblonnières en Alsace où des parcours balisés  sont régulièrement

    organisés en été pour découvrir la culture du houblon telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui.

      A savoir que l'Alsace assure ainsi plus de la moitié de la production de bière française.

      

     

     Le houblon est une jolie liane décorative pleine de vigueur,  à la croissance rapide

      (la plante peut pousser de près de 10 cm par jour entre juin et août),

    et peut atteindre 8 à 10 mètres.

     

     Cette liane pousse dans le sens des aiguilles d'une montre.

     

     Ce sont les fleurs femelles, récoltées à l'automne, qui aromatisent la bière depuis le Moyen Âge,

    en lui apportant une agréable amertume.

     

     "On coupe et on plume, puis les fleurs sèchent plusieurs heures sur des claies"

    précise un houblonnier.

    Le houblon

     

     Ainsi va se développer le principe actif de la plante, appelé "lupuline"

    (poudre résineuse jaune de l'intérieur des cônes à laquelle le houblon doit toutes ses propriétés)

    qui participe au caractère de la bière.

     A savoir ...

    Jadis, le houblon servait déjà à fabriquer du levain pour pain que les hommes emportaient

    avec eux dans leurs expéditions et qui rendaient la miche moelleuse et aérée ...

     

     Longtemps providence des nourrices, grâce à ses substances aux effets analogues 

    à ceux produits par l'œstrogène, le houblon favorise chez les femmes, la lactation et atténue les

    problèmes de la ménopause.

     

     Mêlée à l'absinthe, elle chasse les vers.

     

      Des oreillers remplis de cônes de houblon furent longtemps utilisés

    pour une bonne nuit de sommeil ...

      (le houblon séché dégageant des effluves qui assurent une nuit sereine).

     

       Rien de tel qu'une tisane à base de cônes de houblon séché, sucrée au miel pour une nuit sereine.   

      

     

     Vous pouvez semez le houblon dans votre jardin :

    Il trouve sa place dans les haies palissées, le long d'un mur, et servira à camoufler n'importe quel objet

    inesthétique avec ses feuilles décoratives et ses jolies fleurs en fin d'été.

     

     A remarquer que c'est seulement pendant trois semaines, entre la mi-mars et le début du mois d'avril

    que les jeunes pousses des lianes constituent un mets raffiné :

    "ces jets" agrémentent salades et omelettes des meilleures tables.

      

      

    Le houblon séché sert de décoration

     dans bon nombre des estaminets (brasseries) par chez nous .

    Le houblon ....

    (Extrait de la poésie "La bière" de Philippe Vandenberghe)

    "En mon verre le nectar de nos vignes du nord,
    Que printemps a livré en orge chevalier.
    Et que terre sur ses dards aligne en trésor,
    Louvetant de doux cônes d’un houblon palissé…"
    Le houblon .... 

    28 commentaires
  • Tarte à la crème ...

     

     De toute les tartes, même les plus sophistiquées ...

    celle que l'on préfère dans la famille c'est …

    Tarte à la crème ... 

    LA TARTE A LA CREME 

     Tarte à la crème ...

    Vous me direz "la tarte à la crème on connait" !

    Oui ! mais ...

    Celle que je partage avec vous, je la détiens  de ma sœur Gisèle qui réalisait

    toujours sa pâte de base sans mesurer les proportions "à main levée", j'étais admirative .…

    moi je n'ai jamais su …

     

     J'ai choisi la facilité pour cette recette , j’ai utilisé une pâte sablée "prête à dérouler"

    (mais si vous en avez le temps , vous pouvez la confectionner vous même )

     

    Dans cette recette,

    inutile de précuire la pâte avant d'ajouter la crème.

      

    Tarte à la crème ...

    Tarte à la crème ... 

    Etaler la  pâte dans une tourtière 30 cm de diamètre sur un papier sulfurisé.

     

     Préchauffer votre four à 180° (th.6)

     

    Faire infuser durant 10 minutes une gousse de vanille ( coupée en deux dans le sens de la longueur) dans 1/2 litre de lait  chaud.

     

    Pendant ce temps,  préparer la crème en  mélangeant à l'aide d'un fouet 4 jaunes d'œufs

    avec 150 g de sucre fin jusqu'à blanchiment.

    (les blancs serviront à réaliser des meringues ou seront ajoutés à une omelette)

     

    A part,  délayer 40 g de maïzena dans 4 cuillerées à soupe de lait froid

    puis ajouter progressivement au précédent mélange.

     

     Verser ensuite peu à peu, tout en continuant à mélanger,

     le demi-litre de lait vanillé bien tiédi (dont on retire la gousse de vanille) 

    et faire  cuire cette préparation  2 à 3 mn sur feu moyen jusqu'à épaississement.

     

    Disposer le tout sur le fond de tarte,

     

    le petit plus confié par ma sœur  :

     Passer un morceau de beurre dur sur la crème à l'aide d'une fourchette

    pour empêcher la formation d'une peau

     ainsi que le débordement dans le four.

     

    Puis, enfourner la tarte , cette fois à 210° (th.7) pendant 30 minutes. 

    (le fond sera ainsi bien doré) 

    Il ne vous reste qu'à la déguster une fois refroidie !

    Tarte à la crème ...

    (citation de  Kitti Cha ((PDG de Maison de thé Mariage Frères fondée en 1854)

    "Aujourd’hui, le vrai luxe c’est de retrouver les plaisirs simples"…  

    Simple tarte mais ... "hum" ! ..

    Tarte à la crème ...


    35 commentaires
  • "entracte" ...

    "entracte" ...

     

    Vous me dites souvent que vous aimez beaucoup les bandes dessinées de ...

    "Sylvain, Sylvette"

    qui rappellent à bon nombre d'entre vous  des souvenirs de  jeunesse

    aussi c'est avec plaisir que je vous offre cet entracte,

    en vous souhaitant une beau week end  d'arrière saison !…

     

    77 ans …

    L'univers tendre et sylvestre de cette bande dessinée a été imaginé par le dessinateur français Maurice Cuvillier pour la revue Cœurs vaillants-Âmes vaillantes, en août 1941.

     

     

     

     

     

     

    Vous ai-je fait sourire ?

    "entracte" ... 

    "entracte" ...

    Au plaisir de vous retrouver lundi !

    "entracte" ...

     


    34 commentaires
  •  

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Avec ces températures douces en  arrière saison,

    ce qui n'est pas habituel par chez nous ...

    les fleurs ne cessent de nous régaler les yeux ..

     

    Petit tour au jardin en cette mi-octobre 

    tout en vous souhaitant une belle journée !

     

    Les asters simples et triples dont j'ignore la sorte ... 

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Les onagres ...

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Les soucis ...

    Au jardin mi-octobre ...

     

    les baies des cotoneasters ...

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Celles de l'arbre à faisans ...

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Les fruits du pommier du Japon ...

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Au jardin mi-octobre ...

     

    Et l'automne s'installe doucement avec ses brouillards matinaux …

    Au jardin mi-octobre ...

    Au jardin mi-octobre ...

    Au jardin mi-octobre ... 


    39 commentaires
  •  

    kippers

     

    Aujourd'hui, je vous parlerai d'un  poisson fumé très apprécié dans  notre région du Nord.

     

    LE KIPPER 

     

    kippers

     

     Vous me direz …. mais qu'est-ce que le kipper

    (appelé également "klipper") :

     

    C'est un hareng frais, fendu sur le dos à la main ou mécaniquement et éviscéré,

    puis déposé dans un bain de saumure pendant une demie-heure à deux heures

    et enfumé à froid dans un fumoir traditionnel ou mécanisé ; 

    durant douze à dix huit heures selon la saison et la qualité du poisson.

     

    Sa peau est alors dorée et brillante et sa chair beige au goût faiblement salé et fumé.

     

    Il est vendu tel quel  sur les étals des poissonniers ou

    emballé sous vide dans les supermarchés.

     kippers

    Une recette courante chez nous … 

     LES KIPPERS A LA BOULONNAISE

      

     

     ingrédients pour 4 personnes :

     4 kippers - 8 pommes de terre - gros sel - beurre- crème fraîche, pain de campagne - citron -

     

     Préparation :

     Prévoyez de faire cuire les pommes de terre soit "en robe des champs"

    (à l'eau, 25 minutes) soit au four, avec leur peau (1 heure à four moyen).

     

    Dix minutes avant la fin de cuisson, faites pocher les kippers dans de l'eau frémissante.

    Egouttez les ensuite.

     

    Si vous faiters cuire vos pommes de terre "en robe des champs",

    vous pourrez  déposer les kippers en fin de cuisson,

    c'est comme çà qu'on les préfère !

     

     Servez les dans une assiette accompagnés des pommes de terre fendues

    et agrémentées de beurre et de crème fraîche :

    accompagnez-les de gros sel, de rondelles de citron et de pain de campagne.

     

    C'est un plat rustique au goût particulier que nous servons généralement le soir

    accompagné d'une bière artisanale.

     

     On le consomme également cuit sur le gril ....

     excellent aussi ... mais ... gare à l'odeur !!! 

    kippers

     "Nous avons tous gardé le goût des nourritures de notre terre d'origine.

    Tout le monde a la nostalgie des mets simples

    jadis goûtés à la ferme ou au foyer laissé derrière soi"...

    (citation de "Clémentine Paddleford")

    kippers 

     


    36 commentaires
  •  

    marais

     

    Les plans d'eau, les marais,  en automne, nous offrent leur beauté et leur sérénité !

     

    Je vous y emmène en vous souhaitant une agréable semaine !

     

    marais

    marais 

    marais

     

    marais

     

    marais

     

    marais

     

    marais

     

    marais

     

    Etangs et marais ...

     

    marais


    31 commentaires
  • Le soleil à table "la butternut" ...

    butternut

    Le soleil à table "la butternut" ...

     En automne, lorsque les jardins perdent de leur attrait,

    les cucurbitacées prennent le relais ...

     

    Vous connaissez les courges, les potirons je pense, 

    aujourd'hui entrez dans la ronde des "butternuts" ..

     

    La butternut est une sorte de grosse poire beige-rosé

    en forme de guitare qui a une peau lisse . 

    butternut

    Pour la petite histoire …

    Elle a été créée en Nouvelle Angleterre dans les années 1930

    et cette courge-là doit son nom à ses origines américaines,

    traduit en français par "courge noix de beurre" ou "courge Doubeurre".

     

    Butternut ... "La courge des grands" ...

    Dès la fin septembre, au jardin,  son feuillage se dessèche

    et laisse découvrir 4 à 7 fruits par pied.

    Vous les récolterez lorsque le pédoncule sera sec,

    mais impérativement avant l'arrivée des premières gelées.

     Comme toutes cucurbitacées, cette courge redoute le froid et l'humidité

    qui nuisent à sa remarquable capacité à se conserver longtemps ... jusqu'à un an !

     

    Sa chair jaune, beurrée, fondante et onctueuse comme celle de l'avocat,

      est moins aqueuse que le potiron

    et son petit goût de noisette, musqué et sucré

    permettent une multitude de recettes, de l'entrée au dessert. 

     

    Elle préfère les cuissons douces, à la vapeur ou à l'étouffée mais sa chair ferme

    et de bonne tenue supporte aussi un feu vif ...

    poêlée avec d'autres légumes ou au four,

    en quartiers bardés de lard 

    et même sous forme de frites tout comme la pomme de terre.

    Les épices (paprika, coriandre, muscade ....) subliment avec bonheur sa douceur.

     

    Je ne l'ai jamais testée de cette manière, mais il s'avèrerait que c'est un délice ...

      en crumble et

    en cake salé avec des lardons

    ou sucré avec du chocolat ...

    également sur un fond de tarte ou dans une pâte à gâteaux 

    ou aussi en confiture et même en sorbet.

    Le soleil à table "la butternut" ...

    Ma photo "sourire" du jour en vous souhaitant un excellent week end automnal ! 

    Le soleil à table "la butternut" ...

    Le soleil à table "la butternut" ... 


    26 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique