• "Nèfle" ... fruit de l'hiver ......

     

    Je vous parle  des nèfles aujourd'hui …

    car la récolte se fait aux premières gelées, lorsque le fruit comestible commence à devenir blet.

     

    "Nèfle" ... fruit de l'hiver ......

     

    Le néflier est un  arbre original se retrouve principalement en Belgique, en Normandie,

    en Allemagne et dans le Nord de la France.

    C’est en effet un fruitier qui s’adapte bien aux climats rudes et qui ne connaît qu’une seule espèce.

    Son feuillage caduc est très fourni et ses fruits apparaissent dès le mois de mai.

    Ses fruits sont très appréciés des oiseaux !

     

    "Nèfle" ... fruit de l'hiver ......

                                                                                                                                                      (photo du net)

      Lors de la récolte, attendez que le fruit soit bien mûr sur l’arbre

    car une fois détaché il ne se développera plus.

    On les dispose sur des claies pour qu'ils perdent leur amertume et deviennent agréables.

     

    "Nèfle" ... fruit de l'hiver ...... 

     

     Les fruits sont fragiles et méritent d’être manipulés avec précaution.

    On prend alors le fruit en le pressant entre le pouce, l’index et le majeur et on enlève les gros pépins.

    Le fruit éclate et sa chair d’apparence peu ragoûtante vous étonnera tant par sa douceur

    que par  son goût inattendu.

     

    Ce fruit est très efficace pour stopper les diarrhées sans provoquer de constipation.

    Les feuilles peuvent calmer les maux de gorge.

    On utilise les nèfles pour faire des tartes, des clafoutis, de la gelée, de la confiture.

     

     "Nèfle" ... fruit de l'hiver ......

     

    Des nèfles ! cette  expression populaire est assez méprisante pour les fruits du néflier.

    Savez-vous d'où vient l'expression : "Des nèfles !" qui jadis équivalait à "la ferme…"

    Il y avait une foire parisienne autrefois, c'était la foire du Temple.

    Les femmes de la campagne apportaient des nèfles à la foire du Temple, et le commerce de ces fruits

    était d'autant plus considérable que les valets se faisaient un malin plaisir

    de les jeter aux nouveaux venus au milieu des huées de la foule ou des injures.

    Cet usage qui amenait des rixes et des scènes scandaleuses, était tellement connu des parisiens,

    que l'on avait coutume d'envoyer au Temple ceux que l'on voulait tourner en ridicule, en leur disant :

    "Va-t'en au Temple quérir des nèfles !"

    On disait également aux gens dont la parole était douteuse : "Que me donnes-tu ? Des nèfles ?"

    "Nèfle" ... fruit de l'hiver ......

    "Nèfle" ... fruit "ancien"......

     Un bon  vin chaud

     Pour 1 litre de vin mettre à chauffer :

    130 gr de sucre,
    2 cuillères à soupe de miel,
    3 cuillères à soupe de cannelle,
    1 cuillère à soupe de muscade,
    3 oranges coupées en quartier,
    1 cuillère à soupe de gingembre,
    3 clous de girofle,
    quelques raisins secs,
    des amandes effilées,
    le zeste d'un citron et son jus

    Laisser bouillir une fois, et laisser reposer 1 nuit.
    Réchauffer avant de servir.

    Pour les gourmands, vous pouvez le mettre en bouteille,

    il sera prêt à réchauffer lors de la nouvelle venue du froid !

    A noter que l'alcool s'évapore à ébullition.

    "Nèfle" ... fruit "ancien"......

    Yahoo!

    30 commentaires
  • Ah ! ces hivers ! ...

     çà commence par chez nous ...

    mais la neige et le froid occupent l'esprit durant une bonne partie de janvier et plus.

    Outre les derniers épisodes de froid du 20 ème siècle dont nous avons souvent entendu parler dans les journaux ...

     

    Les historiens locaux n'ont pas eu froid aux yeux en fouillant dans le

    "Recueil de données statistiques relatives à la climatologie de la France" de Joseph Sanson.

    Une "mine" de renseignements publiée en 1945 notamment sur les grands hivers .

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    En 763-764, "la mer fut gelée sur nos côtes" ;

    "hiver très rude et très long" en 859-860, en 974-975, en 1076-1077.

     

    En 1114-1115, " la mer gela dans la Manche à quelques distances des côtes et

    les pierres les plus grosses  se fendirent en éclat".

     

    De décembre 1315 à Pâques 1316, l'hiver se montra si rigoureux qu'il provoqua une famine générale.

     

    Froids excessifs dans le Nord de la France en 1422-1423 :

    "Les coqs et gélines avaient les crêtes gelées jusqu'à la tête !"

     

    Toujours dans le Nord, il neigea 40 jours de suite entre novembre 1434 et février 1435.

     

    Grands hivers encore entre décembre 1607 et mars 1608, en 1620-1621.

     

    Durant le mois de janvier 1709, la température sous abri à Paris était aux environs de -20°c …

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    Et plus proches de nous ...

    Les hivers rudes en France en 1933, 1947, 1954, 1956, 1963, 1985...

    avec cette vidéo "rétro"

    Ah ! ces hivers ! ... 

     

     Alors, de quoi se plaint-on désormais ? …

    "Neige en Janvier … blé au grenier" 

    "Un mois de janvier sans gelée n'annonce jamais bonne année"

    disent les dictons.

     

    Hier … au jardin sous la gelée

    en attendant la petite neige d'aujourd'hui !

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    Ah ! ces hivers ! ...

     

    Ah ! ces hivers ! ...

    Ah ! ces hivers ! ...Ah ! ces hivers ! ...Ah ! ces hivers ! ...Ah ! ces hivers ! ...Ah ! ces hivers ! ...

    Yahoo!

    35 commentaires
  • "Sus aux rhumes" ... 

    En ce moment, les microbes passent à l'attaque .

    On ne va pas se laisser faire et on va essayer de se protéger ...

     

    Pour tous les goûts …

    Voici diverses recettes  pour  vous aider à prévenir les rhumes de cet hiver !!

    A savoir, si les symptômes persistent et surtout s'il y a fièvre ne pas hésiter à consulter son médecin .

     

    "Sus aux rhumes" ...

     

    Recette du grog « antigrippe »

    Préparez une tasse d'infusion ou de thé bien chaud, au choix.

    Ajoutez 1 cuillère à soupe de miel, une cuillère à café de rhum et un quartier de citron pressé.

    Consommez très chaud mais avec modération

     

    Recette de la tisane au thym

    Faites bouillir une belle branche de thym dans 1/4 de litre d'eau.

    Filtrez. Sucrez avec du miel de thym, de lavande ou autre.

    Consommez bien chaud. À renouveler plusieurs fois au cours de la journée.

     

    Recette du sirop de thym

    Remplissez un bocal en verre de couches alternées de thym frais et de sucre roux.

    Tassez le tout. Laissez macérer 3 jours. Ajoutez 1 litre d'eau.

    Faites cuire à petit feu pendant 1 heure. Filtrez et embouteillez.

    3 à 5 cuillères à soupe par jour calment la toux.

     

    Recette d'inhalation au thym et à l'eucalyptus

    Laissez infuser dans une grande quantité d'eau bouillante une poignée de thym ou d'eucalyptus ou les deux.

    Placez-vous au-dessus de cette fumigation, la tête couverte d'une serviette pour

    profiter au maximum des vapeurs bienfaisantes.

     

    Recette de la citronnade chaude

    Pressez un citron. Faites chauffer une tasse d'eau.

    Versez l'eau bien chaude sur le jus de citron agrémenté de 2 cuillerées de miel de sapin ou de thym.

    Consommez bien chaud.

     

    Recette du sirop d'oignons

    Faites cuire 2 gros oignons hachés recouverts d'eau.

    Mixez le tout. Ajoutez 5 cuillères à soupe de miel de sapin. Mélangez.

    En cas de refroidissement, une cuillère à soupe de ce sirop prise toutes les heures vous soulagera.

     

    Recette de l'infusion d'ail

    Hachez menu 2 éclats d'ail. Portez à ébullition une grande tasse d'eau.

    Coupez le feu. Faites infuser l'ail 2 minutes. Filtrez.

    Ajoutez le jus d'un citron et autant de miel que vous aimez.

    Boire bien chaud dès les premiers frissons.

     


    Et pour terminer le sirop de carottes que je vous avais proposé dans un précédent billet !

    Epluchez et coupez 2 carottes. 

    Placez vos rondelles de carottes dans un bocal en alternant couches de carottes et sucre candi

    (à défaut : sucre brun cristallisé). Filtrez lorsque les rondelles de carottes sont toutes racornies.

    Consommez le jus ainsi obtenu à raison d'une cuillère à soupe plusieurs fois par jour.

    En prévention, pour les enfants, ce sirop de carottes est idéal, à raison d'une cuillère à soupe le matin.

     

    "Sus aux rhumes" ...

     

    POUR SOURIRE :

     

    Je vais te chercher

              jusqu’à te trouver …

              Alors, je t’emmènerai au lit

              Et lentement, je te ferai trembler …

              Transpirer à profusion,

              Je te ferai gémir, et même rugir …

              Tes tempes vont battre,

              Ta tête va exploser.. .

              Quand j’en aurai terminé,

              Je partirai.

      A la prochaine !

              Avec tout mon amour !

              La grippe.

     

    BONNE SEMAINE A TOUS !!!

    "Sus aux rhumes" ...

     

    Yahoo!

    30 commentaires
  • Passez à l'orange ...

    Passez à l'orange ...Passez à l'orange ...

    Une bonne gelée aujourd'hui, çà met du baume au cœur ! ! 

     

    Pour vous conforter...

    Passez à l'orange  !  

    Ce fruit d'hiver apporterait une protection contre de nombreuses maladies.

    Vous avez l'habitude de manger des oranges en hiver ?

    Conservez cette bonne routine.

    Tout le monde connaît la richesse en vitamine C de cet agrume :

    il fait partie des fruits et légumes qui en renferment le plus.

    Mais plus qu'un antifatigue, la vitamine C est plutôt un anti-infectieux,

    bien utile pour se débarrasser des rhumes.

     

    L'orange sanguine elle, en plus, contient de l'anthocyanine,

    un pigment rouge normalement absent dans les agrumes :

    d'après de récentes recherches ce pigment pourrait avoir un effet "coupe-faim" intéressant.

     

    Une orange sanguine le matin !

    C'est de l'or pour votre organisme !

    Passez à l'orange ...

    A faire soi-même cette rapide salade bicolore vitaminée  ...

    Pelez deux oranges à jus  et une orange sanguine.

    Coupez-les en tranches dans le sens de la hauteur et non en quartiers.

    Arrosez d'un jus d'orange, ajoutez un filet d'eau de fleur d'oranger,

    saupoudrez de sucre (ou de stévia), mélangez et dégustez !!!

    Passez à l'orange ...

    Pour vous !

    Passez à l'orange ...

                                                           "Vitamines des yeux et du cœur" !Passez à l'orange ...

    A lundi, mes amis si vous le voulez bien !

    En attendant excellent week end !

    Yahoo!

    22 commentaires
  •  

    Passez une agréable journée !

    Notre belle "langue" ...

     

      Écoutez-le, ce vieil instit, donnant à ses petits enfants

    une leçon de vocabulaire sur les cris des animaux : 

    Notre belle "langue" ...

    "Tu le sais, bien sûr depuis longtemps ... 

     Le coq chante, cocorico, la poule caquète, le chien aboie.

     Quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache, l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage.

     Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse.

     La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse.

     Et le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait.

     Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille.

     La biche brame, quand le loup hurle.

    Notre belle "langue" ... 

    Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?

     Sais-tu ?

     Que le canard nasille – les canards nasillardent !

     Que le bouc ou la chèvre chevrote ; que le hibou hulule, mais que la chouette, elle, chuinte .

    Que le paon braille, que l'aigle trompète.

    Notre belle "langue" ... 

    Sais-tu ?

     Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule et que la bécasse croule que la perdrix cacabe, que la cigogne craquète.

     Que si le corbeau croasse, la corneille corbine et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.

    Notre belle "langue" ... 

    Tu sais tout cela ?

    Bien.

    Mais sais-tu, sais-tu ?

     Que l'alouette grisole, Tu ne le savais pas.

     Et peut-être ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse … c'est excusable !

     Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !

     

    Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule . Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue.

    Qu'importe ! Mais c'est joli : la huppe pupule !

    Notre belle "langue" ... 

    Et encore sais-tu ?

     Sais-tu que la souris, la petite souris grise, devine !

    La petite souris grise chicote. Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote

     et plus dommage encore de ne pas savoir, de ne pas savoir que le geai, que le geai cajole !

     Sais-tu que la mésange zinzinule! Comme la fauvette d'ailleurs. »

     

                                                                     Source ....  ("L'Albine" de Fernand Dupuy chez « Fayard)

    Notre belle "langue" ... 

    N'hésitons pas à apprendre ce vocabulaire à nos enfants et petits-enfants,  

     Sinon nous oublierons cette belle langue

     dont nous ne savons plus grand chose.

     

    Notre belle ..."langue.." ...

     

    Yahoo!

    29 commentaires