• Le petit ramoneur ...

    le petit ramoneur ... 

    le petit ramoneur ...

      Les premiers froids se feront bientôt  sentir et ...

    nombreux d’entre nous serons à "rallumer" la cheminée. ...

     

     Il n'y a pas si longtemps, nous nous chauffions encore au charbon

    et  le ramoneur chaque année venait procéder au nettoyage de notre cheminée ...

     

      Peu à peu ils ont disparus dans certaines régions,  mais peut-être vont-ils revenir

    avec l'usage des cheminées de bois  pour se chauffer en ces périodes de pénurie.

     

     Leur beau temps fut celui des cheminées monumentales,

    où la brosse d'aujourd'hui surnommée

    "le hérisson", n'aurait pas suffit à enlever la suie  ...

      il y fallait "la râclette" et surtout ce fagot de menus branchages

    appelés "ramons" d'où leur nom est venu.

     

     Dès le XVè siècle, ce sont des enfants souvent de petits montagnards,

    employés comme ramoneurs, coiffés d'un long bonnet qui parcouraient la capitale,

    l'épaule droite chargée de la "gaule" où ils attachaient ces ramons .

      Leurs dents blanches éclairaient d'un large sourire, leur face noire.

     

    le petit ramoneur ...

                                                       (peinture issue du net)

     

    Ces enfants, de familles misérables, étaient loués à des patrons,

    vieux ramoneurs qui les exploitaient durement.

     Dès six ou sept ans, ces garçons quittaient leurs vallées à l'automne.

     Les plus recherchés étaient les plus menus : leur rôle consistait à s'introduire dans le conduit

    des cheminées depuis l'âtre et à grimper jusqu'en haut, grattant la suie à l'aide de leur râclette.

     La suie récupérée dans des sacs était revendue par leur "employeur" à des usines.

     

     Ce métier dangereux où ils risquaient d'être asphyxiés,

    de se brûler si le conduit restait chaud,

    de tomber de très haut,

    ou de recevoir des briques si la maçonnerie s'abîmait,

    ne leur procurait guère d'aisance.

     

     Ils dormaient dans des dortoirs sordides, mal nourris, battus, sales ... une misère !

     

    Un petit Tessinois reprochait à sa mère la dureté de son existence dans une lettre de 1761:

     "Au lieu de m'envoyer travailler là-bas, vous auriez mieux fait de m'étrangler ou de me noyer"".

     

     Tout en suscitant la pitié, le petit ramoneur était censé porter bonheur

     et sa silhouette associée à la mauvaise saison,

     a fait partie de l'imagerie de noël, au XIXè siècle.

     

    Petit clic sur ...

     Ce chant savoyard: "le p'tit ramoneur" enregistré par Jean-Marc Jacquier.  

    le petit ramoneur ...

                                                                                                                       Ma photo "coup de cœur" du jour ...

    le petit ramoneur ...

                                                                                                                 "alignement" ...                                                                

     

    « Hum ! ce "Chocolat" ...Saladier glacé .. »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 13:04

    Bonjour Nicole... ah j'ai connu ce feu au charbon chez grands-parents et parents, nous mêmes aussi quelques temps et puis le chauffage central au gaz plus pratique !  Côté môme eh oui sale époque pour ces petits gars exploités !  Merci pour ce rappel.... en chanson aussi, bises de jill

    2
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 13:06

    maintenant le ramonage des cheminées se fait avec de puissants aspirateurs...

    bises

    françoise

    3
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 13:25

    bonjour nicole  tres  joli  reportage sur les ramoneurs    pauvres enfants a c est age la    belle video et chanson     passe une bonne apres midi  bisesssssssssss

    4
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 13:29

    Les temps étaient durs pour ces petits savoyards !
    Bisous Nicole

    5
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 13:50
    Claudine:canelle

    Bonjour Nicole 

    Je l'ai connu  moi aussi 

    Mais rien de comparable avec ces petits savoyards 

    Bises

    6
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 13:53

    Quand j'étais petite à Paris avec ma grand-mère qui m'a élevée on descendait à la cave de l'immeuble avec un seau pour mettre le charbon dans la cuisinière qui chauffait l'appartement tout petit et sur lequel on faisait la cuisine. Bel après-midi

    7
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 15:42

    Chez moi c'est le poêle et c'est zhom qui joue au ramoneur !

    8
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 15:43

    Merci pour ce fabuleux et touchant message 

    Merci aussi pour cette photo de cheminées le top

    Bonne soirée  

    9
    Mitou
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 15:49

    coucou Nicole

    Je l'ai connu aussi et par chez nous il était habillé de noir avec un haute forme sur la tête !

    gros bisous

    MITOU

    10
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 15:58

    Je suis fils de ramoneurs

    Qui n’ont

    De père en fils, de cœur en cœur,

    qu’une seule destinée,

    Et c’est de se perdre au fond,

    Au fin fond des cheminées !

    On revient passé le soir,

    Les yeux

    Fumés, vagues et tout noirs,

    Mais gardant le clair des chambres

    Où dorment des gens heureux...

    – Sur la route de décembre.

     

    Heureusement ce métier ingrat a disparu !!!!!!!!!  mais c'est bien d'y penser  Avant la modernité plein d'enfants se sont usés  , 

    bon mercredi ma belle ici ensoleillé  bises affectueuses 

    Afficher l'image d'originepauvrette ils font peine !!!!

    11
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 16:25

    émouvant , ces petits ramoneurs  , la vie était dure autrefois pour les pauvres  , mais ils avaient le courage ,,,,, merci pour ce beau billet ,,,, et la chanson

     bises

    12
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 16:44

    Bonjour Nicole

    Ah la légende du ti ramoneur! Mon mari savoyard y tient beaucoup à ces histoires, elles charment..

    Un gros bisous du sud..

    Buis Les baronnies.

     

    13
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 16:58

    il est passé par ici ...reviendra au printemps...il fait sa tournée.....
    le ramoneur qui venait chez mes parents
    avait toujours  un foulard blanc autour du cou...

    14
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 17:43

    Superbe ta photo des cheminées  !
    Et les Petits Ramoneurs étaient Savoyards..
    pour la plupart.
    Belle soirée - Bisous

    15
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 18:09
    nays&

    Bonsoir Nicole

    ah les ramoneurs  mais ils sont tout propres de nos jours....mari ramone  sûr que c'est bien fait au moins :)

    mignonne chansonnette

    douce soirée

    bisous **

    16
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 18:23

    Chez nous aussi il y avait le feu au charbon, quel confort maintenant avec le chauffage central au gaz. Une bien émouvante illustration du petit ramoneur savoyard.

    Bises et belle soirée Nicole.

    17
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 19:39

    J'aime bien ce type , bomec en plus !

    Très bonne soirée !

    ....oui demain promis  sourire chez moi !

    Chausse tes crampons !...........mais chutttttttt .

    18
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 20:25

    je me souviens encore comme ma mère râlait autrefois, quand le ramoneur passait, et 

    qu'elle devait nettoyer derrière. Lorsque nous sommes partis dans les 1ers HLM d'Angoulême, elle a beaucoup apprécie le chauffage central, et le fait qu'elle n'ait plus à s’occuper de

    rien. Bises. FRANCOISE

    19
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 20:34

    Chez ma grand-mère, j'ai connu les poils a charbons et sa cuisinière.

    Nous avions des ramoneurs qui venaient.

    Oui, je confirme, ils étaient bien noirs et habillé de vêtements noirs.

    J'aime ce billet avec ces petits ramoneurs, petits gamins....

    Bisous Nicole.

    Aimée

    20
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 20:59

    Merci pour ces explications. Je n'ai pas connu ce temps des ramoneurs

    Pauvres petits ramoneurs. Quelle vie ils avaient !

    bisous et bonne soirée

    21
    guy59
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 22:27

    et oui ces petits ramoneurs maintenant plus de tout ça maintenant ça ce fait par aspiration et ce beau film Mari poppys avec ces petits ramoneurs

    très bonne nuit bises

    22
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 22:30

    Un métier bien difficile pour ces petits ramoneurs, c'est plus simple maintenant

    Passe une agréable soirée Nicole

    Bisous

     

    23
    Mercredi 2 Décembre 2015 à 23:44

    Emouvant ton article... Pauvres petits...
    Bonne soirée à vous deux. Bisous Nicole. Merci.

    24
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 06:36

    la vie a bien évoluée !!!

    mais ne pas oublié les petits ramoneurs !!!

    je me rappelle bien de le ramoneur chez ma grande mère !!!

    de sa cuisinière à charbon !! où elle faisait les repas !!

    et de ce robinet d'eau chaude qui était si dangereux !!

    ne pas oublié le passé !!! ce qui fait de nous ..ce que nous sommes !!

    25
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 08:29

    Bonjour Nicole,  Il est loin le temps des "petits ramoneurs" un travail bien pénible pour ces jeunes. C'est bien de se rafraîchir la mémoire ...  Bien intéressant ton article. Passe une douce journée, il fait encore doux, mais le beau soleil d'hier va se transformer aujourd'hui en grisaille. Meilleures pensées. Bises et à bientôt

    26
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 08:55

    Un beau cadeau avec cette vidéo!

    Tu fais des merveilles, ton petit bonhomme d'hiver est très sympa!

    belle journée à toi et aux tiens

    bisous

    27
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 10:50

    pas de ramonage chez nous, la fée électricité à remplacer la cheminée - bon jeudi fleuri - bises

    28
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 12:48

    Aujourd'hui la mairie décore ma rue, je viens de voir qu'ils ont accroché un sapine de noël à ma gouttière  première fois  ,  chouette je vais voir pour le décorer   ,  avec le soleil  je n'ai pas l'impression que noël arrive à grand pas hihihihi  bises 

    29
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 12:54
    TooTsie22

    les enfants qui travaillaient en France autrefois étaient fort nombreux,

    tiens une histoire vraie des années 1980

    il n'y a pas si longtemps tu vois,, un enfant de 6 ième était souvent absent,

    beaucoup de lettres aux parents,

    le père menacé de la suppression des alloc familiales se déplace enfin au collège et dit au proviseur...

    ce n'est tout de même pas moi qui vais curer les niches des lapins et s'occuper du poulailler ...

     

    30
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 15:00
    Je vois sur ta photo coup de coeur, une cheminée par pièce ou à peu près. À tantôt. Yann.
    31
    Jeudi 3 Décembre 2015 à 18:16

    et il est tjs conseillé de faire ramoner sa cheminée mais maintenant les outils employés sont tout autre et ceux ne sont plus des enfants

    32
    Vendredi 4 Décembre 2015 à 13:37

    bonjour nicole

     ici on montent toujourss ur le toit pour ramoner la chminée pas chez nous car on a pas de cheminée mais chez des amis c est comme ça et je trouve ça tres dangereux , c est bien fait , mais vaut mieux prendre des professionnels pour ça au moins ils sont équipés mais héla sils n ont pas de ceintures ou de harnais de sécurité comme il le faudrait

     bon vendredi et sans doute bon week end a toi et aux tiens

    33
    Mardi 8 Décembre 2015 à 22:57

    Je me souviens des ramoneurs chez mes parents, c'était le grand branle-bas, Maman protégeait les meubles avec de vieux draps!

    Dans ma petite maison parisienne j'ai encore une cheminée où nous faisons des feux de bois, cela a failli être interdit!

    Les ramoneurs ne passent plus par le toit, et souvent sont équipés d'aspirateurs.

    Le progrès a protégé les enfants, du moins en europe!

     

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :