• L'enfant et l'institutrice ....

     Bonjour à Tous !

     L'institutrice

    C'est sur ces superbes clichés, pris sur le vif,  par le photographe Robert Doisneau (1912-1994) 

    que je vous souhaite une belle journée

    en vous contant cette histoire qui prête à sourire et pourtant  ...

     

    L'institutrice

     

     C'est l'histoire vraie d'une institutrice de dernière année de maternelle,

    au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde ...


    Un des gamins lui demande de l'aide pour mettre ses bottes pour aller récréation et,

    en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler.


    Après avoir poussé, tiré, repoussé et tiré dans tous les sens,

    les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit :

    "Elles sont à l'envers, maîtresse".


    La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds...


    Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme

    jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds ...

    Et là, le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants :

    "C'est pas mes bottes".

     

    A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe,

    fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, se calme et lui demande pourquoi il ne l'a pas dit avant ....


    Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.

    Elle dit alors :"Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot.


    Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit :

    "C'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre".


    Là, elle a envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui re- re- mettre ses bottes.

    L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi.

    Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau,

    lui met son cache-nez et lui demande :"Où sont tes gants?".

     

    Et le gamin de répondre le plus simplement du monde :

    "Pour pas les perdre, je les ai mis dans mes bottes."

     

    Il faut parfois avoir les nerfs solides dans le métier « d’institutrice » !!

     

    L'institutrice

    ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Sonya 972
    Mercredi 4 Septembre à 17:22
    Ça en fait des souvenirs
    J'ai aimé
    Bon mercredi
    Gros bisous créoles
    2
    Mercredi 4 Septembre à 17:35

    Robert Doisneau, un véritable artiste photographe,

    j'adore ses clichés mythiques coolbeurk ,

    ton histoire est bien rigolote Nicole

    mais en suivant une émission de Stéphane Bern tout dernièrement,

    j'ai appris qu'il n'y avait dans le temps pas de chaussures "droite ou gauche",

    dur, dur ....

    Ton institutrice va y perdre son latin,

    sacré petit futé cet élève malgré son jeune âge ..

    Bonne soirée et merci pour ton partage plein d'humour ,

    Bises amicales

    Christiane

    3
    Mercredi 4 Septembre à 17:38

    EXTRA !!!!!!!

    Il faut en avoir de la patience avec ces petits " rase-mottes "!!!

    Mais ils sont si mignons qu'on ne peut pas leur en vouloir.

    Belle journée Nicole . Bises 

    4
    Mercredi 4 Septembre à 17:51

    coucou a tous

     jaipas de souvenir des mes année en classe  pluit aujourduie dans la somme sa fait du bien aux jardin bon mercredi a tous

    5
    Mercredi 4 Septembre à 18:22

    Une jolie page scolaire. Une histoire sympa que je connaissais.

    Bisous Nicole

    6
    Mercredi 4 Septembre à 18:28
    L'histoire m'a fait sourire mais je comprends l'agacement de la maîtresse ! Merci pour ces belles photos ! Bisous et douce soirée Nicole
    7
    Mercredi 4 Septembre à 18:37

    Oui je le connaissais, en effet, et bien trouvée en tout cas, ah les mômes ! Quant aux photos, toute une époque pas bien riche, mais est-on plus heureux de nos jours !?  Bises, JB

    8
    Mercredi 4 Septembre à 19:29

    Comme tu dis, ça demande des nerfs solides ! Bises. FRANCOISE

    9
    Mercredi 4 Septembre à 21:05

    Des clichés magnifiques, j'adore.

    Bises et bon mercredi Nicole

    10
    Mercredi 4 Septembre à 21:18

    Oh oui qu'il faut de la patience ! 

    J'avais déjà lu cette histoire qui m'aurait sûrement fait sortir de mes gonds ! 

    11
    Mercredi 4 Septembre à 21:25

    J'adore me plonger sur mes vieilles photos d'école 

    Bonne soirée 

    Merci pour ton clin d'oeil d'antan 

    12
    Jeudi 5 Septembre à 06:16

    Coucou Nicole, 

    et oui patience est le mot pour ce métier. 

    J'ai répondu à ton com juste en dessous de mon billet, je te disais que nous les avions mangé chaudes. 

    Passe une bonne journée bisous, 

    Nadine

    Résultat de recherche d'images pour "jeudi gifs animés"

    13
    Jeudi 5 Septembre à 06:49
    Séverine

    Tu ne peux pas imaginer à quel point il nous les faut ces nerfs solides. Lundi, j'ai cru que j'allais pas tenir ! Et ce n'est que le premier jour...

    14
    Jeudi 5 Septembre à 07:49

    Que de souvenirs en voyant ces quelques photos.

    Pour l'histoire des bottes, on comprend qu'à la fin de la journée la maîtresse pète les plombs

    Amicalement

    Claude

    15
    Jeudi 5 Septembre à 08:44
    Cathnounourse

    ça sent le vécu! mouarf ☺☺☺☺

    Les enfants sont incroyables et j'ai bien ri avec eux tout au long de ma carrière...

    16
    Jeudi 5 Septembre à 10:17
    LADY MARIANNE

    des clichés immortels !! quel talent-
    l'histoire trop bonne même si je la connais-
    bisous et bon jeudi-

    17
    Jeudi 5 Septembre à 11:03

    Ton histoire m'a fait bien rire ! Il en faut de la patience avec ces petits bouts

    Superbes les clichés

    Bisous et bonne journée

    18
    Jeudi 5 Septembre à 12:06

    Bonjour Nicole

    Et oui , il en faut de la patience pour faire ce métier .

    Superbe ces vieux clichés !

    Je te souhaite une belle journée.

    Gros bisous

    19
    Jeudi 5 Septembre à 13:10

    Bonjour nicole.

    Oh oui il faut avoir de la patience avec ce petit monde ,d'autant plus que ce n'est pas un ,mais 10 ,voir + parfois .

    Il ne fait pas chaud , mais le soleil brille tout de même .

    Bonne journée .

    Bise .Kettyn.

    20
    nays
    Jeudi 5 Septembre à 15:45

    très chouettes ces anciennes photos Nicole

    les enfants " sages " hihi

    *bisous et bonne journée ☺

    21
    Jeudi 5 Septembre à 22:46
    que de souvenir en effet là c était l époque de maman 93 ans ici chaud et pluie gros bisous
    22
    Vendredi 6 Septembre à 07:53

    Bien aimé ton histoire  et portant elle reflète tellement la dose de patience qu'il faut avoir avec nos chers bambins !!!!  Jallen a fait une bonne rentrée ; sous un délicieux soleil , je te souhaite un bon weekend  big bises Nicole 

    23
    Vendredi 6 Septembre à 11:59

    Bonjour Nicole

    Je te souhaite une bonne fin de semaine.

    Gros bisous

    24
    Samedi 7 Septembre à 21:45

    Adorable histoire, plus d'humour!

    Je me vois à la place de l'institutrice entrain de ronger son frein!

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :