• "Plaisir gourmand de l'été" .. 

    Vous recevez cet été ?

    Bien gourmande et rafraichissante ...

    Offrez à vos invités ce dessert léger et économique….

     

    LA MOUSSE GLACEE AU CITRON VERT

     

    "Plaisir gourmand de l'été" ..

     

    Pour la réaliser pour 8 personnes il vous faut ...

    - 1 boîte de lait condensé non sucré de 410 g bien fraîche

    - 150 g de sucre semoule

    - le zeste d'un citron vert râpé

    - le citron vert pressé pour obtenir 50 ml de jus

    - Pour décorer : - 1 citron vert et quelques bonbons ou des morceaux de fruits confits.

     

    Fouettez le lait bien froid avec le sucre 10 à 12 mn avec un bon batteur électrique

    dans un récipient assez grand car le mélange doit tripler de volume.

    Ajoutez alors le zeste et le jus de citron et continuer à battre doucement : la mousse épaissit.

    Versez-la dans un grand moule couronne avec couvercle (genre : grand moule couronne tupperware)

    huilé et faites-la glacer au congélateur au moins 2 h.

    Pour démouler, passez le moule sous l'eau tiède puis ôtez le couvercle,

    retournez doucement sur un plat rond (mis à glacer avant).

    Décorez simplement .

    "Plaisir gourmand de l'été" ..

    . 

    Je pense que cette année avec la chaleur les crèmes glacées ont été les reines de l'été !

     

    En connaissez-vous l'histoire et quelle histoire !

     

    La crème glacée ….

    aurait été inventée par Catherine de Médicis ...

    On la préparait en plaçant un récipient en étain ou en fer blanc dans un autre récipient

    rempli d'un mélange de glace et de sel.

    On versait ensuite de la crème, du sucre et des arômes :

    du jus de fruit, de la liqueur ou même de la confiture dans le récipient intérieur.

    On remuait le mélange avec une palette, généralement en cuivre,

    pendant qu'on faisait tourner le récipient intérieur avec une manivelle.

    Le mélange était continuellement agité, les ingrédients ne pouvaient pas se séparer

    avant d'être glacés et aucun grumeau ne devait se former.

    Au fur et à mesure que l'on remuait la préparation, elle gelait et se transformait en crème glacée.

     

    Par contre, les sorbets ...

    auraient été inventés en Perse.

    On apportait la glace des montagnes de l'Elburz couvertes de neiges éternelles jusqu'aux rues torrides de Téhéran.

    Là, on la parfumait et on la colorait avec du jus de fruit avant de la présenter au Shah et à sa cour.

    "Plaisir gourmand de l'été" ..

     


    23 commentaires
  •  La pluie d'été 

    Bienvenue ... à la pluie !

    Tant attendue … elle est enfin arrivée et "tout" …. respire !

     

    "LA PLUIE" sans orage aujourd'hui !

      

    Voyez comme ce poète nous la fait apprécier ...

     

      Nous sommes bercés par ses vers …

     "Ma sœur la Pluie" ...

    La pluie d'été  

      La belle et tiède pluie d'été,

    Doucement vole, doucement fuit,

    A travers les airs mouillés.
    Tout son collier de blanches perles
    
    Dans le ciel bleu s'et délié.
    Chantez, les merles,
    
    Dansez, les pies!
    
    Parmi les branches qu'elle plie,
    
    Dansez, les fleurs, chantez les nids;
    
    Tout ce qui vient du ciel est béni.
    

    La pluie d'été  
    De ma bouche, elle approche
    
    Ses lèvres humides des fraises des bois;
    
    Rit, et me touche,
    
    Partout à la fois,
    
    De ses milliers de petits doigts.
    
    Sur des tapis de fleurs sonores,
    
    De l'aurore jusqu'au soir,
    
    Et du soir jusqu'à l'aurore,
    
    Elle pleut et pleut encore,
    
    Autant qu'elle peut pleuvoir.
    
     

    La pluie d'été

    Puis, vient le soleil qui essuie,
    
    De ses cheveux d'or,
    
    Les pieds de la Pluie.
    
     CH. VAN LERBERGHE (Poète belge)
    

     

    La pluie d'été

     

    Bonne journée mes amis …

    Bien sûr, il reviendra … notre soleil … !


    19 commentaires
  •  

    Nostalgie estivale ...

      

    Depuis de nombreuses années, comme un peu partout,

    nous n'avions pas eu une si chaude saison estivale ....

     

    Un superbe ciel bleu, un soleil de plomb

    et des fleurs qui , toutes gaies en début d'été,

     étaient assoiffées ces derniers temps !

     

     Sur ces photos, je vous les montre dans leurs plus beaux atours !

     

     

    Profitons encore des beaux jours même si parfois ils nous "lapident" !

     

    Nostalgie estivale ...


    19 commentaires
  • Une aide précieuse "le marc de café" ...

     

    En France, pas moins de 600 000 tonnes de marc de café partent à la poubelle !

    Et pourtant, dans la vie de tous les jours le marc de café  vous rendra de précieux services ...

     

    Pour les plantes on retiendra surtout ses effets fertilisants;

    car il contient 2 % d'azote ainsi que des sels minéraux, notamment du potassium et du magnésium. 

    Une partie de ces éléments est immédiatement utilisable par les plantes.

    Une autre est libérée progressivement au fur et à mesure de la décomposition.

     Déposez le marc à la surface de vos plantes en une fine couche d'environ 1 cm.

    Griffez légèrement, puis arrosez.

     

    Plus simple, fabriquez un engrais liquide plus facile à utiliser….

     

    1) Récupérez le marc de café froid dans le filtre de votre cafetière .

    Vous n'avez pas besoin de le faire sécher comme pour un paillis.

    2) Versez dans un pichet à larges bords et ajoutez un bol d'eau froide.

    Remuez à l'aide d'une longue cuillère de bois.

    3) Arrosez vos plantes avec le liquide.

    Agitez le mélange régulièrement pour que le marc ne se dépose pas dans le fond.

    (multipliez les proportions selon vos besoins)

    (conseil extrait de la revue "Rustica" mai 2017)

     

    Pour d'autres super astuces sur le marc de café …

    voici la fiche ci-dessous proposée par "consoGlobe.com" sur Facebook)

    à partager largement !

    Une aide précieuse "le marc de café" ...

    Pour visualiser en grande dimension ..

    appuyez sur la touche Ctrl en faisant bouger votre mollette de souris

    ou enregistrer "clic droit"

     

    Belle journée !

    Une aide précieuse "le marc de café" ...


    21 commentaires
  • "Désespoir des singes" ....

     

    Non loin de chez nous, j'ai remarqué dans une pelouse  cet arbre étrange

    que l'on dirait venu du fond des âges, nommé ...

     

    Araucaria .…

    "Désespoir des singes" ....

     

    Altier par son port et élégant par sa silhouette, il ne m'a pas laissé indifférente et je voulais vous le présenter.

    Tel un candélabre, je le trouve plein de grâce, et,  isolé il est d'un grand effet décoratif …

     

    Quelques recherches m'ont permis d'en apprendre plus sur cet arbre original appelé aussi "désespoir des singes".

     

    "Désespoir des singes" ....

     

    il est originaire du Sud des Andes et aurait été, d'après la légende,

      introduit, en Europe, par Archibald Menzies en 1795 :

    ce découvreur en aurait glissé quelques graines dans sa poche lors d'un banquet

    à la table du gouverneur du Chili, et en aurait permis

    ainsi l'exportation pour l'ornementation.

     

    De croissance fort lente, il prospère particulièrement dans les régions océaniques,

    car il aime les climats chauds et humides.

    Avec les ans, il peut atteindre de 15 à 20m .

     

    Singulièrement armé, avec son tronc et ses branches ondulantes recouvertes d'écailles piquantes,

    Les feuilles sont persistantes en forme d'écailles triangulaires, vertes,

    brillantes, coriaces et terminées en pointe imbriquées et appliquées sur les rameaux.

     

    "Désespoir des singes" ....

     

    Les fruits sont des cônes d'abord verts

    … murs en deux ans …  brunâtres.

     

    "Désespoir des singes" ....

     

    "Désespoir des singes" ....

    Lorsqu’ils sont mûrs, ces cônes se désarticulent et tombent en libérant les graines.

    Seul l’axe du cône reste un temps accroché à la branche.

    Comestibles, les graines peuvent se consommer frais ou grillés.

     

    Si vous désirez tout savoir sur l'origine de cet arbre surprenant,

    je vous invite à retrouver ce blog très intéressant…

    petit clic sur ...

    http://www.lafeuillecharbinoise.com/?p=2092

    "Désespoir des singes" .... 

    "Désespoir des singes" ....

    "Désespoir des singes" ....


    19 commentaires
  •  

    Ah ! les chips !!!

    Tous vous connaissez les fameuses  chips et vos enfants en raffolent !

     

     Pourquoi, ne pas vous essayer  à cette recette avec vos "bout d'choux" 

     

    Les chips fraîches 

     

     

    Il vous faudra ....

    Pour 4 personnes

    - 500 g de pommes de terres se tenant à la cuisson (type BF 15) de grosseur moyenne.

    - un bain d'huile de friture

    - du sel fin

     

    Voici comment procéder ...

     

    - Epluchez, lavez, épongez les pommes de terre.

    Coupez les deux extrémités à chacune d'elles puis taillez-les pour leur donner la forme de gros bouchons.

    Découpez-les ensuite en fines tranches régulières de 2 à 3 mm d'épaisseur : pour cette opération,

    il est préférable d'utiliser un appareil spécial (râpe mécanique ou électrique).

     

    - Prenez un grand récipient, remplissez-le d'eau froide.

    Jetez-y successivement les chips, poignée par poignée.

    Remuez-les longuement dans l'eau pour les débarrasser complètement de leur amidon.

     

    Changez l'eau et de nouveau laissez les chips tremper pendant une heure toujours dans l'eau froide.

    - Egouttez les chips ….,

    épongez-les dans un torchon très sec (changez-le dès qu'il devient trop humide).

    Asséchez-les parfaitement (très important).

     

    - Chauffez l'huile de friture.

    Quand elle est très chaude, plongez-y les chips par petites quantités à la fois.

    Remuez-les avec l'écumoire quand elles remontent à la surface, bien détachées les unes des autres.

    Lorsqu'elles ont pris  une belle couleur à peine dorée,

    égouttez-les soigneusement et rangez-les sur le plat de service.

    - Saupoudrez de sel fin et dégustez-les chaudes ou froides.

     

    Les chips rouges

    Ah ! les chips !!!

    Avec de la betterave épluchée

    coupez-les en très fines lamelles, épongez longuement et plongez-les  dans l'huile très chaude, bien égoutter et servir ces chips en les saupoudrant de sel.

     

    Et si, pour un goût d'exotisme,  vous présentiez

    Ah ! les chips !!!

    des chips de bananes 

    Prendre des bananes "plantain" , les peler,

    et couper la chair en oblique en tranches d'environ 3mm d'épaisseur.

    Les glisser dans de l'huile à friture portée à 180° (en Inde du Sud, on utilise de l'huile de noix de coco).

    Dès qu'elles sont dorées, les sortir et les poser sur du papier absorbant. Les servir froides.

    Ah ! les chips !!!

    Belle semaine à Tous, qui sera encore bien ensoleillée !!!

    Ah ! les chips !!!


    21 commentaires
  • Virtuose de l'évolution ...

     Les soirs et nuits  d'été, vous les entendrez coasser près des étangs, marais, mares, bassins ...

    Les grenouilles nous invite à leur concert estival.

     

    Virtuose de l'évolution ... 

     

    Savez-vous que leur race a vu apparaître et disparaître  les dinosaures ….

    Elles ont connu la Terre sans hommes, ni papillons.

    Au cours leur évolution, les grenouilles sont devenues des amphibiens.

    Elles ont la peau fine et elles sont timides, mais leur inépuisable faculté d'adaptation

    leur ont permis de survivre à d'innombrables ennemis.

    Elles peuvent se fondre dans le paysage comme les caméléons.

     

    Virtuose de l'évolution ...

     

    Sur les quelque 300 espèces de grenouilles qu'on trouve dans le monde,

    5 seulement, 1 verte et 4 rousses, se rencontrent en France.

     

    Les grenouilles ont de nombreux ennemis :

    L'humain, les oiseaux aquatiques, martres, belettes, putois, loutres, blaireaux, chats et rats,

    et aussi les poissons qui se gorgent de têtards.

     Les plus acharnés restent dans certaines régions les serpents.

     

    Virtuose de l'évolution ...

     

    C'est leur fécondité qui sauve les grenouilles :

    la femelle pond chaque printemps de 1000 à 4000 œufs en moyenne,

    plus de 10 000 pour certaines espèces..

     

    Virtuose de l'évolution ...

     

    Il faut douze semaines pour passer du têtards à la grenouille.

    Les têtards devenus petites grenouilles quittent leur eau natale

    et se répandent sur la terre ferme pour affronter les dangers de la vie.

    Adultes à trois ou quatre ans, les grenouilles reviennent immanquablement pour frayer

    dans le lieu où  elles ont été têtards, même si le marécage n'y existe plus.

     

    Virtuose de l'évolution ...

     

    Quand vient l'hiver, les grenouilles se réfugient au fond des fossés boueux.

    Pendant l'hibernation, leurs poumons cessent de fonctionner et elles respirent avec leur peau,

    qui échange le bioxyde de carbone  du corps contre l'oxygène contenu dans l'eau.

     

    Virtuose de l'évolution ...

     

    Curiosité ...

    On a découvert récemment que les grenouilles ont une couleur préférée ...

    le bleu.

    Placées dans une boîte à deux issues, l'une colorée en bleu, l'autre d'une couleur quelconque;

    c'est toujours du côté bleu qu'elles s'échappent.

    En effet, pour la grenouille, qui vit au milieu des plantes aquatiques,

    tout est vert sauf les plans d'eau où se reflète le bleu du ciel.

    D'où sa préférence pour le bleu !

                                                                                                                            (texte adapté d'un article de Victor Head)

     

    Virtuose de l'évolution ...

    Virtuose de l'évolution ...

    Avec ce côté "bassin fraîcheur"

    je vous souhaite un bien beau week end estival !!!

     

    Virtuose de l'évolution ...

     


    20 commentaires
  •  

     couchers de soleil ...

     

    Entracte dans votre été ...

     

    "couchers de soleil" 

    sur la côte d'Opale ...

     

     

    On n’y voit plus très clair.

    Le soleil est posé

    Sur l’horizon, là-bas, comme une balle rouge.

    La mer est en étain.

    Seule parfois y bouge

    Une vague coiffée d’un toupet argenté.

     

                           (extrait d'une poésie de "Vette de Fonclare")

     

     

                                                                        Clichés pris par nos enfants lors de leurs vacances à Berck.

    couchers de soleil ...

    Au plaisir de vous retrouver demain !

    couchers de soleil ...

    couchers de soleil ...


    17 commentaires
  • Une fleur pour un jardin "à plumes"

     

    Aujourd'hui, petit tour au jardin avec ces sympathiques vivaces ….

     

    Indifférentes à la nature du sol, les "Liatris", aux origines obscures,

    prospèrent à l'état sauvage dans les prairies humides du New Jersey.

    Là-bas on les a surnommées "plumes du Kansas",

    et leur présence dans le jardin donne à celui-ci une note ancienne et naturelle.

     

    Excellentes plantes vivaces, à planter en automne, les "Liatris" dominent en été,

    de leurs longs épis floraux aussi mauves qu'une lavande, les autres fleurs des massifs.

     

    Une fleur pour un jardin "à plumes"

     

    Injustement délaissées dans les jardins d'aujourd'hui,

    ces belles vivaces, un peu trop raides mais solides, faisaient le bonheur des jardins de grand-mères,

    où on les cultivait pour leur longue floraison et leur aptitude à durer très longtemps en vase.

     

    Une fois installées chez vous, les "Liatris" sont des fleurs sages et ne deviennent nullement envahissantes avec le temps.

     

    Une fleur pour un jardin "à plumes"

     

    Vous les planterez à une exposition ensoleillée de préférence, dans un sol frais et fertile,

    mais elles sont si accommodantes qu'on peut aussi les planter

    dans les sols secs et surchauffés des jardins du Midi.

     

    Il en existe des variétés à fleurs blanches ou rose foncé,

    mais celle que je préfère c'est la "spicata" aux beaux épis violacés

    qui culminent à 80 cm en pleine floraison.

     

    Une fleur pour un jardin "à plumes"

     

    Ainsi vous ne pouvez pas les ignorer lorsque vous visiterez

    un de ces jardins sauvages qui sont "furieusement" à la mode de nos jours !

     

    Telle est la jolie description du "Liatris" 

    par un amoureux du jardin que beaucoup d'entre vous connaissent

    "Michel LIS" le jardinier

    auteur de nombreux ouvrages sur le jardinage dont son fameux "Almanach".

     

    Une fleur pour un jardin "à plumes"

     


    21 commentaires
  • LES BLES

     

    Le vent qui tresse des caresses, frôle et se baisse,

    courbe et redresse les blés qui coulent et se déroulent, 

    montent et s'écroulent, comme une houle.

    Blés

      Les moissons battent leur plein …

     

    Le blé doré et nourrissant est la plus ancienne céréale cultivée par l'homme,

    puisqu'il était déjà connu

     à l'âge de pierre, au néolithique et dans l'Antiquité,

     où il était d'ailleurs vénéré comme un dieu.

     

    Blés

     

     La déesse des moissons s'appelait ...

     

     "Ibritz" chez les Hittites ;

     "Nepri" chez les Egyptiens ;

     "Déméter" chez les Grecs

     et "Cérés", fille de Saturne chez les Romains.

     Les cheveux de Cérès avaient la  couleur des blés ! 

     

    Les blés ...

     

    Les blés ...

     

    Connaissez-vous les traditions entourant le blé …

     

     Avant l'arrivée des machines agricoles, les rites ont pendant des siècles conditionné cultures et sociétés.

     

     Au moment des moissons, des précautions particulières entouraient

    le fauchage de la première et de la dernière gerbe de blé.

      

    Dans les pays nordiques, la première gerbe cueillie était portée solennellement à la ferme

    pour protéger des maladies, de la foudre et

    épargner les récoltes des rats et de la moisissure.

     

     Avec la dernière gerbe, dans les pays nordiques par exemple, on fabriquait des étoiles et

    suspensions de paille pour décorer la maison et porter bonheur au moment de Noël.

     

     Si cueillir 7 épis de blé mûr et les attacher à la poutre maîtresse de sa maison garantit protection pour toute l'année,

    ramasser la paille, en revanche, porte malheur.

     

    Elle était utilisée par les sorcières pour réaliser les fameuses "poupées"

    tant redoutées qui leur servaient pour les envoûtements.

     

     Heureusement, le foin exorcise le pouvoir maléfique de la paille :

    il suffit d'en arracher une poignée sur une charrette pour s'en faire

    une amulette contre les envoûtements et les morsures de chien. 

     

     Blés 

     

    Le saviez-vous ?

     

    Différence entre le "blé tendre" et le "blé dur" ...

    Le "blé tendre" est celui que l'on utilise pour confectionner de la farine. E

    ncore faut-il qu'il soit "panifiable", autrement dit que la variété, que les grains de blé aient les caractéristiques reconnues pour donner de la farine et faire du pain.

    S'il n'est pas "panifiable" il devient le blé fourrager, celui que l'o donne aux animaux, aux volailles.

     

    Le "blé dur" est cultivé pour l'industrie de l'alimentation.

    C'est avec lui que sont faites les pâtes, la semoule de blé.

    A demain les amis !

    Les blés ...


    31 commentaires
  • Comme de minuscules "peluches" ......

     

    Belle semaine par chez vous ...

     

    le temps a fraichi dans le Nord et

    ce sera ainsi toute la semaine avec des températures de 25 à 26°!

    Mais c'est toujours l'été à la campagne…

      

    Bourdons ...

     

    Ne nous débarrassons pas des bourdons qui envahissent notre jardin ...

     

    Bourdons ...

     

    Les bourdons sont de bons petits "nounours" inoffensifs si on ne les taquinent pas …

    Seules les femelles peuvent éventuellement vous piquer (morsures),

    mais le bourdon n'est pas un parasite violent pour l'homme.

     

    Le bourdon est un insecte utile par dessus tout.

     

    Le bourdon, butine, de l'aube au crépuscule, qu'il vente ou qu'il bruine,

    dès que la température dépasse 5°C, grâce à sa pilosité isolante qui lui donne l'aspect d'une petite peluche.

     

    Bourdons ...

     

    Il féconde les fleurs sans relâche.

    Ce butineur infatigable  visite deux fois plus de fleurs en une minute que l'abeille.

    Son activité commence au début du printemps et se poursuit quasiment jusqu'aux gelées.

    Alors que les colonies d'abeilles sont importantes en nombre et pérennes,

    celles des bourdons  sont réduites - quelques dizaines d'individus - et annuelles.

     

    Bourdons ...

     

    Et pourtant leur rôle n'en est pas moins considérable .

    Il existe des sociétés qui commercialisent les bourdons dans le but de produire

    des plantes maraîchères  plus productrices que jamais.

     

    Bourdons ...

    Il importe de pratiquer un jardinage naturel,

    car fragilisés par les pesticides, près de 24% des espèces de bourdons d'Europe

    sont menacés d'extinction.

     

    Aussi, si possible, vivons en harmonie avec les bourdons qui sont des dons de la nature .

     

    Bourdons ...

    Conseil du jour du côté jardin …. 

     

    Le lait demi-écrémé aurait un effet stupéfiant sur les tomates ...

    Un jardinier charmant du pays d'Auge disait un jour :"cela fait plus de dix ans que je traite mes tomates avec du lait, et je ne connais pas le mildiou sur les tomates.

    D'autres jardiniers ont testé son astuce et ont constaté eux aussi le "miracle".

    Alors les magazines, aujourd'hui, en parlent..

    il suffit de mélanger le lait avec 50 % d'eau et de l'appliquer sur les tomates,

    exactement comme s'il s'agissait d'une bouillie bordelaise.

    Bourdons ...


    20 commentaires

  • Au fond d'un grenier ....

    Au fond d'un grenier ....

    Après une bonne pluie nocturne due aux orages, un peu de fraîcheur se fait sentir par chez nous

    (10° d'écart avec hier) …

    Tout le monde respire, la nature aussi … et le soleil refait surface  !

     

    Pour ce week end , à la fraîche …

     Je vous invite à suivre cette belle histoire tirée de "l'almanach des Gens du Nord 2003" ..

    Elle fera  peut-être ressurgir quelques  souvenirs pour certaines d'entre vous …

     

    Au fond d'un grenier ....

     

    LA BASSINE A CONFITURE

    Au fond d'un grenier ....

      Dans le grenier abandonné d'une ferme, au fond d'une malle d'osier, au milieu de la paille, je dormais,

    moi une bassine à confiture,

    depuis si longtemps que je ne saurais le dire !

     

    Un matin, de la cour, j'entendis monter un brouhaha, peu à peu il se rapprocha,

    puis l'escalier gémit, la porte grinça,

    le parquet craqua sous des claquements vifs de talons,

    le couvercle de la malle émit, en se soulevant, une plainte lugubre.

     

    Je sentis, la paille frémir, deux mains me saisirent, me tirèrent,

    me sortirent de ma cachette, et me présentèrent au grand jour.

    "Tu es magnifique, mais très sale !"

    La bassine à confiture ....

     Etonnée, je regardais ces mains.

    Elles étaient fines et racées, blanches avec des ongles très longs et d'un rouge éclatant,

    je n'en avais jamais vu d'aussi belles,

    celles qui s'occupaient de moi jadis avaient souvent des ongles cassés,

    elles étaient par fois rugueuses, elles ne prenaient pas plus soin d'elle que de moi !

     

    "Je vais te rendre ta splendeur passée et te trouver une place digne de toi".

    Les mains courageusement se mirent au travail, elles m'offrirent  :

    un bain tiède, un massage énergique avec une brosse, un rinçage, un séchage.

    Les yeux m'examinèrent sans indulgence :

    "Recommençons". 

    Une fois.

    "Recommençons".

    Deux fois.

     

    Là, je me fâchai et je protestai à ma façon, je leur cassai un ongle . Deux ongles.

    "Zut, ils étaient si beaux!"

    A qui pouvaient-elles appartenir ces mains si coquettes et si courageuses ?

    Et j'entendis : "Alexandra, tu viens?"

    Elles me posèrent : "Je reviens".

     La bassine à confiture ....

    Epuisée, je m'endormis … et fus réveillée brutalement, mon supplice recommença.

    "Avec du citron, tu seras éclatante."

    Les vertiges s'emparèrent de moi : sur le fond, le côté, sans dessus dessous et elles frottaient ...

     

    J'avais chaud, j'avais très chaud …

    De cuivre jaune je crus devenir cuivre rouge,

    tiens, j'y pense, aussi chaud que lorsque Bonne-Maman faisait ses confitures,

    car j'ai connu les flammes de la cheminée, elles me léchaient avec frénésie,

    puis le dessus brûlant de cette cuisinière, presque incandescent, par le bois qui s'y consumait.

     

    Un ongle se coinça dans l'anse,

    clic ... un autre se retourna, clac … deux dents voraces les serrèrent, les achevèrent,

    et les mains s'arrêtèrent , exténuées, moi anéantie.

     

    Les yeux me scrutèrent de nouveau à nouveau : "Tu me plais."

    Délicatement, les mains m'effleurèrent, me prirent, m'emportèrent dans le vestibule.

    Surmonté d'une immense glace, un vieux bahut patiné m'attendait.

    Elles me posèrent au centre, Alexandra se recula, hocha la tête : 

    "Tu es vraiment belle."

    La glace me renvoyait l'image, oui j'étais vraiment très belle.

    La bassine à confiture ....  

    "Attends un peu, je te réserve une surprise!"

    "Encore, pensais-je."

     

    Là je ne peux trouver le sommeil, le soleil me caressait, je m'admirais,

    je rayonnais et j'attendais ma surprise ! ...

     

    Lorsqu'elles revinrent, les mains portaient deux paniers remplis de petites plantes vertes fleuries,

    elles les sortirent, l'essayage commença.

     

    Je ne sais combien de fois, elles les posèrent, enlevèrent, reposèrent,

    inclinèrent à l'avant, à l'arrière, à droite, à gauche,

    elles voulaient me transformer en jardin miniature, élégant, original, odorant, coloré.

    Je regardais d'un oeil amusé et curieux leur agitation, leur énervement lorsqu'un pot glissait !

     

    Enfin, l'ensemble leur plu. Elles y placèrent un beau nœud de ruban, Alexandra conclut :

    "Vraiment, il aurait été dommage que tu continues à te morfondre au grenier.

    Ton charme fou va séduire tous mes amis, tu es vraie, tu es "campagne" !

    La bassine à confiture ....  

    Puis, elle regarda ses mains :

    "Mes pauvres ongles, vous n'êtes plus présentables, tant pis, aucun regret,

    ce petit ennui n'est rien en comparaison du résultat."

    Alexandra m'enveloppa d'un regard amoureux : "A demain, ma belle, bonne nuit."

     

    La maison devint calme.

    Le bonheur m'envahit.

    J'étais belle, j'embaumais, Morphée m'enleva.

    La bassine à confiture .... 

    N'oubliez pas mes amis, le clic droit est autorisé pour enregistrer cette jolie histoire.

     

    Des confitures d'amitié  

    pour vous souhaiter un agréable week end à la fraîche …

    Au fond d'un grenier ....

                                                                                                    ("confitures" glanées sur le net)

     

    A méditer …

    Au fond d'un grenier ....

    Au fond d'un grenier ....


    22 commentaires
  •  

    Bonne journée au jardin !

     

    mangeurs de feuilles "les criocères" ...

     

    Nous allons aujourd'hui faire la connaissance de ...

    ces petits coléoptères vermillon

    qui s'attaquent aux fleurs de lis et parfois fritillaires. 

     

    C'est la hantise au jardin dès le mois de juin car très difficiles à éliminer ...

    certains d'entre vous en ont fait l'expérience je pense .!!!

     

    LE CRIOCERE

     

    mangeurs de feuilles "les criocères" ...

     

    Le criocère est un insecte de 8 mn de longueur avec des pattes et des antennes noires.

    Les larves et adultes dévorent les feuilles et les fleurs.

     

    Ils passent l'hiver sous terre et réapparaissent les beaux jours revenus.

    Equipés de gants, écrasez-les.

    Mais les adultes se capturent difficilement car, dès qu'ils sentent une présence,

    ils se laissent tomber au sol et font le mort.

     

    Aussi, piégez-les en plaçant un carton englué sous les lis. Après 24 h,

    secouez les tiges de telle manière que les criocères se retrouvent collés sur le piège.

    Autre astuce, utilisez un "aspirateur de table" pour les capturer par surprise.

     

    Leurs larves sont sournoises. En effet elles se cachent dans leurs excréments.

    Une astuce, délogez-les au jet d'eau, elles ne peuvent remonter sur la plante.

    En prévention, éliminez les œufs en pulvérisant sur le feuillage une solution de savon noir et de 2% d'huile de colza.

    Vous pouvez utilisez aussi une macération (purin)  de tanaisie ou d'absinthe ou de rhubarbe.

     

    J'espère mes amis, qu'avec tous ces conseils glanés de-ci, de-là, vous viendrez à bout de ces insectes tenaces.

     

    Savez-vous que le criocère  ...

    fut nommé ainsi en raison du cri qu'il pousse quand vous l'installez sur le dos

    et que vous l'approchez de votre oreille

    (un vrai concert de ronchonnements)

     

    Mangeurs de feuilles "les criocères" ...

    Mangeurs de feuilles "les criocères" ...

     

    Je partage ces conseils précieux …. 

    Mangeurs de feuilles "les criocères" ...

     

    Mangeurs de feuilles "les criocères" ...

    Mangeurs de feuilles "les criocères" ... 


    27 commentaires
  • melon

    Bonjour mes amis,

    Heureuse de vous retrouver ...

    Pour faire suite à ma page d'hier,

    je vous invite aujourd'hui à réaliser 

     deux entrées "gourmandes"  et ... d'une telle simplicité ! …

     

     Melon - tranche de saumon fumé roulé - menthe -

      

    Frais et gourmand ... "Le melon" ...

    Melon -  jambon cru - tomate cerise - feuille de menthe et fleur de capucine.

     

    melon

     

      

    Il vous arrive parfois de tomber sur un melon "palot",

    probablement fade ?

     N'hésitez pas, préparer un ..

     

    VELOUTE DE MELON

     

    Epluchez le melon, retirez les graines et découpez-le en petits morceaux que vous passez au mixeur.

    Ajoutez à cette mixture un peu de sucre de canne liquide, un demi-verre de crème liquide, une cuillerée à soupe de menthe  marocaine hachée. ... et une petite pincée de poivre .

    Mélangez le tout et laissez macérer une bonne demi-journée avant de servir bien frais  ...

    garni de petites billes de melon bien mûr cette fois

    ou

    garni de mini-brochettes de petites boules de mozzarella entourées d'une fine tranche de  jambon cru (serrano ...) alternées avec des billes de melon.

     

    Ce  velouté de melon constitue une entrée ou un dessert, digne des restaurants plus ou moins étoilés.

     

    Frais et gourmand ... "Le melon" ...

     

    Fan de crudités cet été …

    voici une petite sauce originale découverte

    sur "l'agenda pratique du jardin 2015" pour les accompagner …

     

    La mayonnaise bleue

     

    Un petit bol de fleurs de bourrache - 1 oeuf - 2 cuillerées à café de moutarde

    - 1 verre d'huile - 1 pincée de sel - un mixeur de cuisine -

    Versez un verre d'huile dans le mixeur, puis ajoutez la moutarde, l'oeuf, le sel et enfin les fleurs de bourrache .

    Faites tourner le mixeur pendant une minute.

    La mayonnaise est prête à étonner vos amis !

     

    Vous pouvez retrouver cette incontournable du potager "la bourrache" en suivant ce lien ...

    http://cheznous62.eklablog.com/herbe-a-la-suee-pain-des-abeilles-a145144492 

    A table ... " la suite des douceurs de l'été"

      

    "Bonne journée estivale à Tous" !

     

    A table ...  "le melon" ...


    19 commentaires
  •   

    Melon

       

     Le beau temps ...

     Une envie de fraîcheur se fait sentir, s'il est un fruit que l'on déguste avec plaisir c'est bien le melon ...

     Trois variétés bien connues :

    le melon brodé ou sucrin,

    le cantalou ou de Cavaillon vert à côtes marquées ,

    le melon d'hiver à chair jaune.

     

    Alors mes amis, pourquoi ne pas terminer son repas par un dessert frais, agréable à l'œil comme aux papilles !

     

     Aujourd'hui, ce sera une recette que je tiens de mon livre de "cuisine Tupperware" 

    depuis de longues années et, que tout mon entourage apprécie encore ....

     

    LA COURONNE DE MELON 

    Melon

      Cette couronne se réalise d'ordinaire avec un moule couronne "sans cuisson" 

    mais vous pourrez utiliser, tout aussi bien,  votre moule à savarin

    (il suffira de  tremper le fond du moule délicatement dans de l'eau chaude pour démouler plus facilement).

       

    Pour 8 personnes il vous faut :

     - 1 Melon bien mûr de 1,5 kg environ

    - 100 g de sucre fin

    - 1 jus de citron

    - 10 feuilles de gélatine (20g) ramollies dans l'eau froide

    - 200 ml de vin blanc moelleux "Monbazillac" ou de "Porto blanc"

    - 125 ml de crème fraîche épaisse.

     - Prévoir quelques feuilles de menthe pour le décor (facultatif).

     

    - Ouvrez le melon en 2, ôtez les graines, retirez la chair et mixez-la ou écrasez-la à la fourchette.

     - Ajoutez le sucre, le jus de citron et laissez en attente dans le saladier.

     - A part, faites chauffer tout doucement l'alcool choisi, faites fondre une à une les feuilles de gélatine égouttées :

    lorsqu'elles sont complètement dissoutes, ajoutez-les au mélange melon/sucre avec la crème épaisse.

     - Mélangez le tout et versez dans votre moule huilé.

     - Faites prendre au frais 4 à 6 heures au moins avant de démouler

    et servez très froid décoré de menthe. 

     

    CURIOSITES SUR LE MELON

     

    Originaire d'Asie, il était connu en Chine il y a plus de 300 ans

    mais les pays méditerranéens le connaissent eux depuis l'Antiquité.

     

    Il est arrivé en France grâce à la religion catholique :

    le Pape Clément VII qui alla s'installer en Avignon l'avait emporté dans ses bagages.

     

    Alexandre Dumas fut un très grand amateur de melons.

    Au point qu'il n'hésita pas à proposer au Conseil Municipal de Cavaillon un curieux marché.

    Ses livres parus et à paraître en échange d'une "rente viagère" de 12 melons par an !

    Pour son marché avec les autorités de Cavaillon, c'était tout simple :

    une tranche de vie contre une tranche de melon !

    Ce qui est bizarre, c'est que Alexandre Dumas n'ait pas,

    compte tenu de sa passion, utilisé le melon dans ses ouvrages.

      

    PETITS CONSEILS :

     

     Si vous préférez déguster votre melon "nature" il faut bien le choisir :

    Il faut  veiller à son aspect sans tâche, à sa queue qui doit être légèrement décollée et à son poids.

     

    En effet, s'il est bien lourd, c'est le signe qu'il est sucré et donc mûr et goûteux !

     

    Enfin, il faut éviter d'appuyer sur le melon, cela ne donne aucune indication quant à la qualité et ne fait que l'abîmer.

     

    Le melon se conserve fort bien mais vous pouvez le congeler, coupé en tranches citronnées et sucrées.

       

    Frais et gourmand ... "Le melon" ...


    24 commentaires
  • chaleur ...

     

    Bonne journée par ce soleil qui nous accable

    en mettant l'accent sur la poésie romantique ...

     

    chaleur ...

     

    CHALEUR

     

    Tout luit, tout bleuit, tout bruit ;

    Le jour est brûlant comme un fruit

    Que le soleil fendille et cuit.

     

    Chaque petite feuille est chaude

    Et miroite dans l'air où rôde

    Comme un parfum de reine-claude.

     

    Du soleil comme de l'eau pleut

    Sur tout le pays jaune et bleu

    Qui grésille et oscille un peu.

     

    Un infini plaisir de vivre

    S'élance de la forêt ivre,

    Des blés roses comme du cuivre. 

     

                                (poème de Anna de Noailles … extrait de "l'ombre des jours" publié en 1902)

     

    chaleur ...

     

    et pour vous rafraîchir mes amis...

    quelques "douches naturelles", campagnardes ou citadines …

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

     

    chaleur ...

    chaleur ... 


    22 commentaires
  • "un bijou" ... ces Hortillonnages ...

     

    Continuons aujourd'hui notre belle balade au fil de l'eau dans les Hortillonnages

    que j'ai eu le plaisir de vous faire découvrir dernièrement ..

     

    Hormis les beaux jardins fleuris ….

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    nous avons pu découvrir … de l'originalité

    dans quelques décos le long des berges toujours dans la sérénité des lieux .

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "un bijou" ... ces Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

     

    Certains résidents font preuve d'humour !

    "Havre de paix" ... aux Hortillonnages ...

    Ainsi se termine notre jolie promenade par un jour de juin ensoleillé,

    aux Hortillonnages d'Amiens dans la Somme.

    j'espère que vous avez apprécié mes amis !!!

     

     Passez un excellent dimanche ensoleillé !

    A plus !


    24 commentaires
  • "havre de paix" ...

    Je suis toujours en pause mes amis et je voulais vous faire un petit coucou

    pour vous remercier de vos si gentilles visites ..

     

    Pour vous faire patienter et vous rafraîchir jusqu'à mon retour …

    je vous invite à me suivre ...

    "Havre de paix" à Amiens ..  

     Hortillonnages d'Amiens

     

    Les Hortillonnages d'Amiens 

     

    300 hectares de nature issue du travail des hommes et de l'action des eaux.

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Le charme de ces "jardins sur l'eau"  leur a valu plusieurs titres de reconnaissance :

    inscription à l'Inventaire National des Sites par le par

    le Ministère des Affaires Culturelles en 1972

    et le label "Paysage de Reconquête" en 1993.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Une belle balade de 45 mn toute en sérénité au fil de l'eau  dans des barques traditionnelles,

    qui ont la particularité d'avoir un fond plat pour pouvoir

    se déplacer au mieux dans les canaux peu profond des hortillonnages amiénois.

    On appelle ces barques des barques à cornets.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Dans un soucis de respect de l'environnement, les barques

    qui nous emmènent pour cette visite guidées sont électriques :

    silencieuses et non pollueuses, elle permettent de marier

    tourisme et préservation du site et de la nature,

    évitant notamment de produire de trop grosses vagues qui endommageraient les berges.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

     La particularité de cet îlot de nature en pleine ville, son invitation à la promenade

    sont autant de bonnes raisons de découvrir leur histoire et leur vie.

    "Havre de paix" à Amiens ..

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Les explications du batelier permettent de mieux comprendre l'environnement

    et le mode de fonctionnement de cet écrin de verdure.

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

     

     Les parcelles majoritairement maraîchères d'antan laissent place à

    des jardins d'agrément, des potagers, des friches

    et aussi des habitations le long du chemin de halage …

    Hortillonnages d'Amiens

     

    Hortillonnages d'Amiens

    A bientôt pour la suite de "l'évasion nature" !

    "Havre de paix" à Amiens ..


    34 commentaires
  • Pause ... "Saveurs et senteurs de roses" ...

    Je fais une petite pause mes amis et je vous confie mes pages "parfumées"... 

    Saveurs et senteurs de roses ...

    Les rosiers apportent au jardin des couleurs et des odeurs, c'est bien connu ...

     mais aussi, les pétales de leurs fleurs que l'on  consomme en confitures, gelées et marmelades.

     

     Un petit clin d'oeil à ma belle-sœur Marie-Thé ....

      qui m'a  gentiment  permis de vous faire profiter de sa recette   …

     réalisée avec les pétales de roses parfumées de son jardin. 

     LA GELEE DE ROSES

     

     

    - Pour  300 g de pétales de roses parfumées recueuillies  prévoir 2 litres d'eau et 600 g de sucre à confiture -

     - Cueillir les boutons de roses, tenir chaque rose par la queue, tirer d'un coup les pétales groupées

    et ensuite couper l'onglet blanc ,qui est un peu amer, à la base des pétales .

     - Laver et égoutter les pétales.

     - Faire bouillir 2 litres d'eau et plonger les pétales, laisser cuire  20 minutes.

     - Ensuite, filtrer et ajouter 600 g de sucre à confiture dans le jus obtenu, mélanger.

     - Remettre à cuire  doucement 30 minutes et mettre en pots.

     

    Merci à toi Marie Thé !

    D'autres petites recettes glanées de-ci, de-là, lors de mes lectures ...

     

    LA LIQUEUR DE ROSES

     

    Avec des roses odorantes ...

    - Prévoir 100 g de pétales très frais pour 200 g de sucre en poudre.

    - Alterner dans un bocal les lits de pétales et les lits de sucre.

    - Attendre quinze jours.

    - Ajouter 400 g d'alcool blanc pour fruits.

    - Attendre encore 48 heures et filtrez…. déguster !

     

    Bonne conservation et parfum délicieux.

     

     

    Gelée de roses

    ("huile sur toile" … Gustave Caillebotte. Avant 1879)

     

    Pour les gourmands …

     

    LE MIEL A LA ROSE

     

    - Cueillir 250 g de pétales de rose très parfumées.

    - Les mettre dans un saladier et verser dessus 1/2 litre d'eau bouillante.

    - Tourner doucement et laisser reposer toute la journée.

    - Le lendemain, filtrer le liquide, puis le verser dans une casserole en y ajoutant

    un pot de miel de 1 kilo .

    - Faire chauffer doucement jusqu'à obtenir un sirop très épais.

    - Mélanger bien, retirer du feu et verser ce sirop dans de petits pots en verre.

    - Laisser refroidir.

     

    Quel régal à l'heure du goûter !

     

    Si vous préférez parfumer vos armoires à linge ...

     

    LES SACHETS DE ROSES PARFUMEES

     

    Faites sécher des pétales de roses parfumées à l'ombre,

    en les étendant à plat sur un torchon dans un lieu aéré et sec.

    Après séchage complet, réduisez-les en petits morceaux dans un saladier et ajoutez-y quelques clous de girofle et un peu de muscade  râpée.

    Préparez des petits carrés de tissus. Mettez dessus une petite poignée de ce mélange.

    Replier les quatre bords de chaque carré vers le milieu.

    Attachez ces bords bien serrés avec un fil ou un ruban très solide.

    Vous pouvez en faire plusieurs à la fois.

    Glissez-les entre les piles de linge ou suspendez-les !

     

    Vos armoires embaumeront !

     

    C'est sur cette page "toute en rose" … que

    je vous donne rendez-vous courant juillet 

    mes amis ….

     

    Prenez soin de vous et passez un agréable début d'été !

     

    Découvert sur le net …

    Saveurs et senteurs de roses ... 

    Saveurs et senteurs de roses ...

     Saveurs et senteurs de roses ... 

    Saveurs et senteurs de roses ... 


    39 commentaires
  •  

    Barbecue

     

     A ce qu'il paraît, pour beaucoup  ...

    Le soleil est de retour !!

    Barbecue ...

     Vous  aussi, vous "brûlez" d'impatience de vous retrouver

     dehors le temps d'un bon "barbecue" les amis !

     

    Voici quelques petits conseils pour éviter des désagréments

    et faire en sorte que le barbecue demeure un moment convivial ! 

     

      - Assurez-vous, tout d'abord, de la bonne stabilité de votre barbecue et de la direction du vent

     (afin d'éviter les désagréments de la fumée) et placez-le loin de tout ce qui peut prendre feu.

    Des instruments à long manche et des gants isolants vous éviteront de vous brûler.

    -Eloignez les enfants, aussi rapides qu'imprévisibles.

     

     - Allumez le feu environ 30 mn à l'avance (un bon feu de braise qui diffuse une chaleur régulière)…

    et préchauffez la grille avant d'y placer les aliments (n'utilisez jamais d'alcool pour allumer le feu).

      

    Saisissez vos aliments à vive température, sur ces braises à point pour éviter de carboniser viandes, poissons et légumes.

     

    - Pour parfumer … ajoutez des herbes aromatiques (sauge, thym, romarin, graines de fenouil ...)

    ou des écorces de citron , d'orange au charbon de bois pour donner saveur et parfum à vos grillades.

     

    - De temps à autre, jetez une petite poignée de gros sel de façon à uniformiser la combustion.

     

    - Si vous employez des brochettes en bois

    faites les tremper une dizaine de minutes dans l'huile avant de les garnir

    (çà leur évitera de coller à la viande).

    - Si vous employez des brochettes inox, préférez les plates

    (sur les brochettes rondes, les éléments tournent en les retournant) 

    Barbecue

     - Sortez vos ingrédients du réfrigérateur au moins deux heures avant de les cuire,

     (pour éviter le choc thermique) …  couvrez-les.

     

    - Badigeonnez vos préparations d'huile en cours de cuisson avec un pinceau

    ou un petit fagot de thym trempé dans le liquide

    (mais n'arrosez pas d'huile car celle-ci coulerait et enflammerait vos braises) ,

    utilisez spatules ou pinces pour retourner les aliments.

     

    - Pour éviter de faire saigner la viande rouge, ne salez pas les brochettes ou grillades avant la fin de cuisson.

     

    - Pour la viande blanche, les poissons maigres et les volailles, prévoyez de les laisser tremper dans une bonne marinade

     

    - Si vous voulez éviter à vos viandes (abats ou veau) d'être trop sèches,

    entourez-les d'une barde de lard fumé ou faites les cuire en papillote.

     

     - Pour vos pièces entières de poisson, évitez de les écailler

    (les écailles assurant une bonne protection et se retirant facilement après cuisson), 

    mais les huilez généreusement ainsi que la grille

    ( afin que çà n'attache pas en les retournant délicatement).

     

    - Si vous mariez viandes et légumes sur vos brochettes,

    disposez les légumes aux extrémités car ils ont une cuisson plus rapide,

    réservez le centre de la brochette aux viandes ou poissons qui supportent un contact plus direct avec le foyer.

     

    - Pour les légumes et certains fruits, justement, réservez-leur une cuisson en papillote de préférence.

     

    - Pour respectez un temps de repos à la viande : loin du feu tenez-la au chaud sous une feuille de papier aluminium.

     

     Petit truc "nettoyage de la grille"

     

    - Le barbecue terminé, pour nettoyer la grille sans mal, remettez-la vide sur les braises finissantes

    et grattez-la encore chaude avec une brosse pour détacher toutes les particules.

    - Précautions …  Ne videz jamais les cendres du barbecue dans un sac plastique ou une poubelle,

    elles restent longtemps très chaudes, et le feu couve …

     

    Peut-être connaissiez-vous ces "trucs" mais parfois il est bon de se les rappeler.

     

     Barbecue

    Origine du barbecue ? ...

     

    Venu des Amériques, ce mode de cuisson sur un feu de braises à l'air libre fut utilisé dès le XVIIème siècle.

     

    Lors de leur premier voyage en Amérique,

    les conquérants s'étonnèrent des méthodes culinaires des Indiens qui faisaient rôtir toutes les pièces de viande.

    Ils goûtèrent, trouvèrent cette cuisine délicieuse et, si l'on en croit la légende,

    la savourèrent "de la barbe à la queue" (manière d'embrocher).

    Le mot "barbecue" trouverait là, parait-il, son origine …

     

    AGREABLE SEMAINE A TOUS !

    Barbecue


    24 commentaires
  •   

    St Jean et confitures

     Le 24 juin …  c'est la fête de la Saint Jean

    (solstice d'été) 

     

    A la St Jean, mes amis, si vous en avez la possibilité,

    allez cueillir 7 épis de blé que vous rassemblerez à l'aide d'un joli ruban

    et que vous pourrez suspendre chez vous où ils finiront de sécher !

      

    D'après les anciens, ce bouquet campagnard  vous assurera travail et nourriture tout au long de l'année !

      

    D'autres vous diront, qu'il vous est possible de cueillir ces 7 épis, le 7 juillet (7ème mois) à 7 heures du matin.

     

    St Jean et confitures

     

    La St jean, c'est aussi la période  des confitures notamment celle de la groseille ! 

     

    St Jean et confitures

     

    Et qui mieux qu' ...  André Theuriet , doué d'un sens exquis de la vie rustique

    pour nous faire partager cet aspect de la vie de campagne avec ce magnifique texte  …

      

    "Les Confitures"

       

    tiré d'une de ses oeuvres poétiques …

      

    A la Saint-Jean d'été les groseilles sont mûres.

    Dans le jardin vêtu de ses plus beaux habits,

    Près des grands lis, on voit pendre sous les ramures

    Leurs grappes couleur d'ambre ou couleur de rubis.

      

    Voici l'heure. Déjà dans l'ombreuse cuisine

    Les pains de sucre blancs, coiffés de papier bleu,

    Garnissent le dressoir où la rouge bassine

    Reflète les lueurs du réchaud tout en feu.

      

    On apporte les fruits à pleine panerées,

    Et leur parfum discret embaume le palier ;

    Les ciseaux sont à l'oeuvre, et les grappes lustrées

    Tombent comme les grains défilés d'un collier.

      

    Doigts d'enfant, séparez sans meurtrir la groseille

    Les pépins de la pulpe entr'ouverte à demi !

    La douce ménagère, attentive, surveille

    Ce travail délicat d'abeille ou de fourmi.

      

    Vous êtes son chef-d'oeuvre, exquises confitures !

    Dès que l'été fleurit les liserons du seuil,

    Après les longs travaux, lessives et coutures,

    Vous êtes son plaisir, son luxe et son orgueil.

      

    Que le monde ait la fièvre et que sa turbulence

    Gronde ou s'apaise au loin, la tranquille maison

    Toujours, à la Saint-Jean, voit les plats de faïence

    Se remplir de fruits mûrs et prêts pour la cuisson. 

     

    Le clair sirop frissonne et bout ; l'air se parfume

    D'une odeur framboisée ... Enfants, spatule en main,

    Enlevez doucement la savoureuse écume

    Qui mousse et perle au bord des bassines d'airain !

      

    Voici l'oeuvre achevée. La douce ménagère

    Contemple fièrement les godets de cristal

    Où la groseille brille, aussi fraîche et légère

    Que lorsqu'elle pendait au groseiller natal.

      

    Ses grappes maintenant bravent l'hiver ... Comme elles

    La ménagère échappe aux menaces du temps ;

    La paix du cœur se lit dans ses calmes prunelles,

    Et son front reste lisse et pur comme à vingt ans.

     St Jean et confitures

    André Theuriet  (1833-1907)

     "  Le bleu et le noir" écrit en 1874.

    211e3e80

    Au plaisir de vous retrouver lundi !


    24 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Coup de cœur "très british"  ...

     

    surprenant et original

     

    .... pour cette fête de la musique !

     

     

     

    Cette sympathique déco de plafond "rétro"

     

    pour vous souhaiter une belle fête de la musique !!

     

     

     

     « La musique embellit les lieux où on l’entend»

     

    (Julien Green)  

     


    15 commentaires
  • Bienvenue à l'été ! ...

     

     Pour le fêter,  je veux mettre à l'honneur

     ces "charrettes d'antan" qui ont pris un coup de jeune

     et embellissent

     quelques villages alentour de chez nous !

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Charrettes

     

    Bienvenue à l'été ! ...

    "BEL ETE A TOUS" !!!.....

    Charrettes


    25 commentaires
  •  

    Météo d'antan et d'aujourd'hui ...

     

    Il n'y a pas si longtemps, c'est en regardant la nature

     qu'on essayait de deviner la météo !

     

     Avant d'entreprendre les labours, les semis ou les récoltes, nos aïeux

     avaient de nombreuses "combines" pour savoir quel temps

     il ferait  le lendemain.

     

    Nombreux etaient ceux qui avaient une pomme de pin

     sur la fenêtre de la cuisine :

     "si elle était ouverte, cela annonçait "du beau",

     si elle se fermait, c'était alors mauvais signe, celui de la pluie".


     

     Désormais on y prête moins attention …

      surtout avec cette météo instable qui varie du jour au lendemain  …

     et pourtant ....


     

     Observez nos campagnes ... et vous me direz

                      si ces prévisions sont fiables ...                                                       

     

    - Il fera beau

     

    si ...... les étoiles scintillent fort au firmament.
    si ...... les pommes de pin s'ouvrent.
    si ..... les traînées des avions se résorbent facilement dans le ciel.
    si ..... les araignées tissent leur toile
    si ..... les oiseaux chassent les mouches dans le ciel et chantent très tôt.
    si ..... la lune est blanche et brillante entourée d'un halo.

    si ..... la coccinelle posée sur votre doigt s'envole à la verticale.
    si ..... le ciel est bleu délavé.

    si ..... les nuages sont hauts dans le ciel, blancs et légers.

    si ..... les chiens et les chats dorment paisiblement.

     



       - Il risque de pleuvoir


    si ..... vous voyez un arc en ciel le matin.
    si ..... La lune s'entoure d'un halo.
    si ..... les chiens flairent le vent.
    si ..... les escargots sont de sortie.
    si ..... les grenouilles coassent fort.
    si ..... la base des nuages s'abaissent.
    si ..... le foin sent fort dans les granges ou les prés.
    si ..... les fleurs de pissenlit se referment.
    si ..... la rosée est abondante et se dissipe très vite au lever du soleil.
    si ..... les hirondelles rasent le sol, "ne sortez pas les parasols" !.
    si ..... le bétail se rassemble dans les pâturages.

    si ..... les oies crient et les canards s'agitent.

    si ..... les chats font leur toilette avec soin.

     



          - Il risque de faire froid


    si ..... la lune est rousse.
    si ..... les sons lointains s'entendent bien.

     



         - Il y a de l'orage dans l'air


    si ..... les chevaux grattent le sol.
    si ..... le silence s'abat sur la plaine environnante.
    si ..... les moucherons deviennent nombreux.
    si ..... les chats et les chiens deviennent nerveux.

    si ..... les chats passent la patte sur la tête .... bientôt, il y aura du vent.



                                                      

    N'hésitez pas mes amis

                        à me faire part de vos expériences et de vos observations !


    20 commentaires
  • BAC

       … L'examen du ... Baccalauréat ...

    Combien de parents peuvent affirmer, sans mentir, ne jamais avoir lancé cette phrase  ...

    "passe ton Bac d'abord"! 

      

    Mais, ces mêmes parents savent-ils,  que des générations entières

    les ont précédés en proférant ces mêmes paroles ?

     

     BAC

     

      C'est en effet au Moyen-Âge que le fameux baccalauréat fait son apparition,

    mais les bacheliers d'alors étaient de jeunes clercs admis à l'essai dans les chapitres des moines.

     

    Peu de points communs avec nos ados actuels !

     

     Quelques décennies plus tard, au XVI èmesiècle, 4 ans d'études

    seront nécessaires pour être licencié et recevoir le "baccalauréatus". 

     

     

     Mais, c'est le 17 mars 1808 que, par décret impérial, le Bac devient le

    couronnement de l'enseignement secondaire

    et le premier grade universitaire.

     

    L'année suivante, ils sont peu nombreux à dire qu'ils ont décroché le

    fameux diplôme : 32 sur tout le territoire français.

     

     Et pourtant, à l'époque, le Bac ne ressemblait pas à celui que nous

    connaissons, il était purement littéraire

    et ne comprenait que des épreuves orales,

    au grand dam des timides et autres bafouilleurs.

     

     En 1821, apparaissent mathématiques et physique

    et

    en 1830, à l'oral s'ajoute l'écrit.

     

    Si nos hommes politiques actuels souhaitent porter sur les fonds baptismaux du Bac 80 % d'une  tranche d'âge,

    il faut savoir qu'en 1850, seul 1,3 % des garçons en âge de devenir bacheliers obtiennent le diplôme....

     

    Pour les filles, il faudra attendre encore ...

     pour l'instant "elles cousent" ...

     

     En effet, les filles ne sont préparées au Baccalauréat dans

    l'enseignement public qu'en 1924.

     

     Quant au premier Bac Technique, il n'est délivré qu'en 1945. 

     Plein de bonnes choses à ceux qui passent le "BAC" !!


    25 commentaires
  •  

    La bourrache ... 

     

     Bonne et utile ... Tombez, vous aussi, sous le charme de ....

      

    La  Bourrache …

     

    Décorative, mellifère, comestible, facile à cultiver, ne connaissant ni ravageurs, ni maladies,

    la bourrache à laquelle on prête aussi de nombreuses vertus médicinales, est une incontournable du potager…  

     

    De la famille des borraginacées, cette plante rustique annuelle

    originaire d'Europe méridionale, est connue depuis l'Antiquité.

     

      Elle a toujours été présente dans les jardins, où elle était cultivée pour ses qualités médicinales.

      Ethymologie de l'arabe "abu rache", signifiant "père de la sueur" à cause de ses propriétés sudorifiques.

     

    La bourrache ...

     

      C'est une belle touffe de feuilles charnues de 40 à 75 cm de haut :

    les tiges comme les feuilles sont hérissées de petits poils raides qui lui confèrent un aspect velu.

      

    Les fleurs d'un bleu intense sont splendides et forment une petite étoile à 5 branches.

     

    Il existe aussi une variété aux fleurs blanches.

      

    Cette plante robuste fleurit sans discontinuer de la fin du printemps aux premiers jours de l'automne .

      

    Les fleurs et feuilles se récoltent au fur et à mesure des besoins :

    il est indispensable de les consommer rapidement.

     

    La bourrache ...

      

    Les jeunes feuilles cuites et bien mixées rapellent le goût de l'épinard ou du concombre,

    et se servent avec du poisson.

      

    Crues, elles peuvent se consommer coupées en lanières dans une salade,

    s'incorporer à une omelette ou accommoder un potage. 

    La bourrache ... 

      Les fleurs de bourrache, gracieuses, enrichissent  

    et  

    parfument à merveille  une salade composée ou un mesclun :  

    effet garanti sur les invités avec cette saveur étonnante  

    légèrement iodée d'huître 

    et 

    cette belle couleur bleue !

     

      

    Elle donne un petit air de fête aux crudités et une touche de raffinement aux salades de fruits.

      

    Cueillez, rincez à l'eau froide et veillez à ne garder que les pétales (le calice, rugueux, gâcherait le plaisir).

    La bourrache ...

    Pour un dessert original …

      

    Coupez un melon aux deux tiers de sa hauteur,

    videz-le et remplissez d'un mélange de sa propre pulpe coupée en dés et de framboises. 

    Ajoutez quelques cuillerées de sirop de rose pour sucrer. 

    Déposez ensuite les fleurs de bourrache. 

    Servez frais .

     

    Succès garanti !

     

    La bourrache ...

       

    Les fleurs séchées feront, elles aussi,  une délicieuse tisane bleutée pour adoucir les voies respiratoires.

      

    Un dicton populaire dit :

     

    "prends la bourrache, mais ne l'arrache, des maux de coeur, guérit sa fleur" .

       

    Pour terminer je vous dirai que la bourrache attire

     les insectes pollinisateurs, en particulier les abeilles …

      

    aussi ... 

    accueillez-la dans votre jardin !

    La bourrache ...

     


    17 commentaires
  •  

    Simplicité ...

     Peu disponible  en ce moment mes amis ...

    Pour vous, près de la nature, petit clin d'oeil en toute simplicité …

     

     cette jolie poésie de …

     Maurice Carême 

     

    que j'ai aimé associer à ce modeste bouquet champêtre .

     

     

    Il est si beau qu'on le croirait 

    Fait de rires et de reflets.

    Ce n'est pourtant à la fenêtre

    Où il luit si étonnamment,

    Qu'un tout petit bouquet champêtre

    De fins bluets et d'origans ;

     

    Ce n'est qu'un tout petit bouquet

    Fait de rires et de reflets,

    Un tout petit bouquet de fête

    Où frissonne une odeur champêtre,

    Et l'on dirait qu'il va parler

    Avec de doux mots de rosée.

    Simplicité ... 

    Je vous souhaite un agréable week end !

    Prenez soin de vous !

    Je vous retrouverai en début de semaine.

    Simplicité ... 


    23 commentaires
  •  

    "On les regardera autrement"...

    "On les regardera autrement"... 

     Tout au long de l'année vous les côtoyez  et le proverbe dit....

     

          "On a toujours besoin d'un plus petit que soit" ...

     

      Les animaux alliés de la nature  confortent cette citation et

    ne demandent pas mieux qu'un peu d'hospitalité dans votre jardin !

     

     Sans les insectes, il n'y aurait pas de fleurs, pas de fruits ni de légumes. 

    "On les regardera autrement"...

    On estime, en effet, que 70% des plantes alimentaires cultivées

    dépendent de la fécondation par les pollinisateurs,

    et notamment *90% des groseilles, framboises, cassis et melons et 80% des cerises et fraises !

     

    Les oiseaux, eux , sont de précieuses aides pour les jardiniers :

     par exemple, à eux seuls, ils peuvent détruire 97% des piérides du chou (chenilles).

     

    Sur plus de 250 espèces qui nichent en France, moins de 10% causent parfois des nuisances aux cultures,

    et ce, pendant une période limitée dans l'année !

    "On les regardera autrement"... 

    Admirez leur travail …

     

      L'abeille : C'est la championne de la pollinisation, elle "bosse" toute l'année !


    La guêpe : elle se nourrit d'environ 1000 chenilles et

    1000 pucerons durant ses quelques semaines de vie !


     Le syrphe : il dévore plusieurs dizaines de pucerons par jour et

    1200 en tout pour finir sa croissance et devenir, une fois adulte, un pollinisateur zélé !

     

    "On les regardera autrement"... 

     Le crapaud : son surnom "le protège salade" tant il est un prédateur efficace

    contre les escargots et autres limaces !

    Il peut vivre de 10 à 40 ans et revient toujours au même refuge au fil des années,

    aussi çà vaut le coup de lui faire une petite place de choix !


     Le hérisson : il ingère, chaque jour 70 g de chenilles,

    mille pattes, limaces, escargots et vers de terre !

    Son territoire de vie et de chasse s'étend de 300m à plusieurs hectares autour de son nid,

    mais il est impossible de l'installer de force dans le jardin.

    Vous pouvez l'attirer en lui laissant des croquettes pour chat près d'un tas de bois,

    cela lui donnera peut-être l'envie de s'y installer !

     

    La mésange : elle croque, à elle seule, plus de 90% des chenilles qui ravagent les pommiers !


    Un couple qui nourrit ses petits élimine plus de 300 000 chenilles 

    pour fournir 40 becquées quotidiennement à ses petits, soit 30 kg par an !



     L'hirondelle : elle avale quotidiennement son propre poids en insectes, soit environ 20 g !



    Le rouge-gorge : il boulotte entre 700 et 750 proies par jour, soit plus que son propre poids

    (14 g) en chenilles, araignées, punaises et autres insectes !



    Et n'oublions pas, notre précieuse coccinelle qui engloutit,

    à elle seule, jusqu'à 150 pucerons par jour !!!!  

     

    coccinelle 

    (Merci aux auteurs de ces si belles photos glanées sur le net)

    "On les regardera autrement"... 

    "On les regardera autrement"... 


    27 commentaires
  •  

     

    eau de roses

     Comme promis voici une des multiples recettes à base de "roses"

     "l'eau de rose" qui purifie, hydrate, rafraîchit et adoucit le visage

     avec une douce senteur florale.  

    C'est un bon antiseptique. 

    EAU DE ROSE

     

     Sélectionnez une belle rose.

     Une rose non traitée

     à l’abri des polluants (autant que possible)

     dont les pétales ne sont pas abîmés ou desséchés. 

     

    Cette rose (peu importe sa couleur et son parfum) doit être juste éclose.

     

    Ne prenez pas une vieille rose, sur le point de faner, non, il faut malheureusement  »sacrifier » une jeune fleur.

     Cueillez-la le matin de préférence, juste après la rosée, car c’est là qu’elle est la plus fraîche.

     Si vous ne pouvez pas la cueillir si tôt (7 à 8 h du matin), ne la cueillez pas en plein soleil, car elle perd toute sa vitalité.

      

      Préparez-la sans tarder.

     

    Prélevez ses pétales, une belle poignée, et jetez-les dans une casserole d’eau frémissante (250 ml).

     Coupez le feu et laissez infuser 10 minutes, puis sortez les pétales à l’aide d’une cuillère  préalablement stérilisée (bouillie 10 min)

     

    Laissez refroidir le liquide, puis mettez dans une bouteille qui ferme bien

     (vous l' aurez ébouillantée auparavant et laissez refroidir) .

      

    Conservez votre eau de rose au réfrigérateur 3 à 5 jours.

     

     

    Petite histoire de l'eau de rose" ..

     

     

    Elle était utilisée lors des épidémies de peste, comme en témoigne Fiochette, le premier médecin du prince du Piémont,

    dans son "Essai sur la peste et autres maladies contagieuses à Turin" rédigé en 1631.

     

    Pendant l'épidémie de peste de 1630, on utilisait "l'eau de rose" pour en imprégner de petits morceaux de linge,

    que l'on plaçait sur la langue du pestiféré pour humecter celle-ci et "éliminer" la couleur noire.

     

    On arrosait également d'eau de rose une mixture faite de poudre de rose et d'autres ingrédients médicinaux,

    tels le bois de santal blanc et le bois d'aloès.

    Cette mixture, placée dans une pochette en soie rouge carmin,

    était ensuite posée sur le cœur du pestiféré comme remède.

     

    Cette même eau de rose, mélangée à de l'eau de laurier et de sauge,

    avait une excellente action purgative et désinfectante.

    Elle était utilisée pour laver le corps des pestiférés,

    en voie de guérison avant qu'ils ne réintégrent les milieux non contaminés.

     

    On versait également de l'eau de rose sur les poulets destinés au bouillon des pestiférés les plus aisés.

      

      Ainsi, les roses étaient-elles très estimées à cette époque,

    bien que leur action curative fût plutôt imaginaire que réelle.. 

     

    DOUCE JOURNEE A VOUS !

    La vie en "roses" ...

     


    22 commentaires
  • escargot

    Pour sourire en ce début de semaine …

    escargot

     

    Un escargot a décidé de parcourir le monde.

    Après des adieux émouvants à la famille, il part sans se retourner.

    Il arrive un jour devant un pont de 200 mètres de long.

    Il s'y engage.

    Il met deux ans pour arriver au bout et, soudain, il entend un grand bruit derrière lui.

    Il se retourne.

    Une crue du fleuve vient d'emporter le pont. 

    Alors, l'escargot sort un mouchoir de sa coquille.

    Il s'éponge et il soupire :

    -Ouf ! J'ai bien fait de me dépêcher …

      

     

    Cette petite histoire issue d'un mémento "Rustica"  m'a plu

    et j'ai voulu l'illustrer par ces quelques photos ..

    d'un escargot se promenant  sur le banc au jardin ...

     

    peut-être que lui aussi s'apprêtait à faire le tour du monde !!!!

    escargot

    Une petite dernière ...

    Deux escargots se promènent sur une plage quand ils rencontrent une limace :

    "Demi-tour, nous sommes sur une plage de nudistes!"

     

    Un escargot ...

     

    BELLE SEMAINE A TOUS !


    33 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique