• le pére noël ...

    Noël approche ...

    Le Père noël peut compter sur ses lutins ...

    Suivons-les ...

     

    le pére noël ...

     

    "Père Noël! s’écria le chef des lutins en ouvrant la porte de la chambre où dormait le vieux bonhomme. 

    Réveillez-vous!

    Nous sommes au mois de décembre. Il faut songer à vous préparer…..

     

    ""Quoi? Déjà?" fit le Père Noël en baillant. 

    "Levez-vous! reprit le lutin. Sinon vous ne serez pas prêt à temps pour faire la tournée des cheminées. 

    Pensez! Il faut nettoyer votre grand manteau, cirer vos bottes, rassembler vos rennes, ouvrir les lettres de

    tous les enfants qui vous ont écrit, emballer les cadeaux, charger votre traîneau…..

     

    "Oh là là! dit le Père Noël en quittant péniblement son lit.

    Quel travail! Il faisait si bon sous les couvertures .

    "Courage, Père Noël! Je vous ai apporté du café bien chaud…

    "Le Père Noël but rapidement son café, puis se dirigea vers l’armoire

    dans laquelle étaient rangées ses affaires.

    Il en sortit un manteau tout chiffonné et des bottes pleines de poussière, qu’il tendit au lutin. 

    "Veille à ce que ma tenue soit impeccable.

    Pendant ce temps, je vais à la recherche de mes rennes et lire mon courrier….

    le Pére noël ...

     "Durant des jours et des jours, une grande activité régna alors dans le ciel. 

    La nuit de Noël, le chef des lutins retourna voir le Père Noël.

    Il aida celui-ci à endosser son manteau, à enfiler ses bottes, puis reculant de quelques pas, il lui dit:

    "Tournez-vous?  Pas mal, pas mal! ajouta-t-il en s’agenouillant pour arranger un pli du manteau,

    avant de grimper sur une chaise pour dissimuler une mèche de cheveux

    qui dépassait du bonnet du Père Noël….

     

    Tout me semble parfait….Il n’y a que votre barbe qui,

    cette année encore, me semble bien trop longue…"

    "Tu crois?" interrogea le Père Noël en jetant un coup d’oeil dans son miroir…

    ."Oui! Si longue même que vous risquez de tomber en marchant dessus.

    Ça doit faire des mois et des mois que vous ne vous êtes pas rasé…Ce n’est pas très sérieux.

    Ça ne fait pas très soigné. Ne bougez pas….."

     

    Il revint quelques minutes plus tard avec une grande paire de ciseaux, installa le Père Noël sur un

    fauteuil de nuages, et commença à couper très délicatement sa barbe….

    Des millions de petits poils blancs s’envolèrent aussitôt dans le ciel,

    sous les yeux amusés des lutins qui s’étaient rassemblés pour assister au spectacle.

     

     Sur la terre, au même instant, un petit garçon qui n’arrivait pas à s’endormir,

    écarta les rideaux de sa chambre.

    Soudain, il aperçut, émerveillé, les premiers flocons voltiger

    dans la nuit et recouvrir peu à peu la campagne…

    Un sourire apparut sur ses lèvres.

      

    Il se précipita pour réveiller sa soeur. 

    "Lucie, viens voir! C’est magnifique! Il neige!

    Là-haut, on est sans doute en train de couper la barbe du Père Noël…

     

    Chouette! Ça signifie qu’il va venir bientôt.

    Recouchons-nous pour l’attendre…" 

     

    le Pére noël ...

    le Pére noël ...

    Je vous souhaite une belle journée mes amis bien que drôlement frisquette

    avec cette si belle chanson ...

    "Petit garçon"!

    "Un Bavarois" ... çà vous dit ? 

     

    le pére noël ...


    17 commentaires
  •  

    bonhomme de neige ...

     

    bonhomme de neige ...Je sais que vous appréciez les contes mes amis et les petits aussi ...

     

    Voici celui du ...

    PETIT BONHOMME DE NEIGE

    pour passer un agréable moment en cette journée encore bien frisquette ! 

     

     

    bonhomme de neige ...
    "Il était une fois, un petit garçon qui vivait avec son père dans une jolie maison de bois.

    Il était fils unique et n’avait pas d’amis car il habitait très loin du village.

    Les vacances de Noël arrivèrent et pour la première fois depuis bien longtemps il se mit à neiger.

    Fou de joie le petit garçon pu faire son tout premier bonhomme de neige.

     

    Il le façonna à sa taille, lui mit deux morceaux de charbon en guise d’yeux,

    une carotte au milieu du visage et des petits cailloux pour lui faire un sourire.

    Puis il planta deux branches dans son buste, lui posa un bonnet sur la tête

    et entoura son cou d’une écharpe.

     

    Une fois le bonhomme de neige achevé, le petit garçon le regarda avec émerveillement.

    Ses yeux de charbon pétillaient de vie sous la douce lumière d’hiver.

    Il se prit immédiatement d’affection pour ce petit bonhomme et passa tout son temps libre près de lui.

     

    Seulement un jour, le temps commença à se réchauffer… et le bonhomme de neige se mit à fondre.

    Le petit garçon terrifié, demanda à son père s’il y avait une solution, un remède,

    qui empêcherait son nouvel ami de disparaître.

    Celui-ci répondit avec regret qu’il n’y en avait aucune et qu’il fallait tout simplement l’accepter.

     

    Mais le petit garçon ne s’y résigna point.

    Il alla chercher ce qui restait de son ami et le mit dans le congélateur.

    Le bonhomme de neige, complètement diminué, se retrouva seul et dans l’obscurité,

    parmi une foule de produits surgelés.

    Le petit garçon vint le voir tous les jours.

    Mais il se rendit bien vite compte que ce n’était plus pareil…

    et que ses yeux de charbons ne brillaient plus.

     

    Alors que le printemps tardait à venir et la nature à fleurir,

    le petit garçon se résolut à sortir le bonhomme de neige du congélateur.

    Il le déposa dans un champ près de sa maison et

    le regarda fondre avec calme et sérénité.

     

    Alors seulement, les champs refleurirent…

    et tout recommença."

     

    bonhomme de neige ...

    bonhomme de neige ...

    Je vous dis ... "à demain" ...

    en compagnie de cette jolie chanson ...

    "Noël blanc" 

     

     

    bonhomme de neige ...


    19 commentaires
  • Le petit sapin ... 

     

    Pour tous ceux qui ont conservé un coeur d'enfant ...

     Pour vous qui aimez  raconter de jolies histoires à vos enfants ou petits-enfants

     comme nos grands-mères le faisaient d'antan près de la cheminée ...

     Pour vous qui voulez  faire rêver ...

     

    Voici une charmante histoire de Noël que vous pourrez conter

    lors d'une veillée en ce mois de décembre ou pour charmer les enfants pendant leurs vacances ....

             

     Lorsque vous regarderez votre sapin, mes amis,

    je suis sûre que vous penserez à ce joli conte ....

          

    "LE PETIT SAPIN"

     

    bûche

     

    Il y avait une fois un petit sapin, très mince et très élancé, mais tout petit,

    qui vivait dans la forêt au milieu de beaucoup d'autres, plus grands et plus forts.
           

    Le petit sapin se trouvait très malheureux de n'être pas aussi grand que les autres. 

    Quand les oiseaux voletaient par la forêt, et se posaient sur les branches des grands arbres pour bâtir

    leurs nids, le petit sapin leur disait : - "Venez, venez, faites votre nid dans mes branches !"

    Mais ils répondaient toujours : - "Non, non, tu es trop petit !  

     Le petit sapin

      Quand le vent soufflait et chantait à travers la forêt,

    il courbait le tronc des grands arbres, et leur racontait des histoires.

    Alors le petit sapin appelait le vent et lui disait : - "Oh ! Je vous en prie, Monsieur le Vent, venez jouer avec moi !

    Mais il répondait aussi : - "Oh ! Non; tu es trop petit, je te briserais.

     


    Pendant l'hiver, Madame la Neige laissait tomber doucement, doucement ses flocons,

    revêtant les grands arbres de paletots et de bonnets de fourrure blanche.


     Et le petit sapin disait : - "Oh ! bonne Neige, donnez-moi aussi un bonnet et un paletot de fourrure !

    Mais la Neige secouait la tête et répondait : - "Oh ! Non, tes branches se casseraient ; tu es trop petit !

    Le petit sapin

    Mais le pire, c'était quand les hommes arrivaient dans la forêt avec des chevaux et des traîneaux.


     Ils venaient pour couper des arbres et les emporter à la ville.

    Quand un des arbres était parti, les autres penchaient leur tête et

    chuchotaient ensemble, et le petit sapin les écoutait.
        

      Ils disaient qu'il allait peut-être devenir le grand mât d'un beau vaisseau, et qu'il irait sur l'Océan et

    verrait beaucoup de merveilles, ou bien qu'il serait la maîtresse poutre

    d'une grande et belle maison et qu'il connaîtrait ainsi la vie des Hommes.

     

    Le petit sapin désirait beaucoup connaître la vie des hommes,

    lui aussi, mais les bûcherons ne le regardaient même pas.

    Il était bien trop petit !
      Le petit sapin

    Ainsi bien du temps passa .....

     Puis un matin, les hommes revinrent avec un traîneau et des chevaux et, cette fois,

    ils ne coupèrent que des arbres de moyenne grandeur.

     Après, ils regardèrent çà et là, et l'un deux se mit à rire : 

    - "Ils sont tous trop grands ; il n'y en a point d'assez petit!"

     Oh ! comme le petit sapin se tint droit et redressa ses aiguilles en entendant cela !

    - "Bon ! En voici un qui fera juste l'affaire", dit l'homme en le touchant.

    Le petit sapin était bien content ; et, même quand la grande hache l'entama, il ne s'évanouit pas.

    Le petit sapin 

      On le coucha sur le traîneau, et, quand il fut arrivé en ville, on le mit dans un tonneau et

    on le plaça, en rang, avec beaucoup d'autres, tous petits, mais aucun aussi petit que lui.

    Et le petit sapin commença à connaître la vie des hommes...


       
     Les gens venaient regarder les arbres et les achetaient.

    Mais, ils secouaient toujours la tête devant le petit sapin : - "Celui-ci est vraiment trop petit!"
        

      Jusqu'à ce que , finalement, deux enfants arrivèrent en se tenant par la main,

    et examinèrent les petits arbres.

       Dès qu'ils virent le petit sapin, ils s'écrièrent : - "Voilà ce qu'il faut ! Il est juste de la bonne grandeur !

     

    Ils l'enlevèrent de son tonneau et l'emportèrent à deux.

    Le petit sapin se demandait pourquoi il était juste de la bonne grandeur.

    On n'allait donc pas faire de lui une poutre, ou un mât, puisque c'étaient des enfants qui l'emportaient ?

    Le petit sapin

    Ils le firent entrer dans une grande maison et le plantèrent dans une caisse,

    avec de la terre, sur une table.

    Puis ils sortirent et revinrent bientôt après, portant une grande corbeille et

    suivis de jolies dames, avec des petits bonnets blancs sur leur têtes et

    des tabliers blancs sur leur robes bleues.

     


    Les dames et les enfants prirent des choses brillantes dans les corbeilles et

    commencèrent à jouer avec le petit sapin.


    Il en tremblait de joie et, il fut tout couvert de jolis objets : de longs fil d'argent, des noix et des pommes

    dorées, des oranges, des boules de verre et des étoiles ; et toute une quantité de petites bougies roses et

    blanches furent plantées sur ces branches.

     


          Enfin, tout en haut, les enfants attachèrent un petit ange en cire avec des ailes !

    Le petit sapin ne respirait plus, tellement il était heureux !
        

      Quand tout fut fini, tout le monde s'en alla, et il resta seul.

    Il faisait  sombre, et il entendait des bruits étranges.

    Il commençait à se sentir triste quand les portes se rouvrirent.

    Deux des jolies dames prirent la table et la portèrent doucement mais rapidement hors de la pièce,

    le long du corridor, et puis la firent entrer dans une grande salle.

      Le petit sapin   

    Là, le petit sapin vit qu'il y avait de chaque côté de la salle une rangée de petits lits blancs.

    Dans chaque petit lit, il y avait un enfant, non pas rose et frais comme ceux qu'il avait vus dans la rue,

    mais pâle et maigre.

    D'autres petits enfants étaient assis dans des fauteuils, et quelques-uns couraient çà et là,

    mais aucun n'était fort et robuste, et le petit sapin s'en étonnait,

    car il ne savait pas qu'il était dans un hôpital.

          
    Mais déjà les jolies dames avaient allumé toutes ses bougies,

    et les enfants avaient poussé un cri d'admiration.

    - " OH ! Oh ! Oh ! Comme il est joli ! Comme il est brillant !"
         

    Il comprit que c'était de lui qu'on parlait, car tous le regardaient et battaient,

    et il se tint aussi droit qu'un mât de navire, toutes ses aiguilles tremblantes de joie.

    Et, une toute petite fille dit tout haut :

    - "C'est le plus joli arbre de Noël que j'ai jamais vu !"

    - "Non, mais ! cria un garçon, c'est la plus jolie sorte d'arbre qu'il y ait dans le monde !"

        Le petit sapin

       Et ainsi, à la fin, le petit arbre sut qu'il était un arbre de Noël.
       

       Et, il se sentit tout heureux d'être assez petit

    pour être la plus jolie sorte d'arbre qu'il y ait dans le monde. 
                                                       

    (auteur de ce conte : Miss Sara Cone Bryant)

     

    Le petit sapinLe petit sapinLe petit sapin

     

    Un peu de douceur pour Vous ...

    avec ce touchant élan d'amitié ...

     

     

    Le petit sapin 


    18 commentaires
  • Un peu de fraîcheur au repas de Noël ...Salade de Noël ... 

     

    Bonjour à tous,

     

    Après un repas copieux ,

    comment ne pas apprécier, mes amis, cette délicate ...

     

    salade de fête

     

    croquante, toute en fraîcheur avant la dégustation de la bûche .

     

     

    Ingrédients pour 6 personnes ...

    - 400 g d'endives très blanches et serrées coupées en tronçons

    ( en gardez quelques feuilles entières pour la garniture)

    - 1/2 boule de céleri rave coupé en fins bâtonnets et 2 pommes en lamelles

    - 2 branches de céleri et 100 g de gruyère détaillés en dés et 1 échalote hachée

    (prévoir un citron pour citronner l'endive, le céleri et les lamelles de  pommes)

    Pour la garniture ...

    - 3 œufs  durs coupés en deux

    - quelques olives noires dénoyautées et quelques demi cerneaux de noix

    - de la vinaigrette à l'huile de noix.

     

    Après avoir découpé tous les ingrédients et bien citronné céleri, endives et pommes comme indiqué,

    mélangez le tout et mettez en attente dans un saladier couvert au frais.

     

    Vous  assaisonnerez avec la vinaigrette à l'huile de noix juste avant le repas et 

    décorerez avec les demi-œufs durs garnis d'un demi-cerneau de noix,

    d'olives noires et des feuilles entières d'endives réservées.

     

    Servez et régalez vos convives !

    Salade de Noël ... 

    Salade de Noël ...   

    Un peu de fraîcheur au repas de Noël ...                                  


    19 commentaires
  •  Bonjour à vous mes amis et à tous les visiteurs ... 

     

    au fait ... la bûche ....

     

    On l'apprécie à table au moment des fêtes  ...

     

    LA BÛCHE

     

    Mais connaissez-vous la ... bûche traditionnelle ...

     

     L'origine de cette tradition, "bûche de bois au feu de la cheminée",

    s'estompe dans nos esprits et pourtant elle était importante autrefois ... 

     

      Pour faire une bonne bûche, il fallait un bois très dur, afin qu'elle brûle :

    chêne, buis, aubépine, pied de sapin renversé par la foudre.

     

    La préférence allait aux arbres fruitiers spécifiques de chaque région :

    olivier de Provence, noyer en Auvergne, châtaignier en Limousin, pommier en Normandie...

     

    Cette fameuse bûche ... 

     

    Une très grosse bûche était apportée dans la maison, toujours dans la nuit précédant celle de Noël.

     Cette entrée était l'occasion d'un cérémonial, variable selon les régions également.

     

    Une fois placée dans l'âtre (cheminée), la bûche était bénite avec de l'eau bénite bien sûr,

    mais aussi avec du vin (rouge, blanc ou cuit), avec du marc, du sel ou de l'huile d'olive....

    Pour éloigner le mauvais sort et s'assurer de bonnes récoltes. 

     

    Après voeux et supplications, on allumait le feu.

    La bûche devait  se consommait très lentement au moins jusqu'au nouvel an :

    elle apportait ainsi chaleur et lumière.

    Ces coutumes se sont "éteintes"  avec la disparition des grands âtres et l'arrivée des poêles en fonte.

     Cette fameuse bûche ...

      Mais la bûche se fit "gâteau" ....

      et

     vous la savourez chaque année encore à la fin du réveillon !!

     

    Cela vous met l'eau à la bouche, les amis !!

     

    La bûche pâtissière 

     

    Cette fameuse bûche ...

     

     Son origine remonterait au XIXe siècle.

     

    C'est en 1879 qu'un pâtissier parisien, Antoine Chardot, aurait créé le premier gâteau

    en forme de bûche, et en 1945 qu'aurait été inventée la recette originale :

     ce fameux biscuit roulé, fourré de crème au beurre et

    nappé d'un glaçage au chocolat pour mieux imiter le bois.

     

    Cette fameuse bûche ...

     Certains sont restés fidèles à cette bûche pâtissière

    mais bien des préparations ,

    notamment la bûche glacée plus légère et des décors différents

    se succèdent cependant au fil des années

    avec toute l'ingéniosité des pâtissiers et glaciers. 

     

    au fait ... la bûche ....

     

    bûche

     Belle journée à tous !


    22 commentaires
  •  

     Bonne semaine par chez vous ! ! 

     

    Jambon de noël ...

     

     Pas encore trouvé le plat de résistance pour le menu des Fêtes !...

     

    Vous hésitez entre la pintade , le chapon, la dinde , l'oie,  le gigot

    selon le nombre de convives ?

     

     Si vous êtes nombreux,  pourquoi ne pas préparer ...

     

     Un jambon de Noël ! 

    Jambon de noël ...  

    Jambon de noël ...

     

      Pour les amateurs , voici une recette qui fera plus d'un adepte ...

     

     Ingrédients pour 15 personnes environ :

     

    1 jambon 1/2 sel de 3 kg environ, fumé ou non

     50 ml de moutarde forte

     40 ml de sucre

     une vingtaine de clous de girofle

     1 gros bouquet garni, sel et poivre (pour le court bouillon)

     2 boîtes de 10 tranches d'ananas ou 2 ananas frais (facultatif)

     Jambon de noël ...

     Préparation :

    faites dessaler le jambon à l'eau froide pendant une nuit.

     Le lendemain, faites-le cuire dans une grande marmite, juste recouvert d'eau froide

    avec le bouquet garni, sel et poivre.

     Portez à ébullition, baissez le feu et laissez frémir en comptant 40 mn par kilo

    (soit 2 heures pour cette recette).

     

     Egouttez-le bien, ôtez la couenne et, si nécessaire, un peu de gras ;

    quadrillez la surface avec la pointe d'un couteau,

    mêlez moutarde et sucre et tartinez le jambon de ce mélange.

     

     Piquez un clou de girofle de place en place, comme sur la photo

    et faites cuire votre jambon à four moyen (th. 4 ou 120°)

    en comptant 1/4 d'heure par kilo pour que le jambon soit bien doré

    (soit 3/4 d'heure pour cette recette).

     

     10 minutes avant la fin de cuisson du jambon, disposez les tranches d'ananas

    dans le plat pour les faire chauffer.

     

     Servez le jambon chaud après l'avoir découpé en tranches entouré des tranches d'ananas.

     

    Les tranches d' ananas sont facultatives dans cette recette,

    si vous n'aimez pas le "sucré-salé".

      

     Vous pourrez l'accompagner d'épinards à la crème fraîche

     ou  de pommes de terre duchesse servies avec une coupelle de confiture d'airelles

     ou d'une purée de pommes-fruits .

    Jambon de noël ...

     

     Ce plat cuit tout seul , sans déchets il permet de servir un nombre important de convives :

    il fait beaucoup d'effet et reste raisonnable. 

     

     Petit plus ....

    S'il vous reste du jambon, n'hésitez pas à le  présenter froid avec une salade le lendemain.

     

    Régalez-vous !

    Jambon de noël ...

    Jambon de noël ...

    Jambon de noël ...

    Je vous souhaite de la douceur en ce début de semaine,

    c'est si bon pour le moral en ces temps perturbés ...

    Ecoutez, admirez et  appréciez mes amis !

     

    Jambon de noël ... 


    22 commentaires
  •  Réveillon ...Réveillon dans les campagnes ...

     

     Bonjour à tous,

     

    Certains d'entre vous s'apprêtent à marquer la Noël par un réveillon à deux ou en famille,

    mais connaissez-vous l'origine de ce dernier ...

     

    La coutume de réveillonner la nuit de Noël est très ancienne.

     Certains font dériver le mot réveillon de "veille",

    et d'autres du verbe latin "rebellare" : se livrer à une joie bruyante.

    Réveillon dans les campagnes ...

      La première veillée avait lieu avant la messe de minuit :

    on y faisait, dans certaines régions un souper maigre, dans d'autres on jeûnait.

      La seconde veillée, "la réveille" en quelque sorte,

    était le réveillon proprement dit, au retour de la messe.

     

    Les appétits avaient été bien aiguisés par les marches souvent longues dans la nuit froide,

    car on s'y rendait le plus souvent à pied,

    et un repas bien copieux et réconfortant se justifiait pleinement.

    Réveillon dans les campagnes ...  

    Un "gros souper" était servi en famille et l'on mettait au menu ce qu'on avait de meilleur

    pour fêter Noël, mais ils variaient d'une région à l'autre,

    selon les ressources et les traditions culinaires.

     

     C'est à cette période que dans certaines provinces, 

    l'on tuait le cochon et l'on mangeait alors force boudins et charcuteries.

     

    Dans d'autres contrées c'étaient  les plus belles volailles que l'on sacrifiait pour la fête (oie ou canard),

    ailleurs encore, le gibier avait la place d'honneur.

     

    Les soupers se terminaient souvent par la dégustation de "vin cuit"

    (les hivers étaient rudes à ces époques)...

    et les odeurs de cannelle, de sucre, de laurier et de vin chaud embaumaient les maisons.

    Réveillon dans les campagnes ... 

     C'est pour prolonger ces traditions anciennes  que  chaque région inscrit

    encore à son menu de réveillon des recettes au caractère de leur terroir ...

     

    Réveillon dans les campagnes ... 

     

    Mais ... 

    Nouveaux réveillons, nouvelles coutumes

     et

     les repas de Noël ont plutôt tendance à s'uniformiser à notre époque.

    Réveillon dans les campagnes ...

    Réveillon D'antan...

    Réveillon dans les campagnes ...

                     Je vous offre mon "coup de cœur" musical en vous souhaitant un agréable week end !...

               

      "Noël des enfants du monde" ....

     

     

    Réveillon dans les campagnes ... 


    25 commentaires
  • "Profiterolles" ... 

    "Profiterolles" ... 

    "Profiterolles" ...

    Belle fin de semaine par chez vous !

     

      Une nouvelle idée "dessert" pour fêter Noël ....

     Pour ceux et celles qui ne sont pas fidèles à la tradition de la bûche ...

      

    Hum !  

     

    LES PROFITEROLES AU CHOCOLAT

    (recette extraite du livre "Tupperware"

    de Christiane Biarrotte , économiste familiale)

     

     Ingrédients pour 6 personnes :

     

    - pâte à choux :

    -  150 ml d'eau

    - 60 g de matière grasse

    - 2 sucres

    - 1 pincée de sel

    - 100 g de farine

    - 3 œufs

    - 1 pincée de levure -

     

    - sauce chocolat :

    - 150 g de chocolat noir

    - 180 ml d'eau -

     

    - garniture :

    - 1/2 litre de glace vanille 

     

    Pensez à doubler ou tripler les doses... selon le nombre de vos convives ..

    "Profiterolles" ...

      La recette :

      Dans une casserole, portez à ébullition l'eau avec la matière grasse, les sucres, le sel.

     

    Ajoutez alors, d'un seul coup la farine et travaillez jusqu'à ce qu'il n'y ait plus

    de grumeaux et que la pâte se détache de la casserole.

     

    Hors du feu, ajoutez les oeufs, un à un, pour que la pâte ait la consistance d'une mayonnaise épaisse ;

    terminez par la levure.

     

    Disposez des petits choux (gros comme une noix) ... soit une trentaine sur une tôle beurrée .

     

    Si vous possédez une poche à douille unie de 10 mm de diamètre le travail sera facilité.

     

    Faites cuire 20 mn environ à four moyen (th. 5/6 ou 150/180°)

    légèrement entrouvert à l'aide d' une fourchette pour leur éviter d'éclater ;

    n'ouvrez jamais le four pendant les 10 premières minutes pour que les choux ne retombent pas.

     

    Laissez refroidir sur grille puis fendez les choux et fourrez-les de glace vanille.

     

    Disposez-les en pyramide et nappez-les de sauce au chocolat chaude.

     

    (Pour cela : faites fondre le chocolat doucement avec un peu d'eau .

    Quand il est fondu, rajoutez 180 ml d'eau bouillante). 

    "Profiterolles" ... 

     Pour simplifier la recette

     

     Vous pouvez acheter chez le boulanger, de petits choux

    saupoudrés de grains de sucre que l'on appelle "chouquettes".

     

     Le dessert sera moins fin mais très agréable cependant et beaucoup plus vite fait.

     Si ces choux vous paraissent un peu mou, passez-les 5 minutes à four moyen pour les sécher. 

    "Profiterolles" ...

           "Profiterolles" ...

                    


    24 commentaires
  • Bonjour les amis !

     

    le sapin ....

     

    De Décembre à Janvier, nous accueillons donc  dans nos foyers ...
     
    le sapin !

    le sapin ....   

     Sa présence chaleureuse, scintillante, ses effluves boisées au milieu du salon
     
    et
     
    la magie de Noël commence !!
     
    le sapin ....

    Mais comment bien choisir son sapin ?
     
    Tout dépend de l'utilisation futur de celui-ci ...
     
     
      - Coupé (provenant souvent d'une tête d'arbre) ou

    vendu sur un socle , pratique lorsque l'on vit en appartement ... sa durée est éphémère.

     
    - En motte avec racines entourées de terre, il conserve plus longtemps

    mais ses chances de reprise après plantation sont alors très faibles.

     
    - Planté et élevé en conteneur, les racines sont intactes.

    Idéal pour ceux qui possèdent un jardin ou un balcon car il pourra y prendre sa place après Noël.

     

     Pensez à prendre quelques mesures de l’espace disponible dans votre maison avant de vous le procurer.

     

    Quant à sa fraicheur: glissez votre main le long d’une branche et choisissez-le bien étoffé.

    Si beaucoup d’aiguilles tombent ou s'il y a des trous ....  choisissez un autre sapin  
     

    le sapin ....

     
      Voici quelques espèces de sapins :
     
     
    - L'épicéa, le plus répandu mais aussi le plus fragile :

    Il est reconnaissable à sa bonne odeur de résine mais perd facilement ses épines.

     
    - Le Nordmann , plus résistant : très fourni, ses aiguilles sont rondes,

    brillantes, non piquantes : il se conserve longtemps.

     
    - Le Grandis, très parfumé, ses aiguilles sont tout comme pour le Nordman, bien "accrochées".

     
    - L'omorika, au port élancé et aux aiguilles vert foncé aux revers argentés :

    c'est le sapin a replanté par excellence.
     
     

    Lorsque vous ramenez votre sapin en pot , laissez-le 2 ou 3 jours en extérieur

    en maintenant le support humide.

     
     Puis, rentrez-le en place et bassinez son feuillage aussi souvent que possible les premiers jours.

     
     Veillez à ne pas le placer dans un courant d'air, ni près d'un radiateur et si

    vous désirez le replanter bannissez la fausse-neige et réduisez les guirlandes électriques.
     
     

    le sapin ....

     

    Voilà, votre sapin est prêt
     
    à se parer de ses plus beaux atours
     
    pour fêter Noël et émerveiller petits et grands !

    le sapin ....

    Belle journée à tous malgré cette météo maussade .

    le sapin ....


    31 commentaires
  • vin chaud 

     

      Vous avez pu le déguster sans aucun doute

    car il est un incontournable des marchés de Noël ...

     

    Le vin chaud    

                                     Revigorant ... "le vin chaud" ...                                       

    Il réconforte, il réchauffe les soirées froides et brumeuses.

    Il peut stopper un début de rhume.

     

    Il existe de nombreuses recettes de vin chaud

    mais retenez cependant qu'il y a des règles à respecter :

    il faut employer du vin de bonne qualité corsé (Bordeaux ou Bourgogne) et le faire chauffer

    dans un récipient d'émail ou d'acier inoxydable.

     

     

    Ne pas laisser bouillir mais seulement chauffer fortement.

     Revigorant ... "le vin chaud" ...

     

                                                                                                              (photo du net)

    Pour 1 bouteille de vin mettez à chauffer jusqu'à frémissement avec :

     130 gr de sucre,

    2 cuillères à soupe de miel,

    3 cuillères à café de cannelle ou une gousse de vanille coupée en deux ,

    1 pincée de noix de muscade en poudre,

    3 oranges coupées en quartier ou clémentines (brossées et lavées),

    1 étoile de badiane,

    1 cuillère à café de gingembre en poudre,

    3 clous de girofle,

    quelques raisins secs (facultatif) ,

    le zeste d'un citron et son jus.

     

    Les épices peuvent varier selon vos goûts et celui de vos convives.

     

    Retirez  le liquide du feu avant ébullition et laissez reposer 1 nuit.

    Filtrez.

    Réchauffez avant de servir.

     

    Pour développer l'arôme des épices,

    faites-les infuser une demi-heure dans un verre de vin

    porté à ébullition avant de les ajouter au litre vin.

     

    Vous pourrez déguster les fruits égouttés comme une friandise.

     

    Pour en profiter ultérieurement , vous pouvez  mettre ce vin en bouteille,

    il sera prêt à réchauffer pour affronter les futurs froids !

     

    Consommez cette boisson avec modération.

     

    vin chaud 

    Pour celles et ceux qui ne boivent pas d'alcool,

    pensez à réaliser cette recette avec du jus de pomme ...

    c'est excellent  aussi!

    Revigorant ... "le vin chaud" ...

    Passez une agréable semaine

    malgré ces averses de pluie et ce froid pénétrant !

     

    vin chaud

    A demain !

    vin chaud


    21 commentaires
  •  Bon week end à tous !

    Les lucioles ... 

    Une petite déco sympa pour les fêtes ... çà vous dit ?

     

    les lucioles ...

     

    Pour décorer en toute simplicité votre table de fête, voici ..

     

    Les lucioles de fête

     

    Lucioles de Noël ...

     

    réalisées avec des mandarines et des bougies.

     

    Pour ce faire ...

     

    Choisissez une variété de mandarines dont la peau se détache très facilement .

    Coupez une petite calotte aux fruits.

     Evidez les , en éliminant délicatement tous les quartiers.

    (que vous pouvez déguster en dessert ou ajouter à une salade de fruits).

     

    Coulez de la paraffine au fond

    celle dont vous vous servez pour couvrir les confitures

    ou un reste de  bougie  

    (actions confiées à un adulte)

     piquez-y une petite bougie basse.

     

     Vous pouvez poser simplement une bougie chauffe plat au fond de la clémentine

     

     Déposez les lucioles sur une petite assiette ou stabilisez-les bien dans une corbeille .

    Lucioles de Noël ...

    les lucioles ...

    Lucioles de Noël ... 

    Plus simple encore ...

     

    Pour la sécurité des enfants une bougie à led  fera le même office . 

    (mais la luminosité n'aura pas le même rendu).....

     

    Vous pouvez également déposer chaque luciole sur un coquetier

    à côté de l'assiette "invités".

     

    Voilà, voilà !!

     

    les lucioles ...

     

     Au plaisir de vous retrouver lundi, si le coeur vous en dit !

    Les lucioles ...  


    19 commentaires
  •  Bonjour les amis ! 

    couronne de noël 

     Elément de la tradition de fin d'année

               destinée à accueillir les visiteurs ...

     

    LA COURONNE DE FETE

     

    Couronne de fête ...

     

    Une décoration accrochée à la porte,

    c'est le signe que toute la maison est touchée

    par l'effervescence des fêtes, par la grâce de Noël.

     

    Elle donne le ton aux invités qui s'apprêtent à franchir votre seuil,

    et elle est destinée

    aussi à dispenser un peu de la joie des festivités à tous les passants.

     

    Couronne de fête ...

     

    Depuis des siècles, les feuillages persistants

    accompagnent traditionnellement

    la célébration des fêtes de l'hiver, puisqu'ils symbolisent la promesse

    d'un renouveau, à l'heure à la nature est endormie.

     

    Si la coutume se retrouve, sous des formes diverses,

    dans différentes civilisations, ces couronnes de feuillage accrochées

    sur la porte au moment de Noël nous viennent

    plutôt des pays scandinaves et anglo-saxons.

     

    Quelques couronnes issues de mes balades sur le net ...

    Pour accueillir ...

     

    Pour accueillir ...

     

    Pour accueillir ...

     

    Pour accueillir ...

     

    Un bouquet de feuillages confectionné avec le cœur

    peut aussi bien accueillir vos visiteurs.

    Couronne de fête ...

    Bonne journée à tous !

    C'est avec plaisir que je vous retrouvera demain !!! 

    Couronne de fête ...


    23 commentaires
  • Décembre ...Je vous souhaite un mois de Décembre dans la sérénité

           Décembre ... 

    La froidure s'est installée chez nous ...

    La neige a commencé à tomber dans certaines de nos régions ..

     

    Décembre sera-t-il enneigé ou pluvieux

    comme ces derniers jours cette année ? 

     

    Décembre ...

     

    L'hiver, s'il tombe de la neige,

    Le chien blanc a l'air beige.

    Les arbres seront bientôt touffus

    Comme dans l'été qui n'est plus.

    Les oiseaux marquent les allées

    Avec leurs pattes étoilées.

     

    Décembre ....

     

    Aussitôt qu'il fait assez jour,

    Dans le jardin bien vite on court.

    Notre maman nous emmitoufle,

    Même au soleil, la bise souffle.

    Pour faire un grand bonhomme blanc,

    Tout le monde prend son élan.

    Après ça, bataille de neige !

    On s'agite, on crie, on s'assiège.

    Et puis on rentre, le nez bleu,

    Pour se sécher autour du feu.  


    Lucie Delarue-Mardrus  (1874-1945) ("Poèmes mignons pour les enfants")

     

    Décembre ....

    Bonne journée bien au chaud par chez vous !

     


    26 commentaires
  •  

    Hum !!! les châtaignes ! ...

     

    L'automne

    Nous aimons bien cette saison,

    Mais la nuit si tôt va descendre !

    Retournons vite à  la maison

    Rôtir nos marrons dans la cendre.

     Lucie Delarue-Mardrus  

    Hum !!! les châtaignes ! ...

      

    le châtaignier

     

     Chauds, chauds les marrons, chauds les marrons chauds ...  

     

     Longtemps, le châtaignier est resté "l'arbre à  pain" des pauvres.

    Bien avant l'arrivée de la pomme de terre, la châtaigne était un aliment de base

    qui sauva plus d'un village de la disette, au point qu'on qualifiait le châtaignier "d'arbre à pain"

    en raison de la farine tirée du broyage de ses fruits. 

     

    le châtaignier

     

    De Noël à  Pâques, la châtaigne constituait la base de l'alimentation

    dans de nombreuses campagnes.

     En Corse, elle était au rendez-vous des trois repas et cela toute l'année

     Par la suite elle fut détrônée par la pomme de terre !

     

    le châtaignier

     

     Et lors des veillées, c'est grillé dans une poêle à trous nommée ...

     "sartan" qu'on la dégustait, accompagnée de lait ou de vin chaud.

     

    le châtaignier

     

     Si vous voulez préparer vos châtaignes de cette manière dans votre cheminée,

     n'omettez pas de les fendre avec un couteau sur une partie de la peau ...

    cela évite aux fruits d'exploser à  cause de la vapeur 

    emprisonnée dans la première peau très étanche.

     

    Vous pouvez aussi les disposer dans la "poêle à  trous" 

    directement sur votre plaque électrique.

     

     Lorsqu'elles sont grillées, tirez-les du feu et dégustez-les toutes brûlantes ..

     

     Vous pourrez les accompagner de cidre ou de vin blanc doux.
     

     La suave odeur caractéristique chatouillera vos narines,

    promesse d'une gourmandise rustique pour une arrière saison tout en douceur ..

     

    De temps en temps dégustez ...

    Les "marrons chauds" vendus au coin des rues ou lors des fêtes de terroir

    et présentés dans un cornet de papier blanc ... (autrefois papier journal)...

     

    chauds ... chauds ... les ...

     

      C'est un fruit très nutritif, énergétique (300 calories aux 100 g) riche en glucides, 

    absorption lente, qui se prête   de nombreuses préparations sucrées ou salées.

     

     Avec le farine de châtaigne mélangée à de la farine de blé,

    vous confectionnerez de délicieux sablés ou cakes au parfum de campagne.

     

     D'antan on lui reconnaissait de nombreuses vertus médicinales :

      trois châtaignes dans la poche protégeaient des rhumatismes ! 

    Hum !!! les châtaignes ! ...

     

    Passez une agréable journée mes amis, en cette première semaine de l'Avent !


    22 commentaires
  • "Un incontournable sur notre table !" ... 

     

    Un incontournable sur notre table

     

    LE BEURRE

     

    "Comment résister quand, sur une jolie assiette de purée montée en dôme,

    une gosse noisette de beurre frais fond en creusant

    de belles coulées comme sur les flancs d'un volcan !"

          (Relevé dans le livre "Promenades gourmandes en France)...

     

    Au bon beurre ...

     

    Décrié, le beurre est pourtant bénéfique consommé en quantité raisonnable.

    Mis au ban pendant des  années, le beurre revient peu à peu en grâce.

     

    A petites doses, selon les nutritionnistes,

    20 à 30 g de beurre par jour couvrent près de 30% de nos besoins journaliers en vitamine A .... 

    A condition qu'il soit mangé cru.

    (Cuit à la poêle, le beurre perd de sa valeur).

    "Un incontournable sur notre table !" ...

    Pour vous régaler voici ...

    la recette d'une bonne purée de Monsieur Joël Robuchon...

     

    "C'est le bon beurre fermier qui, avec la ou la BF15,

    fait la meilleure purée de pommes de terre".

    Pour un kilo de pommes de terre  cuites, passées en purée et promptement desséchées,

    on incorpore délicatement 250 grammes de beurre et autant de lait.

    On mélange et l'on sert.

     

    Si vous voulez réaliser votre beurre "maison" ...

    Versez 600 g de crème fraîche épaisse dans le bol du mixeur avec 2 pincées de sel.

    Laissez tourner 10 à 15 mn.

    Versez le contenu du bol dans un chinois couvert d'un linge.

    Pressez bien afin d'en extraire le petit lait. 

    Déposez le beurre sous un film au frais pour 12 heures.

    Régalez-vous !

     

    Le savez-vous ?

    Il faut 100 litres de lait pour obtenir 4,5 kg de beurre.

      

    "Un incontournable sur notre table !" ...

     

    Marions les beurres ...

     

    Beurre "maître d'hôtel" :

    hachez un bouquet de persil, incorporez-le à 50 g de beurre ramolli. Salez, poivrez, malaxez bien et terminez avec un jus de citron.

    (pour grillades et légumes)

     

    Beurre d'herbes :

    hachez persil, cerfeuil, ciboulette, 1 brin d'estragon, 1 échalote. Salez, poivrez et incorporez au beurre ramolli

    (pour grillades et viande rouge à la poêle)

     

    Beurre de crevettes :

    hachez 50 g  de crevettes grises épluchées et incorporez-les au beurre ramolli, mélangez.

    (pour grillades de poissons et toasts)

     

    Beurre d'estragon :

    jetez 4 brins d'estragon dans un peu de vin rouge bouillant. Egouttez-les et hachez-les, incorporez ensuite au beurre ramolli.

    Salez, poivrez.

    (pour grillades ou viandes poêlées)

     

    Beurre d'ail :

    mettez 4 gousses d'ail pelées à blanchir 2 minutes dans de l'eau bouillante. Retirez-les, hachez-les. Incorporez à du beurre ramolli. Salez, poivrez.

    (pour viandes de mouton ou porc grillée ou poêlée)

     

    "Un incontournable sur notre table !" ...

     

    Le beurre dans l'histoire ...

     

    Lorsque les Vikings s'installèrent en Normandie à la fin du premier millénaire,

    ils développèrent l'art de fabriquer le beurre qu'ils tenaient des Danois

    passés maîtres en la matière.

     

    Rare et cher, le beurre à ses débuts porte une connotation

    barbare dans le Royaume de France.

     

    Progressivement, il prend sa place sur les tables du Moyen Âge

    et il devient un symbole d'aisance sociale.

     

    Sous la Renaissance, Bretons et Charentais rivalisent  d'adresse

    pour battre en brèche la suprématie normande. 

     

    Dans sa ferme du Petit Trianon, Marie-Antoinette aime assister à la fabrication du

    beurre. Elle s'y rend avec une partie des courtisans, ravis de ce divertissement bucolique.

     

    Sur la table de la reine, le beurre était élégamment présenté,

    dans des beurriers en cristal ou des coupes en forme de fleur.

    On le disposait également pour les fêtes estivales dans de magnifiques beurriers rafraîchisseurs.

     

    Très dépensière, l'épouse de Louis XVI subit au fil du temps le feu

    des critiques populaires ; on prétendit que la reine voulait ...

    "le beurre et l'argent du beurre" ... d'où cette expression connue.

    (source "Almanach Vermot 1996-2006")

    "Un incontournable sur notre table !" ...

    Agréable week end à tous dans cet automne qui peu à peu s'estompe ....

    "Un incontournable sur notre table !" ... 


    22 commentaires
  • Champignons en cuisine ...

     

    Bonjour à tous,

     

    Aujourd'hui une entrée facile, exquise et rapide, que vous pouvez même préparer

    la veille ou l'avant veille .... 

    (vous mettrez alors en attente au réfrigérateur après avoir refroidi la préparation) ,

    et réchauffer doucement au moment du repas.

    Très pratique lorsque vous recevez des convives.

     

    Les champignons au madère

     

    Recette prévue pour 8 personnes :

    - 20 g de beurre - 100 g d'oignons émincés (ou échalotes) - 125 g de fond de jambon  haché

    - 1 kg de champignons de Paris, petits de préférence - 300 ml de crème fraîche

    - 1 éclat d'ail finement râpé - 4 cuillerées à soupe de Madère (soit 60 ml)

    - 1 cuillerée à soupe de persil haché.

    - 1 tranche de jambon de 125 g, coupée en dés - sel et poivre - 

     

    Champignons en cuisine ...

     

    Dans une sauteuse, faites fondre l'oignon, puis le jambon haché dans le beurre chaud ;

    ajoutez les champignons préparés, laissez-les rejeter leur eau puis ajoutez le sel et le poivre,

    la crème, l'ail râpé, le persil et le Madère.

     

    Laissez mijoter 10 mn environ. Joignez les dés de jambon, donnez un bouillon .

     

    c'est prêt !

    Lorsque vous les servirez  bien chauds vous pourrez

    les entourer à volonté de croissants de pâte réchauffés.

     

    Vous pouvez même les servir en ramequins individuels lors des fêtes de fin d'année.

     

    Champignons en cuisine ...

     

    "Le jour où nous n'aurons plus bonne nourriture sur terre,

    nous n'aurons plus de littérature, plus de grandes intelligences,

    plus de réunions amicales, plus d'harmonie sociale".

    (Marie-Antoine Carême)

    Champignons en cuisine ... 


    30 commentaires
  • Symphorine ...

     

    Bonjour mes amis !

     

    Au long des chemins lors de vos promenades, comme dans les jardins

    votre regard a certainement été attiré par ....

    ce bel arbuste ornemental originaire d'Amérique de nord

    et qui a été introduit en Europe occidentale vers 1817

    et qui s'y est très bien adapté.

    Symphorine ...

    LA SYMPHORINE

    Tel est son nom .... très poétique je trouve.

     

    Symphorine" ...

     

    C'est un arbuste caduc, très résistant ,

    qui tolère des températures allant jusque -25° C et il est peu sensible à la pollution.

    Mesurant de  1 à 2 mètres, il fait partie  de la même famille que le chèvrefeuille.

    c'est un arbuste idéal pour les haies , pour l'entretenir il suffit de nettoyer le bois mort en fin d'hiver.

     

    J' admire particulièrement en cette saison  ses baies blanches

    (ou roses selon l'espèce),

    qui ressemblent à de grosses perles après sa floraison et qui durent jusqu'en hiver

    faisant le régal des oiseaux notamment les bouvreuils .

     

    Symphorine" ...

     

    La symphorine répond au doux noms ...

    "d'arbre aux perles" en France ou

      de "baies de neige" en Angleterre.

     

    Symphorine" ...

     Belle, la symphorine ....

    MAIS ... méfiance

    car ses baies aussi jolies soient -elles sont TOXIQUES ...

    et attirent souvent les enfants ! 

    Symphorine ...

    A demain mes amis, profitez bien de votre journée ...

    même sous la grisaille !

    Symphorine ...


    29 commentaires
  • La fuite de l'automne (mi-novembre)

     

     Je suis heureuse de vous retrouver après ma pause

    et suis touchée de votre amicale fidélité sur mes pages.

    La fuite de l'automne ...

    La fuite de l'automne (mi-novembre)

      Connaissez-vous ce texte au titre sympa sur la fuite de l'automne ?    

     

    L'auteur Georges Decouvelaere l'a intitulé ...

     

    LE STRIP-TEASE DE L'AUTOMNE

     

    Fuite de l'automne ... 

     

    Après avoir enlevé sa robe verte

     La nature s'est parée d'un habit marron, jaune et rougeâtre.

     

    La fuite de l'automne ...

     

     Un matin, le brouillard ne voulant manquer le rendez-vous

      Atténua toutes les couleurs

     Et fit se déshabiller les arbres.

     Les branches se montrèrent nues

     Dressant vers le ciel leurs squelettes ...

     

    La fuite de l'automne ...

     

     Et puis, soudain, tout s'assombrit,

     Un linceul blanc recouvrit toute la nature. 

     La première neige venait de tomber.

     

    La fuite de l'automne (mi-novembre)

    La fuite de l'automne (mi-novembre) 

    "L'automne est un andante mélancolique et gracieux

    qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver".

    (Georges Sand)

    Me revoici avec ... "La fuite de l'automne" ...

    Bonne semaine par chez vous !

    La fuite de l'automne (mi-novembre)


    31 commentaires
  •  

    automne au jardin

     

    Tardivement ... le jardin prend ses quartiers d' automne ..

    automne au jardin

     

    automne au jardin

     

    "Automne au jardin" ....

     

    Une feuille rousse,
    Un frisson de mousse,
    Sous le vent du nord.


    Quatre feuilles rousses,
    Quatre feuilles d'or,
    Le soleil s'endort
    Dans la brume douce.

    Mille feuilles rousses,
    Que le vent retrousse.
    Mille feuilles d'or
    Sous mes arbres morts.

                                     (Joli poème de Alain Debroise)

     

    automne au jardin

     

    automne au jardin

     

     Et le jardin s'endort ! 

    "Automne au jardin" ....  

     "Automne au jardin" ....

    Pour une dizaines de jours,

    mes pages seront elles aussi en sommeil ..

     

    Prenez bien soin de vous mes amis dans votre automne !

    A bientôt de vous retrouver  !

    "Automne au jardin" ....


    31 commentaires
  • Bonjour à tous ! 

    Petit rappel de notre Histoire ...

    11 Novembre ...Le 3 août 1914, l'Allemagne déclare la guerre à le France.

       Le 11 novembre 1918, l'armistice est enfin signé.

     

    11 Novembre ...

     

    Chaque année, on commémore le jour du 11 novembre

    l'anniversaire de la fin de la "Grande Guerre".

     

    Dans chaque village de France touché par cette guerre un monument est érigé 

    comportant les noms de ces  soldats morts pour la France.

     

    11 Novembre ...

     

    La France, perdit 1,4 million de sa population, dont 25% d'individus âgés de 18 à 27 ans.

     

    Trente deux pays ont pris part au conflit.

    (plus de 13 millions de morts civils et 8 millions de militaires morts de par le monde).

     

    "La vieille philosophie de l'œil pour l'œil,

    n'a jamais fait que des aveugles".

    (Gandhi)

    11 Novembre ...

    11 novembre

     

    11 novembre

    11 Novembre ...  

    A NOS POILUS DE FRANCE


    Ils sont arrivés la fleur au fusil
    Les soldats de notre glorieux pays
    Décidés à combattre ce puissant ennemi
    Jusqu'à ce que celui-ci gise au fond du puits.

     

    Il sont venus nos braves soldats
    Nos Bleuets égarés dans les champs de blé
    Enfants de notre patrie engagés dans le combat
    Où dans les tranchées ils n'ont cessé de creuser.

     

    Ils sont arrivés la fleur au fusil
    Sur nos collines et dans nos vertes vallées
    Beaucoup n'en sont jamais repartis
    Souvent ensevelis sous ces terres bouleversées.

     

    Il sont venus nos braves soldats
    On les appelait les poilus de France
    Par leur courage la patrie ne capitula pas
    Respectons à jamais leur mémoire et leurs souffrances.

     

    (Texte écrit par Jacky DUMETZ)

    11 Novembre ... 

    Le Bleuet de France est le symbole de la mémoire et de la solidarité, en France,

    envers les anciens combattants, les victimes de guerre, les veuves et les orphelins.

     

    Ce terme de bleuets désignait les soldats de la classe 17 nés en 1897

    fraîchement arrivés sur le champ de bataille du Chemin de Dames,

    en raison de l'uniforme bleu horizon dont ils étaient vêtus.

     

    11 novembre

    11 Novembre ...  


    20 commentaires
  • Ah ! la bonne soupe ... Bonne  journée par chez vous !!!

    çà réchauffe !

    Ah ! la bonne soupe ...

     Les soirées  fraîchissent et les plats chauds sont les bienvenus !...

     

    Aussi une bonne soupe nous ravigote !!

     

    Et pour rester dans le ton des légumes de saison, voici mes amis

     

         "la soupe d'automne"

    Ah ! la bonne soupe ...

     pour 6 personnes :

     - 1/2 potiron moyen ou un beau potimarron

    - 500 g de carottes

    - 1 pomme de terre moyenne

    - 2 à 3 échalotes

    - sel et poivre

    - 1 litre d'eau

    - 1/2 litre de lait

    - un morceau de beurre -

     

     Coupez en morceaux le potiron après l'avoir épluché (ou non selon les goûts) et enlevé les graines.

     Pelez et coupez en morceaux, les carottes, la pomme de terre et émincez les échalotes.

     Dans votre faitout faites revenir le tout  dans le beurre  et laissez étuver 5 minutes.

     Recouvrez ensuite d'eau et de lait, salez et laissez cuire à feu doux 1 heure.

     Lorsque le mélange devient onctueux, mixez et poivrez.

     

     Servez cette soupe bien chaude avec des croûtons grillés "maison".

     Ah ! la bonne soupe ...

     Ah ! la bonne soupe ... 

     

    Petites astuces pour le raffinement de cette soupe ..

     

    Faites chauffer à couvert un morceau de lard fumé dans de la crème fraîche

    à feu très doux pendant 30 minutes.

    Retirez le lard et

    parfumez chaque assiette d'une cuillère à soupe de cette crème subtilement parfumée.

    Hum ! 

     

    Vous pouvez doubler les proportions et mettre au congélateur

    (n'ajoutez la crème fraîche qu'après décongélation).

     

    çà réchauffe !

    Profitez bien de vos soirées automnales  !

     


    votre commentaire
  • Hum ! ... Les fruits secs ...

     Du tonus ...

     En toute  saison, les amis, et encore plus en cette période ..

    faites le plein de tonus avec les ...     

     

         "Fruits secs" !

    Hum ! ... Les fruits secs ...

    Riches en calories, en hydrate de carbone, en calcium, en vitamines B1 et PP ...

     énergétiques, ils sont parfaits pour lutter contre la fatigue car ils apportent

    des glucides rapides qui procurent une énergie immédiate …

     

     Glissez-en dans le cartable de l'écolier et dans le sac du sportif : effet tonique garanti !    

     

    A table :

    A côté des fruits frais, proposez des  figues, amandes, noix, dattes, poires et bananes séchées ...

    et bien d'autres encore ...

    ils seront grignoter avec plaisir !

     

    Je vous parlerai en ce week end des raisins secs, abricots secs et pruneaux qui,

    eux, entrent souvent en cuisine !....

    Hum ! ... Les fruits secs ...

     

    LES  RAISINS SECS

    Les variétés classiques des raisins secs  existant dans le commerce sont :

    le Malaga et le Sultanine, deux sortes de raisins de table ;

    le Corinthe de teinte  très foncée

    et le Smyrne de teinte claire sont deux variétés réservées à la pâtisserie.

       Les raisins secs entrent dans la composition de cakes, gâteaux secs, biscuits et crêpes.     

        Pour qu'ils ne tombent pas au fond d'un cake, farinez les raisins secs avant de les incorporer à la pâte.      

    Gonflés dans du rhum et sucrés, ils enrichiront une salade de fruits d'hiver.

    Hum ! ... Les fruits secs ...

     

    LES ABRICOTS SECS

    Au moment de l'achat, veillez à ce que les abricots secs, soient de teinte uniforme et qu'ils aient une consistance demi-molle.     

       Avant d'ajouter à une préparation culinaire des abricots, des pruneaux ou des raisins secs faites-les gonfler dans de l'eau ou du thé.  

    Les abricots secs préalablement gonflés et  ajoutés à la fin de cuisson d'une compote de pommes lui donneront un goût exquis.      

        Pruneaux et abricots secs cuits en compote, passés au presse purée et largement sucrés, serviront à confectionner de délicieuses tartes quand il n'y a plus de fruits frais.

    Enrichissez le riz au lait ou la semoule d'un nourrissant et délicieux mélange d'abricots, de

    pruneaux, de raisins secs et de lamelles de pomme.

     

    Voici une recette découverte dans un livre de cuisine ancien.

    Comment faire sécher vous-même vos abricots en saison :

    Le séchage est idéal si la récolte est abondante ou s’ils ne sont pas trop coûteux.

    - Choisissez des fruits mûrs (mais pas trop), parfaitement sains et coupez-les en deux en ôtant les noyaux.

    - Posez-les sur des claies légères à mi- ombre et laissez-les sécher une bonne semaine (par beau temps).

    Retournez-les tous les jours jusqu’à ce qu’ils prennent une texture souple et ferme à la fois.

    - Terminez le séchage à four tiède (35°) pendant quelques heures et en plusieurs passages.

    - Une fois bien secs, rangez-les dans des boîtes ou des bocaux pas trop hermétiques.

     

    Constatation :

    Ne vous inquiétez pas s’ils noircissent

    comme ceux vendus dans les magasins bio ;

    ils n’ont pas reçu de sulfites, le fameux E220, utilisé comme conservateur et antioxydant.

     

    Hum ! ... Les fruits secs ...

    LES PRUNEAUX

    Ils sont en général ridés, leur couleur doit être noire, violacée et brillante :

    leur texture souple et moelleuse.

      Les pruneaux antioxydants ont des propriétés laxatives.  

     Pris le matin à jeun, ils constituent un excellent remède contre la constipation.

     

    En cuisine ...

      Les pruneaux sont goûteux ajoutés au lapin cuit en cocotte,

    à la viande de porc braisée ou à du poisson comme la lotte.

     

    Entourez-les de fines tranches de lard fumé et préparez-les en brochettes.

    C'est original et délicieux à l'apéritif.  

    Hum ! ... Les fruits secs ...

     

     Et pour les gourmands une petite recette ...

     

    LES PRUNEAUX  IVRES

     

    700 g de beaux pruneaux non dénoyautés à placer dans un bocal de 2 l au moins

    (genre bocal Le Parfait) 

    D'autre part, faire chauffer jusqu'à ce que le mélange blanchisse ..

    1,25 litre de bon vin rouge (13°)

    avec 300 g de sucre fin,

    2 gousses de vanille fendues en deux,

    2 grains de poivre blanc

    1 clou de girofle

    1 morceau de cannelle

    2 grains de coriandre.

    Ensuite, hors du feu ajoutez 150 ml de rhum et versez sur les pruneaux.

    Lorsque le mélange est froid, fermez le bocal .

     

    Vous pourrez les consommer au bout de 4 semaines ou plus.

     

    Idéal pour les fêtes de fin d'année, délicieux et très facile !

     

     Je vous souhaite à tous un agréable week end ! 

    Hum ! ... Les fruits secs ...                           


    29 commentaires
  • "Des arbustes résistants" ...

     

    Bonjour de chez nous !

     

    On pourrait l' appeler "au bonheur des abeilles et des oiseaux"

     

    LE COTONEASTER 

     

    Nous en avons deux espèces au jardin ...

     

    LE COTONEASTER Horizontalis

     

     

    Le cotoneaster horizontalis est une espèce de petit arbuste rampant découvert

    en 1877 par Joseph Decaisne, un botaniste français.

     

    Son feuillage est vert et persistant, qui se couvre de superbes baies rouge vif dès l'arrière saison .


    Ce feuillage aussi prendra des tons rouges en fin d'automne.



     

    C'est un excellent couvre-sol très mellifère qui résiste à la sécheresse

    et aux basses températures hivernales ...


    Les "fruits" du Cotoneaster Horizontalis font le bonheur

    des oiseaux, surtout des merles  et des grives ...

     

    (attention, ces baies sont toxiques pour l'homme)  

     

      

    Le matin, un rideau de perles de rosée enjolive parfois le cotonéaster ..  

    "Des arbustes résistants" ...

     

    L'an passé lorsqu'il a pris ses habits de fin d'automne !

     

    Et, le second cotonéaster ....

    LE COTONEASTER Francetii

     

    Qui chez nous, est palissé le long du grillage et joue le rôle de brise-vue.

     

     

    Le cotoneaster franchetii est un arbuste persistant rustique et peu exigeant,

    au port buissonnant étalé bien ramifié et

    aux rameaux arqués permettant de le  diriger en palissage.

     

     

    Après une abondante floraison ...

    il se couvre de baies rouge-orangé très décoratives en automne-hiver.

     

     

    Des arbustes résistants qui mettent de la gaité au jardin au long des saisons .

    "Des arbustes résistants" ...

     Belle journée à tous !

     


    24 commentaires
  • coucher de soleil ...

     

    Je vous chuchote une ... "Douce soirée" 

    et

     vous invite à contempler le coucher de soleil de chez nous

    de cette fin octobre avant le changement d'heure ...

     

    "Coucher de soleil" ...

     

    coucher de soleil ...

     

    coucher de soleil ...

     

    Ce n’est pas facile de comprendre un coucher de soleil.

    Il a ses temps, ses dimensions, ses couleurs. […]

    le savant doit savoir en extraire l’essence, afin de pouvoir dire,

    ceci est un coucher de soleil, le coucher de soleil.

    (Alessandro Baricco)

     

    coucher de soleil ...

     

    Je vous dis "A demain mes amis" !

    "Coucher de soleil" ...


    21 commentaires
  • Bonjour mes amis !

     

    Le chrysanthème ...

       

    En cette période de Toussaint ... je mets à l'honneur ...

     

    "le chrysanthème"

    cette magnifique fleur de saison, qui vient illuminer la morosité de Novembre  ...

    avec cette légende, si touchante ...

     

    Le chrysanthème ...

     

     C’était il y a bien longtemps …

    Un pauvre homme qui ne possédait pas grand-chose, sinon une vilaine masure branlante,

    une carriole prête à s’effondrer, un âne qui se nourrissait de l’herbe des bords de route l’été et

    d’un peu de foin l’hiver ;

     possédait  quelque chose d’une grande valeur, unique et rare ;

    il possédait l’amour de sa femme.

     

    Cependant, après le froid rigoureux que le printemps essayait de faire oublier, celle-ci tomba malade.

    Le médecin voulut bien venir jusqu’à elle, mais avoua son ignorance dans les soins à lui apporter.

    Il le prit à part et lui dit :

    « Je n’ai rien à lui apporté. Il faut s’attendre au pire et prier… »

    Alors le paysan prit la résolution de lui apporter chaque jour des fleurs cueillies dans les champs. 

     

    Elle le vit revenir ainsi tous les soirs,

    son bouquet maladroitement mais fraîchement cueilli qu’il posait dans un bocal

    à hauteur de son visage, de façon à ce qu’elle puisse le voir.

    "Je sais que je vais mourir ", lui dit-elle.

    " Car sinon, pourquoi m’apportes-tu, chaque jour que Dieu fait, des fleurs ?"

     

    Et elle le regardait tout en lui souriant avec douceur, creusant ainsi un peu plus ses joues pâles.

    " Un mari n’a-t-il donc plus le droit de faire plaisir à sa femme ? "

    répondit-il avec humeur, tout en s’éloignant afin qu’elle ne vit pas sa peine.

     

    En allant dans les prés pour surveiller les bêtes qu’on lui donnait à garder,

    il cherchait du regard s’il apercevait quelques tiges surmontées de corolles.

    Il passait ainsi tout le jour à rassembler des fleurs sur lesquelles

    il pouvait verser des larmes sans être vu. 

     

    Il se rendait pratiquement toujours là où il savait où les trouver.

     Les pétales mouillés de son chagrin finirent par prendre des couleurs vives. 

    Certains finirent même par se multiplier étrangement.

     

    Il s’aperçut un beau jour que de nouvelles variétés semblaient miraculeusement

    se créer sous le sel de sa peine. 

    Il en fut si étonné qu’il décida d’en rassembler beaucoup entre elles et de les ramener à sa dulcinée.

    La gerbe était si grosse qu’il en souriait par avance de sa surprise !

    Il poussa vivement la pauvre porte, s’approcha du lit et chercha des yeux le regard de son aimée.

    En ne rencontrant que les paupières closes,

    il en lâcha les tiges qui s’entrecroisèrent sur le corps devenu froid,

    le parsemant des couleurs du printemps bien avancé.

     

    Depuis, à chaque Toussaint …

    la tradition veut qu’on offre des chrysanthèmes aux disparus ! 

     

    Le chrysanthème ... 

     

     "Le disparu, si l'on vénère sa mémoire, est plus précieux et plus puissant que le vivant".

    (Antoine de Saint-Exupéry)

     

    toussaint

     

    Le mot "cimetière" ...

    issu du grec "koimeterion" ou du latin "coemeterium" 

    signifie "lieu où l'on dort "

     

    Epitaphe gravée sur la tombe d'Alfred de Musset
     
    au cimetière du Père Lachaise  ...
     
     
    "Mes chers amis, quand je mourrai,
    Plantez un saule au cimetière.
    J'aime son feuillage éploré ;
    La pâleur m'en est douce et chère
    Et son ombre sera légère
    A la terre où je dormirai ! 

     

    toussaint

     

    De nombreux monuments à la mémoire des défunts sont honorés à la Toussaint.

     

    D'autres hélas sont, avec le temps, délaissés.

     

    toussaint

     

    Chrysanthème ...

    Toussaint ... 


    18 commentaires
  • Coucou, coucou !

     

     

     

    Eh oui ! mes amis, ce week end ...

    on passe, de nouveau, à l'heure d'hiver ....

     

    "Le tic tac des horloges, on dirait des souris qui grignotent le temps" .

    (Alphonse Allais)

     

    Coucou, coucou !

     

    Pensez à reculer les aiguilles d'une heure

    dans la nuit de samedi à dimanche pour un week end "cocooning"

    surtout par ce temps de pluie !

    Coucou, coucou !

    Et pour rester dans le thème, j'ai choisi de vous conter l'histoire d'une pendule

    mais pas de n'importe laquelle ...

    celle de .....    

      "la pendule  à "coucou" 

    que bon nombre d'entre nous ont eu le loisir d'admirer

    chez les grands parents et qui nous intriguait tant ! 

     

    Les enfants vont adorer !

    Coucou, coucou !

    Il y a bien longtemps de cela vivait un horloger et son petit garçon Max.

    Ce dernier avait la coutume de passer la majeure partie de son temps dans l'atelier

    de son père où il apprenait les secrets du métier.

     

    Le pére, ne voulant pas que son fils restât constamment enfermé, résolut de consacrer

    tous les jours un moment pour une promenade dans les bois avec le petit garçon.

     

    Celui-ci manifesta bientôt un vif intérêt pour les arbres, les oiseaux et les fleurs.

     

    Mais c'était surtout aux oiseaux qu'allaient ses préférences. 

    Coucou, coucou !

    Il aurait beaucoup aimé en posséder un, et souvent il mendiait auprès de son père

    la permission d'attraper une linotte ou une mésange pour la porter à la maison.

     

    Max pensait que le petit être ailé  apprécierait davantage

    une belle cage dorée que son nid de mousse ou de boue.

     

    Son père lui expliquait alors que les petits oiseaux avaient été créés pour vivre

    en liberté dans les bois et les forêts et qu'ils seraient certainement

    malheureux emprisonnés dans une cage ou dans une maison.

     

    Or, il arriva qu'un jour, le père de Max, pressé par l'ouvrage, ne put sortir,

    et notre petit ami s'en fut faire seul la promenade habituelle.

    Coucou, coucou !

     Arrivé à l'orée du bois, Max entendit le chant d'un oiseau. C'était un coucou cette fois.

     

    Allant dans la direction  d'où venait le son, il put apercevoir le petit oiseau voltigeant autour d'un nid.

     

    Comme il n'avait pas l'air effrayé du tout, Max pensa qu'il avait l'occasion unique de s'emparer

    de lui et oublia à l'instant tout ce que son père lui avait dit à ce sujet.

     

    Quelques minutes après le coucou dans la main, Max prenait le chemin de la maison paternelle. 

    Coucou, coucou !

    Son père était absent à ce moment-là, et Max en fut heureux, car le dernier entretien qu'il avait eu avec lui

    à propos des petits oiseaux qu'on gardait en cage lui revenait justement à la mémoire.

     

    Il lâcha le coucou dans l'atelier. 

     

    Il y avait là des pendules, de toutes les dimensions, les unes étaient prêtes pour la vente,

    d'autres étaient en voie de construction.

     

    Le petit oiseau sautillait gentiment de l'une à l'autre et ne paraissait pas être trop dépaysé,

    quand, soudain, on entendit la porte s'ouvrir.

     

    C'était le père qui rentrait probablement.

    Coucou, coucou !

     Leste au possible, Max saisit le coucou, ouvrit la boîte de la première pendule venue et l'y engouffra.

     

    Son intention était de dérober sa proie aux yeux de son père, dont il craignait d'encourir le déplaisir.

     

    Un instant après, la famille était réunie pour le souper : il était six heures, et les unes après les autres,

    les pendules se mirent à sonner, claires ou graves, lentes ou rapides.

     

    Et lorsque le dernier son se fut évanoui on entendit comme dans un lointain écho un gentil ...

    "coucou, coucou" !

     

    Etonné, le père se leva de table : - Il y a un coucou dans l'atelier, dit-il. 

    "Coucou, coucou", entendit-on à nouveau.

     

    Alors, Max tout triste, dit à son père :

    -"Papa ... c'est moi qui l'ai rapporté des bois ... je vais te montrer où il se trouve ...

    je l'avais mis là parce que je m'étais soudain souvenu de ce que tu m'avais dit et j'avais peur d'être grondé".

    Coucou, coucou !

     "Coucou, coucou", chanta encore notre oisillon tandis que la porte de la pendule

    s'ouvrit toute grande pour lui livrer passage.

     

    - Il retournera dans les bois, déclara Max.

    Tu as raison papa, il est bien plus beau perché sur son arbre que dans l'atelier, et il sera plus heureux aussi.

     

    Le père ouvrit alors la fenêtre et le coucou prit son essor.

     

    - J'ai une idée, Max, dit son père, tandis que tous deux prenaient à nouveau place autour de la table

    familiale. Que dirais-tu d'une pendule qui aurait un coucou pour indiquer l'heure ?

    C'est ce que nous allons essayer de faire.

     

    Le petit Max écoutait son père avec ravissement.

     

    - Mais, papa, suggéra-t-il, pourrais-tu faire en sorte que le coucou apparaisse

    chaque fois pour annoncer l'heure ?

    Ce serait si gai de le voir !

    Coucou, coucou !

     Dès lors, le père et le fils entreprirent la fabrication d'une pendule à la partie supérieure de laquelle

    ils aménagèrent une petite fenêtre où un petit oiseau apparaissait pour annoncer l'heure.

     

    Cette pendule avec "coucou" fut la première de son genre qui ait été fabriquée. 

    Coucou, coucou !

    BON WEEK END A TOUS !!

    Coucou, coucou !


    28 commentaires
  • noix

    Bonjour les amis,

     

    C'est la plus appréciée des fruits secs ...

     

    LA NOIX 

      

    Selon les régions, vous trouverez des noix fraîches de début octobre à fin novembre ;

    des noix sèches toute l'année.

      

    Les noix doivent être lourdes, de belle couleur brun clair (se méfier des coquilles humides),

    le diamètre doit être au moins égal à 27 mm.

     

    Les fruits secs...  (suite) ...

     

    Les cerneaux de noix sont souvent utilisés en pâtisserie tout comme les amandes et les noisettes.

     

    Pour conserver les noix fraîches, mettez-les dans le tiroir à légumes de votre réfrigérateur.

     

     Pour rendre leur fraîcheur à des noix sèches,

    faites-les tremper trois jours dans de l'eau salée ou une nuit dans de l'eau sucrée.

     

    noix

     

    En cuisine ...   

    Délicieux, des noix écrasées finement et  mélangées à du miel

     que vous étalez sur les tartines de vos enfants !

     

     Utilisez des noix fraîches râpées pour farcir une volaille, enrichir une salade ou

    mélangées à du parmesan pour améliorer un minestrone.

     

    De goûteux accords :

     salade de chou cru au roquefort et au noix.

     Un « mix frais » composé de pomme, miel et noix.

    La confiture de prunes ou de poires confites au noix.

     La tarte à la cassonade, au noix et crème fraîche.

    Des crêpes fourrées de crème et de noix.

    noix 

    Petit truc :

    le brou de noix que vous avez ramassées s'en ira de vos mains si vous frottez

    celles-ci avec une demi-pomme verte.

    Les noix au programme ....

    Un dessert dans la simplicité :

     

    le gâteau au noix

    issu du site de …. Futura Sciences 

    Les noix

    Passez une agréable journée !

    noix


    25 commentaires
  • Bientôt Halloween ...

     

     Halloween ....

    Bientôt Halloween ...

    Dans nombre de régions demeure  la tradition d’acheter une citrouille

    et de la sculpter en forme de tête effrayante pour célébrer Halloween, fin octobre.

     

     Celle-ci rappelle la lanterne de la légende de

     "Jack-o'-Lantern"

    Jack à la lanterne qui est un personnage d'un conte irlandais...

    Trop avare pour aller au paradis et condamné à errer sur terre avec sa lanterne

    car même le diable ne voulait pas de lui.

     

    Un rave ou un rutabaga était creusé pour y accueillir une bougie, afin de simuler une lanterne.

    Outre-Atlantique, on préféra la citrouille, mode qui revint en Europe à la fin du XXe siècle.

    Bientôt Halloween ... 

     Les enfants, profitez des vacances pour confectionner votre "Jack O'Lantern"


      
    - Prenez une belle citrouille, avec un feutre tracez les yeux et la bouche (avec de grandes dents !).
      

     - Tracez également la découpe d'une "calotte" (chapeau) pour évidez la citrouille.


      
     - Prenez un petit couteau pointu (faites-vous aider de maman pour ne pas vous blesser)

    et découpez en suivant les traits de vos dessins.


      
     - Poussez ensuite les parties découpées vers l'intérieur de la citrouille.


      
    - Découpez la calotte.

     Enlevez-la et sortez à la main les graines et les fibres du fruit.

    Creusez avec une grande cuillère.



      çà y est !!!! ...

     Votre Jack-o'-Lantern est prête !

     Vous n'avez plus qu'à mettre des bougies à l'intérieur....

    elle décorera la maison, le rebord des fenêtres ou le jardin le soir du 31 octobre.

     

    En parlant .... "D' Halloween ...

    Allumez-les bougies !

     C'est joli, non ?

     Surtout à la nuit tombée ! 

    Bientôt Halloween ...

    Les couleurs d’Halloween

     

    Le noir ...

    de la nuit et de la mort 

     L’orange ...

    des premières lueurs de l’aube et de la citrouille.

     

    Halloween ...

    A demain les amis ! 


    28 commentaires
  • Petit tour au jardin d'octobre ... 

    Peu à peu Octobre s'estompe ....

    laissant derrière lui de belles floraisons aux couleurs automnales

    et les derniers visiteurs de cette saison !

    Petit tour au jardin d'octobre ...

     

     

     

    Petit tour au jardin d'octobre ...

     "asters"

     

     

    Petit tour au jardin d'octobre ...

    "Sedums"

     

    Petit tour au jardin d'octobre ...

    "chrysanthèmes et soucis"

     

    "hortensias"

    Petit tour au jardin d'octobre ...

    Fin Octobre les baies des arbustes succéderont aux fleurs

    et les feuilles des arbres prendront vraiment leur habit automnal !

     

    J'aurai le plaisir  d'y revenir bientôt pour les partager en photos avec vous !

     

    Belle semaine à tous !...

    Petit tour au jardin d'octobre ... 


    28 commentaires
  • Les coques ... 

    En cette période on ne peut les manquer sur les étals de notre poissonnier ...

     avec leurs saveurs optimales  d'octobre à  février....

     

    les coques

    Ce sont des fruits de mer à  la coquille arrondie et striée verticalement.

    Les "hénons" ... 

    Les "hénons" ...

     

    Ces petits mollusques bivalves se dénichent dans la couche superficielle de sable fin

    dans les baies de Somme, de l'Authie, de la Canche et des plages bretonnes.

      

    Elles renferment une petite noix ferme et charnue, ourlée d'un liseré orange appelé  corail .

     

    Les coques sont ramassés à  l'aide d'un râteau, sur les plages de l'Atlantique soumises aux marées.

     

     

    Peu caloriques, elles sont riches en fer, phosphore, zinc

    et sont bien pourvues en calcium et magnésium.

    Les "hénons" ...

     

    Les "hénons" ... 

     

    Pour la petite histoire ...

     

    D'antan, quand sur la côte picarde, l'état de la mer et la marée ne permettaient pas la pêche des vers,

    les matelotes récoltaient au bas de l'eau, à la main ou

    à l'aide d'un râteau les "hénons" ,"z'hénons" ou "zénons" nom local des coques.

     

    Les coques étaient un plat de secours pour de nombreuses familles du littoral.

     

    Ces coquillages étaient également utilisés par les pêcheurs de merlans et de carrelets,

    lesquels "hatchaient" avec plusieurs "zénons" chaque hameçon de leur "califet (ligne).

    Bien que tenant mal à l'hameçon, les mollusques servaient

    d'esches après avoir été légèrement ébouillantés dans une grande marmite et décortiqués.

     

    Pour nettoyer les coques ...

     

    Mettez-les dans de l'eau froide fortement salée (50 g/litre) et brassez-les plusieurs fois.

    laissez-les reposer environ 1/2 h, brassez-les à nouveau, renouvelez l'opération , égouttez.

    Rincez à plusieurs eaux.

    Egouttez, elles sont prêtes à cuire.

     

    Pour les cuisiner ...

    De la même manière que les moules marinières..

    Faites revenir dans du beurre ou de la margarine  quelques échalotes (ou 1 oignon),

    puis ajoutez vin blanc et un bouquet de persil.

    A feu vif, ajoutez les coques nettoyées et égouttées .

     

    Servez bien chaudes dès qu'elles sont ouvertes.

    Les "hénons" ...

    Les "hénons" ...

     

    Accompagnez de tagliatelles

    ou comme chez nous de .... frites !!!

    Un régal ! 

     

    Les "hénons" ...

     

    BON WEEK END à tous !

    Les "hénons" ... 


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique