• Ces pages pour vous ....

                                                         Ces pages pour vous  ....

     

    Le soleil glisse vers le sud, les hirondelles aussi.

    Une brume diffuse voile l'été, ouate les sous-bois.

    Toutes les nuits, hors du hallier, le cerf rée son cri d'amour.

    Bouleaux et peupliers donnent le ton de la saison,

    un large éventail de feu va se déployer à l'infini.

     

    La nature expire dans un sourire ...

                                                         Ces pages pour vous  ....

  •  

    Retrouvons en ce début de semaine...

     un hôte de nos campagnes aux ombelles blanches l'été   

    et

    aux baies noires  penchées vers le sol en ce début d'automne  ...

     

    LE SUREAU

     

    appelé aussi "l'arbre aux fées",...

     

    il est  connu depuis l'Antiquité pour ses vertus thérapeutiques !!

     

    On l'appelle "séhu" dans le patois de chez nous ! 

      

     

    Profitez de cueillir ses baies et réaliser de délicieuses recettes ....

     

    Toutes  ... en cuisine ...

      

    Gelée de sureau noir et de pommes :

      

    La veille,

    coupez grossièrement 1 kilo de pommes à cuire sans les peler, ni ôter les pépins.

    Les placer dans la bassine avec 1 kg de baies de sureau et couvrir d'eau.

     

    Portez à ébulliton lentement et laissez cuire doucement une vingtaine de minutes.

     

    Passez le tout dans un linge fin, au-dessus d'une passoire à pied

     

    et laissez égoutter toute la nuit.

     

    Le lendemain, mesurez le jus obtenu .

     

     Comptez environ 200 g de sucre fin pour 50 cl de jus de fruits.

    Mettez le sucre et un jus de citron à cuire doucement, jusqu'à ce que

    le sucre soit fondu et qu'il fasse des bulles.

     

    Ajoutez le jus des fruits et porter à ébullition en écumant durant 15 minutes.

     

    Mettez en pots et fermez à chaud.

     

    sureau

     

    Sirop de sureau noir :

     

    Cueillez des grappes de sureau bien mûres.

    Lavez-les et égrenez-les.

    Ajoutez un petit verre d'eau par kilo de fruits.

    Portez à ébullition sur feu modéré et laissez bouillir quelques minutes. Tamisez. 

    Pesez le jus obtenu et remettez à cuire avec 1 kilo de sucre par kilo de jus. 

    Portez à ébullition.

    Mettez en bouteille le sirop encore chaud et fermez aussitôt.

    Pour consommer ... rallongez avec de l'eau .. froide ou chaude.

     

    Avec ce sirop , vous pouvez confectionner ...

     

     une crème de sureau noir

     qui accompagnera ... gaufres et crêpes !

     

    Pour ce faire, mélangez 50 g de sirop de sureau avec 250 g de crème liquide

    et une feuille de gélatine ramollie à l'eau et essorée.

    Montez la préparation en crème au batteur électrique.

    Servez une cuillerée sur chaque gaufre ou crêpe poudrée de sucre glace.

     

    sureau 

     

    Liqueur de sureau noir :

     

    Remplissez à moitié une bouteille d'un litre avec des baies de sureau

     (bien mûres lavées et égrenées) et de l'eau de vie à 45°. Fermez.

    Mettez la bouteille au soleil ou dans un endroit chaud et laissez reposer pendant 1 mois.

    Au bout de ce temps, filtrez.

    Faites bouillir 125 g de sucre fin dans un demi-litre d'eau.

    et ajoutez ce sirop à la préparation précédente,

    mélangez et laissez reposer encore un mois. Agitez avant de consommer.

    Cette liqueur est recommandée contre les refroidissements et les extinctions de voix.

     

    sureau  

    Si les fruits du sureau noir ne sont pas toxiques,

    il est conseillé de les consommer crus en faible quantité ou alors bien mûrs …

      

     Lorsqu'ils sont bien mûrs en les faisant cuire

    ils sont comestibles et délicieux  …

     

    voilà pour la petite info. supplémentaire.

    sureau 

    Astuce du jour ...

    Simplifiez le ramassage des déchets de taille de vos haies

    en étendant un vieux drap (ou une bâche) à leurs pieds.

    Taille finie, il ne reste plus qu'à ramasser le drap en le relevant par les quatre coins . 

     


    12 commentaires
  •  

    Il est là ...

    Il est là ...   

     
     
            L'été s'estompe ....
     

    Et qui mieux que Victor Hugo,

    dont les oeuvres couvrent presque un siècle de poésie,

    pouvait le mieux décrire le déclin de cette saison .

    Il est là ... 

     Voici que la saison décline,

     L'ombre grandit, l'azur décroît,

     Le vent fraîchit sur la colline,

     L'oiseau frissonne, l'herbe a froid.

     


      Août contre septembre lutte ;

     L'océan n'a plus d'alcyon ;

     Chaque jour perd une minute,

     Chaque aurore pleure un rayon. 

     

     La mouche, comme prise au piège,

     Est immobile à mon plafond ;

     Et comme un blanc flocon de neige,

     Petit à petit, l'été fond.

    Victor Hugo : Recueil ..."Dernière gerbe".  

    Il est là ...

    Au plaisir de vous retrouver lundi les amis !

    Profitez bien de votre week end !

     

    Il est là ...

     


    37 commentaires
  •                                             Automne ... Dès que s'achève le bel été ...

      Bien des transformations de la nature nous informent de l'arrivée de l'automne !   

     

    Certains penseront ... 

     " L'air fraîchit, le soleil se couche plus tôt, les nuits s'allongent ... 

    Chaque matin le brouillard s'accroche aux branches ou couvre le paysage.

     Les averses se font plus fréquentes et plus froides." 

     

    Mais ...
      
     l'automne n'est-il pas merveilleux ! 
     
    Automne ...   
     
      
    avec ...
       
    ses nuances de jaune qui font chanter les verts ,
       
    ses nuances d'orange et de brun qui évoquent le soleil couchant 
       
    Ses nuances de rouge et d'acajou qui font la richesse
     
    des jardins, des bois et forêts !
     

    Automne ...

     
    L'automne qui nous livre également son lot de délices :
     
    raisins, potirons, noisettes, noix et châtaignes,
     
    pommes et poires, champignons ...
     
      
         
     
     
    En ce bel automne qui s'avance,
     
    avec ses teintes flamboyantes ...
     
     dame nature se prépare
     
    à entrer dans un long sommeil.
     
        Mais elle nous livre encore de bien belles journées .
     
     
     
    Au fait les amis ...
     
    Pourquoi les feuilles rougissent ?
     
    Lorsque la plante se prépare au repos hivernal,
    la sève descend peu à peu dans les racines et n'alimente plus les feuilles.
     
    Ces dernières ne sont plus nourries en sels minéraux et la chlorophylle,
    jusqu'alors très présente  dans les feuilles se raréfie.
     
    En disparaissant, elle révèle au grand jour, et pour le plus grand plaisir des yeux,
    les pigments jaunes et oranges, cachés jusqu'à présent par la chlorophylle.
      

    Automne ... 

      
    Je ne peux que vous souhaiter un magnifique automne 
     
     et
     
     une agréable journée !!!

    Automne ...

     

     


    25 commentaires
  • fable du pommier

    Voici mes amis,

     en vous souhaitant une agréable mercredi, 

       une fable qui reste toujours d'actualité par la morale qui en est tirée .

     

      pommes 

     

     Le pommier dépouillé de son fruit.

     

       Voyez-vous disait un pommier

     Aux arbres de son voisinage,

     Quand le fruit sous son poids le forçait à plier,

     Voyez-vous comme on vient ici me rendre hommage ?

     Je vois arriver tour à tour

     Le maître du jardin ainsi que la maîtresse.

     Enfants et valets, tout s'empresse

     Soir et matin à me faire la cour,

     Il n'est, ma foi, rien telle que la richesse,

     Pour avoir grand nombre d'amis.

     

      Voisin, je suis de votre avis,

     Lui dit un vieux poirier ; mais attendez, de grâce,

    Qu'à l'hiver l'automne ait fait place,

     Et de cette amitié vous connaitrez le prix.

     

     La réflexion était bonne ;

     Car dès qu'on eut cueilli le fruit,

     Adieu maître, maîtresse, enfants, valets, tout fuit,

     Le pommier resta seul, et ne vit plus personne.

     Etonné de ce changement,

     On ne m'aimait donc pas, dit-il en soupirant,

     Et l'on n'en voulait qu'à mes pommes ?

     

     Oui, lui dit le poirier, vous ne vous trompez point.

     Mais, pour vous consoler, sachez que sur ce point,

     Comme vous on traite les hommes.

    Ils ont beaucoup d'amis tandis qu'ils sont heureux ;

     Dès qu'ils ne le sont plus, chacun s'éloigne d'eux.

      

    Ce texte est de l'auteur français de la fin du  XVIII ème siècle....

      "L' abbé Reyre"

     qui a écrit un livre pour les enfants dans lequel

    il se servait de fables pour faire la morale .

     

    fable du pommier

    Vous pouvez retrouver une jolie poésie sur la petite pomme en suivant ce lien ...

    http://cheznous62.eklablog.com/pommes-pommes-pommes-en-fete-a119132706

     

    fable du pommier


    22 commentaires
  •  

     Mayonnaise ....

     

    Tout le monde connaît et apprécie cette sauce onctueuse à manger,

    qui nous paraît si commune et dont on ne saurait se passer avec les crudités. ...

     

    La mayonnaise .. 

     

    Mais, qui donc a eu la riche idée de cette émulsion froide, goûteuse et bien ferme,

    faite d'un jaune d'oeuf, de moutarde et d'huile relevée de sel et poivre ?

     

    Mayonnaise .... 

     

    On a, entre autres, quatre hypothèses dont la première serait

    qu'au soir du 28 juin 1756, le duc de Richelieu (ne pas confondre avec le cardinal),

    fort de sa victoire sur les Anglais à Port-Mahon (îles de Minorque aux Baléares),

    aurait fait servir un repas où son cuisinier inventa cette préparation

    qu'il avait baptisée "mahonnaise" par pure servilité.

     

    Le grand Carême, dans son traité des entrées froides, s'en tient à la technique pure.

    Ce n'est dit-il, qu'à force de manier des corps liquides ensemble que l'on finit

    par obtenir une sauce veloutée très moelleuse et appétissante, unique en son genre.

    Il l'appelle d'ailleurs "magnonnaise" car il faut justement la manier longuement.

     

    Les Basques assurent avec vigueur que la sauce en question

    est une spécialité originale de la ville de Bayonne.

    La "sauce bayonnaise" serait, par déformation, devenue "mayonnaise".

     

    Enfin, si on fait des recherches, on s'aperçoit qu'au Moyen-âge,

    le jaune d'oeuf s'appelait "moyeu" et qu'il existait déjà une émulsion

    de jaune d'oeuf et d'huile qui donnait "la moyeunnaise".

     

    (source ... livre "Grandes et petites histoires de la gourmandise française" Sylvie Girard)

     

    Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier à la tradition ;

    et dans le fond, cela ne change rien aux qualités gustatives de notre mayonnaise !

     

    Chez nous , c'est un accompagnement incontournable de nos frites.

     

    Mayonnaise ....

    Et chez vous ?

     


    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique