• Ces pages pour vous ....

     JUIN ...

                                           et ses surprises ....

     

                                                         Ces pages pour vous  ....

  • jardin

     

    féérie florale du printemps ...

     

      "Chaque matin, la vie refleurit !..."  

      

    Le printemps s'étire mais fleurs et arbustes se sont mis en beauté 

    au long de cette saison "magique" au jardin ...

     

    Plus on avance en saison plus les floraisons se font denses.

     

    Je vous offre les couleurs et  senteurs de nos parterres pour le plaisir des yeux !

     

    féérie florale du printemps ...

      Iris 

     

     féérie florale

    Ancolies 

     

    féérie florale du printemps ...

    Marguerites

     

    féérie florale

     

    Bleuets

     

    féérie florale

     

    féérie florale

    Deutzia

     

    féérie florale

    Weigelia 

     

    féérie florale

     

    féérie florale

    Potentille 

     

    féérie florale du printemps ...

     Seringa double

     

    Parenthèse "fleurie" ...

     

    féérie florale

     

    féérie florale

    Et les pivoines qui embaument.

     

    D'autres floraisons se précisent ...

    La coquelourde, l'églantier, la rose,  le stachys, le phlomis, le souci, le lysimaque, la digitale

    et d'autres encore ...

    mais çà, ce sera pour une autre fois, les amis.

     

    féérie florale du printemps ...

     

    AGREABLE SEMAINE  A TOUS ! 

     


    22 commentaires
  • Agréable week end à tous ...

    Profitez, mes amis,  de ce bouquet du jardin! 

    Le beau temps revenu ...

    Le plein soleil est de retour depuis cette semaine ...

    Mais il faut dire que vendredi dernier nous avons eu des trombes d'eau par chez nous ...

     

    Les fleurs ont résisté sauf les pivoines "ouvertes"  qui baissaient la tête.

    pluie

    En souvenir, je vous offre, quelques traces dans les parterres en "habit de pluie" ....

     

    pluie

     

    pluie

      

    pluie

     

    pluie

     

    "La pluie cesse ... 

    et il en reste, un instant, une poussière de diamants minuscules,

    comme si, de là-haut, on secouait des miettes d'une grande nappe azurée !"

                                                                     (pensée de Fernando Pessoa dans  "Le livre de l'intranquillité")

     

    pluie

     

    pluie

      

    pluie

     

    pluie

     

    pluie

     

    Si elle n'avait été si brutale...

    La pluie était nécessaire au jardin, aussi je retiens cette citation  ...

     

    "Il ne faut pas dire "quel sale temps" mais "quel beau jour de pluie" !

    (Eric-Emmanuel Schmitt)

    pluie

    J'espère que ce petit coup de fraîcheur vous aura fait plaisir !

    Je vous dis "A lundi" si le cœur vous en dit .

     


    25 commentaires
  • Bonjour les amis  !

    Les nids ...

     

    Ils se sont envolés les petits, ils étaient discrets,

      nous ne sommes pas arrivés à les prendre en photos lors de l'envol ..

    pour nous consoler ... demeurent les nids .... vides de leurs occupants ...

     

    Le nid des troglodytes 

     

     Celui des mésanges ..

    mais vous allez me dire .... "il est rectangulaire" ..

     

    eh oui !

    les mésanges ont couvé dans la petite maison dans le houx .

     Nids

     

     

    Au début du printemps ....  dans le forsythia ...

    le nid du merle et de la merlette ...

    Nous avons pu apercevoir les jolis œufs et par la suite  ...

     on a retrouvé le nid vide .

    Les nids ...

     

     

    J'ai trouvé la plus belle des choses

    De ce printemps

    Un nid caché sous une rose

    Quatre œufs dedans

    Quel joli nid ! Boule de mousse

    Où l'oiselet

    A mis le crin, la laine douce

    Quel nid douillet !

     

    Les œufs bleutés, perles fragiles

    Sont tout au fond

    Et les pinsons pressés, agiles

    Viennent et vont

    Pour garder sous les fleurs écloses

    Le nid joli

    Je ne vais pas cueillir mes roses

    Ce printemps-ci 

     

                                              Joli texte de  la poétesse "Annaïk Le Léard"

    (1892-1972)

     Les nids ...

                                                                                               (jeune merle)

     

    Nous sommes toujours admiratifs des qualités de constructeurs des oiseaux,

    de leur patience, de leur persévérance par tous les temps ... quel qu'ils soient

    sauf ceux qui squattent le nid des autres .... comme le coucou.

     

    BONNE JOURNEE A TOUS !

    Les nids ... 


    24 commentaires
  • "moulin à vent" ...

     Bonjour petits amis..

     

    Pour les jours de mauvais temps, un petit passe temps 

    (comme je le réalisais avec mes garçons dans leur jeunesse)

    avec lequel vous serez heureux de jouer  tout en vous relaxant les jours de vent,

    et puis c'est joli au jardin ou sur un balcon.

     

    "moulin à vent" ...

     

    On abandonne sa tablette ... on éteint la télé ...

    C'est parti ...

     

    Pour les fournitures prévoir ...

     

    - une feuille en papier ou en plastique rigide 

    (un excellent moyen de recycler les vieux intercalaires!).

    - un bouchon de liège

    - un clou de taille moyenne et un marteau (à manier par un adulte)

    - un compas (ou un pot de forme ronde) et des ciseaux.

    - deux perles : une moyenne pour le devant,

    une plus grande pour l'arrière (de diamètre assez large pour être enfilées sur le clou)

    - une baguette en bois (pointue d'une côté)

    comme un pic à brochette

    - facultatif : de la colle et des éléments décoratifs pour embellir le moulin

    (peinture, raphia, paille, ruban, gommettes etc..)

     

    Les ailes du moulin :

    Tracez un carré dans la feuille (21 cm dans l'exemple, la largeur d'un A4).

    Tracez les deux diagonales et à l'aide du compas ou du pot rond, un cercle au milieu du carré.

    Avec le clou, percez un trou à chaque coin ainsi qu'au centre du cercle.

    Découpez un bout de diagonale à chaque angle jusqu'à l'intersection avec le cercle.

     

    Pour préparer le bouchon :

    Avec le clou, percez le bouchon à deux endroits :

    par dessous, pour pouvoir ensuite insérer facilement le pic en bois,

    et sur le flanc, où l'on viendra fixer les ailes du moulin.

     

    Pour assembler :

    Enfilez une première perle sur le clou.

    Repliez l'un après l'autre les 4 coins percés de la feuille,

    en passant le clou successivement dans chaque trou correspondant.

    Puis passez le clou dans le trou central du carré, avant d'enfiler une deuxième perle0

    Il reste à piquer le clou dans le bouchon à l'endroit prévu à cet effet,

    et à fixer le bouchon de liège sur le pic en bois par le dessous.

     

    Des idées pour décorer le moulin :

    Enfilez par exemple une paille en plastique ou des morceaux de paille naturelle sur le pic.

    Vous pouvez également enrouler le raphia autour de celui-ci, avec des pointes de colle,

    ou encore le peindre (avant  assemblage), tout comme le bouchon.

    Vous pouvez aussi coller des gommettes sur les ailes et la tête du clou,

    ou nouez un ruban autour du bouchon de liège.

     

    A noter : attention de ne pas utiliser de produits nocifs si vous plantez le moulin dans la terre.

     

    J'ai eu le bonheur de retrouver la confection de ce "moulin à vent" sur ce site ...

    Cap-éveil

    Si vous désirez d'autres belles idées,

    rendez -lui une petite visite  en cliquant dans "activités manuelles" sur ce site.

      

    Passez un agréable mercredi ! 

     

    Une photo "coup d'coeur" du net ...

    "moulin à vent" ... 

                                                                                                           "ingénieux"

    "moulin à vent" ... 


    25 commentaires
  • "fleur de glais" ...

     

    C'est avec la "fleur des marais" ...

    que je vous accompagne en ce début de semaine ensoleillée mes amis ...

     

    Cette "fleur des marais" aime vivre les pieds dans l'eau.

     

    "fleur de glais" ...

     

    On  rencontre cette grande fleur, complètement jaune vif ...

      vivace, dans les grandes prairies très humides, les fossés, au bord des ruisseaux, des étangs

    et dans les zones marécageuses, souvent cachée parmi les roseaux ...

     

    "fleur de glais" ...

     

    Elle fleurit dans des endroits ensoleillés et chauds 

    et est présente dans de nombreuses régions,

    un peu moins dans le midi.

     

    "fleur de glais" ...

     

     Elle s'appelle "iris des marais", "iris d'eau" "iris faux acore"

     ou encore "fleur de glais" et fleurit de mai à juillet.

     

    "fleur de glais" ...

     

     Elle est le thème de cette histoire vécue que je vous conte aujourd'hui ...

     

     Lorsqu'il était enfant, le grand poète Frédéric Mistral (1830-1914) 

    habitait avec ses parents une ferme,

    qu'on appelle un mas dans le midi de la France.

     

    Derrière ce mas, il y avait un ruisseau où le petit Frédéric,

    dès l'âge de quatre ou cinq ans, allait pêcher des poissons qui passaient en bandes.

     Mais ce qui le charmait le plus par-dessus tout, c'était les fleurs de glais.

     C'est une plante qui pousse au bord de l'eau,

    avec le longues feuilles et de belles fleurs jaunes comme l'or ...

     Malheureusement, les fleurs étaient de l'autre côté du ruisseau !

     

    Un jour, Frédéric eut envie d'aller en  cueillir un beau bouquet.

    Il alla près du ruisseau.

     Doucement, il descendit au bord de l'eau et tendit la main pour attraper les fleurs ...

     il se pencha ... allongea son bras et ... tomba dans l'eau jusqu'au cou.

     Il se mit à crier si fort que, du mas, sa mère l'entendit et accourut.

     Elle le tira de l'eau et, fort en colère, lui donna deux gifles.

     Elle le ramena à la maison, le sécha et lui mit ses habits du dimanche .

     

     Frédéric s'en alla faire quelques cabrioles dans le pré.

      Il vit un beau papillon blanc qui voltigeait près de lui.

    Il courut parès lui pour l'attraper, mais ... le papillon volait si vite.

     Frédéric le poursuivit ... et arriva près du ruisseau.

     Les belles fleurs étaient toujours là, semblant lui faire signe.

    Elles semblaient toutes proches.

     Il descendit avec mille précautions, posant ses petits pieds bien à plat au ras de l'eau.

     Il se pencha, tendit son bras le plus loin possible, s'étira autant qu'il put et ...

    Vlan !

    tomba dans la vase où il se mit à barboter ...

     

    Sa mère, qui avait entendu un grand bruit, arriva à grandes enjambées,

    l'arracha tout noir de la vase et,

    avant toute chose, lui administra une fessée retentissante :

     "Tu y retourneras encore, aux fleurs de glais ?

    Tu veux donc te noyer ? ...

      De nouveau, elle le ramena au mas, le déshabilla, le frictionna, lui mit d'autres vêtements.

     "Maintenant, tâche de te tenir tranquille ! ... Tu vas garder les poules, cela t'occupera ! ...

     

     Frédéric s'en alla garder les poules, bien décidé à les surveiller avec attention.

    Tout allait bien, quand une jeune poulette s'éloigna de la troupe en poursuivant une sauterelle.

     Et voilà notre gardien parti à ses trousses pour la faire revenir vers ses soeurs.

     Mais la sauterelle affolée sautait de plus en plus vite,

    de plus en plus loin, la poule la suivait, ailes déployées ...

    Derrière elles, Frédéric arriva, devinez où ? ...

    Près du ruisseau où les fleurs se miraient dans l'eau !

     Il sentit aussitôt son envie de les cueillir se réveiller.

    "Cette fois, se dit-il, je vais faire très attention de ne pas tomber dans l'eau."

     Il descendit le long du talus et arriva tout près du bord.

     Il s'accrocha d'une main à une touffe de jonc qui poussait là et, se penchant sur l'eau,

    il essaya d'atteindre de l'autre main les fleurs de glais.

     Brusquement , le jonc cassa et Frédéric plongea la tête première au milieu du ruisseau.

     

    Il se redressa comme il put et se mit à crier de toutes ses forces.

     Tous les gens de la ferme, les voisins accoururent :

    "C'est le petit Frédéric qui est encore tombé dans l'eau ! ...

    Sa mère va lui donner une correction d'importance ! ...

     

    Non ! ... La pauvre femme avait eu trop peur.

     Elle n'eut pas le courage de fesser son enfant aussi entêté qu'imprudent.

    Elle le frictionna, le sécha, lui fit boire une tisane bien chaude et le coucha.

     

     Frédéric pleura longtemps, puis s'endormit en rêvant

    aux fleurs de glais qu'il n'avait pu cueillir ...

     

    (histoire tirée du livre "Dis raconte" aux éditions "Hachette")

     

    "fleur de glais" ...

     

    "L'iris des marais" est le symbole de la ville de Bruxelles depuis le 5 mai 1991.

     

    Selon la légende, l'iris des marais poussait en abondance autour des remparts de Bruxelles

    et a offert une victoire clef au Duc de Brabant :

    sachant que cette plante ne pousse que dans les eaux peu profondes,

    ses troupes savaient où galoper à travers les zones inondées

    alors que ses adversaires se noyèrent en tentant de traverser le marais.

     

    "fleur de glais" ... 

                                                                                                            "fleur de glais" ...


    28 commentaires
  • Promenons-nous ....

     

                           

               Besoin de s'évader un moment ...

                                   

                                   Rien de tel qu'une balade dans le bois,

                                               ce "poumon vert" de la campagne ...

                                                                             

                                                                         à l'écoute ... du silence ...

       

    Bois

     

     Bois

     

    Entends-tu le silence vert de la forêt.

    Tes épaules frôlent les lianes

    Tes cheveux effleurent les feuilles tremblantes

    Ton regard s'arrête devant la majesté de l'arbre.

    Mais pourquoi cache-t-il de si belles racines ?

    Ton pas s'accroche aux frondaisons vertes des fougères

    Ta peau s'imprègne de l'odorante santé du bois

    Tes lèvres se mouillent de rosée.

                                                                     (Poésie de Francine Loozen)  Promenons-nous ....

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

    Bois

     

     Bois

     

    Passez un week end serein mes amis ! 

    Je vous retrouverai avec plaisir lundi

    Bois 


    24 commentaires
  •  

    le thym

     

    Bonjour les amis !

     

    Profitons de cet incontournable au jardin...

     

     Le thym

    aux noms populaires de "farigoule", "barigoule" ou "pouilleux"

    selon les régions

     (notamment "pouillu" dans le patois des gens du Nord)

     est une vivace qui forme des touffes compactes

     

     aux feuilles vert-de-gris et aux minuscules fleurs roses  en fin de saison.

     

     

    Un jardin aromatique ne peut se concevoir sans un pied de thym,

    car il est le compagnon de nombreuses préparations culinaires.

     

    On le retrouve donc en cuisine en compagnie du persil,

    du laurier et du céleri dans le bouquet garni ...

    il est délicieux quand il est discret.

      

    Il aromatise les grillades, les rôtis, le pot au feu, la potée, le bourguignon;

    les salades, les légumes secs, les soupes de poisson et les galantines.

     

    Pour vos barbecue, improvisez une "balayette" 

    pour badigeonner  et embaumer vos grillades en liant

    avec un bout de ficelle des branches de thym et de romarin

    (ce que l'on appelle dans le Sud une "escoubeto" )

     

    Pour votre boîte à fromage

    Placez une branche de thym dans votre boîte à fromages,

    afin d'atténuer l'odeur de ceux qui sentent fort.

     

    Séchées, les pousses herbacées conservent leur parfum

    et peuvent être utilisées en toute saison.

     

     Depuis l'Antiquité, le thym est utilisé pour son pouvoir non seulement aromatique

    mais également en médecine et dans les cérémonies religieuses.

     

    Les Egyptiens connaissaient les propriétés antiseptiques du thym

    qu'ils utilisaient pour l'embaumement.

     

    Selon la légende, il y aurait eu du thym mélangé à la paille

    qui garnissait la mangeoire de Bethléem, c'est pourquoi on en a longtemps mis

    dans les crèches de Noël.

     

    Au Moyen-âge, on brodait sur les vêtements des chevaliers servants une branche de

    thym entourée d'abeilles, afin qu'à l'ardeur, ils apprennent à joindre la douceur.

     

    De même, les Dames en brodaient des rameaux sur leurs écharpes qu'elles offraient

    à leur chevalier car le thym symbolisait le courage.

     

    Cette plante typique de la garrigue a été "chantée" par les écrivains provençaux

    tels que Frédéric Mistral et Alphonse Daudet.

     

    "Bon ... thym" !

     

    La magie du thym

     

    Aujourd'hui, on lui reconnait de nombreuses qualités :

    antiseptiques, antitussives, stimulantes, voire cicatrisantes.

     

    Contre une crise de toux, essayez une infusion de tiges de thym,

    sucrée de miel de thym plusieurs fois par jour :

    non seulement vous allez vous régaler mais vous serez surpris du résultat !

     

    Rien ne vous interdit de tenter aussi les inhalations de décoction de thym.

     

    Idéal après un repas trop riche ...

    Laissez infuser 8 mn une branche ou une cuillerée à café de feuilles de thym

    dans une tasse d'eau bouillante avant de filtrer et de boire chaud.

     

    Au jardin, il est résistant aux maladies et aux insectes et éloigne la piéride du chou.

     

     Les abeilles vous seront reconnaissantes de penser à elles car elles adorent le thym.

     Le miel fabriqué à partir de son pollen est très réputé.

    Une astuce pour la maison...

    Un parfum d'aromatiques :  

     

     Coupez des branches de thym, de lavande, de romarin et

    faites-les infuser dans du vinaigre blanc .

      Vous utiliserez ce dernier pour nettoyer vos lavabos, douche, robinetteries ...

     Le vinaigre les fera briller, ôtera le calcaire et un léger parfum d'aromatiques

    flottera dans l'air après le nettoyage. 

    le thym

     

     

    Profitons encore de notre jardin par cette belle météo ! 

     

    "Bon ... thym" !


    28 commentaires
  • Juin

    JUIN
     
    J’aime bien le mois de juin
    C’est celui des cerises
    Des longues journées sans fin
    Aux douces soirées exquises
     
    Très tôt dès le matin
    Tous les oiseaux devisent
    Et tard quand la nuit vient
    Certains encore s’avisent
     
    C’est temps des examens
    Où les sérieux révisent
    Et leurs moments malsains
    Des attentes indécises
     
    C’est tendres gazons coussins
    Où la rosée irise
    Les beaux serments divins
    Des amants qui se bisent
     
    Et puis au mois de juin
    On pense à ses valises
    Car très bientôt revient
    L’heure des vacances promises
     
    (Robert Casanova)

     

    Juin

     

    Et le soleil est de retour !!!

    Juin ....

    Bonne journée à tous ...

    Profitons-en tant qu'il nous sourit !  


    24 commentaires
  •  

    En route pour une nouvelle semaine, les amis ! 

    La cuisine aux fleurs ...

     

    Beaucoup d'entre vous aiment les fleurs ...       Mais en manger ?

    Quelle idée saugrenue ? Comment cela viendrait-il à l'esprit ?

     

    Pourtant...

    Elles sont partie intégrante de la cuisine et, sans que vous le sachiez, vous en mangez souvent.

     

    - Prenez le chou-fleur : c'est l'inflorescence charnue d'une variété de choux ...

     

    - Vous connaissez les artichauts, vous les appréciez peut-être, crus ou cuits, en vinaigrette, à la barigoule,

    à la poivrade ou en sauce blanche : les artichauts ne sont ni plus ni moins que les fleurs de la plante du même nom.

     

    - Le safran,  vous le goûtez sans doute, dans une paëlla, un ragoût de poulet à l'indienne, la bouillabaisse !

    Le safran qui s'obtient en recueillant les stigmates

    (filaments lovés au coeur de la fleur) d'une variété de crocus appelée "crocus savatus".

     

    - La câpre vous est familière, en assaisonnement de la raie ?

    Eh bien, c'est un bouton à fleur de l'arbrisseau appelé "câprier", que l'on confit dans du vinaigre.

     

    - Autre bouton à fleur que vous utilisez souvent, celui du giroflier : lorsqu'il est sec, il devient le clou de girofle.

    Celui-là même que vous piquez dans un oignon quand vous faites un pot au feu.

     

    - Et le tournesol :

    le coeur de cette fleur superbe est fait d'une multitude de petites fleurs serrées les unes contre les autres.

    De ces petites capitules, on extrait une substance qui sert à la fabrication de l'huile ...

     

    Vous voyez bien que vous mangez des fleurs

    et bien d'autres encore (fleur de pissenlit, de ciboulette, pétales de rose etc ... )...

     

    Il existe près de 250 fleurs comestibles

    qui se consomment fraîches,

    en sirop, en beignets, en gratin, dans les flans, les crêpes, les salades,  les omelettes et bien sûr les soupes.

     

    La cuisine aux fleurs ...

     

    De plus en plus, vous mangez, dans certains restaurants, des fleurs ...

     

    Certains d'entre vous, principalement dans le Midi,

    connaissent les fleurs de courgettes farcies au thon blanc et à la brousse de brebis.

     

    Quelques idées :

     

    - Sur une salade, quelques fleurs de capucines à la saveur poivrée .

    (Toutes les parties de la capucine sont comestibles.

    Elles ont un goût corsé, proche du cresson et sont riches en vitamine C).

     

    - Dans un risotto, un taboulé ou une salade, quelques fleurs de bourrache ciselées seront appréciées.

     

    - Pour épicer des poissons ou des légumes cuits à la vapeur, essayez les fleurs de soucis.

    Elles rappellent la saveur du safran à s'y tromper.

     

    - Sur les tartes ou les sorbets, quelques fleurs de lavande commune donneront un parfum suave et incisif.

     

    - Eparpillez, au moment de servir, des pétales de coquelicots sur les crèmes aux oeufs et les tartes de fruits.

     

    - Sur un chèvre frais que vous chaufferez, ajoutez du miel, du poivre et un peu de thym et,

    au moment de servir, plantez sur le dessus trois fleurs de capucine.

    Délicieux !

     

    La cuisine aux fleurs ... 

     

    Précautions :

     

    Toutes les fleurs que vous utilisez en cuisine ne doivent pas provenir de plantes traitées, bien sûr !

     

    Et, ne cuisinez pas les fleurs achetées chez le fleuriste ... trop de pesticides ou d'engrais chimiques.

                                                                                  (sources : "la maison fleurie" et "l'almanach Vermot 2010") 

     

    Coup de coeur ...

    La cuisine aux fleurs ...

     

    Si "la gastronomie florale" vous inspire, mes amis,

    je vous conseille ce superbe livre  de "Francine Loozen" (photo ci-dessus)

    où vous y retrouverez l'art floral, la poésie et surtout d'originales recettes de cuisine ... "aux fleurs".

     

    La cuisine aux fleurs ...

    A demain les amis !

    La cuisine aux fleurs ...


    19 commentaires
  •  fête des mamans ...

     Nous les fêtons  ... 

    Pour les mamans de toute génération et du monde entier,

    avec une pensée du coeur pour celles qui nous ont quittés.

     

    voici un magnifique texte de Charles Bodart -Timal..... 

     

    Il est des yeux couleur de rêve

    Où semble se mirer l’azur ;

    Il en est d’autres qui, sans trêve,

    Brillent d’un amour grand et pur.

    Mais d’un bout à l’autre du monde,

    Les plus doux et les plus charmants

    C’est encore, partout à la ronde,

    Les yeux des mamans !

    Ils ont connu bien des tristesses,

    Ces yeux, ces pauvres yeux usés ;

    A veiller sur notre jeunesse

    Ils se sont, hélas ! Epuisés.

    Ils ont souffert de tant d’alarmes !

    Et Dieu seul sait, dans les tourments

    Ce qu’ils ont pu verser de larmes,

    Les yeux des mamans !

    Quand les mamans quittent la terre

    Pour le suprême rendez-vous,

    Même au sein du profond mystère,

    Elles se souviennent de nous,

    Leur regard nous cherche sans cesse

    Et près de nous, à tout moment

    Ils sont là, chargés de tendresse,

    Les yeux des mamans !

     

    fête des mamans ... 

     

    Nous les fêtons  ...

     La magie de cette belle chanson de Frank Michael

    en hommage aux mamans ... 

     

     

    Une mère ne meurt jamais car on l'appellera toujours

    "Maman" !

                                                                                   (André Levis)

    Nous les fêtons  ...

     

    Nous les fêtons  ... 

    Passez un très bon week end mes amis !

    fête des mamans ...


    28 commentaires
  • Vanille ....

    Elle est de retour au jardin, dans les bois, dans la campagne ...

     

    LA CHENILLE

     

    Et c'est en l'observant que je me suis rappelée ce joli conte

    de Christelle Huet-Gomez que j'ai plaisir à partager avec vous.

     

    "VANILLE" la petite chenille  

     

    La petite chenille ....

      

    Vanille, la petite chenille est bien embêtée.

    Alors qu’elle se promène sous la pluie, autour d’elle, tout le monde a un toit pour s’abriter.

      

    L’escargot fait le fier dans sa coquille, la tortue se cache dans sa carapace,

    quant au hérisson, ses piquants le protègent si bien que personne n’ose s’approcher de lui !

    Seule la limace n’a pas de maison.

    Quelle comparaison! Ressembler à une limace? Hors de question !

     

    C’est décidé, Vanille veut pouvoir s’abriter, se cacher et se protéger.

    La petite chenille se met en quête d’un toit elle aussi.

     

    Vanille aperçoit dans le jardin une épluchure d’orange.

    Elle se glisse dessous.

    On dirait une vraie coquille!

    Et pour ne rien gâcher, la couleur lui va bien au teint.

    Vanille avance de quelques centimètres pour être sûre que sa nouvelle maison tient bien.

    Mais à chaque petit pas, la peau d’orange se pince, laissant échapper une odeur terrible!

    Vanille ne cesse d’éternuer. Elle n’arrive plus à respirer.

    Vite! Elle s’échappe de sa coquille, obligée de s’en débarrasser.

     

    Par chance, la petite chenille trouve non loin de là,

    une belle écorce de chêne qui, c’est certain, lui ira à merveille.

    Vanille passe sous l’écorce et la coince sur son dos. Avec ceci, elle est encore plus jolie.

    Mais dès que Vanille fait quelques pas, elle sent l’écorce qui la chatouille.

    Les premiers instants, c’est amusant, mais Vanille rit tellement qu’elle en a le souffle coupé.

    Impossible de rester, elle doit s’échapper!

     

    La petite chenille trouve alors un bogue de châtaignier.

    La forme est parfaite pour une maisonnette. Et puis à l’intérieur, c’est doux comme tout!

    Vanille fait quelques pas, mais encore une fois, elle doit quitter son toit.

    Les pics du bogue lui rentrent dans les flancs. Ouille! Aïe! Ça fait mal!

    Vanille est trop obstinée pour abandonner.

     

     

    Elle ne trouve pas de maison, eh bien! elle en construira une.

    Voyons! Doucement , la chenille se met à tisser un cocon tout blanc, puis elle s’enroule à l’intérieur.

    Il y fait si bon!

    Si bon, que Vanille s’y endort, et elle se sent tellement bien qu’elle reste ainsi toute la saison.

     

    Mais un matin, Vanille a les pattes qui la démangent, les ailes qui se soulèvent.

    Elle a envie de liberté, de s’envoler dans les près.

      

    La petite chenille s’est transformée en papillon

    et pas question pour elle de rester enfermée dans une maison: »Tout ça pour ça! » se dit alors Vanille.

    « Oh! puis après tout, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis! »

                                                                                                               (Conte de Christelle Huet-Gomez)

     

    Le clic droit est autorisé pour imprimer cette histoire et la conter à vos enfants o petits enfants .

    Vanille ....

    Vanille ....

    BELLE JOURNEE PAR CHEZ VOUS !!!

     

    Vanille ....

     

     


    17 commentaires
  •  ... le beau dessin ....

    "Le bonheur de se voir offrir le "cadeau du cœur" ...

     

    ... le beau dessin ....Le beau dessin

     

    Le beau dessin ...

     

    Quand un enfant vous offre un de ses plus beaux dessins,

    quand il y a mis tout son cœur et beaucoup d'ardeur,

    quand, faisant de son mieux, il y a passé des heures,

    Attention ! Car dans vos mains vous tenez son destin !

     

    Oubliez que vous êtes une grande personne

    qui n'a plus de grands rêves ni d'illusions vaines.

    Oubliez le monde des adultes plein de chaînes,

    adoptez pour lui une attitude qui soit bonne...

     

    Faites une grande pause avec lui dans son beau monde.

    Qu'importe les quelques traits grossiers du beau dessin,

    flattez l'âme d'artiste qui prend vie dans ses mains,

    encouragez le à se surpasser dans ce monde.

     

    Rassurez le dans son timide élan créatif,

    exagérez un peu la joie que vous éprouvez,

    montrez lui que vous êtes fier de ce qu'il a fait.

    Faites en une star pour quelques temps jouissifs.

     

    Planez avec lui dans les cieux de la création,

    essayer de survoler avec lui ses idées,

    partager avec lui son besoin de s'exprimer,

    ouvrez-lui la porte de sa petite prison.

     

    N'oubliez pas que toute œuvre d'art, même minime,

    est pour son créateur un bel être qu'il enfante.

    Petit à petit, après mûres réflexions lentes, hésitantes,

    il vous a invité dans son monde intime.

     

    Evitez, adultes, pour son œuvre trop de distance.

    Ne lui brisez pas ses ailes encore fragiles

    car son cœur pleurerait une larme indélébile,

    car, à son âge, on ne comprend pas l'indifférence.

     

    Poème de ... François Gagol

    "L'arc-en-ciel du Paradis"

     

    le beau dessin

     

                                                                        "Quand un enfant s'inspire de la nature" . 

                                                                                     

     

    "Sourions pour passer une belle journée malgré la météo maussade" !

    le beau dessin


    27 commentaires
  • Hello les amis ! 

     

    Je vous souhaite une semaine agréable ! 

    Bouquets pimpants ...

                                                                                                         (lilas blanc et mauve, boule de neige et deutzia)

     

    Quel bonheur de pouvoir admirer un beau bouquet du jardin

    (ou de chez votre fleuriste) dans la maison !

     

    Quelques précautions s'imposent pour en profiter le plus longtemps possible .

     

    Alors, prolongez la vie de vos bouquets, les amis, 

    en déployant toute une série de ruses destinées à garder les tiges saines aussi longtemps que possible.

     

     Mettez toutes les chances de votre côté.

     

    Bouquets "pimpants" ...

     

     

    - N'exposez pas votre bouquet en plein soleil, ni dans les courants d'air, ni dans les lieux de passage.

    - La cuisine et la salle de bain ,e sont pas des pièces très adaptées, en raison des buées,

    de la chaleur humide et des vapeurs grasses.

    - En hiver, évitez la proximité d'une cheminée ou d'un radiateur..

    - A savoir... la fumée de cigarette est néfaste aux fleurs.

     

    - N'oubliez pas que vos bouquets dureront plus longtemps, si vous cueillez vos fleurs de bon matin

    (lorsque le soleil n'a pas encore réchauffé les végétaux) ;  et si elles ne sont pas trop épanouies.

     

    - Coupez l'extrémité des tiges des fleurs en biseaux.

    - Supprimez les feuilles susceptibles de tremper dans l'eau (elles sont responsables de son croupissement) 

    - Placez  les fleurs dans de l'eau fraîche.

     

    - Complétez le niveau de l'eau chaque jour, placez le bouquet dans un endroit frais la nuit,

    raccourcissez de quelques millimètres les tiges tous les deux jours.

     

    - Lorsqu'il s'agit de branchages ou de feuillage, (lilas, forsythias ...) écrasez la base des tiges

    avec un marteau ou fendez-les au sécateur : elles absorberont plus l'humidité.

     

    Bouquets pimpants ...

     

    - Si vous avez de l'eau de pluie, pensez à l'utiliser dans vos vases après l'avoir filtrée,

    sinon dans l'eau du robinet vous pouvez glisser un morceau de charbon de bois

    ou un rameau de lierre de thuya ou de cyprès,  ou quelques gouttes de citron

    qui empêcheront les bactéries de troubler l'eau .

    - Quelques gouttes d'eau de Javel ou d'eau de Daquin auront le même effet.

    -

    - L'aspirine effervescente (1/2 cachet ou 1 cachet selon le volume du vase) 

    devrait être bénéfique notamment aux soucis, tulipes et roses . 

    - Un petit morceau de sucre fondu dans une cuillerée à soupe de vinaigre blanc

    combat l'odeur fétide de certains végétaux en vase.

    - De la monnaie jaune (exclusivement) vous aidera à conserver un bouquet quelques jours de plus ;

    à cet effet, mettez dans le fond du vase des pièces de 5, 10 ou 20 centimes.

     

    Bouquets pimpants ...

     

    - Si les roses se mettent à courber la tête dans le vase, plongez-les dans un seau d'eau fraîche,

    jusqu'à la base des fleurs. Elles se remettront en une nuit.

     

    - A savoir qu'une eau sucrée aident les roses à s'épanouir à son contact

    et que le mimosa préfère être installé dans une eau tiède.

     

    - Surveillez les iris et les glaïeuls régulièrement.

    Supprimez les fleurs fanées et aidez les boutons à s'épanouir en les dégageant de leur gaine.

     

    - Pour les pivoines, les pavots , les coquelicots cueillez-les en boutons ;

    une fois épanouies, les fleurs tiendront plus longtemps.

     

    - Ne mélangez pas les jonquilles et narcisses avec d'autres variétés de fleurs :

    elles contribueront à les faire faner plus rapidement.

     

    - En cas de canicule , un glaçon placé dans l'eau fera du bien aux fleurs.

      

    Bouquets "pimpants" ...

     

    - Entretenez scrupuleusement vos vases ; en les passant à l'eau de javel et à l'eau très chaude

    puis en les rinçant à l'eau froide, après chaque utilisation.

    - Pour faire disparaître le tartre, utilisez du vinaigre d'alcool blanc chauffé.

    Secouez et laissez tremper : vous pouvez ajouter des grains de riz dans le vase et secouer

    pour compléter l'opération. Rincez à l'eau froide.

     

    Bouquets "pimpants" ...

     

    Le plaisir d'offrir ...

     

    - Si vous avez fait le projet d'offrir un bouquet à des amis à une distance raisonnable

    de chez vous (300 km est un maximum)  et si vous les cueillez dans votre jardin,

    ne supprimez pas les feuilles (elles aideront à conserver l'humidité).

     

    - Enveloppez-les tiges dans du tissu éponge, du papier journal ou

    plusieurs épaisseur d'essuie-tout,  mouillés abondamment.

     

    - Entourez l'ensemble d'une feuille de matière plastique ou d'aluminium,

    puis mettez tout le bouquet dans du papier opaque (genre Craft) .

     

    - Disposez-le à plat, dans le coffre de votre voiture (l'obscurité aidant à la bonne conservation)..

     

    Bouquets pimpants ...

     

    Je vous offre les bouquets de pivoines du jardin de l'an passé sur cette page,

    car cette année, à la même époque, les pivoines ne sont encore qu'en boutons chez nous 

    dû à la météo frisquette .

     

    Bouquets "pimpants" ...

     


    29 commentaires
  • Les marguerites La marguerite

     

    Faut-il vanter les mérites de cette plante champêtre toute simple ?

     

     On le croirait presque car elle se fait rare dans les jardins.

     

    Les marguerites

     

    Mais chez nous, dès le printemps et jusqu'en été ...

     les marguerites nous font de l'œil  dans les plate bandes...

     

    L'apparition des premières fleurs demande deux ans,

     mais elles sont là pour longtemps !

     

    Les marguerites

     

     La marguerite se contente de peu : d'une exposition au  soleil !

     

    Bon week end avec cette fleur "champêtre" ...... 

     

    Victor Hugo l'a si bien louée ...

     

    Par-dessus l'horizon aux collines brunies,

    Le soleil, cette fleur des splendeurs infinies,

    Se penchait sur la terre à l'heure du couchant ;

    Une humble marguerite, éclose au bord d'un champ,

    Sur un mur gris, croulant parmi l'avoine folle,

    Blanche épanouissait sa candide auréole ;

    Et la petite fleur, par-dessus le vieux mur,

    Regardait fixement, dans l'éternel azur,

    Le grand astre épanchant sa lumière immortelle.

    «Et, moi, j'ai des rayons aussi !» lui disait-elle.

     

    Les marguerites

     

    La marguerite aussi appelée "œil de boeuf" ou "chrysanthème des prés"

    est à la fois dédiée à Artémis déesse de la lune,

    à saint Jean et à Marie-Madeleine. 

     

    Coquette marguerite ...

     

    Autrefois, on disait qu'elle guérissait "les ulcères,

    les inflammations et les écoulements des yeux". 

    Les marguerites

    Elle est un gage de patience

    et le symbole de pureté et d'innocence !

    Les marguerites

    Elle tient très bien en vase ...

    en ce moment en compagnie du lilas blanc chez nous.

      

    Bon week end avec cette fleur "champêtre" ......

     

    Lorsqu'une gente dame était courtisée par un chevalier partant

    pour les croisades et qu'elle portait une couronne de marguerites, elle voulait dire ...

    "J'y songerai et vous garderai ma foi" .

     

    Si elle permettait au chevalier de faire graver sur son écu

    deux marguerites entrecroisées, elle témoignait ainsi de son penchant

    amoureux et était définitivement engagée.

    Les marguerites

    La marguerite

    D'antan, elle poussait dans les prairies et les champs de blé

    et passait pour une sorte de fleur divinatoire

    auprès des jeunes gens amoureux, qui en effeuillaient patiemment

    un à un les pétales en répétant :

    "cette année, l'année prochaine, un jour, jamais..." 

    pour connaître la date de leur mariage.

    (Une variante de la traditionnelle "il ou (elle) m'aime un peu, beaucoup ... etc .)

     

     

    Alors mes amis ...

     "le jeu en vaut la chandelle" n'est-ce pas ! 

    Les marguerites

     Passez un agréable week end par chez vous

    malgré la météo mitigée ..

     

    Bon week end avec la "marguerite" ......

     

    Il est où le soleil ? ...

    Dans votre sourire les amis  !

     


    25 commentaires
  •  

    Le poisson au four ...

     

    En ce vendredi qui arrive, pour les amateurs de poisson ...

     

    Un  plat simple mais gouteux ...

     

    Le cabillaud au four

     

    Ingrédients :

    - 1 gros filet de cabillaud - 4 échalotes - 2 gousses d'ail

    - 1 boite de tomates concassées (ou 1 livre de tomates fraîches en saison) 

    - persil (si vous aimez) - 2 dl de vin blanc sec -

    beurre - sel et poivre -

     

     

    Dans un plat à four bien beurré, disposez  les échalotes et l'ail  émincées .

    Posez dessus le filet de cabillaud.

     

    Recouvrez le poisson avec les tomates concassées, poivrez, salez à votre convenance.

    Ajoutez le vin blanc alentour et parsemez le poisson de persil haché.

     

    Mettez le plat au four  th 6 (180°) pendant 40 mn en arrosant avec le jus de cuisson de temps en temps.

     

    Servez bien chaud avec du riz nature et des haricots verts.

     

     

    Vous pouvez remplacer le cabillaud par du lieu noir

    auquel convient très bien cette recette tout en étant moins onéreux !

     

     

    Passez un agréable vendredi les amis !

    Le poisson au four ...


    24 commentaires
  • Du bon pied ... 

    Du bon pied ...

    En allant dernièrement chez la podologue ,

    j'ai découvert, affichée au mur de la salle d'attente,

    cette poésie de  Jacques PREVERT,

     et j'ai appris que ...

     

    C’est très intelligent les pieds


    Ils vous emmènent très loin


    Quand vous voulez aller très loin


    Et puis quand vous ne voulez pas sortir


    Ils restent là ils vous tiennent compagnie


    Et quand il y a de la musique ils dansent


    On ne peut pas danser sans eux

    Jacques prévert (1945)

     

    Du bon pied ...

     Pour illustrer ma page, j'aimerai  vous faire découvrir les

     

    Créations de l'artiste ....  "iain-blake"

     

    DE JOLIS PIEDS 

    Du bon pied ...

      

    Admirez l'insolite et la créativité ...

    avec ces superbes réalisations en pierres et objets récupérés ...

     

    En suivant  le lien de cet artiste ....

    petit clic droit sur

     

      land-art-les-pieds-de-iain-blake/

     

    Du bon pied ...

     

    Le "land art" ....

    est un mouvement de l'art contemporain, dont les œuvres ont la particularité d'être éphémères.

     

    Les artistes utilisent les matériaux de la nature (branches d'arbre, roches, terre, pierres, etc. ...),

    travaillent souvent en extérieur, et laissent leurs œuvres dehors une fois achevées.

    Soumises à l'érosion naturelle et aux éléments, celles-ci disparaissent peu à peu ...

     

    Les premières œuvres de  ce type ont été réalisées dans le désert de l'Ouest américain à la fin des années 1960.

     

    Du bon pied ...

     

    BELLE JOURNEE A TOUS ! 

     

    Du bon pied ...

     


    25 commentaires
  • Il va doucement ...

     

     

     escargot

                                       création en bois découverte à "la journée des jardins à Ruitz" quand elle avait encore lieu.

      

     

    "Détente" en ce début de semaine  en

     

     compagnie de "l'escargot"

     

     qui aime nous rendre visite par temps de pluie comme en ce week end ....

     

        

    Petit escargot

     Porte sur son dos

      Sa maisonnette

     Aussitôt qu'il pleut

     Il est tout heureux

     Il sort sa tête !

     

    Il va doucement ...

    escargot se promenant sur le banc au jardin  et laissant son "empreinte" si je peux dire.

      

     

    Le plus connu des escargots est "l'escargot de Bourgogne" qui pèse entre 25 et 45 g.

     

    Chaque escargot possède à la fois les organes sexuels mâles et les organes sexuels femelles.

    On dit que l'escargot est "hermaphrodite" .

     

    Pendant l'accouplement, la fécondation est réciproque.

    .

     Sa coquille est ronde avec des spirales.

    La base de la coquille s'appelle le pied, son mucus l'aide à ramper.

     

    Chez l'escargot, la tête est directement reliée au pied, qui contient le tube digestif et l'estomac.

    Le poumon, le cœur, les  reins et l'intestin sont situés au-dessus, dans la coquille.

     

    La bouche a une langue appelée "radula".

    Au dessus de la bouche, il y a une arête dure et la nourriture est écrasée entre la radula et cette arête.

     

    L'escargot possède une paire de tentacules oculaires (les plus grands) qu'il peut allonger ou rétracter.

    Les yeux, situés à leur extrémité, ne lui permettent pas de voir clairement

    mais seulement de distinguer l’ombre et la lumière.

    Une paire de tentacules tactiles (les plus petits) qui servent à sentir la température de l’air,

    les vibrations, les odeurs et le vent.

    Ces tentacules sont très souvent utilisés. Il les rentre dès qu'on le touche.

     

     Sa lenteur est légendaire. Il se déplace à environ 4 mètres à l'heure.

     

    En hiver, il dort dans sa coquille.

    Il rentre en hibernation dès le mois d'octobre et réapparait aux premières pluies du printemps.

    (source : livres "Fleurus nature" et "Découvrir et observer la nature en France")

     

    escargots

         

        escargots

     

     

    Il va doucement ...

    Un bel escargot au jardin .... sur l'angélique l'an dernier.

      

    Faites comme l'escargot les amis, commencez votre semaine "doucement" !

     

    Au plaisir de vous retrouver demain avec le sourire !

    Il va doucement ...


    27 commentaires
  • bouquet

     Elles ont "leur langage" ...

    "Le bonheur est l'art de faire un bouquet avec les fleurs qui sont à notre portée !

                                                                       (citation de … Christian BOBIN) 

     

    bouquet

     

    Avec ce bouquet de notre jardin

     (marguerites, iris, seringa et heuchères),

    je vous souhaite un bien agréable week end,

    peut-être avec une petite sortie si la météo se montre clémente !

     

    bouquet

    Avant de quitter la maison,

    n'oubliez pas de porter votre plus bel accessoire ...

    VOTRE SOURIRE !!

      bouquet

    Continuons à être prudents pour nous et les autres les amis !

     

    Elles ont "leur langage" ...


    28 commentaires
  • Bonjour à Tous,

    "Fleurs d'or"

    "Petites fleurs d'or"

     

     Par ce temps de pluie ...

    Petit coup d'oeil au jardin pour ensoleiller votre journée  avec les ...

     

    BOUTONS D'OR  

     

    bouton d'or

     

    Vous découvrirez, lors de vos balades, cette lumineuse vivace de mai à Juillet  dans les prairies,

    les lieux ombragés ou humides et sur les bords des chemins,

    mais elle colonise souvent nos pelouses. 

     

     

    Certains prés sont baignés de cette lumière dorée qui accueille les abeilles et bien d’autres pollinisateurs.      

     

        De la famille des renoncules "renoncules des prés"

    , ce sont ses fleurs jaunes brillantes à cinq pétales qui lui valent le nom de "bouton d'or".

     

    On les trouve d'ailleurs sous d'autres noms "bassins d'or", "gobelets d'or" et "pots au beurre" .... 

     

    bouton d'or

      

    Vous en souvenez-vous ?  

     

    Enfants nous les adorions : on plaçait un bouton d'or sous le menton

    d'une "copine" ou d’un "copain" et on lui demandait 

     "Aimes-tu le beurre ?" ... 

     Un reflet bien jaune entraînait à ce moment-là une réponse affirmative ...

     

    Mais attention ...

     

             Danger toxicité ...                                        

     

      Il ne faut pas absorber ou mâcher le bouton d’or ...

    il donne des brûlures buccales et des troubles digestifs... 

     Les bovins évitent de le consommer en raison de son goût désagréable

    mais une fois sec, dans le foin, il perdrait son caractère vénéneux. 

     

    bouton d'or

     

       D’antan ...

    on l'appliquait autour des poignets pour combattre les accès de fièvre

    ou

    sur les endroits douloureux en cas de névralgies ou de rhumatismes. 

     

    On croyait aussi autrefois que, pour guérir un fou,

    il suffisait de placer une racine de renoncule dans une pièce de lin

    que l'on nouait autour de son cou "au moment de la lune décroissante". 

     

                                        

    bouton d'or

     

    Bouton d'or ...

     

       "Ce joli bouton satiné, 

     Qui sourit comme l'innocence 

     Recèle un suc empoisonné 

     Et souvent blesse l'imprudence." 

                                                                      (Constant Dubos)

                                                                                                                        "extrait de "Idylles morales sur les fleurs"

    "Fleurs d'or"


    28 commentaires
  •   

     

    Ce mercredi ... "Accroche torchon et  ...

     

     Ce mercredi ... "Accroche torchon et  ...Passe temps  pour ce mercredi ...

    Ce mercredi ... "Accroche torchon et  ...

    auquel vous pourrez associer vos enfants ...

    ils en seront ravis ...

     

    De plus, petits cadeaux fort utiles dans la cuisine  à confectionner  pour le plaisir..

     

      Ils seront utilisés chaque jour !

    Ce mercredi ... "Accroche torchon et  ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Accroche-torchon

    et pense-bête.....

     

     

     

      Matériel :

     2 petites planches à découper en bois (13x18cm) - 4 pinces à linge en bois

    - 1 tube de colle à bois à prise rapide - 1 élastique - 1 carnet (14x10) - 1 stylo -

     

    Confection :

     Si les planches ne sont pas percées au niveau supérieur de la poignée, faites un trou

    avec une perceuse à 1 cm de l'extrémité afin de pouvoir les suspendre. 

     

     Pour l'accroche torchon :

     - collez les 3 pinces à linge à égale distance sur la planche.

     

      Pour le pense-bête :

     - collez 1 seule pince en haut de la planche, celle-ci servant à maintenir le stylo.

    - Le carnet est maintenu sur la planche par sa dernière page de couverture

    à l'aide d'un élastique ordinaire -

    Ce mercredi ... "Accroche torchon et  ...

     

     

    Matériel peu coûteux

    et réalisation très facile ! 

     

    C'est bientôt  la fête des mamans ...

    Un petit présent du cœur pratique !.

     

     

    épingles en fête

     

    "Epingles en fête" ...


    21 commentaires
  • Bonjour les amis ! 

    En parlant de poules ...

     

    Dernièrement je vous parlais des facéties des poules ....

    page que vous avez beaucoup aimée ...

     

    J'espère que vous apprécierez de la même manière  celle-ci ...

      

    Commençons par...

    une histoire dans l'Histoire...

     

    En parlant de poules ...

     

    "Les poules de l'Immortel"

     

    Maurice DONNAY (1859-1945) qui s'était retiré dans sa campagne du "Prieuré",

    s'aperçut un jour, avec un certain déplaisir, que les poules du voisinage envahissaient

    sa propriété et causaient mille ravages dans ses parterres de fleurs.

     

    Le jardinier voulait s'armer d'un fusil pour chasser les intruses, mais l'académicien montmartrois

    eut recours à un stratagème beaucoup moins tragique et tout aussi efficace.

     

    Il demande à sa cuisinière une douzaine de beaux oeufs,

    puis les disposa lui-même sur l'une de ses pelouses à proximité du chemin public.

     

    Quelques paysans voisins passèrent, les virent et répandirent la nouvelle ...

    Si bien que les propriétaires des poules,

    furieux de voir que leurs poules pondaient (soi-disant) chez Maurice Donnay,

    se décidèrent alors à les garder enfermées chez eux.

     

    Quel autre académicien aurait "trouvé çà ?"

     

    En parlant de poules ... 

     

    Puis les expressions  courantes se rapportant aux poules ... 

    La plupart tiennent à l'aspect de la poule (plutôt que du poulet) ou à son comportement..

     

    - Avoir la chair de poule :

    quand sous l'effet du froid, la peau humaine prend l'aspect de la peau de la poule qu'on vient de plumer.

     

    - Une bouche en cul de poule :

    une expression suffisamment explicite !!

     

    - Quand les poules auront des dents :

    pour désigner un événement ou une chose qui n'arrivera jamais.

     

    - Poule mouillée :

    l'expression désigne quelqu'un qui manque d'audace ... pourtant la pluie ne fait pas fuir les poules.

     

    - Une mère poule :

    une mère qui protège ses enfants come la poule couve ses oeufs.

     

    - Se lever et se coucher avec les poules :

    se lever et se coucher tôt comme le font les poules.

     

    - Une cage à poules :

    un logement étroit, comme celui dans lequel on met les poules pour les engraisser.

     

     En parlant de poules ...

     

    Et un petit jeu  ...

    "le quizz des poules"

     

    1) Comment appelle-t-on un poulet femelle ?

        A) une poularde

       B) une poulette

    C) Une poule

     

    2) Comment appelle-t-on un poulet mâle ?

          A) Un poulet

             B) Un coquelet

    C) Un coq

     

    3) Comment écrit-on le nom de ce morceau du poulet qui se situe de chaque côté de sa colonne dorsale ?

    A) Le solilès

    B) Le saullilesse

    C) Le sot-l'y-laisse

     

     

    Mon coup de coeur du jour ....

     

    En parlant de poules ...

    Belle découverte sur le net .... "La poule Padoue"

     

     

     

    Réponses au quizz ci-dessus...

    1B   2B   3C

     

     

    Sourire du jour ... 

    En parlant de poules ... 

     

    Agréable semaine à tous toujours dans la prudence  !

     


    32 commentaires
  •  

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    En cette fin de semaine ... je vous invite à flâner au jardin ...

    Le printemps est bien installé.

    Les floraisons se succèdent dans les parterres .

    Pour vous mes amis , pour le plaisir des yeux ....

     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Ajuga reptans ...

     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Etoile de Bethléem ...

     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Sceau de Salomon ou "muguet d'Espagne"...

     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Géranium vivace ...
     
     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Giroflée ...

     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Fin de floraison des tulipes et jacinthes  ...
     
     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    et dernières narcisses ....

     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Pour clore ce billet ... je vous offre cette corbeille de pensées .
     
     
    Passez un agréable week end  avec ce moment de détente et
     
    cette  petite balade florale et musicale issue de "You tube" ...
     
     
    Prenez le temps en "grand écran"...
     
     
    Merci à l'auteur pour cette jolie pléiade fleurie !!  
     
     
     
     
     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Pensée du jour ...
     
    "Un petit jardin pour se promener et l'immensité pour rêver.
     
    A ses pieds ce qu'on peut cultiver et cueillir.
     
    Sur sa tête ce qu'on peut étudier et méditer
     
    quelques fleurs sur la terre et toutes les étoiles dans le ciel".
     
    (Victor Hugo)
     

    Pléiade fleurie en fin d'hiver ...

    Myosotis "ne m'oubliez pas".
      

    Flânez au jardin ... ...   


    31 commentaires
  • L'étourneau .... "sansonnet" ...

     

     

    D'année en année , il s'invite dans notre pelouse ....

     

    Souvent détesté , le "sansonnet" ou "étourneau" est présent sur tout le territoire .

     

    Cet oiseau se reconnait à son plumage noir métallique marqué de taches blanches. 

     

    L'étourneau sansonnet ...

     

    Il mesure 17-20 cm.

    Il aime se percher sur les arbres avec ses congénères et aime à siffler en chœur et

    à contrefaire assez fidèlement le chant des autres oiseaux....

     

    Ecoutez-le : il siffle, babille et n'a peur de rien. Il se  déplace en se dandinant.

     

     

    Les étourneaux sont des espèces monogames.

    A la saison des amours, les couples s'isolent ou nichent en colonies réduites.

    Le nid, fait d'herbes et de feuilles, garni  de plumes ,

    est installé dans un trou d'arbre, de mur, sous un toit, parfois dans un terrier.

     

    La ponte, comportant 5 à 6 œufs, a lieu vers la mi-avril.

    Le mâle et la femelle couvent à tour de rôle pendant 14 jours

    et nourrissent leurs petits pendant une vingtaine de jours.

     

    L'étourneau sansonnet ...

     

    En dehors de la période de reproduction, ils dorment par centaines dans les arbres feuillus.

     

    De juillet à octobre,, il se passent le signal du repli avant la chute du jour,

    et partent de leur vol très rapide et direct pour s'abattre sur un arbre-dortoir

    où ils continuent un moment leurs bruyantes conversations .

     

    En hiver, les étourneaux sont rejoints par leurs congénères venus des pays de l'Est et

    se regroupent dans ces "dortoirs" abritant parfois des milliers d'individus.

     

    L'étourneau sansonnet ...

       

    Ils se nourrissent l'aide de leur long bec pointu et assez fort, d'insectes, vers, larves , fruits, graines

    et déchets divers n'hésitant pas à fouiller poubelles et décharge.

     

    Ils explorent la plus petite motte de terre, retournent du bec le moindre caillou

    pour voir s'il ne cache pas un ver, un scarabée ou un cloporte.

     

    Après une nuit de grosse pluie,

    quand les limaces sont de sortie dans les pelouses et jardins, les étourneaux s'en régalent.

     

    L'étourneau sansonnet ...

     

    Ces hardis personnages sont très sales : ils laissent partout leurs déchets,

    et leur nid situé dans une cavité est tellement souillé qu'au bout d'une saison il est abandonné.

     

    Ces oiseaux sont une plaie pour les vergers ....

    mais il faut reconnaitre qu'ils rendent aussi quelques services ,

    car ils arrivent à saisir les chenilles dans les arbres quand les insectes sont nombreux.

     

    L'étourneau .... "sansonnet" ...

     

    Pour la petite histoire dans l'Histoire ...

     

    Mozart, qui affectionnait les oiseaux, garda pendant trois ans auprès de lui un sansonnet auquel

    il apprenait à gazouiller des phrases musicales de ses partitions.

    Quand l’oiseau mourut, il l’enterra dans son jardin et lui dédia un poème.

     

    Ici repose un cher innocent,
    un oiseau étourneau.
    Encore dans ses tendres années
    Il a dû affronter
    L'amère douleur de la mort.
    Mon cœur saigne
    Lorsque je pense à lui,
    Oh lecteur! Verse
    Aussi une petite larme pour lui.
    Il n'était pas méchant,
    Parfois un peu trop allègre
    Et, parfois aussi de temps en temps,
    Un cher et agaçant espiègle,
    Mais pourtant pas un chenapan.
    Je parie qu'il est déjà là haut
    pour me remercier,
    De ce service d'ami
    Sans but lucratif.
    Car comme à l'improviste
    il a pris son envol,
    Il n'a pas pensé à l'homme
    Qui peut rimer si joliment.

                                             (4 juin 1787).

     

    Cet exposé ne vous réconciliera peut-être pas avec les sansonnets

    mais il faut admettre qu'ils ont une belle livrée en guise de plumage. 

    L'étourneau .... "sansonnet" ...


    28 commentaires
  • La chapelle ....

     

     

     Vous souvenez-vous, mes amis, de ma page sur l'histoire de la chapelle près de chez nous ...

     

    La chapelle ....

     

    Un petit rappel en suivant ce lien ....       

     http://cheznous62.eklablog.com/resurrection-d-une-chapelle-a158529642

     

    Aujourd'hui, un petit tour  ....

    pour pouvoir l'admirer avec un regard printanier ...

     

    Je vous l'offre dans son écrin de verdure ...

     

     

     

     

     

    A chaque saison , elle nous surprend toujours par sa beauté retrouvée!

     

    C'est mon moment de sérénité du jour que je voulais partager avec vous.

     

    Belle journée à Tous !

     

    La chapelle ....

     


    25 commentaires
  • "Joli Mai" ...

    Les promesses de Mai ...

    Mai

    "Joli mois de Mai"  dit-on ....

    pour certains "oui ... " pour d'autres "non" ...

    car ...

    Les promesses de Mai ... 

    Traditions et superstitions entourent le mois de Mai ...

     

    Autrefois dans nos campagnes, la jeunesse célébrait

    le mois de mai avec un faste particulier.

     

    La fête était belle et joyeuse.

    Elle l'était d'autant plus qu'il n'y a pas de plus belle saison pour les amours,

    de plus beaux moments pour se promettre fiançailles et épousailles.

     

    Dans la nuit précédent le 1er Mai, les jeunes gens des campagnes accrochaient des "mais",

    bouquets de branchages ornés de guirlandes,

    au-dessus de la porte des maisons où vivaient de belles et jeunes filles.

     

    Et l'on avait grand soin d'accrocher autant de "mais" qu'il y avait de filles à marier.

     

    Bien évidemment, le garçon amoureux s'appliquait à réaliser un "mai" plus beau

    que celui des autres à l'intention de celle qui tourmentait ses nuits

    et qu'il avait l'intention de séduire.

     

    Le dimanche suivant, ou encore lors de la fête patronale du pays

    , les jeunes gens faisaient, au rythme du tambourin et du violon, la tournée de ces maisons.

     

    Les jeunes filles devaient alors se montrer et venir danser leur "mai".

    Puis elle remettait aux garçons quelques pièces de monnaie.

     

    La donatrice la plus généreuse voyait le lendemain sa maison ornée du "Beau Mai de la Danse" !

     

    Auparavant dans la soirée, toute cette jeunesse -garçons et filles- se retrouvait au cabaret

    ou sur la place du pays pour dîner et danser, cela grâce à la collecte de la journée.

    Les promesses de Mai ...

     

    "Joli Mai" ...

    Oui ! .... Mais ...

     

    Il se perpétue dans quelques provinces,

     de considérer comme funestes les mariages contractés en mai...

     

    Superstitions quand tu nous tiens ....

     

    On dit "noces de mai, noces mortelles".

     

    C'était dans ce mois que les Romains fêtaient les Lémuriennes, que Romulus avait instituées

    pour se délivrer de l'ombre plaintive de son frère assassiné.

    Ovide, dans ses Fastes, dit "Que les vierges ou les veuves

    se gardent bien d'allumer dans le mois de mai les flambeaux de l'hyménée,

    ils se changeraient aussitôt en torches funèbres" .

    Les promesses de Mai ... 

     

    Au plaisir de vous retrouver demain si le coeur vous en dit !

     

    Les promesses de Mai ... 

     

     


    17 commentaires
  •  

    1er Mai ...

    Bonjour mes amis  ...

     

    Nous allons fêter le 1er Mai

    et le muguet sera à l'honneur

    ...

     

    Mais savez-vous comment le muguet est devenu le symbole de ce jour

    de la "Fête du travail"

    et combien la lutte a été difficile pour obtenir ce jour férié ...

    1er Mai ...

     En 1884, les syndicats ouvriers américains s'étaient, en effet, donnés deux ans pour obtenir

    la limitation de la journée de travail à 8 heures, soit 48 heures par semaine.

     

        A l'échéance de 1886 choisie le 1er Mai début de l'exercice comptable de beaucoup d'entreprises,

    une part des travailleurs n'avaient pas eu gain de cause.  

     

       Des manifestations impliquant des centaines de milliers d'ouvriers

    se déclenchaient à Chicago et dans plusieurs villes du territoire.   

     

      Des affrontements font des blessés et des morts.  

       Une bombe explose tuant sept policiers.

    Pour cela cinq anarchistes sont condamnés à mort.

     

      

    La 2ème internationale socialiste, réunie à Paris en 1889,

    fait du 1er Mai une journée de revendication ouvrière ...

     

    avant qu'elle ne devienne en 1941 la "Fête du travail et de la concorde"

    puis accède au statut de jour chômé et payé en 1947.

     

    le muguet au premier mai ...

     

     Les manifestants, qui d'abord portaient un triangle rouge

    pour symboliser le partage de la journée en trois périodes égales

    (travail, loisirs, sommeil)

    arborèrent la fleur d'églantine avant d'adopter,

    au début du XXème siècle,

    le brin de muguet et son ruban rouge.

     

     Avec l'apparition des congés payés,

    apparaît la vente dans les rues du brin de muguet, le jour du 1er Mai.

     

    La "fête du travail" ... ...

     

     

     Une tolérance de l’administration fiscale permet aux particuliers et aux organisations

    de travailleurs de vendre les brins de muguet sans formalités ni taxes. 

     

    le muguet au premier mai ...

     

    Aux Etats-Unis, le "labor Day" se fête aujourd'hui curieusement

    le premier lundi de Septembre..

     

    le muguet au premier mai ...

    Bon 1er Mai à tous !

    La "fête du travail" ... ...Soyez d'une grande prudence concernant le muguet ...

    Je partage ce tableau ...

     

    "Cette fleur du premier Mai" ...

     

    Prenez des précautions avec les enfants.

     

     


    19 commentaires
  • fraises

     

    BELLE JOURNEE PAR CHEZ VOUS !

     

    Bientôt au jardin ...

    Ce petit fruit que j'apprécie beaucoup et

    je pense que je ne suis pas la seule...

     fraises

     

    Mais, je ne vous parlerai pas aujourd'hui des propriétés de ce fruit délicat

    mais de son épopée historique...

     

    Savez-vous que les Grecs et les Romains s'en régalaient déjà ..

    Dès le Moyen Âge, la fraise quitta les bois pour investir jardins et potagers ...

    Au Louvre, le roi Charles V en fait planter d'immenses massifs et, à Versailles,

    Jean de La Quintinie, jardinier de Louis XIV, en cultive sous serres toute l'année.

     

    A l'origine, la fraise était toute petite, elle n'allait pas en rester là.

     

    En 1715, Louis XIV envoie Amédée-François Frézier

    (çà ne s'invente pas) ingénieur du Génie maritime,

    effectuer un relevé des côtes chiliennes.

    Lorsqu'il découvre un fruit, semblable en goût aux fraises européennes,

    mais blanc et de fort belle taille, il décide de le rapporter dans ses bagages.

     

    Et si on réussissait à l'acclimater en France ?

     

    Plantés à Plougastel, les stolons chiliens donnent de belles fleurs ... mais point de fruit.

    Obstiné, Frézier confie quelques spécimens au Jardin Royal, devenu Muséum d'histoire naturelle.

    Verdict : les fraisiers chiliens ont des fleurs à pistil, il faut les placer à proximité de plants

    à étamines pour qu'ils soient fécondés.

     

    Qu'à cela ne tienne !

    Le mariage consommé donne naissance à une belle fraise rouge

    à l'origine de toutes les fraises consommées à ce jour.

     

    Histoire authentique, mais Louis XIV, instigateur de la mission,

    ne les a sans doute jamais dégustées telles que nous les connaissons :

    il est mort en 1715, Frézier n'était revenu de son périple qu'en 1714.

     

    Anecdote historique ...

     

    La belle Mme Tallien, s'immergeait tous les jours dans dix kilos de fraises écrasées,

    parfumées à la fleur d'oranger.

     

                                                                  (source :"Mon marché gourmand" de Jean-Pierre COFFE)

     

    La fraise dans ... l'Histoire ......

     

    La fraise appartient à la famille des rosacées, son nom « Fragaria »

    est issu du latin « Fragum » qui signifie, parfum,

    d’où le vocable de fragrance pour désigner une odeur agréable.

      

    Signification du fraisier

    (source : livret "le langage des fleurs" de Pamela Todd)

     

    Le fraisier symbolise la parfaite droiture et

    plus spécifiquement de l'homme juste dont le travail produit d'excellents fruits.

     

    Ainsi le fraisier en composition avec d'autres fruits et d'autres fleurs,

    représente-t-il moins les justes eux-mêmes que le fruit de leur travail - le fruit de leur esprit.

     

    On comprend mieux pourquoi la vierge Marie est parfois

    habillée d'une robe ornée de bouquets de fraisiers.

     

    Le fraisier est parfois accompagné de violettes, pour suggérer l'idée

    que les purs d'esprit sont toujours humbles et fidèles.

     

    Quant à la fraise, elle est le symbole de l'excellence

    à cause de son parfum et de son goût délicieux. 

      

    fraises

     

    Profitez bien de ce soleil qui nous ravit en ce moment !

    Passez une agréable journée toujours dans la prudence .

    A demain les amis.


    31 commentaires
  •  

    "Cet oiseau .... signe du printemps ...

     Elles ont bien du mal à revenir par chez nous en ce printemps,

    nous n'en voyons plus que très peu ces dernières années...

     

    LES HIRONDELLES

    Signe du printemps ..."l'hirondelle"...

     

     Ces gracieux petits oiseaux doivent probablement leur nom à son affection pour les bonnes vieilles granges

    de bois qu'on trouvait jadis dans bien des fermes,

    où ils étaient libres d'entrer et de sortir aisément par les portes ouvertes, les crevasses d'un mur, etc.


     

    Les hirondelles, sociables de nature, s'attroupent souvent en grandes volées de différentes espèces.

     

    Elles passent une grande partie de leur temps dans les airs,

    de sorte qu'elles capturent leurs proies en plein vol surtout.

     

    Dans les régions rurales, on est habitué a les voir suivre l'agriculteur au labour,

    et à attraper les insectes qu'il dérange sur son passage.

     

    Mâle et femelle bâtissent ensemble le nid, et il leur faut parfois à eux deux,

    huit jours entiers de 14 heures pour l'achever.

     

    Le nid est généralement fait de boue mêlée de paille d'herbe ou de crin de cheval,

    et il est cimenté à la surface verticale de vieilles poutres et de vieux chevrons.

     

    Lorsqu'il est placé sur une surface horizontale ou dans une crevasse, il n'a pas besoin d'être cimenté. 

     

    Quand elles n'ont pas de petits, les hirondelles se reposent,

    se nourrissent d'insectes, construisent leurs nids, couvent.

         

        Les hirondelles font 2 à 3 nichées de 5 ou 6 oeufs par an qui seront couvés

    pendant environ 15 jours par les parents alternativement.

          

      Les parents nourrissent leurs oisillons chacun à leur tour et pour cela,

    ils attrapent en plein vol les insectes, les ramènent au nid et repartent.

         

       Pour savoir si il y a des petits dans les nids, il faut regarder en dessous : si il y a des fientes, il y a des petits.

          

    Quand les oisillons sont suffisamment grands, les adultes ne leur donnent plus à manger,

    « mettent la pagaille » dans le nid et les accompagnent sur un fil (sauf le petit qui reste).

     

    Le soir, ils les ramènent au nid.

     

    Ils font cela jusqu'à ce que les oisillons soient capables de voler et de se débrouiller seuls.

     

                                                                        (photos  de cette page glanées sur le net)

     

     

    Pour agrémenter votre semaine ensoleillée

     je vous offre ce conte tout à fait printanier ....

     

     "Le nid des hirondelles" ...

     

     

    M. et Mme. Hirondelle, qui viennent passer la belle saison en Europe, ont décidé,

    dès leur arrivée, de construire leur nid.

     

    Après bien des hésitations - que connaissent tous les candidats propriétaires -

    ils ont fixé leur choix sur la partie inférieure d'une corniche,

    à proximité d'un nid d'hirondelles de leur connaissance ...

     

    Certes, la corniche s'avance en large saillie et leur tâche n'en sera pas simplifiée ;

    mais d'un autre côté, ils seront ainsi mieux protégés du soleil et de la pluie.

     

     Ils se mettent aussitôt à l'ouvrage, allant chercher au loin

    des becquées de terre humide qu'ils pétrissent en petites boules.

     

    Puis ils assemblent ces petites boules et les renforcent avec des brindilles de bois et des petits brins de paille.

     

     Or, tandis qu'ils se livrent à ces travaux de maçonnerie, un accident se produit :

    Mme Hirondelle s'entaille la patte contre un petit morceau de verre.

    Elle saigne abondamment.

     

     Affolé, son mari la force à se coucher dans le nid qui est presque totalement terminé

    et il se met à pousser des petits cris perçants.

     

     Aussitôt, arrive le couple voisin d'hirondelles.

     

    Elles se posent sur le bord de la corniche et, après avoir vu ce dont il s'agissait, la femelle va chercher

    dans son bec, un peu de terre humide qu'elle applique avec son bec sur la patte malade.

     

    Le sang s'arrête de couler et, pendant que la blessée se repose, les deux voisins complaisants

    aident M. Hirondelle à terminer son nid, afin qu'il puisse, avec son épouse, passer une bonne nuit, bien au chaud.

     

     Qu'il est doux d'avoir des amis !!!

     

     

    Signe du printemps ..."l'hirondelle"...

     

    Signe du printemps ..."l'hirondelle"...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    "Gentille demoiselle, l’hirondelle au cœur fidèle apporte sur ses ailes les beaux jours et le printemps" ! 

                                                                                                                        


    25 commentaires
  •  "Interprétation magistrale"  ...

    Incontournable boléro ...

     

     Pour votre week end mes amis,

      

    Un délassement orchestral magnifique de l'incontournable "Boléro de Ravel"

     

    interprété avec une grande virtuosité et

    une surprenante mise en scène qui en fait toute son originalité !

      

    Installez-vous confortablement pour 4'39  de bonheur musical ! 

     

    (Cliquez en "grand écran" pour mieux profiter de ce moment.)

     

    "Interprétation magistrale"  ...

    Au plaisir de vous retrouver lundi !

     


    25 commentaires
  •  

    escalopes

     

    Bonjour à tous !

     

    La viande blanche est souvent un peu fade....

    avec cette recette vous serez surpris du côté gouteux de ce plat.

     

    Je vous laisse apprécier ...

     

    LES ESCALOPES EN PORTE-FEUILLE

     

    Prévoir ..... - 2 grandes escalopes de dinde fines  (ou de veau selon votre budget)

    - du poivre noir

    - 4 minces  tranches de bacon

    -  des feuilles de sauge

    - 2 tranches de fromage raclette ou st nectaire

    - des bâtonnets de bois -

     

    Bien aplatir les escalopes à la main (ou au rouleau), les poivrer légèrement.

    Poser sur chaque escalope 2 tranches de bacon, 1 tranche de fromage et la sauge.

    Plier les escalopes et les maintenir fermées avec 2 bâtonnets (comme sur la photo).

     

     

    Faire fondre du beurre dans une poêle, saisir les escalopes 2 à 3 mn sur chaque face.

    Les servir bien chaudes accompagnées d'une salade verte.

     

    Bon Appétit, les amis !

     

     

    Le petit plus ...

     

    Si vous désirez les servir avec des nouilles, des pommes de terre vapeur ou une purée  ...

    déglacer le fond de viande avec du vin blanc sec, porter à ébullition environ 2 mn à feu vif,

    ensuite incorporer au fouet quelques copeaux de beurre très froid à la sauce.

     

    Assaisonner et verser sur les escalopes réservées au chaud . 

     

    Cuisinons les "escalopes " ...

    Escalopes en portefeuille ...


    21 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique