• La magie du givre ...

     

    Comme l'on dit "il faut savoir cueillir le jour"

    pour savourer les moments éphémères.

     

    Au jardin, le givre quand il pare la nature nous offre ces beautés endormies dans le froid .

     

    La magie du givre ...

     

    Le givre sculpte les branches en guirlandes,

    courbe les graminées sous son poids,

    sublime de cristaux la parure des conifères,

    saupoudre de sucre les premières fleurs printanières

    cisèle les feuilles,

    cristallise les épines ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    La magie du givre ...

     

    Le soleil apparaît et la magie disparaît !

    Pour faire place à une belle journée ensoleillée....

    Du baume au cœur !

    La magie du givre ...

    La magie du givre ...

     


    32 commentaires
  • Violette Avec la VIOLETTE ! 

     

    Violette

     

      Dans l'Antiquité on vendait des violettes dans les rues d'Athènes

    et les Romains se parfumaient déjà de son essence.

     Les Grecs voyaient en elle le symbole de la modération, de l'amour et fleur d'Aphrodite.

     

    On l'utilisait couramment autrefois pour soigner les maux de tête, la mélancolie et l'insomnie .

     

    Sa culture industrielle pour la parfumerie est née au 18ème siècle.

     

     En France, elle joua un rôle important au 19ème siècle :  signe de ralliement des Bonapartistes ...

    C'était la fleur préférée de la reine Victoria et de Napoléon Bonaparte.  

    Pendant qu'il était en exil à l'île d' Elbe, ses partisans obligés de se cacher, en firent leur signe de ralliement.

    Lui-même cueillait les violettes qui poussaient sur la tombe de sa tendre Joséphine, pour les enfermer dans un médaillon que l'on retrouva plus tard sur son lit de mort.

     

    La violette fut proscrite sous la Restauration, jusqu'au jour où

    Louis XVIII annonça : "J'amnistie aussi la violette."

     

     Anecdote :

    Fleur de luxe très en vogue sous le Second Empire.

     La célèbre et extravagante courtisane Cora Pearl 

     (entre autre ... elle prend par exemple un bain de champagne ou elle fait teindre son caniche en bleu pour qu'il soit assorti à sa robe ) 

    décorait sa table de violettes les soirs de fête éblouissant ses invités pourtant blasés :

    "l'hiver je donnais des soupers avec mille cinq cent fleurs de violette de Parme

    au lieu de mousse autour des fruits....".

    Et peut-être en bonne coloriste savait-elle que la teinte violette est complémentaire de l'argenterie. 

     

    La plante est d'ailleurs depuis longtemps le symbole de la modestie,

    de la fidélité, de la pudeur et de l'innocence. 

    Ne dit-on pas d'une jeune fille modeste ou réservée que c'est "une humble violette". 

     

    Violette

     

    La violette de Parme dont on tire un parfum capiteux,  bleu clair à fleurs doubles,

    est apparue à Toulouse au siècle dernier et est devenue l'emblème de cette ville. 

     

    La pensée est une hybride de la violette. 

     

    La violette se trouve rarement chez les fleuristes car, coupée, 

    elle ne survit pas longtemps : il n'est guère possible de l'offrir.

     

    Et pourtant dans les années 70,

    il m'est souvenir des petites vendeuses

    de bouquets de violettes dans les restaurants Lillois. 

     

    La violette dans l'histoire .... 

    La violette dans l'histoire ....

     


    33 commentaires