• Ces pages pour vous ....

                                                         Ces pages pour vous  ....

                                                         Ces pages pour vous  ....

                                                         Ces pages pour vous  .... 

     

  • Bonne journée à tous !

    boudin noir ...

    Je vais , aujourd'hui, vous parler du boudin noir ...

    mais pas n'importe quel boudin noir !

     

    boudin noir ...

     

    Non, non, pas le boudin noir salé (que beaucoup connaissent)

    mais bien le boudin noir sucré typique de la région Nord et de la Belgique ..

     

    Très goûteux car renfermant non seulement un peu de sucre

    mais également des oignons et des raisins de Corinthe blancs

    ce qui lui donne ce goût tout à fait particulier.... et délicieux !!!

     

    On le trouve chez tous les bons charcutiers de notre région !

     

    Voici la manière de l'accommoder à la "mode de chez nous" ...

    boudin noir ... 

    Le boudin aux pommes

    (recette en toute simplicité)

     

    boudin noir ...

     

    Pour 4 personnes :

    - 4 portions de boudin

    - 1 kg de pommes

    - sel et poivre

    - citron

     

    - Laver les pommes. Les couper en quatre.

    Les faire cuire 20 mn à couvert en ajoutant

    3 cuillerées à soupe d'eau et le jus d'un-demi citron 

    Les réduire en compote, saler et poivrer.

     

      Piquer les boudins à l'aide d'une fourchette

    (pour éviter qu'ils n'éclatent à la cuisson)

    et les faire griller au four chaud 20 mn.

      

    Disposer la purée de pommes chaudes dans un plat

    et poser les boudins sortis du four dessus.

     

    Servir immédiatement.

     

    HUM !!! çà réchauffe !

     

    Vous pouvez accommoder le boudin salé de la même manière

    mais le goût en est totalement différent , bien sûr !

    Vous pouvez éventuellement le servir avec une purée de pommes de terre

    et  aussi le poêler.

    boudin noir ... 

            A savoir ...

    Le boudin noir reste un aliment de premier choix pour nous apporter du fer,

    c'est "une arme" anti-anémie. 

     

    Salé ou sucré, la base reste toujours la même : du sang et de la graisse de porc.

    Il est assez calorique car il se révèle riche en graisse, sa teneur en sel s'avère importante.

    Pour autant, il serait dommage de s'en passer :

    le boudin noir est en effet l'aliment le plus riche en fer ,

    de quoi largement couvrir l'équivalent des besoins journaliers et combattre l'anémie.

    Cette charcuterie est donc recommandée aux convalescents,

    aux personnes âgées et aux personnes en carence de fer.

    Le boudin noir apporte aussi du magnésium , du potassium,

    du phosphore ainsi que de la vitamine B9.

    boudin noir ... 


    27 commentaires
  • Bassin en hiver ...

     

     

    Bassin en hiver ...

    Bonjour à tous ! 

     

    Nous ne possédons pas de bassin dans le jardin

    mais bon nombre d'amis ont le bonheur d'en avoir un .

     

     Et l'hiver parfois pose problème pour la bonne conservation du bassin ...

     

    Aussi, c'est en lisant une revue de 2013 de "l'Ami des jardins et de la maison"...

    que j'ai relevé ces quelques conseils qui peuvent être utiles ..

    "Pour éviter que l'eau ne gèle dans le bassin" ... 

     

    Peut-être serez-vous intéressés ?

     

    Bassin en hiver ...

     

    En gelant, l'eau occupe un volume plus important.

    Cela se traduit par une plaque à la surface qui pousse sur les bords.

     

    Dans un bassin naturel, la glace a tendance à "monter" le long des bords,

    au risque de déchirer la bâche.

     

    Dans un bassin en dur, la pression peut faire bouger les parois,

    entraînant des fuites ...

     

    La prise en glace de la surface interdit aussi tout échange gazeux entre l'eau et l'air,

    avec des conséquences fâcheuses pour l'équilibre du bassin.

     

    L'eau peut enfin tourner, mettant en péril, la survie des poissons.

     

    Pour éviter ces inconvénients, une partie de la surface doit rester en eau libre.

     

    Pour réduire les contraintes sur les bords,

    un fagot, une bouteille en plastique vide mais lestée

    ou un ballon, sont faciles à mettre en oeuvre.

     

    Mieux vaut cependant utiliser un moyen plus élaboré qui facilite les échanges gazeux.

     

    La cloche en polystyrène lestée, maintient l'eau libre en son milieu.

    La résistance chauffante, elle,  s'installe dans des bassins peu profonds,

    (préférez un modèle avec thermostat, qui n'active la résistance qu'en cas de gel).

    L'aérateur, lui, flottant ou posé au fond, assure une large zone d'eau libre : le flot des bulles d'air empêche l'eau de se figer et oxygène l'eau.

    A réserver aux bassins profonds (80 cm minimum).

     

    En mémo ...

    Arrêtez le système de filtration et nettoyez le filtre et le tube UV.

    Retirez régulièrement les feuillages desséchés et les feuilles mortes.

    Pensez à nourrir votre esturgeon car il n'hiberne pas.

    Bassin en hiver ...


    19 commentaires
  • Prémices de l'hiver ...

     

     

    Bonne journée à tous !

     

    Par  ces matins frisquets et ces gelées blanches  ...

     Même en automne on se croit un peu en hiver ...

     

      Il  arrive sournoisement ....

     

    Notre météo de ces jours-ci

    est très bien imagée dans ce texte poétique

    pour lequel j'ai eu un "coup de cœur" 

     

     

    LE GIVRE

     

    Le givre a envahi la plaine,

    La ville et les jardins.

    Le givre enjolive chaque arbre

    Du plus racé au plus tordu,

    Du chêne vénérable

    A l'érable des rues.

     

    Le givre

     

    Le givre s'octroie la primeur

    De geler les dernières fleurs ;

    De la rose oubliée

    Aux dahlias fanés

    Il pare de dentelles immaculées

    La désuétude d'un portail rouillé.

     

    Le givre a envahi l'aube grise.

    Il prépare et prophétise

    La venue de l'hiver

    Qui moissonne les sapins verts.

    Et malgré soi, on murmure :

    Mais çà se voit qu'il gèle, bien sûr ! 

                                                                                  (auteur anonyme)

    Le givre 


    25 commentaires
  •      

    "Les trois nuages" ... conte ... ...

     A tous les enfants ...

    "Les trois nuages" ... conte ... ... 

    "Les trois nuages" ... conte ... ...

     

    Et, pour cette journée .....  

    Voici un joli conte ...

    Conte ... 

    Les trois nuages

     

    Conte ...

     

    Trois nuages vivaient au ciel, le père, la mère et leur fils de sept ans .

    Quelle inquiétude d'avoir un tel enfant !

    Il courait toujours l'aventure.

    Mère Nuage craignait le pire.

    Plusieurs fois, de colère, Père Nuage était devenu tout noir.

    Mais, Petit Nuage, en grandissant, n'en faisait qu'à sa tête. 

     

    Un matin d'été, dans le secret, l'enfant-nuage s'adressa au vent.

    "Dis, le vent, j'ai assez de cette campagne, je connais les arbres et les prés, les villages et leurs chansons ...

    - Où veux-tu aller ? soupira le vent qui, à cette heure, faisait la sieste.

    - Vers la montagne", dit en frémissant, Petit Nuage.

    Le vent n'en était pas à un nuage près. Le lendemain, il souffla en rafales : l'enfant-nuage fila si vite dans le ciel, qu'il roulait sur lui-même.

    Les champs, les maisons et les forêts, il ne les voyait plus. Il crut même sa dernière heure venue ...

     

    Conte ...

     

    Tout à coup, le vent se calma. L'enfant-nuage, posé dans le ciel bleu, se trouva près des cimes où brillait la neige, dans le soleil.

    Il était fou de bonheur, il voyait les pics, le glacier et tout en bas, au fond de la vallée, le torrent qui courait.

    "Tiens, c'est bizarre, se dit Petit Nuage, sur mon corps, sur mon visage, je sens des picotements, des petites brûlures."

    Là-haut le soleil s'amusait. Encore une heure et le nuage fondrait comme la neige.

     

    L'enfant-nuage devenait de plus en plus petit. Les bergers, sur la montagne, crurent même qu'il allait disparaître.

    Il eût si peur qu'il cria :"Au secours !".

    Ses parents étaient trop loin pour l'entendre mais le vent, qui avait bon cœur, lui vint en aide.

    Il souffla dans la bonne direction et le soir, les parents retrouvèrent leur enfant.

     

     Ce dernier oublia vite cette mauvaise aventure.

     Et un jour d'automne, il demanda au vent de l'entraîner vers la mer.

     

    Conte ...

     

    Des nuages qui revenaient de l'océan lui avaient raconté le mouvement des marées, les vagues contre les rochers, les voiliers blancs et les mouettes qui dansent tout autour.

    Le vent accepta de nouveau d'emmener Petit Nuage et souffla en tempête.

    Dans le ciel, l'enfant-nuage tournoyait, bondissait au-dessus des collines et des champs.

    Que de nuages il croisa sur sa route ! Ils étaient de plus en plus nombreux.

     

    Soudain, il aperçut la mer.

     Mais des nuages, innombrables, se pressaient autour de lui. Il ne sentit plus ses bras, ses mains, ses jambes, ni son cœur  ! Le vent lui-même l'avait perdu ...

    Ses parents effrayés de sa disparition, le cherchaient çà et là .... Tout à coup, l'enfant se sentit tiré par les cheveux, oh ! en douceur.

    Sa mère l'avait enfin retrouvé et l'emmenait au loin...

    Des mois passèrent. 

     

    Ce fut l'hiver.

     

    Conte ...

     

    "Au froid, au froid !" s'écrièrent un matin tous les nuages. Un vent glacé soufflait sur eux. Pendant des heures, ils résistèrent, se serrant les uns contre les autres.

    Rien n'y fit : ils devinrent de la neige qui tomba lentement du ciel gris.

    Aux champs, quelle fête ce fut pour les enfants ! Ils criaient, fous de joie.

     

    Ils fabriquaient un bonhomme de neige et de leurs mains rouges,

    ils faisaient des boules de neige et se les lançaient par dessus-tête.

    Après la bataille, le soleil brilla de nouveau sur la campagne.

     

    Et Petit-Nuage, qu'est-il devenu , me diras-tu ?

     Petit-Nuage assagi, devenu un bonhomme de neige, fondit et s'évapora.

    Il remonta vite au ciel .

    Il passe, de temps en temps, au-dessus de ta maison !!!!

    Conte ...

     extrait du livre de contes de Michèle Kahn et Philippe Jean

    "Tu me racontes ce soir" aux éditions Hachette... 

    Illustrations : photos personnelles

     

    Conte ...

     

    (Petit clic droit et vous pourrez imprimer cette page pour ...

    conter  cette histoire à vos enfants et petits enfants) .  

    Conte ... 

      


    25 commentaires
  • A chaque saison ... ses bougies ...

    Toutes à vos bougies ...

     

    Comme vous le savez depuis que vous me côtoyer sur mes pages...

     

    J'ai toujours un coup de cœur pour ...

     

    Les bougies ... 

     

    Toutes à vos bougies ...

     

    Au cours de mes lectures j'ai découvert quelques astuces  bien utiles ...

     

    Au fur et à mesure, je les ai notées et ...

     

    C'est avec plaisir que je les partage  avec vous

     

    Toutes à vos bougies ...

     

    - Pour qu'elles se consument moins rapidement,

     Déposez quelques grains de sel sur la mèche ...

     

    - Pour les ajuster parfaitement à vos bougeoirs ...

     trempez la base de vos bougies dans de l'eau très très chaude

    ce qui les rend plus malléables.

     

    - Pour que vos bougies éclairent mieux, qu'elles ne fument pas et ne coulent pas ...

    Faites-les tremper une nuit entière dans de l'eau bien salée.

     - Pour que vos bougies ne coulent pas ...

    Vous pouvez aussi les mettre au réfrigérateur quelques heures avant de les allumer.

     

    Pour nettoyer vos bougies ...

    si elles sont blanches mais jaunies avec le temps,....

    Nettoyez-les à l'alcool à 90° ou à l'alcool à brûler .

    Si elles sont de couleurs vives...

    Nettoyez-les à l'eau savonneuse chaude puis rincez.

     

    Utilisez un pinceau souple pour procéder sur les bougies en forme..

     

    Toutes à vos bougies ...

     

    Pour les traces de bougies ...

    Sur les tissus (nappes, rideaux, coussins, housses ...) :

    procédez avec un morceau de papier essuie-tout, plié en quatre, 

    appliqué de chaque côté de la tache puis passez  le fer à repasser 

    très chaud (mais sans vapeur)  par-dessus jusqu'à disparition de la tache .

             Si il le faut recommencer plusieurs fois

    avec de l'essuie-tout, propre et nettoyer comme à votre habitude.

    (à la place de l'essuie tout, vous pouvez utiliser du papier buvard)

     

    Toutes à vos bougies ...

     

             Sur les surfaces solides :

    S'il s'agit d'un meuble ciré :  

     enlevez la cire avec une spatule,

    frottez ensuite avec de l'eau chaude, essuyez et terminez en tamponnant la tache

    à l'aide d'un chiffon imbibé d'un mélange en quantités égales de térébenthine et d'huile de lin.

     

    S'il s'agit s'un meuble verni :

     utilisez un chiffon imprégné de pétrole.

     

    S'il s'agit d'un meuble en bois naturel ou une surface poreuse :

    enlevez la cire avec une spatule,

    versez un peu de talc sur la trace et attendez quelques minutes.

    Retirez le talc avec un chiffon et achevez avec l'aspirateur. 

     

    Toutes à vos bougies ...

    Bonne semaine et ...

    A demain les amis, si le cœur vous en dit !


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique