• Délice du printemps ... l'asperge !

     

    Bonne journée avec un délice du printemps ...

                                       L'asperge

                                                       à "la saison" .... trop courte à mon goût.... 

     

    La pointe de la saveur ... "l'asperge" ...

     

    Savez-vous que seuls les plus fortunés pouvaient s'offrir

    ce légume raffiné et cher jusqu'au début du XIXème siècle.

     

    Dans l'Antiquité, on lui attribuait des vertus médicales et aphrodisiaques.

     Jules César l'appréciait avec du beurre fondu et Hippocrate l'utilisait comme diurétique.

     

      Avec la fenouil, l'ache, le fragon et le persil, l'asperge sauvage figurait parmi

    "les cinq racines apéritives majeures" au Moyen-Age  . 

       

      En savoir un peu plus ...

     

       L'asperge est une plante potagère vivace cultivée pour ses pousses

    ou "turions" qui apparaissent au jardin à la mi-printemps.

     

     A la verte (couleur d'origine de ce légume-tige riche en vitamine D) plus précoce,

     succède la violette de Hollande riche en vitamine C et en carotène)

     et

    la blanche d'Argenteuil qui clôt la saison et qui ne doit sa pâleur qu'à sa mise en tranchée

    (technique de culture en "fosse sous terre" qui nous vient des Romains).    

    La pointe de la saveur ... "l'asperge" ...

    Délice du printemps ... l'asperge !

                                                                                   (feuillage d'asperge)

    Dans ma jeunesse où nos parents cultivaient l'asperge,

    nous nous servions de ce feuillage "vaporeux" pour agrémenter

    nos bouquets de fleurs comme on le fait avec l' asparagus ou le gypsophile.

    La pointe de la saveur ... "l'asperge" ...Savez-vous qu'il aura fallu 3 ans après la plantation (appelée "culture dormante"), 

      en situation ensoleillée et abritée,

      pour obtenir une première récolte

      qui ne durera que 2 bons mois ... 

     

       Cette plante peut ensuite produire pendant 20 ans ! 

      Il existe désormais des hybrides à la récolte plus rapide. 

     

        Les asperges après récolte ou achat,

       se conservent près d'une semaine au réfrigérateur

      si vous les gardez à la verticale,

      trempant dans un peu d'eau

     ou

    deux-trois jours si vous les enveloppez d'un linge humide.

     

    Après  blanchiment, égouttez-les et laissez les refroidir ...

      les asperges se congèlent ainsi très bien ,

    vous pourrez ainsi retrouver leur saveur printanière en arrière saison.

     

    Pour préparer et cuire les asperges   :

    - Coupez les pieds (partie dure de la tige d'asperge) et

    pelez-les avec un couteau économe de la pointe vers la base.

    - Lavez-les à grande eau sans les laisser tremper, égouttez-les et ficelez-les en 4 bottillons.

    - Plongez les bottes dans l'eau bouillante salée "tête en haut" et cuisez-les 20 minutes à eau frémissante.

    - Mettez-les à égoutter dans  un plat long sur du papier absorbant ou une serviette blanche pliée.

    - Gardez-les au chaud.

     

     Après cuisson vous pouvez aussi servir vos asperges blanches ou vertes chaudes ou  froides

     accompagnées d'une vinaigrette persillée  ou d'une sauce verte ...

    (mayonnaise allégée de blanc d'œuf battu en neige à laquelle vous ajoutez du persil haché fin.)

     

    Des roulés de jambon blanc-asperges ou saumon fumé-asperges

     se marient très bien avec ces préparations. 

     

     Avec ce légume saisonnier

    (léger : 25 calories aux 100 g, riche en potassium, asparagine, fibres),

    vous pouvez confectionner également de délicieux veloutés et des  omelettes raffinées !

     

    Délice du printemps ... l'asperge !

     

    Sachez que les asperges vertes ne s'épluchent pas

    (on en coupe simplement l'extrémité)

    La pointe de la saveur ... "l'asperge" ...  

     


    17 commentaires
  • trucs au jardin

    La hantise du jardinier ...

    voir ses semis, ses plantes, ses légumes envahis par des intrus ..

    Au fil de mes lectures, j'ai relevé quelques conseils et je les partage avec vous ...

     

    En bon jardinier, vous en connaissez déjà certains , je pense ...

     

    trucs au jardin

    Contre  les limaces.

    Les cendres de bois de foyer refroidies font merveille au jardin

     Il faut se limiter à environ une pelletée de cendre pour chaque pied carré de terrain.

    Les sels caustiques de la cendre sont très dissuasifs pour les pieds sensibles de limaces et escargots.

     Les cendres enrichissent aussi le sol de potasse et de phosphore. 

    A renouveler après la pluie.

     

    Ou, il suffit d'entourer les carrés de légumes par de la sciure de bois,

    les limaces ne franchissent pas ce rempart.

     

    Planter des pieds de bourrache , aux splendides fleurs étoilées d'un bleu azur (une dizaine de pieds au potager moyen)

    éloigne aussi les limaces .

    Il en est de même pour le cerfeuil.


    Pour éloigner les insectes piqueurs et suceurs ,

    Faire macérer des feuilles de rhubarbe (une douzaine)  24 heures dans de l'eau (2 litres).

    Filtrer et  vaporiser les plants .

     

    Pour faire fuir les mouches avides de carottes et d'oignons, faire sécher puis parsemer

    du marc de café dans les sillons de semis de ces légumes.

     

    Ne pas oublier que la mélisse et le romarin chasseront une grande quantité

    d'insectes ravageurs (notamment la mouche de la carotte ....)

    aussi bien au potager que dans le jardin d'ornement.

     

    Recette anti-mildiou,

    Infusion de sauge : verser 10 litres d'eau chaude (à une température de 80°) sur 150 g de sommités fleuries

    ou 1 kg de feuilles de sauge.

    Laisser infuser, refroidir et filtrer. A utiliser pur en pulvérisation contre le mildiou.

     

    Macération d'ail à utiliser en traitement préventif contre le mildiou et la rouille :

    écraser une grosse tête d'ail avec un mortier. Lorsqu'elle est en purée, laisser macérer

    dans 10 litres d'eau pendant 48 heures.

    Filtrer avant de pulvériser sur les plantes . 

     

    La présence également  de pieds de cerfeuil prévient efficacement l'apparition du mildiou.

     

    Eradiquer les nématodes des tomates (vers microscopiques),

    Planter des œillets d'Inde, des tagètes, des rudbeckias ou du basilic .

    Les roses d'Inde elles n'ont pas cette propriété.

    Les larves du taupin (le ver fil-de-fer) détestent aussi l'odeur des œillets d'Inde.

     

     

    trucs au jardin

             "Alors, çà pousse "?    

              (oeuvre de Gilles Boussard, Lyonnais et "sculpteur du monde rural")

     

    Lotion pour pucerons et fourmis :

    Laisser macérer 500 g de fleurs de lavande fraîche dans 5 litres d'eau pendant une dizaine de jours.

    Filtrer et diluer à raison de 1 litre de macération pour 5 litres d'eau  :

    employer en pulvérisation sur les plantes pour lutter contre les pucerons et les fourmis.

     

     Ou un paquet de tabac gris ou des mégots laissés à macérer dix jours dans 10 litres d'eau constituent

    une bonne "lotion" pour les rosiers attaqués par les pucerons.

    Solution utile également pour éloigner les fourmis.

     

             Pour l'anecdote :

    la correspondance du poète Stéphane Mallarmé atteste du soin

    qu'il prenait de son jardin d'Ile-de-France :

    "j'ai tué les pucerons avec de la nicotine infusée par moi.

    Tous les matins je me promène avec le sécateur et fais la toilette aux fleurs , avant la mienne."

     

    Vous pouvez aussi repérer les coccinelles de votre jardin et les poser délicatement sur les plantes attaquées :

    une coccinelle consomme 200 pucerons par jour.

    Si l'opération est délicate, commandez des larves de coccinelles en jardinerie

    que vous introduirez dans les colonies de pucerons.

     

    Prévention de l'altise, de la piéride du chou et de la teigne du poireau: 

    Faire macérer pendant quelques jours les feuilles et les tailles de tomates hachées dans 10 litres d'eau .

    Filtrer avant emploi.

    S'utilise également en traitement curatif contre les pucerons.

     

    Contre les chenilles sur les arbres :

    Planter de la ciboulette à leur pied, les chenilles détestent.

     

    Pour éloigner les lapins :

    Répandre sur le sol aux endroits stratégiques la litière de votre chat (ennemi héréditaire des lapins)  

    ou

    Passer au mixer piments forts et gousses d'ail que vous mettrez dans un arrosoir avec de l'eau.

    Pulvériser sur les légumes. Laver bien les feuilles avant consommation .

     

    Sus "aux intrus" au jardin ...

     

    En espérant que ces conseils vous soient utiles,

    je vous souhaite une belle semaine !

     

    Sus "aux intrus" au jardin ... 


    28 commentaires
  •  

    Bonheur printanier ...

     

    Comme chaque année .... tardivement par chez nous ...

    Les narcisses et les tulipes nous ravissent  ...

     

    Bonheur printanier ...

     

    Mais ce sont aussi les arbustes qui nous offrent leur festival de floraisons ...

     

    Les Forsythias 

     

     

    Les Mahonias

     

     

    Les Spirées 

     

     

    et .... Les Pommiers du Japon

     

     

    Pendant que les discrètes continuent à s'épanouir dans la pelouse avant la première tonte ...

    Bonheur printanier ...

     

    Bonheur printanier ...

     

    Bonheur printanier ...

     

    Bonheur printanier ...

     

    De quoi ... par chez vous, par chez nous ...  

    Bonheur printanier ...

     

    par un ciel nuageux  ...  

    ou par un ciel lumineux ...

    passer un agréable week end !

     

    Bonheur printanier ...

     

    Pour vous ....  en attendant de vous retrouver lundi...

    cette image "sourires" .... glanée sur le net.

    Bonheur printanier ...

     


    28 commentaires
  • Eloge de la tulipe ... 

     

    Aujourd'hui, je partage avec vous ....

    Cet éloge à la tulipe découvert dans le livre

    "Tant qu'il y aura des fleurs" de Francine Loozen.

     

    Je pense que tout comme moi, vous apprécierez !

     

    Eloge de la tulipe ...

     

    "Et la voilà, qui sans pudeur, apparaît dans sa robe moulante,

    Dévoilant un corps de femme parfait.

    Et la voilà, la belle, la sensuelle.

    Le voyageur l'a découverte dans le Jardin d'un sultan, raffiné.

    Que pouvait-il faire ?

    La séduire, et l'emmener, chez lui, en Hollande.

     

    Eloge de la tulipe ...

     

     Tulipe, depuis toujours ma préférée,

    Par tes courbes élégantes et serties de grâce,

    Ton penchant pour la terre, ta force fragile,

    Tu es cadeau pour celui qui te reçoit.

    A peine offerte, tu t'ouvres sans retenue

    Et il faudra beaucoup de tendresse et d'amour

    Pour te garder belle, ainsi épanouie".

     

    Eloge de la tulipe ...

     

    J'ai appris que la tulipe est une plante comestible dont on peut utiliser les tépales (pétales)

    dont le goût est légèrement sucré ( éliminer les étamines et le pistil) ,

    les espèces parfumées sont préférables comme "tulipa sylvestris"

    Eloge de la tulipe ...

     attention de les choisir non traitées. 

     

    Il est vrai que de plus en plus on utilise certaines fleurs dans l'art culinaire.

     

    Et c'est ainsi que dans ce même livre,  nous est offerte cette recette on ne peut plus originale et surprenante ...

     

    Eloge de la tulipe ...

     

    Tulipes farcies au quinoa

    Après avoir débarrassé quelques tulipes, fraîchement cueillies, de leur pistil et de leurs étamines,

    vous pourrez les farcie de la préparation suivante ...

    Faites sauter 2 échalotes finement découpées et 100 gr de quinoa (la plus vieille céréale du monde) avec un peu d'huile d'olive.

    Déglacez ensuite avec 3 dl de bouillon de poule et laissez cuire pendant 5 mn.

    Lorsque le quinoa est prêt, ajoutez 1 poivron orange coupé en tout petits carrés, 2 œufs durs finement hachés, un peu de persil, de la poudre de piment (avec parcimonie) et un peu de mayonnaise.

    Voilà la farce est prête, mais libre à vous d'en varier les composantes.

     

    Certains oseront croquer les tulipes à pleine dents ...

    D'autres se contenteront de la vider : çà surprend toujours !

     

    Eloge de la tulipe ...

    "Enlacement"


    27 commentaires
  • l'ortie

    Plante "vertueuse" ... L'ortie ! ...

    Plante "vertueuse" ... L'ortie ! ...

     "Une mauvaise herbe est une plante dont on n'a pas encore trouvé les vertus!"

    (Ralph Waldo Emerson)

    Plante "vertueuse" ... L'ortie ! ...

    A travers la campagne .... 

    Qui ne s'est pas piqué un jour en traversant une touffe d'orties ?

     

    C'est une plante que l'on considère comme une véritable ennemie et

    que l'on repère de loin, lorsqu'on marche dans la campagne,

    pour bien les éviter .. et elles sont toujours là hiver comme été.

     

    Eh bien on se trompe, l'ortie peut devenir une amie,

    que l'on va manier avec précaution tout de même,

    mais une alliée très utile au jardin et à notre santé.

     

    Du reste, les textes anciens ne se trompaient pas,

    et rendaient hommage à ses nombreuses qualités.

     

    Si les Grecs anciens consommaient déjà ses jeunes pousses printanières,

    l'ortie édifia sa notoriété

    en diversifiant ses usages au fil des siècles....

    L'ortie grande ou petite proposeront bientôt de multiples applications ...

     

    - Aux artisans, dès le Moyen Âge, pour la fabrication des cordages et de fibres textiles.

     

    - Aux apothicaires et médecins pour ses propriétés astringentes, cicatrisantes, diurétiques,

    anti-inflammatoires ... voire prétendument aphrodisiaques.

     

    - Aux jardiniers qui obtiennent après l'avoir grossièrement ciselée ,

    puis mise à macérer de une à deux semaines dans de l'eau de pluie,

    à l'abri de la lumière, un précieux purin qu'ils filtrent ....

    fongicide (contre le mildiou) et insecticide (contre les pucerons et les acariens)

    en arrosant les plantes à raison de 1 l de purin pour 10 l d'eau de pluie.

     

    - Aux paysans qui l'utilisent crue ou hachée, ou encore séchée,

    comme plante fourragère à destination des volailles et du bétail.

    La grande ortie est élancée et donne des feuilles en forme de cœur, bordées tout autour par des poils creux :

    ces poils contiennent une substance qui, à dose très faible,

    suffit à provoquer une démangeaison brutale apparaissant en même temps qu'une éruption de taches rosées.

     

    Elle est facile à cueillir, à condition de prendre des gants (de cuisine par exemple).

    Et si vous vous êtes "brûlés" tout de même, prenez dans votre jardin un peu d'oseille que vous frotterez vite

    sur l'endroit touché, qui se calmera ainsi tout de suite.

    Vous pouvez aussi frotter l'éruption de boutons avec du vinaigre qui vous soulagera.

     

    L'ortie peut donc être très utile à la fois pour ses propriétés culinaires

    et pour sa qualité de "plante qui soigne".

     

    Voici comment réaliser un potage étrange mais fort bon ...

     

    Ramassez une grosse botte d'orties, avec précaution ; enlevez soigneusement les feuilles ;

    lavez-les ; faites-les cuire en les jetant dans une casserole d'eau bouillante.

    Prenez un presse-purée et pressez les feuilles d'orties pour en faire une sorte de purée ;

    rajoutez du sel, du poivre, quatre jaunes d'œufs,

    un petit pot de crème fraîche et un peu de fromage râpé.

    Dégustez ... Vous aurez ainsi absorbé des vitamines C, du potassium, du calcium et même du fer :

    l'ortie est beaucoup plus riche que la laitue.

     

    L'ortie est aussi une plante étonnante ...

    Elle qui pique tant ....  calme, les piqûres d'abeilles et de guêpe !

    Il vous faut prendre les feuilles et les froisser doucement à l'endroit de la piqûre

    elle ne soulage que les piqûres de ces insectes là, et contre ... 

    par exemple une piqûre de moustique, c'est le persil le plus efficace.

     

    Dans les campagnes, on se sert encore de feuilles d'orties pour guérir un aphte dans la bouche.

    Dans ce cas, on utilise 100 g de plante séchée que l'on fait bouillir 20 mn dans de l'eau. 

     

    Amis jardiniers l'ortie est un engrais naturel et gratuit pour vos tomates  ...

    Faites un trou et y déposer un tas d'orties, un peu de terre et de terreau

    et plantez vos tomates par-dessus ...

    Ainsi, vous éviterez la maladie à vos tomates  et elles seront magnifiques.

     

    Et savez-vous que pour lutter contre les petits dérangements intestinaux,

    les loups avalent des orties qui ont la particularité de les faire vomir....

    une belle manière de soigner leurs maux de ventre !

                                                                   "fleurs d'ortie blanche" ...

     

    Mon coup de cœur "printanier" du net ...

    Plante "vertueuse" ... L'ortie ! ...


    34 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires