•  Pour une année sereine ...  Plaisir du jour de l'An ...

     

     

     

      Le matin des étrennes

     

      Ah ! Quel beau matin, que ce matin des étrennes !

     

    Chacun, pendant la nuit, avait rêvé des siennes

     

    Dans quel songe étrange où l'on voyait joujoux,

     

    Bonbons habillés d'or, étincelants bijoux,

     

    Tourbillonner, danser une danse sonore,

     

    Puis fuir sous les rideaux, puis reparaître encore !

     

    On s'éveillait matin, on se levait joyeux,

     

    La lèvre affriandée, en se frottant les yeux ...

     

    On allait, les cheveux emmêlés sur la tête,

     

    Les yeux tout rayonnants, comme aux grands jours de fête,

     

    Et les petits pieds nus effleurant le plancher,

     

    Aux portes des parents tout doucement toucher ...

     

    On entrait ! ...puis alors les souhaits ... en chemise,

     

    Les baisers répétés, et la gaieté permise !

     

                                                                                                   Arthur Rimbaud

    Pour une année sereine ...

     Bonne année 2015 à tous !

    Au plaisir de vous retrouver en  fin de semaine, mes amis ! 

    Pour une année sereine ...


    15 commentaires
  •  

    Bonne journée à tous !

      Avez-vous pensé dans vos achats à ....

      "la plante des bisous du Nouvel An" .... Porte bonheur ?

     

     LE GUI  

     

     

      Pourquoi s'embrasse-ton sous une branche de gui, le 31 décembre,

      au moment où commence une nouvelle année ?

     

      Parce que le gui,

     

    avec sa belle couleur verte quand les arbres ont perdu leurs feuilles,

     

    est une plante porte-bonheur, symbole de santé et d’immortalité,

     

    depuis le temps lointain où notre pays

     

    s'appelait la Gaule et ses enfants des Gaulois.

      Le gui ..." porte-bonheur" ... 

    Les Gaulois pratiquaient une religion naturelle : ils adoraient les forêts et les sources.

     Ils étaient braves, mais ils avaient peur que le ciel ne leur tombe sur la tête ! ...

     Aussi redoutaient-ils le tonnerre et le soleil.

     Et pour fêter ce dernier, ils allumaient de grands feux sur les collines.

     Ils croyaient également que le gui qui pousse sur les chênes portait bonheur et pouvait guérir des maladies.

     

    Le gui ..." porte-bonheur" ...

     

    Chaque année, la cueillette du gui donnait lieu à une grande fête.

     

     Le sixième jour du mois, les Gaulois, vêtus de leurs plus beaux habits aux couleurs vives, se réunissaient autour de leurs prêtres, appelés les druides.

     

     Vêtu d'une longue robe blanche, un druide montait dans le chêne

    et coupait le gui avec une faucille d'or.

     D'autres druides le recueillaient avec soin dans une grande toile de lin blanc

    qu'ils tendaient sous les branches de l'arbre.

     

     

     

     Le gui ainsi cueilli était distribué à chaque assistant

    qui emportait sa petite part de porte-bonheur et

    le protégeait des maladies et de la mort.

    Le gui ..." porte-bonheur" ...

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires