•  

    Passez une agréable journée !

    Notre belle "langue" ...

     

      Écoutez-le, ce vieil instit, donnant à ses petits enfants

    une leçon de vocabulaire sur les cris des animaux : 

    Notre belle "langue" ...

    "Tu le sais, bien sûr depuis longtemps ... 

     Le coq chante, cocorico, la poule caquète, le chien aboie.

     Quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache, l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage.

     Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse.

     La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse.

     Et le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait.

     Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille.

     La biche brame, quand le loup hurle.

    Notre belle "langue" ... 

    Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?

     Sais-tu ?

     Que le canard nasille – les canards nasillardent !

     Que le bouc ou la chèvre chevrote ; que le hibou hulule, mais que la chouette, elle, chuinte .

    Que le paon braille, que l'aigle trompète.

    Notre belle "langue" ... 

    Sais-tu ?

     Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule et que la bécasse croule que la perdrix cacabe, que la cigogne craquète.

     Que si le corbeau croasse, la corneille corbine et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.

    Notre belle "langue" ... 

    Tu sais tout cela ?

    Bien.

    Mais sais-tu, sais-tu ?

     Que l'alouette grisole, Tu ne le savais pas.

     Et peut-être ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse … c'est excusable !

     Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !

     

    Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule . Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue.

    Qu'importe ! Mais c'est joli : la huppe pupule !

    Notre belle "langue" ... 

    Et encore sais-tu ?

     Sais-tu que la souris, la petite souris grise, devine !

    La petite souris grise chicote. Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote

     et plus dommage encore de ne pas savoir, de ne pas savoir que le geai, que le geai cajole !

     Sais-tu que la mésange zinzinule! Comme la fauvette d'ailleurs. »

     

                                                                     Source ....  ("L'Albine" de Fernand Dupuy chez « Fayard)

    Notre belle "langue" ... 

    N'hésitons pas à apprendre ce vocabulaire à nos enfants et petits-enfants,  

     Sinon nous oublierons cette belle langue

     dont nous ne savons plus grand chose.

     

    Notre belle ..."langue.." ...

     


    24 commentaires
  •  

      çà y est… depuis le début de l'hiver le rouge gorge est de retour

    et  le froid se faisant sentir  il se rapproche des maisons ...

     

    On l’appelle souvent .... "l’ami du jardinier ".

    rouge gorge en hiver ...

     Petite boule de poils gris-brun, arborant de la face à la poitrine un beau rouge-orangé

    et son « gros » œil rond, le rouge-gorge fait parti de notre campagne et notre jardin ….

     

    Sa silhouette rondelette et vive sautillant en quête de pitance

    nous ravit tous les jours et dès qu' il fait froid il se rapproche des maisons …

     

    Le rouge-gorge est très vulnérable l’hiver et gonfle son plumage pour préserver sa chaleur corporelle

    et c’est pourquoi il apprécie les petites attentions à son égard et

    se fera le visiteur régulier de vos mangeoires garnies de matière  grasse et de graines.

     

    Le rouge-gorge ...

                                                                                              (photos ci-dessus issues du net)

    Savez-vous que le rouge-gorge si charmant et si familier a été désigné en 1960 par les

    Britanniques comme l’oiseau le plus populaire.

      Depuis, il est devenu un symbole national.

     Son image est exploitée, en particulier, à l’époque des fêtes de fin d’année

    où vous le retrouvez sur bon nombre de cartes postales anglaises.

     

      Voici un petit poème trouvé sur le net

    et qui lui rend hommage ...

     

    "Le rouge-gorge" ...

     Si vous aimez jardiner
      Vous le connaissez
      Ce petit passereau
      Qui sautille à deux pas
      A l’affût du vermisseau
      Ou du moindre appât
      Fruits de vos travaux
      Voyez cet œil noir
      Rempli d’espoir
      La faim le rend hardi
      Du jardinier il est l’ami
      De son bec fin
      Il happe sa proie
      Il calme sa faim
      Il fait notre joie.

                                                   (signé M.W.)

    rouge gorge en hiver ...

     

     

    Petit clic pour écouter cette petite mélodie sur de sublimes photos !

    rouge gorge en hiver ... 

    Belle journée avec cette jolie peinture hivernale de …

    Michaël Coulter

    rouge gorge en hiver ...

    rouge gorge en hiver ...


    33 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires